AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez| .

› TOPIC COMMUN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
PNJ ❖ COMPTE ADMIN
APARECIUM : 28/08/2006
HIBOUX : 175
PSEUDO : war of wands (pnj)


MessageSujet: › TOPIC COMMUN. Mer 2 Aoû 2017 - 20:48


- topic commun -
intrigue no. 1
Le topic commun est relié à l'intrigue ! C'est ici que seront postés les différents interventions et évolutions de la situation.
Tout le monde est invité à participer à ce topic. Votre participation peut être ponctuelle ou durant tout le temps du RP. N'hésitez pas à diriger votre personnage vers des sorciers qu'il ne connait pas encore !

_________________
Compte PNJ - ne pas MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net

avatar
ADMIN ❖ hear me roar
APARECIUM : 29/08/2006
HIBOUX : 1523
CREDITS : (c) money honey; tumblr.
AVATAR : Grant Gustin.
PSEUDO : Narcisse (Elodie).
AGE : Vingt-deux ans.
SANG : Mêlé, avec un héritage purement sorcier sur plusieurs générations.
ANCIENNE MAISON : Gryffondor, un atout aujourd'hui puisque les gens se méfient rarement de lui. Comme si être une ancienn ancien Lion l'empêchait d'être un Mangemort aujourd'hui.
SITUATION : Célibataire, sans jamais eu de relation vraiment sérieuse.
IDÉOLOGIE : Servant du Seigneur des Ténèbres, mais ce n'est pas les idées qui l'y nt poussé, mais sa soif de pouvoir et de connaissance.
MÉTIER : Propriétaire d'une boutique d'apothicaire sur le Chemin de Traverse, potionniste à ses heures perdues puisqu'il y vend aussi ses potions.
ROLE PLAY : Indisponible (Andrea, Rowan, Flynn, Erin).


MessageSujet: Re: › TOPIC COMMUN. Dim 13 Aoû 2017 - 20:37

Le souffle court, tendu par l'attente de l'attaque à venir, Miles tendait se contrôler les tremblements de son corps. L'adrénaline se faisait ressentir dans tout son être, alors même qu'il n'avait pas encore pris part aux festivités. Mais déjà il entendait les cris qui commençaient à s'élever. L'attaque prévue devait être rapide, mais efficace. Les Mangemorts n'intervenaient pas tous en même temps mais par vagues, afin de terroriser au maximum, afin de donner l'illusion d'une armée sans fin. Miles était prévu pour la seconde vague, quelques minutes après la première. Il était impatient. Son masque l'étouffait, le faisait enrager, mais il savait que plongé au cœur de l'action, il l'oublierait totalement. A ses côtés se tenait Andrea, masquée elle aussi pour l'occasion. Les Mangemorts devaient préserver leur anonymat car ils étaient pour la plupart bien intégrés au monde magique. Miles ne pouvait pas risquer de révéler son visage au grand jour. En journée il était un vendeur sympathique, un commerçant agréable. Les sorciers s'entendaient bien avec lui et avec son profil, ils ne soupçonnaient sûrement pas quelles étaient ses activités secrètes. Cela procurait une certaine satisfaction à Miles qui avait l'impression de manipuler son monde sans trop de difficulté.

Soudain le signal fut donné et Miles et ses camarades quittèrent l'arrière-boutique dans laquelle ils étaient cachés. La foule était déjà en panique, même si la plupart ignorait encore sûrement d'où venait le problème. Miles rencontra des regards apeurés, des couples effrayés, des familles terrorisées. Au milieu il repéra une enfant, qui ne devait pas avoir plus de dix ans. Elle semblait innocente avec ses nattes blondes et son nez en frimousse. Une cible idéale à n'en pas douter. Miles n'avait encore jamais eu l'occasion de s'en prendre aux enfants. Ils les jugeaient trop faibles pour en faire une cible intéressante. Mais pourquoi ne pas essayer ? C'était sa devise dans la vie. Il leva sa baguette, prêt à en faire sa première cible; mais un autre Mangemort fut plus rapide : la petite tomba au sol comme une poupée de chiffon. Sa cible envolée, Miles se retourna et avisa une sorcière qui se tenait non loin, baguette en main, prêt à les affronter. Il leva la sienne et lança un Endoloris ! sonore. Ca manquait d'originalité à son goût, mais si il touchait sa cible, il avait le mérite d'être efficace.

hors-rp :
 

_________________

hello karness my old friend. I've come to talk with you again Because a vision softly creeping Left its seeds while I was sleeping today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t52-hear-me-roar-dorea

avatar
Vers les sommets par des chemins étroits
APARECIUM : 19/06/2017
HIBOUX : 644
CREDITS : Blake. (av), anaëlle (sign), .wing (gif)
AVATAR : adam gallagher
DOUBLE COMPTE : fenrir
PSEUDO : orion
AGE : 25 ans, sûrement mieux dépensés que la plupart de ceux qui en ont le triple.
SANG : pur, mais celui des autres ne lui importe que peu.
ANCIENNE MAISON : Serdaigle a su récompenser sa soif de connaissances et sa propension à la recherche.
SITUATION : fiancé à Charlotte d'Aubigny, il n'a toutefois pas encore rencontré sa douce.
IDÉOLOGIE : il n'y a pas lieu pour les hommes de s'abaisser à un tel conflit. Antarès est du côté des innocents.
MÉTIER : médecin médicomage sur l'Allée des Embrumes, alliant médecine moldue rudimentaire et médicomagie.
ROLE PLAY : #993333 ⊹ libre. (linda, kingsley, nate, intrigue 1, charlotte.)


MessageSujet: Re: › TOPIC COMMUN. Lun 14 Aoû 2017 - 6:54

HRP:
 

Endeuillé par le récent départ de la cadette Rosier, dont la santé s’était dégradée à mesure que l’année touchait à sa fin, Antarès avait renoncé aux festivités grivoises de la Saint Sylvestre pour passer du temps avec sa mère, que les sacrifices qu’elle avait supportés marquaient d’une façon dont son fils ne pouvait souffrir. L’absence de Carina, partie en France pour jouir de l’air doux et revigorant de l'Anjou, pesait sur les trop frêles épaules de son grand frère autant qu’elle marquait les rides de sa mère ; celui-là préféra oublier son chagrin en se dévouant à ceux pour qui il se devait d’être présent.

Ainsi, Antarès et Madame Rosier attendaient patiemment le lancement de la première fusée magique ; on disait que cette année-là, le Ministère s’était surpassé pour promettre aux sorciers britanniques un réveillon unique et inoubliable. On racontait dans tout le Londres sorcier que des pyromanciens grecs avaient été engagés tout spécialement pour l’occasion et que le spectacle allait être époustouflant : des spirales d’étincelles multicolores plus hautes que le dôme de Gringotts, un phénix en plumes de feu aux détails impressionnants ou un dragon dont chaque écaille serait constituée de centaines de flammes irisées, les rumeurs allaient bon train – qui aurait cru qu’à la place, ce serait la Marque des Ténèbres qui illuminerait la nuit de son triste éclat ?

Les cris retentirent alors que les Rosier bavardaient paisiblement, Madame au creux du bras de son fils. Ne les entendant pas, absorbés par leurs futilités, ce n’est que lorsque des sillons verts traversèrent le ciel qu’Antarès comprit que les fusées attendues ne viendraient jamais ; un mouvement de foule vint immédiatement emporter les Rosier, qui se réfugièrent tant bien que mal dans un coin de la place centrale. Habillée de ses traditionnelles robes aristocratiques et fatiguée par les années et les responsabilités, Séraphine ne pouvait pas courir ; incapables de transplaner dans de telles conditions de panique, Antarès et elle se retirèrent discrètement derrière l’étal d’une boutique le temps que la foule se disperse et qu’ils puissent réfléchir à la situation. Bien mal leur en prit, puisque la foule, en évolution constante, ne se dispersa pas : ceux qui ne couraient pas assez vite reposèrent sur place à tout jamais, tombant mollement sur les précédents, et les Mangemorts investissaient rapidement les pavés, remplaçant ceux qui parvenaient à s’enfuir.

Affolé, Antarès essayait d’analyser logiquement les événements, mais son cerveau semblait déconnecté ; partout où il posait les yeux, il ne voyait aucune échappatoire. Lui qui s’était reposé sur la qualité de son sang ces longs mois ne s’était pas préparé à l’éventualité d’une attaque aléatoire où les Mangemorts tuaient tous ceux qui traversaient leurs chemins, qu'ils soient Sang Pur ou chat de gouttière. Une petite fille tomba non loin de lui, arrachant un sanglot à sa mère – il voulut se retourner pour lui assurer qu’ils s’en sortiraient, mais aucun son ne sortit de sa bouche alors qu’un gargouillement s’échappait de celle de Séraphine. Elle n’avait pas sangloté par pitié pour l’innocente enfant dont la vie s’était éteinte ; elle venait d’être touchée par un Endoloris, dommage collatéral d'une attaque impatiente.

Le cœur d’Antarès manqua un battement. – Mère ! Mère ! appela-t-il presque convulsivement, comme un enfant en quête de rassurement de ses parents. Elle poussa un gémissement plaintif. – Finite ! Finite Incantatem ! sanglota Antarès qui tenait mollement sa baguette. Il avait tant redouté ce moment et il était arrivé par sa faute. Rien ne se passa, à part la main sèche de sa mère qui se posa paisiblement sur la sienne. – Revigor ! finit-il par marmonner après une série de sorts inefficaces ; Séraphine sembla pouvoir respirer et se mouvoir plus facilement. Elle laissa échapper un soupir de soulagement.

Antarès, dont la rage de l'affront se lisait sur son visage, se tourna vers le Mangemort responsable de l’attaque de sa mère ; d’un geste, Séraphine lui rappela que l’agresser signerait leur arrêt de mort. Il se calma tant bien que mal et aida sa mère à se cacher un peu plus profondément entre les caisses de citrouilles.

_________________
A FLEETING DREAM

Tu réclamais le soir ; il descend, le voici : une atmosphère obscure enveloppe la ville, aux uns portant la paix, aux autres le souci. © anaëlle + baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t702-antares-rosier-science-is-the-poetry-of-reality

Invité
Invité


MessageSujet: Re: › TOPIC COMMUN. Lun 14 Aoû 2017 - 13:44

Got a feeling inside (Can't explain) It's a certain kind (Can't explain) I feel hot and cold (Can't explain) Yeah, down in my soul, yeah (Can't explain) I said (Can't explain) I'm feeling good now, yeah, but (Can't explain) Dizzy in the head and I'm feeling blue The things you've said, well, maybe they're true I'm gettin' funny dreams again and again I know what it means, but Can't explain I think it's love Try to say it to you When I feel blue (@thewho // beerus)
topic commun
☆ Le monde & Victoria ☆
Ça aurait dû être une soirée normale, tranquille, pour se changer les idées. Elle n'a pas eu tant d'occasions que ça pour rire, ces derniers mois et elle comptait sur le feu d'artifice pour lui remonter le moral - quoi de plus beau que des gerbes de lumière colorée en plein ciel ? Et voilà que la marque des ténèbres se reflète sur leur visage, qu'elle éclaire d'un vert sinistre la foule qui commence à réaliser ce qu'il se passe. Les Mangemorts sont là. La jeune femme n'arrive pas à avoir peur, alors qu'elle sait que ça devrait être le cas. Non, à la place brûle une haine qu'elle ne se serait jamais crue capable de ressentir, il y a encore peu. Quand il était encore vivant. Les cris retentissent de tous les côtés mais elle ne bouge pas, pas encore, pas tout de suite. Elle espère reconnaître une silhouette particulière, une silhouette qui hante ses cauchemars depuis des mois maintenant. Quelqu'un la tire au sol tandis qu'un trait de lumière verte lui passe au-dessus de la tête, la ramenant efficacement au temps présent ; elle n'a pas le temps de remercier son sauveur que celui-ci est emporté par la foule. Bouge toi. Il n'est pas question de mourir aujourd'hui. Baguette désormais serrée entre ses doigts fins, elle essaie de discerner les visages masqués des Mangemorts de ceux terrifiés des badauds lambda et pointe son arme sur l'encapuchonné le plus proche. « Stupéfix ! » hurle-t-elle et le trait de lumière rouge touche sa cible qui s'effondre. A ses côtés, un corps tombe au sol, le regard vide et elle ne peut s'empêcher de revoir le cadavre de Leith ; pendant quelques instants elle est de nouveau immobile, avant que son instinct de survie ne la fasse réagir et qu'elle dresse de justesse un bouclier. Son regard tombe presque immédiatement sur son assaillant et une rage brûlante vient se mêler à la haine. « VA TE FAIRE METTRE PAR UN HIPPOGRIFFE ENRAGE ! L'insulte, loin de la soulager, rajoute de l'huile sur son feu intérieur. Stupéfix ! » hurle-t-elle à nouveau mais il parvient à bloquer le sort.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ADMIN ❖ dancing in the dark
APARECIUM : 01/07/2017
HIBOUX : 1580
CREDITS : avatar : myself signa : dailydeutch
AVATAR : Zoey Deutch
DOUBLE COMPTE : Stella Bitch Sparrow
PSEUDO : Biscuit
AGE : 21 ans
SANG : Sang-pure
ANCIENNE MAISON : Ancienne vert et argent, se demandant encore comment elle a pu s'y sentir chez elle
SITUATION : célibataire, peut-être bientôt fiancée contre son gré
IDÉOLOGIE : neutre... pour le moment ?
MÉTIER : en introspection à ce sujet.
ROLE PLAY : ▲ #AF3D60 [2/3]


MessageSujet: Re: › TOPIC COMMUN. Lun 14 Aoû 2017 - 15:09




Everybody & Ruby
Topic Commun

C'était une fraîche soirée tout ce qu'il y a de plus ordinaire. J'avais passé l'après-midi à lécher les vitrines, cherchant un job entre deux essayages de robes et je faisais à présent route vers le chaudron baveur où un bain chaud m'attendait impatiemment. Il n'y avait, jusque là, aucune raison de suspecter que la soirée finirait ensanglantée...

Mais voilà, après avoir tourné dans une rue, l'ambiance avait prit une teinte beaucoup plus sombre. Les gens criaient, les sorts fusaient, les corps tombaient et les enfants pleuraient. Un massacre. Pendant un instant, je restais bouche-bouée, surprise par l'horreur de ma vision. Je ne m'y attendais pas, c'était la toute première fois que j'étais directement confrontée à la guerre. Mon cerveau semblait s'être mit sur pause jusqu'à ce qu'un éclair vert pointe à l'horizon. Il venait par ici et allait sans doute heurter quelqu'un. une jeune femme, faisant face à l'autre côté de la rue ne voyait visiblement pas la menace approcher. Dans un bond, avec une réactivité que je ne me soupçonnait pas avoir, je saute sur la demoiselle pour la plaquer au sol. Juste au moment où nous heurtons le sol, le sort passe au dessus de nos têtes pour allez s'écraser lamentablement contre un mur.

C'est bon, j'étais prête, j'allais me battre. Sans même réfléchir et sans même prendre le temps de relever la jeune femme, je m'éclipse et fonce vers l'origine du sort. Je reconnais la marque des ténèbres dans le ciel, ce sont eux, les mangemorts sont là. Peut-être vais-je enfin retrouver mes parents ? Peut-être même que Jade est parmi eux ? Cette idée me serra le cœur mais me donna un peu plus d'énergie. Sans trop savoir pourquoi, alors que ma baguette était à portée de main dans ma poche, je me suis jetée sur le dos du premier mangemort à ma portée, l'encerclant de mes jambes pour tenter de le faire tomber avec moi et agrippant son visage pour tenter de... et bien je ne sais pas trop quoi. Ma technique de combat n'est pas réellement au point, peut-être espérais-je le griffer au passage, lui crever les yeux ou simplement l'aveugler un instant ?

«  - Sale ordure ! Il y a des innocents ici !»

Ce n'est qu'une fois perchée sur lui, tentant de lui mordre une oreille en vue de l'arracher et en pleine action que je me souvenais de ma nature de sorcière. Quelle idiote... Après toutes ces années dans le monde moldu, j'en avais perdu le réflexe de lancer un sort. J'étais pathétique...


Hors RP:
 
© wild bird
   
 
 

_________________
Through your eyes
There's a firefly

© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t856-ruby-9650-she-burns-like-petrol-soak-paper-and-fireworks

avatar
though she be but little, she is fierce
APARECIUM : 16/07/2017
HIBOUX : 452
CREDITS : bonnie + ☆☆☆ Beerus
AVATAR : alicia vikander
DOUBLE COMPTE : prongs
PSEUDO : electralungs
AGE : vingt-quatre ans.
SANG : d’une pureté irréprochable, les karkaroff n’aiment que trop chanter à qui veut l’entendre que, jamais, ô grand jamais, un moldu n’est venu souiller leurs veines. même elle, malgré ses batifolages douteux, n’a pas encore osé l’affront de mettre un bâtard au monde.
ANCIENNE MAISON : le choixpeau lui a trouvé nombre de qualités que l’on retrouve chez les serdaigle, mais son tempérament de feu et son esprit rebelle l’ont menée tout droit chez gryffondor, un comble pour la famille qui se veut proche du seigneur des ténèbres.
SITUATION : fiancée contre son gré, fidélité tout le temps bafouée
IDÉOLOGIE : l'insolence suprême de la neutralité
MÉTIER : elle travaille au ministère de la magie, département de la coopération magique internationale
ROLE PLAY : garrick, intrigue, topic commun


MessageSujet: Re: › TOPIC COMMUN. Ven 18 Aoû 2017 - 12:35

happy new year
nevena & the world
And the terror and the horror
Gotta wonder why we bother,
All the glamour and the trauma
And the fucking melodrama,
All the gunfights and the limelights
And the holy sick divine nights
••••

C’est un bon jour pour sa jambe. La douleur ne semble qu’un pâle souvenir pour cette soirée de Saint Sylvestre, alors elle en profite pour sortir les talons hauts qui retentissent avec chacun de ses pas sur le sol pavé. Elle avance, parfait tourbillon de pourpre dans sa robe de soirée. L’un ou l’autre regard se tourne vers elle, elle semble rendre les rues illuminées encore plus glorieuses avec le sourire qui éclaire son visage. Elle a toujours aimé les célébrations de la nouvelle année, la lueur d’espoir dans les yeux des gens, la prière que demain sera meilleur et la possibilité de faire table rase. Et aujourd’hui plus que jamais, elle aimerait que les choses soient si simples. Mais les douze coups de minuit ne sauront pas l’affranchir de ses toutes nouvelles fiançailles, alors tout ce qu’elle peut espérer faire, c’est les oublier l’espace d’une soirée. Elle a échappé de peu à un autre dîner dans la manoir de sa belle famille - le seul mot lui donnerait presque la nausée - elle se satisfait de petites victoires avant de trouver le plan parfait pour se libérer des promesses de ses parents. Le regard de Neva vagabonde dans la foule à la recherche de la silhouette si familière de Bey. D’ordinaire, leurs escapades se font de l’autre côté de Londres, du côté qui lui vaudrait une étiquette de traître si on savait qu’elle le fréquentait. Mais pas ce soir. Les feux d’artifices du Londres sorcier sont d’une trop grande magnificence pour pouvoir être manqués. Elle n’y a pas coupé une seule année depuis sa sortie de Poudlard, voit presque naître une tradition à laquelle elle n’a pas l’intention de renoncer. Elle marche en direction du Chaudron Baveur, pont traversant les deux univers, endroit où elle est le plus susceptible de voir son amie faire son apparition. Peut-être même y croisera-t-elle Ches. Leurs relations s’améliorent depuis qu’il vit à Londres, deux exilés loin des terres russes. Ses pensées l’accaparent, si bien qu’elle ne réalise que l’atmosphère ne se transforme que lorsque quelqu’un la bouscule en pleine rue, manquant de peu de la faire s’écraser sur le sol. Les exclamations de joie qu’elle entendait plus tôt résonner le long du chemin de Traverse se transforment en cris d’horreur. Des gerbes de lumière apparaissent déjà. Mais il est trop tôt, beaucoup trop tôt pour le feu d’artifice. Sa grippe se resserre autour de sa baguette rangée dans l’une des poches internes de son manteau, premier instinct d’une sorcière qui n’a pourtant pas l’habitude de se battre. C’est alors qu’elle l’aperçoit. La marque hideuse balancée en plein ciel. Les Mangemorts. Elle peine à y croire. Ils ont toujours gardé une réalité abstraite dans son esprit. Sa famille est réputée pour en être, et elle se doute que ses fiançailles sont un premier pas pour tenter de l’enrôler elle aussi. Mais jamais encore ils n’avaient eu un véritable impact sur elle. Son regard se remplit d’horreur lorsqu’elle voit une petite fille s’écraser sur le sol dans un éclat de lumière verte. La baguette est levée et avant qu’elle n’y réfléchisse réellement, les mots sortent de sa bouche. « - Expelliarmus ! » même sa colère noire ne lui fera pas prononcer pour la première fois un sortilège impardonnable. Elle veut se précipiter vers la gamine, mettre son corps à l’abri avant qu’elle ne soit piétinée par des mouvements de panique. Mais elle n’a pas le temps de faire un pas en avant. Une vague de douleur l’envoie valser à terre comme une vulgaire poupée de chiffon. Elle entend un cri strident avant de réaliser que celui-ci provient de sa propre bouche. Elle se force alors à serrer les dents, mais son corps est pris de soubresauts qui l’empêchent de se relever. Elle ne voit même pas son agresseur, un autre lâche caché derrière son masque.  



••••

by Wiise


HRP:
 

_________________
i got new rules i count them
Are you lost enough? Have another drink, get lost in us, This is how we get notorious, Cause I don't know If they keep tellin' me where to go I'll blow my brains out to the radio ▬ Cause we are young and we're ashamed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
PNJ ❖ COMPTE ADMIN
APARECIUM : 28/08/2006
HIBOUX : 175
PSEUDO : war of wands (pnj)


MessageSujet: Re: › TOPIC COMMUN. Lun 28 Aoû 2017 - 17:17


- intervention -
intrigue no. 1


L'attaque des Mangemorts fait des ravages. Ils tuent, torturent, blessent et sèment la terreur.
Les sorciers neutres, victimes de l'attaque, se défendent. Mais certains n'hésitent pas à participer directement à l'attaque, se ralliant aux Mangemorts.
L'Ordre du Phénix a été prévenu de l'attaque : ses premiers membres se rendent sur place par transplanage.
Le Ministère de la Magie intervient également. Les Aurors sont mobilisés et envoyés sur les lieux.

Face à cette arrivée prévue mais dérangeante, les Mangemorts ont rassemblés au milieu de la place 5 enfants, entre 5 et 10 ans, arrachés à leurs parents, entourés par un sortilège empêchant quiconque de s'approcher. Les Mangemorts menacent de tuer les enfants si les combats ne cessent pas. L'Ordre du Phénix et les neutres peuvent tenter d'attaquer pour sauver les enfants (mais risquent de mettre en péril leurs vies) ou peuvent plier l'échine et se soumettre en rangeant leurs baguettes.

Les Mangemorts espèrent ainsi faire une démonstration de force, montrer qu'ils ont tout le contrôle, et éliminer sans mal les éléments dérangeants qu'ils ont repérés dans la foule.

Courent un danger de mort si ils rangent leurs baguettes : les Aurors et les membres connus ou très fortement suspectés d'être de l'Ordre du Phénix.

NB : le transplanage n'est pas possible directement sur le Chemin de Traverse (de manière permanente pour ne pas risquer d’atterrir sur la tête d'un inconnu) mais seulement dans quelques arrières boutiques prévues à cet effet. La fuite n'est donc pas possible pour votre personnage !
_______________

C'est à vous de décider de la façon dont réagira votre personnage. Nous interviendrons ultérieurement en fonction des réponses qui auront été apportées face à cette situation épineuse

@Phanès Parkinson @Nate Macmillan @Jonas Parkinson @Miles Bott @Cersei Yaxley @Andrea Northrop @Cheslav Karkaroff @Daisy Weasley @Sirius Black @Leah Dahni @Erin Flanagan @Garrick Ollivander @Victoria J. Brown @Antarès L. Rosier @Fenrir Greyback @Hestia Parkinson @Samuel Sullivan @Nevena Karkaroff @Ruby A. Selwyn @William Sanders @Rolanda Bibine @Priam Osborne @Leto Lynch

_________________
Compte PNJ - ne pas MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net

avatar
APARECIUM : 27/02/2016
HIBOUX : 1371
CREDITS : (vava) Yoshiavatars (signa) Wiise & tumblr
AVATAR : David Tennant
PSEUDO : Ludo
AGE : Quarante et un ans
SANG : Mêlé
ANCIENNE MAISON : Serdaigle
SITUATION : Inconnue
IDÉOLOGIE : Officiellement traitre à l'Ordre
MÉTIER : Sans emploi


MessageSujet: Re: › TOPIC COMMUN. Mer 30 Aoû 2017 - 15:50

HS:
 



The Game
The Game
Londres – Chemin de Traverse – 25 Décembre


Et maintenant, public chéri,
Préparez-vous pour le final :
Ceux qui n'ont pas déjà péri,
Entrez dans le cercle infernal !


Sautillant sur place comme un enfant au jour de Noël, Ludovic attendait avec impatience l'occasion d'entrer dans la danse. Tout était prévu, depuis des semaines. On lui avait dit de venir, de mettre un masque et d'attendre que le premier sort parte avant de se jeter dans la mêlée. Tirer sur tout ce qui bouge, pas de quartier, beaucoup de sang ; voilà des ordres qu'il aimait. Courts, faciles à retenir et encore plus à exécuter. A croire que le Seigneur des Ténèbres avait décidé de leur faire à tous un petit cadeau de fin d'année. Il était drogué, jusqu'aux yeux, de potions diverses et variées pour pallier à l'état physique lamentable dans lequel il se trouvait. Le cocktail fruité ne manquerait sûrement pas de déclencher quelques effets secondaires au long terme, mais, pour l'heure, il suffisait à lui garder les yeux ouverts et à lui donner assez de pep's pour trouver tout cela affreusement divertissant. Son masque, un peu trop grand pour son visage émacié, un raté emprunté à un autre mage noir spécialement pour l'occasion, bougeait affreusement sur son visage, à tel point que s'il n'avait pas élargit un peu les ouvertures pour les yeux il aurait pu ne plus rien y voir. Cela aurait été dommage, manquer une telle occasion ! Autour de lui, tous les mangemorts semblaient tendus, anxieux, appréhendant l'assaut qui pouvait très bien mal se terminer, et, parmi toute cette bande de sorciers sérieux et vêtus de noirs, il y avait sa dégaine malingre, dépassant légèrement, qui sautillait sur place en s'excitant d'impatience, comme en vacances, comme s'il avait avalé des hectolitres de caféine avant de venir. Mlaheureusement pour lui, les autres tardaient, patientaient avant de lancer l'assaut, comme s'ils n'étaient pas encore prêts et lui intimaient de se taire alors qu'il commençait à ricaner tout seul. Vraiment, ils n'auraient pas dut l'emmener, mais qu'elle perte pour lui s'ils ne l'avaient pas fait.


Rendez-vous, jeunes téméraires,
Au Manoir, dans quelques instants ;
C'est au « grand salon funéraire »
Qu'une surprise vous attend !


Le signal fut donné au moment où le français commençait à désespérer de l'entendre un jour. Enfin ! Se jetant aussitôt dans la mêlée le brun commença à lancer ses sorts avant même de voir la foule. Pour l'instant rien de trop sérieux, il fallait qu'il se mette à un point plus central pour pouvoir vraiment faire des dégâts, sans compter qu'il manquait encore les cris... Ces derniers débutèrent quelques instant après que le bataillon de Mangemorts se soient répandu sur la place, des femmes, des enfants, des hommes pris par surprise qui se mirent à hurler dans une panique palpable faisant encore plus se dilater les pupilles du sac d'os, complétement extatique. Enfin, les visages apparurent, effrayés et en débâcle et le mage noir ne se fit pas prier pour commencer la danse.


Venez danser parmi les flammes,
Au rythme des tambours maudits !
Ecoutez crépiter votre âme,
Dans ce gigantesque incendie !


En une seconde la place était devenu un déluge de feu et de sorts, ignorant complétement ce que faisaient les autres, n'hésitant pas même à lancer des sorts sur ses collègues qui frôlaient les robes noires à un cheveu avant d'aller abattre des civils sans distinction. A vrai dire, il aurait même été capable de toucher accidentellement un mage noir si ces derniers n'avaient pas été si occupés à remuer de tous les côtés pour prendre en chasse la nuée d'étourneaux en déroute. Tout était si rapide, si exaltant. Ludovic en sifflait d'excitation. Un avada, un mort, un avada, un mort... Bientôt les sorts verts ne lui suffirent plus et l'ancien Serdaigle s'amusa à varier les plaisirs, puisant dans ses vieilles connaissances pour incendier certains, briser les os d'autres et éventrer les derniers, jusqu'à ce qu'enfin le sang s'écoule, d'une brillance hypnotique sous l'éclat vert de la marque qui transperçait le ciel. Dans un rire ignoble le sorcier continua à pirouetter sur lui-même, s'amusant de ces couleurs d'émeraudes à tel point qu'il fit pétarader d'autant plus d'avada, les faisant fendre l'atmosphère dans un mortel feu d'artifice. Après tout, c'était la fête.


Ce soir, c'est Satan qui régale,
Pour le Diable, hip hip hip hourra


Complétement absorbé par cette urgence de faire le plus de dégâts en un minimum de temps, l'homme de main oubliait complétement de surveiller ses arrières. De toute façon, "surveiller ses arrière" ce n'était bon que si l'on avait quelque chose à en faire. Et si la plupart des sorts lancés à son encontre se heurtaient aux siens avant de toucher leur cible, la masse compacte qui lui heurta le dos n'eut aucun mal à faire mouche.

Sans comprendre ce qui lui arrivait, Ludovic se fit sauter dessus par une jeune femme en furie, sans aucun doute bien plus lourde que lui et sa maigreur maladive. Sursautant, inquiet de ce contact, le sorcier chercha un instant à garder son équilibre, battant des bras dans le vide, emporté par le poids de son assaillante qui semblait tenter de lui arracher son masque. Malgré ses efforts pour tenir debout, il s'étala bientôt sur le sol, roulant sur le dos en écrasant son attaquante par la même occasion alors qu'il commençait à se débattre piteusement avec la vigueur d'un ver de terre, tout en poussant des petites plaintes inquiètes. Mais qu'est-ce qu'elle lui voulait ? Qu'est-ce qu'elle lui voulait à la fin ?

Il s'apprêtait à supplier son assaillante de le lâcher lorsque cette dernière lui hurla dans les oreilles, une seconde avant de lui en mordre une jusqu'au sang. Ludovic frissonna, se figeant dans un frisson, immobile une seconde d'incompréhension et de trouille avant d'être parcouru d'un élan de lucidité et de donner un violent coup de coude dans les côtes de la jeune fille, commençant à la cogner sans vergogne, à l'aveugle, alors que la ficelle qui attachait son casque commençait à s'étirer, faisant glisser le morceau de métal sur ses yeux.

— Lâche-moi ! rugit-il, se débattant de plus belle jusqu'à ce qu'il finisse par perdre tout à fait son masque.

Sa tête enfin libérée de l'emprise des mains de la jeune femme, il se contorsionner afin de saisir la tignasse brune de son assaillante à pleine main, tirant dessus de toutes ses forces afin de la faire plier.

— Je vais t'apprendre sale garce !
jura le mage noir, continuant à marteler son assaillante de coups avec son poing libre

Code par Melody  |  Gif : Gracepoint

_________________
If we keep pretending well
Perhaps others will be heroes in our name. Perhaps we will both be stories. And may those stories never end. by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t551-le-plus-beau-voyage-est-celui-qu-on-n-a-pas-encore-fait

› TOPIC COMMUN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» TOPIC COMMUN - Un escalier bien capricieux
» [TOPIC COMMUN] Dans le bus
» Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]
» [Topic commun Poufsouffle] Chocolat, soleil et mini-jeux
» [Topic Commun] Dans l'avion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: discovering london :: diagon alley-