AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(elia), i am half agony, half hope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
APARECIUM : 15/08/2017
HIBOUX : 48
CREDITS : @rivendell (avatar).
AVATAR : eliza taylor.
PSEUDO : MARY-W./marie.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : sang-mêlé.
ANCIENNE MAISON : lionne, porteuse des couleurs rouge et or de gryffondor.
SITUATION : vivante diraient certains; veuve noire, diraient d'autres. elle vit encore, pour son fils sans doute.
IDÉOLOGIE : odp; les perdants, les déchus? elle choisit un camp pour survivre, animée par une rage désespérée.
MÉTIER : ex guérrisseuse à ste mangouste; aujourd'hui fugitive paumée, sans emploi.


MessageSujet: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 0:19


- Eliana Sibley -
sic parvis magna


› Identity Card
NOM › il lui va comme un gant, le nom de ses parents; sibley. elia s'est forcée à le reprendre, malgré le deuil, malgré la culpabilité. à cause de la culpabilité. elle n'mérite pas de porter le même nom que son enfant, que l'époux qu'elle a si souvent trahi, et les assurances qu'elle a faites voler en éclats. PRÉNOM › eliana; dena, rose. ça va aussi loin que ça, comme si on avait essayé d'lui donner des lettres de noblesse illusoires dès son premier souffle de vie. AGE › doucement, douloureusement, elle entre dans sa vingt-huitième année; ironiquement, le chemin tout tracé d'sa vie qu'elle a tant haï pendant des années, lui manque terriblement aujourd'hui. OCCUPATION › elle était guérisseuse à sainte-mangouste; et ça lui allait, c'était assez.  et combien de fois dans cette guerre déjà, est-ce été suffisant? ça n'l'a pas été assez pour sauver son mari, pour au moins sauvegarder sa famille en des temps pareils. elia aujourd'hui, elle n'a plus son travail, elle n'a plus rien de sa vie d'avant. SANG › son sang est mêlé depuis un certain temps maintenant; chez les siens, certains voient ça comme une trahison, d'autres subissent cette tare comme une course contre le temps, à la recherche des gênes idéaux. ANCIENNE MAISON › il suffit d'la connaître un peu, pour briser le masque de porcelaine derrière lequel elle se cache; eliana est une furieuse lionne, héritière des gryffondors, avec une volonté d'acier, un courage sauvage, la loyauté comme fil rouge de sa vie. CAMP › la rage instillée comme une glace dans ses veines l'a poussée vers l'ordre du phénix, tout récemment; elle avait voulu rester neutre, pour sa vie, pour la sécurité d'son fils, par espoir, presque. elle s'était trompée, fourvoyée pendant des années, fiée aux mauvaises personnes: maintenant qu'elle en a payé le prix fort, peut-être que chercher une quelconque justice est trop tardif. STATUT › la blonde est supposée porter le noir des veuves depuis quelques mois maintenant; elle pourrait presque s'y perdre dedans, de désespoir et d'impuissance, de culpabilité et de remords, plus que de réel chagrin pour l'homme qu'elle a épousé. ORIENTATION SEXUELLE › on n'l'a jamais invitée à voir plus loin que le monde bien limité de ce qui l'entourait; de toute sa vie, elle n'a aimé qu'un seul homme, elia, et il lui a laissé le cœur brisé et trahi. alors qu'est-c'qu'elle est, au fond? peut-être que la question n'sert à rien, dans un monde en guerre, quand seul son fils sans père, doit importer aujourd'hui. PARTICULARITÉ › aucune; elle est la sorcière la plus classique qu'on peut croiser.



› You cannot teach an old dog new tricks
i. comme la blondeur de ses cheveux, l'acacia est l'arbre qui fait vivre son âme de sorcière; toute enfant magique qu'elle est depuis sa naissance, elia n'a pu s'empêcher d'être surprise par l'étrange mixture qu'est la baguette qu'elle a apprise à manier avec les années. bois d'acacia, rigide et rebelle, capricieux et imprévisible. pendant longtemps, impossible de prédire qu'un tel caractère puisse se cacher derrière une petite fille aux grands yeux bleus. et pourtant. eliana maîtrise ses dons comme les moldus maîtriseraient une épée; précise et vive, elle fend l'air avec défiance. la guerre lui fait tout autant peur qu'elle révèle en elle, une âme de feu qui l'effrayerait presque. le ventricule de cœur de dragon en son sein, est flamboyant et impétueux; cette baguette au bout de ses doigts, parfois, semble avoir sa propre personnalité rancunière et revancharde. elia en est son âme sœur, incapable de savoir ce que tout ça révèle sur sa propre personnalité. ≈ ii. poudlard a été sa belle époque, à elia; elle est de ces femmes qui envient la jeune fille qu'elles ont été, à une époque. le château avait été ce carcan soigneux où elle avait pu oublier le monde. là, il y avait eu aramis, parmi tant de choses. là, le simple fait de mitonner des potions avec soin et précision, exceller en botanique et être l'élève patiente avec toutes les créatures magiques qu'on lui présentait, était quelque-chose d'apprécié. quelque-chose de valorisé. le monde réel est trop vite tombé sur la blonde de dix-sept ans, qui sortait tout juste des couloirs sécurisants et familiers de poudlard. elle aurait pu parier, ouais, qu'elle connaissait plus cet endroit que sa propre maison. onze ans sont passés, déjà, depuis qu'elle a jeté un dernier regard sur les grilles du collège dans lequel elle s'est émancipée, en tant que sorcière, en tant que "fille de..." - et maintenant, maintenant, ça fait un mal de chien de voir tout le carnage qui engloutit le monde magique. ≈ iii. sibley est une créature émotionnelle, au cœur changeant, au cœur fragile; l'ardeur d'une vie de choix difficiles ne lui convient pas. les responsabilités, les combats de front l'effrayent, la déstabilisent, la brisent tout à la fois. elle n'est pas née pour vivre en temps de guerre - au bord du précipice, alors que les temps s'étaient gâtés, les siens avaient cru qu'une bonne alliance avec une bonne famille, pourrait les sauvegarder. c'était sur ça, sur ce mensonge-là, que s'est érigé le mariage dans lequel elle a vécu depuis près de neuf ans. égoïste, elle aurait voulu rester neutre, tourner un œil aveugle qu'elle aurait toujours posé sur son fils, sur les siens, pour s'rappeler encore et encore tout ce qu'elle avait à perdre. évidemment que celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom la terrifie - qui ne terrifie-t-il pas? elle n'est qu'un infime grain de sable, prêt à être lavé par une houle violente et inconsciente; son fils l'est aussi, un innocent, qu'elle risque de perdre de jour en jour. c'est le désespoir, alors, plus qu'une quelconque bravoure, qui l'a amenée dans les rangs de l'ordre du phénix. comme une âme blessée, elle a plus besoin de leur aide qu'elle n'a quoique ce soit à offrir. peut-être qu'au fond, si elle peut, elle offrira sa vie pour sauver celle de son enfant. ≈ iv. elle vivait dans la campagne près de londres, il n'y a pas si longtemps de ça, encore; une petite maison si jolie, si confortable, dans laquelle elle avait souvent alimenté l'impression d'être heureuse; ç'avait été facile, si bien entourée, dans un monde si calme et égoïste. maintenant, tout chez elle est tombé en cendres, consumé par les sortilèges qui ont valsé dans la pièce, l'attaque qui a fait voler ses illusions en éclat. la petite maison qui l'abrite, aujourd'hui, elia, c'est une des planques offertes par l'ordre du phénix - un coin sans prétention, au fin fond du sussex, dans le village de rye, près de la mer. ≈ v. eliana est une impétueuse plus qu'une stratège; elle n'est pas manipulatrice, elle n'sait pas mentir - pas bien. elle n'sait pas s'moquer des autres, une lueur de faux dans les prunelles. peut-être même a-t-elle la loyauté des poufsouffle, instillée dans ses veines également; sa famille a toujours été importante pour elle. au point qu'elle en oublie ses bonheurs, qu'elle se contente de ce qui était là, ce qui était important. peut-être fait-elle trop aveuglément confiance aux autres, peut-être est-elle incapable de connaître autrui, même ceux à qui elle confie son cœur - s'dit-elle depuis un certain temps. elle n'aime pas trahir, elle n'aime pas la trahison alors, non plus. elia, elle n'cache pas de poignards dans son dos, de cordes à son arc; c'est souvent comme ça qu'elle fonctionne, au gré de ses intuitions, suivant le murmure de son instinct de survie, la logique de sa bravoure sur l'instant. de toute façon, elle n'sait pas vraiment si elle aurait la force de survivre à cette guerre. elle ne l'veut même pas, si c'est pour tout perdre dans le combat. ≈ vi. avec les remords qui pèsent aujourd'hui sur sa conscience, elia, elle se dit qu'il y a au moins une personne qu'elle n'a pas trahi dans sa vie. son fils, willas. il est la prunelle de ses yeux, il l'a été, dès son premier souffle de vie, chassant les regrets et lançant elia sur une voie bien définie et unique. protéger son fils, c'est sa seule détermination évidente aujourd'hui, à la blonde; peut-être même a-t-elle bien fait de n'jamais reconnaître d'une quelconque façon, qu'il n'est pas l'enfant de l'homme qu'elle a épousé, mais plutôt de celui qu'elle a toujours aimé. désormais, elle sait que le père de son fils est un mangemort, un tueur, un traitre - au moins, a-t-elle bien fait de mentir sur ça. peut-être pourtant que ses mensonges, à la sorcière, n'ont jamais eu l'effet escompté; difficile d'imaginer un enfant si typé, à la peau sombre, aux cheveux noirs épais, être la progéniture d'un couple comme celui qu'elle a formé avec son mari. personne n'a jamais rien dit, personne n'a jamais pointé du doigt ce qu'elle n'disait pas, elia. personne, si ce n'est le père de l'enfant - celui qui lui a donné son nom, celui qui l'a élevé et choyé et aimé, comme le roi des imbéciles ou comme le plus clément des époux. eliana, elle sait qu'elle n'a souvent pas mérité la moitié de la clémence qu'on lui a accordée, avec les années. ≈ vii. du bout de sa baguette magique, l'élève qu'elle a été a toujours su manier la métamorphose et les enchantements; elle a ce toucher soigneux, cette précision à faire les choses qui lui ont permis d'être une bonne guérisseuse parmi ses rangs. même dans le chaos, elle s'est parfaitement fondue dans cette vie-là, la blonde; son travail, le soir avec son fils, quand elle faisait danser des lumières au plafond du bout de sa baguette pour le consoler. certains soirs, elle avait même réussi à oublier aramis, elle avait réussi à caresser les cheveux de son enfant sans que ça n'lui rappelle ce qui aurait pu être, si elle avait eu plus de courage. s'ils s'étaient plus aimés, tous les deux. ≈ viii. au jour d'aujourd'hui, encore, elia n'sait pas pourquoi les mangemorts ont débarqué chez elle, comme ça, du jour au lendemain; n'est-ce pas là, le lot de la vie en pleine guerre? des monstres faisant brusquement s'effondrer l'existence si fragile? peut-être est-ce à cause du travail de son mari au sein du ministère de la magie. peut-être est-ce à cause d'elle, de tous les gens qu'elle a sauvés à sainte mangouste. ou peut-être même est-ce parce qu'on veut tuer son fils, comme ils ont tué harry potter, un tout petit bébé, vulnérable et sans défense. tout ce qu'elle sait, c'est qu'ils sont venus pour tuer, qu'ils n'ont pas fait les choses à moitié, et qu'encore aujourd'hui, sa raison, sa rancoeur, la poussent à croire qu'elle n'sait même pas pourquoi, comment, elle est encore vivante. ≈ ix. tous les jours, tous les jours sans relâche, elia écoute la radio; maintenant, il s'agit plutôt de la chaine rebelle de l'ordre du phénix, qui la garde au moins un peu connectée au monde de londres, quand elle s'exile trop longtemps à rye, juste avec son fils. elle ne sait pas ce qu'elle espère entendre sur les ondes, des bonnes nouvelles, des mauvaises nouvelles? comme beaucoup de gens, eliana a juste besoin de savoir, besoin d'écouter - quand bien même, rien n's'arrange jamais. ≈ x. elle n'a encore accompli que très peu de missions pour l'ordre du phénix; à vrai dire, eliana est surtout protégée par eux, qu'un véritable membre de l'ordre. elle s'dit qu'on la laisse tranquille le plus souvent possible, parce qu'elle laisserait un fils totalement orphelin et seul, si elle devait mourir pour une cause qui ne semble pas lui appartenir. pourtant, il y a des jours, de plus en plus nombreux, où l'impuissance l'enrage. des jours où elle voudrait être une pièce active de l'échiquier dangereux de cette guerre. peut-être est-ce stupide, et courageux à la fois; elia, elle a d'plus en plus besoin de faire quelque-chose. peut-être surtout d'avoir des réponses claires.

› thinking the world
Que pensez-vous de la valeur du sang ? elle n'sait pas ce que sont ses parents, eliana; parfois, elle doute d'avoir un jour su. sont-ils des orgueilleux monstres, avides d'un renom qu'ils n'ont pas? ou sont-ils autre chose, quelque-chose de plus compliqué que ça? elle n'les voit pas comme les tueurs qui défilent dans les rues dans le sillage du seigneur des ténèbres; pourtant, ils ont souvent vibré des mêmes désirs et des mêmes intentions. si elle porte aujourd'hui le sang-mêlé des traitres, ce n'est qu'à cause d'un de ses ancêtres, capricieux et défiant, qui n'en a fait qu'à sa tête. et depuis, génération après génération, on a essayé de nettoyer le carmin des sibley avec ceux qui le veulent bien. c'est comme ça qu'on lui a présenté son époux, à eliana; un homme qui voulait bien d'elle malgré ses torts, malgré la trahison coulant sous sa peau. elle a détesté, alors, à l'époque, cette quête de la perfection qui n'existe pas. elle déteste ceux qui piétinent les autres sous prétexte que leur nom, d'une quelconque façon, est synonyme de "pureté". elle déteste cette guerre, basée sur ça, quelque-chose d'aussi abstrait et lointain, quand les cadavres eux, sont bien réels. elia, elle a eu à prendre trop de choix difficiles, elle a eu à subir trop de conséquences, à cause de l'élitisme du sang des sorciers. elle s'en fiche, alors, plus souvent victime qu'actrice dans les gros tournants de son existence. l'ironie, c'est qu'elle aurait pu, finalement, défier les siens et défier les limites qu'on avait imposées à sa vie: le présent serait tout autant en ruines qu'il ne l'était aujourd'hui.

Que pensez-vous des Mangemorts et de l'Ordre du Phénix ? quelques temps auparavant, elle les pensait fous. fous comme de dangereux criminels, soufflant sur les braises d'un monde qui ne demandait qu'à devenir un incendie ardent, réduisant tout en cendres grises. la blonde a plus souvent gardé ses vraies intentions et ses vraies pensées secrètes. elle était une guérisseuse avant tout; et souvent, ça lui a permis de s'cacher derrière les promesses qu'elle avait faites en embrassant cette destinée. elle a sûrement sauvé la vie de mangemorts, dans les couloirs de l'hôpital de sainte mangouste. elle a aussi sauvé la vie de membres de l'ordre du phénix. elle a vu les deux camps saigner le même genre de rouge, collant et à l'odeur âcre. et elle a aussi sauvé la vie de pauvres gens, comme elle, pris dans les feux croisés de ces deux camps qui se déchirent - les victimes collatérales qui restent toujours derrière.


Seriez-vous prêts à mourir pour vos idées ? pour ça, encore faudrait-il qu'elle en ait, des idées, elia. des convictions qui feraient vibrer sa détermination, et qu'elle envie parfois aux autres. après tout, ils entreront dans l'histoire du monde magique, sans doute, tous ceux qui ont pris les armes dès le début - les braves hommes comme albus dumbledore. peut-être que rien que par orgueil, tout le monde est un jour amené à envier un homme comme ça. elia, tout ce qu'elle a appris à la dure, c'est qu'elle n'peut pas sauver tout le monde, qu'elle n'peut même pas se fier à tout le monde; alors après avoir abandonné sa maison, sa vie toute entière, après avoir coupé les ponts avec sa famille, tout ce à quoi elle veut se raccrocher, c'est le devoir infini et immuable d'une mère. celui d'protéger son fils, quoiqu'il en coûte. lui, si jeune, innocent, si vulnérable; elle veut lui sauver la vie, elle veut lui donner un avenir sauf - de plus en plus, avec la hargne, avec le temps, la volonté d'eliana grignote sa prudence. elle n'a plus grand-chose à perdre, et elle n'a plus grand-chose à vouloir. son fils, pourtant, s'il en avait le temps, il pourrait vivre dans un monde qui en vaut la peine.

Le climat de la guerre à venir vous fait-il peur ? elle doute, elia, qu'il y ait une personne saine d'esprit qui puisse ne pas avoir peur de la guerre; pas seulement pour soi-même, mais pour tous les autres. tout ce qu'on a pu aimer un jour dans le monde magique. aujourd'hui, partout où se pose son regard dans le cœur de londres, quand elle ose s'y aventurer, la sibley ne voit plus que le spectre de ce qu'elle a autrefois connu. depuis toute petite elle a arpenté les rues du chemin de traverse... à l'heure actuelle, la rue si familière, si active, si vivante à une époque, a l'allure d'un chemin de mort. la guerre tue les innocents, les coupables; les enfants comme les adultes. personne n'devrait pouvoir se satisfaire d'un climat pareil - même les mangemorts, hein, n'ont-ils pas peur pour la vie de leurs propres progénitures? parfois, elle s'demande, elia, si elle et les mères monstrueuses qui tuent leurs ennemis à coup d'avada kedavra n'ont au moins, pas ça en commun. peut-être que de tout ça, il n'restera que les fous et les lâches: l'avenir du monde sorcier.



› behind the wizard
PSEUDO : MARY-W./marie. ÂGE : l'âge qui shall not be named. FRÉQUENCE DE CONNEXION : 5j/7 parce que j'suis pas une geek moi ouech. j'passe pas ma vie sur mon ordi (a) AVATAR : eliza taylor, la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 15/08/2017
HIBOUX : 48
CREDITS : @rivendell (avatar).
AVATAR : eliza taylor.
PSEUDO : MARY-W./marie.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : sang-mêlé.
ANCIENNE MAISON : lionne, porteuse des couleurs rouge et or de gryffondor.
SITUATION : vivante diraient certains; veuve noire, diraient d'autres. elle vit encore, pour son fils sans doute.
IDÉOLOGIE : odp; les perdants, les déchus? elle choisit un camp pour survivre, animée par une rage désespérée.
MÉTIER : ex guérrisseuse à ste mangouste; aujourd'hui fugitive paumée, sans emploi.


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 0:19


- path of life -
good people are like candles, they
burn themselves up, to give others light


› Chapter 1
eliana; seize ans, 1969. hogwarts.
Quatre Optimal, Quatre Effort Exceptionnel ; ses parents aimaient le répéter. Et au moins, en voyant ses résultats aux BUSE, ils avaient arrêté de s’interroger, de se préoccuper de ce qu’elle faisait. A son âge, c’était presque difficile à vivre, une énième rentrée à Poudlard, entourée de ses proches. Eliana était de ces adolescents qui trouvaient ça étouffant ; surtout dès lors qu’elle remarqua Aramis, sur le parvis de la gare lui aussi. Si elle avait été libre de faire ce qu’elle voulait, de bondir au gré de ses désirs, elle aurait déjà abandonné son charriot et ses parents pour aller le retrouver, lui. Comme une pauvre fille, qui se ramasserait un Troll pour tout ce qui était histoires d’amour ; pourtant, quand son cœur battait si vite, c’était un exploit qu’elle soit encore capable de se concentrer sur ce qu’il y avait autour. Ce qu’il y avait en plus d’Aramis et elle ; un monde qui n’avait de cesse de se rappeler à leurs consciences. Ils n’pouvaient pas faire les choses comme ils voulaient, ils devaient être plus prudents. Ils devaient, ils ne pouvaient pas ; elle les entendait ces mots, ils étaient comme un sortilège qu’on aurait incrusté dans sa tête et qui ricocherait encore et encore contre les parois de son crâne. A son âge, dans le monde où ils vivaient, ils auraient pu croire, tous les deux, épris dans leur histoire, qu’ils auraient des libertés, au moins. Ils se fourvoyaient ; l’Elia accrochée à son charriot, les mains moites, la gorge nouée, le savait. Ils seraient ces délinquants qui saisiraient leur bonheur comme une poudre illusoire – bientôt, pour vivre heureux ils auraient besoin d’une cape d’invisibilité. Elle y avait presque songé, pathétique qu’elle était. Peut-être auraient-ils besoin d’un Retourneur de Temps, plutôt, histoire de n’jamais commencer, n’jamais rien vouloir. Plus facile à dire qu’à faire. Elia, tout ce qu’elle savait, c’est qu’elle avait hâte que le train quitte le quai.

› Chapter 2
eliana; vingt ans, 1974. londres.
C’était fini. Fini depuis longtemps. Fini. Mantra qu’elle se répétait pour se donner courage, observant son faciès inexpressif dans le miroir juste en face d’elle. Elle ne savait pas ce qu’elle avait espéré de sa vie, Eliana ; au moins mieux que ça, au moins mieux que la morsure impitoyable d’une réalité sur laquelle elle n’avait aucune prise. A son âge, à cette époque, elle avait cru que cette robe blanche, elle s’en habillerait pour un jour heureux, et non pas en un genre de funérailles qui annonçait à son avenir, l’évidence de tout ce qu’elle avait accepté. Aramis et elle avaient eu de bonnes raisons, d’arrêter tout ça. De n’plus se voir, de n’plus essayer – de n’plus vouloir. Il portait le nom des Nott, le patronyme d’une famille aux yeux de laquelle elle n’aurait jamais trouvé grâce. Et il avait décidé de suivre leurs désirs, avant les siens à lui ; avant ceux qu’ils avaient partagés tous les deux, comme ça, dans les secrets de leurs tête à tête, en plein cœur de Poudlard. Qu’y avait-il à regretter ? Rien du tout, voulait hurler sa conscience, un brin orgueilleuse, un brin rancunière. Peut-être aurait-elle dû faire mieux elle aussi, que d’jeter l’éponge comme elle l’avait fait ; ils étaient des sorciers, dans un monde magique aux portes grandes ouvertes. S’ils avaient été fous, tiens, ils auraient même pu disparaître au cœur du monde moldu ; toute empotée amoureuse avait-elle été, Elia avait eu ces mots désespérés au bord des lippes. Mais elle n’avait rien dit. Et Aramis et elle, n’étaient qu’un tas fumants de braises qui s’étaient enflammées, vite et fort, pour mieux retomber. Ils avaient été jeunes, et Poudlard avait été ce rêve temporaire, bien sécurisé ; ça, c’était la réalité. Son futur époux n’était pas si terrible – il n’était pas un tyran comme on pouvait le lire dans les histoires désespérées, il n’avait pas l’intention de la maltraiter, et il la regardait comme s’il avait besoin d’elle dans sa vie, comme elle avait besoin de lui. Au moins quelqu’un qui la voulait. Au moins quelqu’un qui serait là pour elle. C’était ainsi qu’Elia essayait de se consoler, trop serrée dans sa robe si parfaite pour laisser transparaître quoique ce soit des doutes qui lui tordaient les entrailles. Aramis n’reviendrait jamais, jamais plus dans sa vie. Elle devait tracer un trait sur cette vie – oh, elle se répétait ça depuis des années déjà, échouant et échouant encore. Peut-être que ce mariage aiderait. Il le faudrait ; sa famille de toute façon, en avait besoin. Et peut-être qu’à force de partager des regards longs, lascifs, désireux avec un autre, elle oublierait de comparer ces yeux si différents à ceux de l’homme qu’elle aimait.

Peut-être qu’à force d’embrasser d’autres lèvres, l’arôme de celles d’Aramis s’envolerait de sa mémoire. Peut-être que la famille de son époux, pourrait au moins sortir les siens de la noyade. Peut-être même que la guerre qui semblait dormir, pernicieuse et dangereuse sous le couvert des nuits sombres dans le monde magique, n’éclaterait jamais. Peut-être que tout irait bien, tout finirait bien. Peut-être réussira-t-elle un jour à tourner la page ; est-ce évident d’une quelconque façon ? Avec ses allures de princesse de porcelaine, à la tête criblée d’images d’autrefois, Eliana, d’toute manière, ne semblait pas faite pour le monde qui se profilait sur la ligne d’horizon.

eliana; vingt-cinq ans, 1979. londres.
« Je suis désolée. » qu’elle dit, avec bravoure, observant les prunelles d’acier de l’homme qu’elle avait épousé. Peut-être avait-il cru qu’avec le temps, ils avaient réussi à atteindre un milieu de terrain qui leur permettait de se faire confiance l’un à l’autre. Peut-être même avait-il cru qu’ils étaient plus que ça. Elle savait qu’il l’aimait lui ; comme il serait tombé amoureux de n’importe quelle femme que sa famille lui aurait fait épouser. Par habitude, parce qu’elle était là, parce qu’elle écoutait, répondait, parce que la douceur était un réconfort aisé, dans certains moments difficiles. Et Eliana, tout ce qu’elle pouvait faire, c’était s’excuser à l’homme qui s’était si naturellement épris d’elle, comme il se serait épris d’une autre. S’excuser de n’pas s’être laissée la chance de faire de même – trop vite après son mariage, elle avait retrouvé Aramis. Et à lui aussi, les derniers mots qu’elle lui avait offerts, c’était qu’elle était désolée. Lui au moins, il avait toujours su qu’elle était mariée. Wilham venait tout juste d’apprendre l’autre pan de la mascarade – Elia, elle n’avait jamais été douée pour mentir. Ni aux autres, ni pour s’mentir à elle-même. Alors qu’avaient importé les nuits qui étaient passées, les jours qui avaient avancé, elle n’avait jamais oublié Aramis – elle n’avait jamais tourné la page, à croire qu’on lui avait lancé un sort, qu’on l’avait maudite, et qu’il n’y avait rien qu’elle pouvait faire. Avait-elle essayé ? La question lui avait fait détourner le regard, là, juste avant que son époux n’arrive à sa hauteur et qu’elle soit obligée de l’observer, droit dans les yeux. Elle savait aussi que Wilham, il aimait déjà l’enfant dans ses entrailles, elle savait qu’il était un homme bien, qu’il n’lui ferait pas de mal. Qu’elle était celle qui blessait l’autre, lèvres pincées, silence comme seule compagnie. « Cet enfant. C’est le mien. Tu comprends ? » et la cassure dans la voix du sorcier n’était même pas de la rage, même pas une vraie menace, tout juste l’autorité de laquelle il se grimait tous les jours pour essayer d’aider les politiques à maintenir le Ministère à flot, malgré tout ce qui se passait dans le monde en déclin qui s’effritait sous les yeux de tout le monde. « Oui... bien sûr que c’est le tien. » Résonnaient à ses tympans à Elia, les échos des protestations d’Aramis. Elle n’pouvait pas lui faire ça, qu’il avait dit. Elle n’pouvait pas non plus faire ça à Wilham – alors quoi ? Qu’on lui arrache ce bébé des entrailles, qu’on le voue à n’jamais exister pour que tout le monde soit content ? Aramis était marié, Aramis était celui qui se contentait tout autant qu’elle, des secrets qu’ils avaient eus l’un avec l’autre. Il n’avait jamais eu la volonté d’l’aimer en plein jour, de s’battre pour elle, de défier sa famille de tarés pour elle. C’n’était pas juste alors, qu’il puisse penser égoïstement, soudainement, mettre la vie de cet enfant en danger, parce qu’il était pris d’amour, d’orgueil ou d’elle n’savait quoi d’autre, le poussant à réclamer ses droits. Il n’en avait aucun. Rien d’autre que ceux, temporaires, frivoles, qu’ils avaient partagés l’un avec l’autre quand ils se retrouvaient dans le secret d’instants trop courts et de lieux où personne ne les connaissait. Comme s’ils avaient été des criminels. Il avait choisi sa famille, Aramis, bien avant d’la choisir elle, bien avant d’penser aux enfants qu’ils pourraient avoir ensemble, un jour, peut-être, cachés comme ils l’avaient été pendant des années, ou au grand jour parce qu’ils auraient eu le droit d’être heureux. Eliana, elle avait juste été stupide, égoïste, cupide aussi ; elle aurait dû savoir, savoir qu’elle se fourvoyait. Savoir qu’au moins, dans tout ça, l’homme face à elle méritait mieux que le traitement dégueulasse qu’elle lui faisait subir. Pendant des mois, au début, elle avait été distante et secrète ; et puis, même si les choses s’étaient arrangées, même s’ils avaient partagé de l’affection, du respect, du désir, elle avait toujours gardé un pan de sa vie, voué à Aramis. Quelle bêtise. Et dire que maintenant c’était censé être tout de sa faute.

Ce bébé, son bébé, n’serait jamais un Nott. Impossible. Irréaliste. Et trop dangereux. Parce qu’Aramis n’les avait jamais défiés ouvertement, parce qu’il avait ployé déjà, et que ç’avait été un choix irréversible dont ils n’avaient fait que repousser les conséquences, comme deux gamins. S'enfuir maintenant, c'était trop tard. C'était stupide. C'était désespéré et égoïste, comme le reste. Elia, elle espérait qu’à force de se répéter ces convictions, encore et encore chaque jour, maintenant qu’elle allait avoir un bébé, maintenant que Wilham connaissait toute la vérité, elle allait finir par s’y faire, aussi.

› Chapter 3
eliana; vingt-huit ans, 1981. londres.
Comme une idiote, elle n’avait rien vu venir ; elle n’avait rien eu le temps de faire. Son premier instinct avait été uniquement guidé vers Willas, une impulsion qui lui avait fait gravir quatre à quatre les marches des escaliers, fonçant vers la porte de la chambre de son fils pour l’attraper dans ses bras. Avait-elle abandonné son mari, quand elle aurait pu faire mieux ? Avait-elle pris la décision qu’il aurait voulu qu’elle prenne ? Eliana n’avait vu du chaos que les éclats lumineux, les jets électriques des sortilèges s’écrasant contre les murs, enflammant la maison partout où ils s’échouaient. Et puis, elle avait entendu les pleurs de son fils, évidemment – évidemment qu’elle les avait entendus, vibrant jusque dans son cœur avec la crainte que des intrus soient à l’étage, aussi, qu’ils s’en soient pris à son enfant comme ils s’en étaient pris aux enfants d’autres. Pourquoi, hein ?! Une question de laquelle personne ne s’encombra ; elle aurait pourtant vu la hurler en reconnaissant le visage familier d’Aramis, de l’autre côté, avec l’inconnu qui voulait leur mort à tous. Ouais, ç’avait été Aramis, elle l’avait reconnu, comment aurait-elle pu oublier son visage ? Malgré ses efforts, malgré ses bonnes volontés, la culpabilité et le regret n’avaient été que des petits noyaux, lovés en elle, qui avaient creusé leurs racines. Elle n’aurait jamais dû. Parce qu’apparemment, tout Nott qu’il était, il la haïssait pour ce qu’elle avait fait – les choix qu’elle avait dû prendre comme il en avait pris, lui ; d’autres décisions qui lui avaient brisé le cœur à elle, comme il pouvait prétendre avoir eu le cœur brisé par ce qu’elle avait dû dire ou faire. Non, elle n’se dédouanait pas – mais elle n’méritait pas ça. Willas n’méritait pas ça. Comment pouvait-il la haïr à ce point ? Comment pouvait-il vouloir détruire tout ce qui l’entourait de la sorte ? Comment pouvait-il, avoir la profonde et intime conviction, que c’était son fils qui vivait dans cette maison, et venir quand même, allié à des monstres, pour ne laisser qu’un tas de cendres et trois cadavres derrière lui ? Elle avait vu l’éclat de lumière verte frapper son mari ; sans en connaître l’origine – tout autant qu’elle fut incapable de déterminer l’origine du cri qui résonna au milieu du chaos, des larmes amères de trahison qui semblèrent s’évaporer de ses joues avec la chaleur des flammes. Ils allaient donc tous devenir comme ça ; Wilham, elle, leur fils, et jamais ils n’en connaitraient la raison. Jamais elle n’saurait quel genre de haine Aramis pouvait-il avoir pour elle, pour vouloir à c’point qu’elle soit morte, et que tout ce qui pouvait être elle dans ce monde, disparaisse à ce point. Il avait dû savoir ; il avait dû savoir dès le moment où il avait choisi de s’engager dans cette voie-là – encore une décision inchangeable qu’il avait prise. Et voilà ce qu’il faisait, maintenant.

Baguette en mains, son fils lové dans ses bras, Elia eut dans la frénésie, un ultime instinct de survie – rage au ventre, elle balança un sortilège, comme ça, aveuglant et sifflant dans l’air, explosant un mur avant que ses adversaires n’aient le temps de la désarmer. Dans un ‘crac’ aussi sourd que l’épaisseur du brouillard au cœur de Londres, elle disparut – incapable de savoir si elle méritait, si elle aurait dû survivre à cette attaque, mais pourtant persuadée que son fils, lui, il le devait.

eliana; vingt-huit ans, 1981. rye, sussex.
Chère Wolfina,

Nous sommes bien arrivés à l’adresse que tu as indiquée.
L’endroit est poussiéreux comme si personne n’avait mis les pieds ici depuis des années, et je serais presque ravie de voir un jardin abandonné, en grand besoin d’assistance.
Le silence est déroutant ; il me rappelle Poudlard.
Je sais que nous nous reverrons avant que je n’ai besoin de réécrire une lettre pour toi, mais je tenais à te transmettre ma recette pour la tarte au potiron, comme tu me l’as demandé. Mon mari l’aimait tout particulièrement.
J’espère qu’elle pourra te servir, en plein cœur de l’hiver.

Au plaisir de te revoir vite,
Solaris.


Sous la lumière pâle du ciel gris, Elia relut, encore et encore la lettre qu’elle venait d’écrire. Les messages codés, ce n’était pas particulièrement son truc ; pourtant, la paranoïa, la peur, justifiaient ces précautions extrêmes. Après tout, elle venait de passer des heures à remuer sa mémoire, relatant dans les autres couches de papier, tout ce qu’elle se souvenait, des conversations qu’elle avait eues avec son époux, au sujet du Ministère de la Magie. Wilham n’avait pas été un Langue de Plomb, heureusement ; et quand il avait eu besoin de se détendre à la maison, avec un bon Whisky Pur Feu, il avait au moins su garder assez de confiance en sa femme pour laisser sa langue se délier. Peut-être était-ce pour cela, qu’on avait voulu tuer sa famille. Peut-être était-ce pour l’un de ces secrets qu’aujourd’hui, elle était exilée dans la campagne anglaise, effrayée et trahie.

Peut-être ne trouverait-elle jamais la raison du pourquoi. Peut-être était-ce aussi simple que le dernier regard qu’Aramis et elle avaient échangé, au milieu de la nuit – ils se haïssaient, et c’était à qui survivrait le plus longtemps. Voilà. Willas, pris dans cette bataille, était désormais orphelin – c’était du moins ce qu’il pensait, et ce qu’il penserait toujours : comment expliquer à son enfant, de toute façon, que son vrai père venait de tuer l’homme qu’il appelait ‘papa’ depuis qu’il savait parler ? Willas était trop jeune, trop fragile – il dormait le jour, un peu comme elle, maintenant. La nuit, quand elle essayait de le coucher, ni les lumières qu’elle faisait voleter au plafond, ni les mots réconfortants de ‘maman’ n’aidaient. Il se réveillait toujours, apeuré et seul. C’était ça, la guerre. La peur et les messages codés. Alors après avoir encore et encore laissé ses yeux se promener sur le parchemin, Eliana finit par le rouler en un tout petit bout, l’attachant à la patte de la chouette qui était là – venait, partait, vaquait à ses occupations. Elle était si commune, brune, sauvage, pas tape à l’œil ; c’était ce qu’il fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 14/08/2017
HIBOUX : 89
CREDITS : money honey (avatar).
AVATAR : bob morley.
PSEUDO : sweet poison (anaïs).
AGE : trente ans, déjà et si peu de choses accomplies diraient ses parents.
SANG : sang-pur, et c'est pas un truc dont il est particulièrement fier lui.
ANCIENNE MAISON : poufsouffle, la première grande déception qu'il a apporté à sa famille.
SITUATION : marié pour une histoire de pureté de sang, celle qu'il aime n'était pas assez bien pour les siens et il n'était pas assez bien pour sa famille à elle.
IDÉOLOGIE : avant, il était l'ordre du phénix, maintenant, il est un traître à leurs yeux, on le croit facilement mangemort, alors qu'en vrai, il s'en fiche juste.
MÉTIER : barman, la grande classe évidemment, et puis mercenaire aussi, ça paie mieux, c'est moins légal cela-dit.


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 0:22

JE T'AIME T'ES LA PLUS BELLE VIENT ON FAIT UN BÉBÉ POUR PAS QUE NOTRE FILS SOIT FILS UNIQUE :coeur: :coeur: :coeur: I love you I love you I love you :bril: :bril: :bril: :sex: :sex: :sex: :sex: :han: :han: :han: :pink: :pink: :pink: :yaay2: :yaay2: :yaay2: :yaay2: :love: :love: :love: :love: :love: :bave2: /bave2: :bave2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t1140-aramis-someday-we-will-foresee-obstacles

avatar
strawberry fields forever
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 544
CREDITS : allens (av) ; crackintime (sign)
AVATAR : jenna-louise coleman
DOUBLE COMPTE : bb ches
PSEUDO : pupu
AGE : 30 ans (30.01.51)
SANG : de bourbe
ANCIENNE MAISON : les jaunes et noirs (62-69)
SITUATION : coeur brisé
IDÉOLOGIE : elle voudrait se battre pour l'ordre mais craint pour la sécurité des siens
MÉTIER : vendeuse à la ménagerie magique
ROLE PLAY : Libre (illimité ; #a54b6e)


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 0:24

Bienvenue :bril: Hâte d'en apprendre plus sur la belle Elia

_________________
it hurts every day, the absence of someone who was once there.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t1134-like-a-flower-made-of-iron-victoria#22942

avatar
They say we're crazy
APARECIUM : 28/07/2017
HIBOUX : 239
CREDITS : dark dreams.
AVATAR : Sebastian Stan
DOUBLE COMPTE : Amelia Reist
PSEUDO : Volodymyr
AGE : Trente-deux ans
SANG : Sang-pur de Russie, mais au nom de mauvaise réputation
ANCIENNE MAISON : Durmstrang
SITUATION : Fiancé à Jade Selwyn
IDÉOLOGIE : Il croit en la victoire du mal et de la puissance, en rien d'autre
MÉTIER : Mangemort dévoué
ROLE PLAY : Nevena | Cheslav | Lily


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 0:27

Ah, après un Bellamy, voilà Clarke qui débarque
Mais sérieux vous me faites plaisir vous deux avec vos choix d'avatar !
Bienvenue à toi, belle Eliana ! Bonne chance pour la rédaction de ta fiche !

_________________


We eradicate the impurity
We serve the Lord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t1025-this-world-is-not-dark-enough-antonin

avatar
dancing in the dark
En ligne
APARECIUM : 01/07/2017
HIBOUX : 1364
CREDITS : avatar : ARΛBELLA signa : dailydeutch
AVATAR : Zoey Deutch
PSEUDO : Biscuit
AGE : 21 ans
SANG : Sang-pure
ANCIENNE MAISON : Ancienne vert et argent, se demandant encore comment elle a pu s'y sentir chez elle
SITUATION : célibataire, peut-être bientôt fiancée contre son gré
IDÉOLOGIE : neutre... pour le moment ?
MÉTIER : en introspection à ce sujet.
ROLE PLAY : ▲ #AF3D60 [2/3]


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 0:28

Bienvenue par ici

Je ne connais pas ton vava mais elle est superbe Surprised J'ai hâte de voir quel genre de personnage tu va nous pondre ♥

_________________
Through your eyes
There's a firefly

© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t856-ruby-9650-she-burns-like-petrol-soak-paper-and-fireworks

avatar
APARECIUM : 15/08/2017
HIBOUX : 48
CREDITS : @rivendell (avatar).
AVATAR : eliza taylor.
PSEUDO : MARY-W./marie.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : sang-mêlé.
ANCIENNE MAISON : lionne, porteuse des couleurs rouge et or de gryffondor.
SITUATION : vivante diraient certains; veuve noire, diraient d'autres. elle vit encore, pour son fils sans doute.
IDÉOLOGIE : odp; les perdants, les déchus? elle choisit un camp pour survivre, animée par une rage désespérée.
MÉTIER : ex guérrisseuse à ste mangouste; aujourd'hui fugitive paumée, sans emploi.


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 0:39

@my love, :bril: :bril: :bril: :yup: :bril: :bril: :bril: :pink: :pink: :han: :han: :han: :yaay2: :bwah: :bwah: :han: :bril: :bril: :bril:
t'es marié j'te ferais dire, t'es pas censé les faire à ta femme, tes bébés? :humhum:

@victoria j. brown merciiiiiii jenna

@antonin dolohov bellamy n'peut pas exister sans clarke et clarke peut pas exister sans bellamy :indeed: merci pour l'accueil :bril:

@ruby a. selwyn bwah faut regarder the 100 voyons merci pour l'accueil :bril:

_________________


        WHERE I RUN, NO MATTER HOW FAR        
SOMEHOW, I ALWAYS END UP IN YOUR ARMS
it's not easy to express your feelings about how much you care about someone, and how much they've done for you, and shaped you as a person. how can you summarize how he feels in that moment and how much she means to him, in one sentence?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 14/08/2017
HIBOUX : 89
CREDITS : money honey (avatar).
AVATAR : bob morley.
PSEUDO : sweet poison (anaïs).
AGE : trente ans, déjà et si peu de choses accomplies diraient ses parents.
SANG : sang-pur, et c'est pas un truc dont il est particulièrement fier lui.
ANCIENNE MAISON : poufsouffle, la première grande déception qu'il a apporté à sa famille.
SITUATION : marié pour une histoire de pureté de sang, celle qu'il aime n'était pas assez bien pour les siens et il n'était pas assez bien pour sa famille à elle.
IDÉOLOGIE : avant, il était l'ordre du phénix, maintenant, il est un traître à leurs yeux, on le croit facilement mangemort, alors qu'en vrai, il s'en fiche juste.
MÉTIER : barman, la grande classe évidemment, et puis mercenaire aussi, ça paie mieux, c'est moins légal cela-dit.


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 0:45

Eliana Sibley a écrit:
@my love, :bril: :bril: :bril: :yup: :bril: :bril: :bril: :pink: :pink: :han: :han: :han: :yaay2: :bwah: :bwah: :han: :bril: :bril: :bril:
t'es marié j'te ferais dire, t'es pas censé les faire à ta femme, tes bébés? :humhum:

:bril: :bril: :bril: I love you I love you I love you :coeur: :coeur: :coeur: :coeur: :coeur:  :bril: :bril: :bril: I love you I love you I love you :coeur: :coeur: :coeur: :coeur: :coeur:
bhé ça a pas gêné que toi tu sois mariée pour le premier hein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t1140-aramis-someday-we-will-foresee-obstacles

avatar
turn the pain into power
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 670
CREDITS : av+ lolitaes, everything else+ phanus.
AVATAR : Holland Roden.
PSEUDO : penthésilée.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : de sang-pur, d'la pire espèce selon certains.
ANCIENNE MAISON : ravenclaw — "or yet in wise old Ravenclaw, if you've a ready mind, where those of wit and learning, will always find their kind."
SITUATION : célibataire, coeur épris, chaotique et furieuse.
IDÉOLOGIE : ordre du phénix, comme tous les membres de sa famille ou comparses avant elle ; pourtant, depuis la supposée trahison d'Andromeda, son besoin de faire cavalier seul afin de la ramener au bercail se fait cruellement sentir.
MÉTIER : propriétaire d'un petit salon de thé sur le Chemin de Traverse, sobrement dénommé "Beans & Frogs".
ROLE PLAY : alastor + phanès (1) + andrea + weasley family + andromeda (flashback) + ted, meda (flashback) + golden quatuor (flashback) + corban + phanès (2)


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 0:49

MON EX tu es la plus belle de ces bois
bienvenue sur le forum et fighto pour ta fiche, t'es boooooooonne

_________________

"and the freedom of falling" ; there is a swelling storm and I’m caught up in the middle of it all, and it takes control of the person that I thought I was, the girl I used to know. but there is a light in the dark and I feel its warmth in my hands, in my heart but why can’t I hold on ? 'cause it comes and goes in waves, it always does. we watch as our young hearts fade into the flood, and the freedom of falling and the feeling I thought was set in stone, it slips through my fingers and I'm trying hard to let go but it comes and goes in waves. @dean lewis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t692-weasley-unbroken

avatar
Uneasy lies the head That wears a crown
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 1046
CREDITS : @dark dreams, jonas
AVATAR : Irons
DOUBLE COMPTE : Queen Bey
PSEUDO : ☆☆☆ Perséphone
AGE : Too long already (33)
SANG : The greatest blood of all.
ANCIENNE MAISON : Ravenclaw, by all means.
SITUATION : Only a name on his hips.
IDÉOLOGIE : Death to impurity.
MÉTIER : Inventor, death eater.
ROLE PLAY : (fr+eng) places illimitées //proinsias, carina, daisy, family thing, william, amon, ches, hestia, victoria


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 0:50

OH YES DU BELLARKE
Je meurs devant vos choix à tous les deux, et j'ai hâte d'en apprendre plus I love you I love you

_________________
MY MEMORY OF THE FOREST IS KIND OF LIKE WAKING UP THE DAY AFTER, WHERE ALL THE DAYS MERGE INTO ONE AND YOU DON’T KNOW WHAT DAY YOU’RE IN ANYMORE. IT’S EITHER ONE MEMORY, OR IT’S LIKE 37, OF STANDING IN A FOREST IN THE DARK, TRYING TO NEGOTIATE THE COLD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hello Kitty
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 926
CREDITS : kidd
AVATAR : Tom Holland
DOUBLE COMPTE : Lily Potter
PSEUDO : (A)maze runner
AGE : 18 ans
SANG : mêlé
ANCIENNE MAISON : Pouffsouffle
SITUATION : célibataire
IDÉOLOGIE : de moins en moins neutre.
MÉTIER : en recherche d'emploi
ROLE PLAY : Miles. Jackie. Leonor. Sirius. Flynn (busy)


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 0:51

Bienvenue parmi nous :love:

Super choix d'avatar

_________________
maybe I'm scared
You said no one ever leaves. •• ALASKA (a cure of wellness)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
dancing in the dark
En ligne
APARECIUM : 01/07/2017
HIBOUX : 1364
CREDITS : avatar : ARΛBELLA signa : dailydeutch
AVATAR : Zoey Deutch
PSEUDO : Biscuit
AGE : 21 ans
SANG : Sang-pure
ANCIENNE MAISON : Ancienne vert et argent, se demandant encore comment elle a pu s'y sentir chez elle
SITUATION : célibataire, peut-être bientôt fiancée contre son gré
IDÉOLOGIE : neutre... pour le moment ?
MÉTIER : en introspection à ce sujet.
ROLE PLAY : ▲ #AF3D60 [2/3]


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 1:26

J'ai essayé the 100 mais j'ai pas accroché :secache:

_________________
Through your eyes
There's a firefly

© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t856-ruby-9650-she-burns-like-petrol-soak-paper-and-fireworks

avatar
though she be but little, she is fierce
APARECIUM : 16/07/2017
HIBOUX : 436
CREDITS : faust + ☆☆☆ Beerus
AVATAR : alicia vikander
DOUBLE COMPTE : silas
PSEUDO : electralungs
AGE : vingt-quatre ans.
SANG : d’une pureté irréprochable, les karkaroff n’aiment que trop chanter à qui veut l’entendre que, jamais, ô grand jamais, un moldu n’est venu souiller leurs veines. même elle, malgré ses batifolages douteux, n’a pas encore osé l’affront de mettre un bâtard au monde.
ANCIENNE MAISON : le choixpeau lui a trouvé nombre de qualités que l’on retrouve chez les serdaigle, mais son tempérament de feu et son esprit rebelle l’ont menée tout droit chez gryffondor, un comble pour la famille qui se veut proche du seigneur des ténèbres.
SITUATION : fiancée contre son gré, fidélité tout le temps bafouée
IDÉOLOGIE : l'insolence suprême de la neutralité
MÉTIER : elle travaille au ministère de la magie, département de la coopération magique internationale
ROLE PLAY : antonin, priam, cheslav, beylon, garrick, intrigue


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 3:21

Ça shippe bellarke je vais pas aimer. :ugly: clexa ftw :love:
Bienvenue quand même je reste curieuse de voir ce que vous réservez I love you

_________________
i got new rules i count them
Are you lost enough? Have another drink, get lost in us, This is how we get notorious, Cause I don't know If they keep tellin' me where to go I'll blow my brains out to the radio ▬ Cause we are young and we're ashamed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 15/08/2017
HIBOUX : 48
CREDITS : @rivendell (avatar).
AVATAR : eliza taylor.
PSEUDO : MARY-W./marie.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : sang-mêlé.
ANCIENNE MAISON : lionne, porteuse des couleurs rouge et or de gryffondor.
SITUATION : vivante diraient certains; veuve noire, diraient d'autres. elle vit encore, pour son fils sans doute.
IDÉOLOGIE : odp; les perdants, les déchus? elle choisit un camp pour survivre, animée par une rage désespérée.
MÉTIER : ex guérrisseuse à ste mangouste; aujourd'hui fugitive paumée, sans emploi.


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 3:34

@my love, :bril: :bril: :bril: :yup: :indeed: :yup: :bril: :bril: :bril: :han: :yaay2: :yaay2: :bwah: :bwah: :bwah: :yaay2: :pink: :pink: :pink: :han: :han: :sex: :han:
bah j'sais pas, t'es si mieuuuux que moi hein

@daisy weasley mon eeeeeeeeex :bril: j'sais que j'suis la plus belle
merci, t'es la 2e plus bonne, allez

@phanès parkinson bellarke c'est la viiiiiiie :pink:
merci pour l'accueil, j'espère ne pas décevoir

@rowan bott merciiiiiii :han:

@ruby a. selwyn faut au moins regarder jusqu'à l'épisode 4, le pilote est shitty

@nevena karkaroff mehhh, tout c'que j'peux te dire, c'est de réévaluer tes choix de vie merci pour l'accueil, quand même aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
though she be but little, she is fierce
APARECIUM : 16/07/2017
HIBOUX : 436
CREDITS : faust + ☆☆☆ Beerus
AVATAR : alicia vikander
DOUBLE COMPTE : silas
PSEUDO : electralungs
AGE : vingt-quatre ans.
SANG : d’une pureté irréprochable, les karkaroff n’aiment que trop chanter à qui veut l’entendre que, jamais, ô grand jamais, un moldu n’est venu souiller leurs veines. même elle, malgré ses batifolages douteux, n’a pas encore osé l’affront de mettre un bâtard au monde.
ANCIENNE MAISON : le choixpeau lui a trouvé nombre de qualités que l’on retrouve chez les serdaigle, mais son tempérament de feu et son esprit rebelle l’ont menée tout droit chez gryffondor, un comble pour la famille qui se veut proche du seigneur des ténèbres.
SITUATION : fiancée contre son gré, fidélité tout le temps bafouée
IDÉOLOGIE : l'insolence suprême de la neutralité
MÉTIER : elle travaille au ministère de la magie, département de la coopération magique internationale
ROLE PLAY : antonin, priam, cheslav, beylon, garrick, intrigue


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 4:09

Jamais. y a plus aucune alchimie entre bellarke, si ça avait dû arriver ce serait fait depuis longtemps ils sont justes potes et clarke aime que des filles.... Rolling Eyes

_________________
i got new rules i count them
Are you lost enough? Have another drink, get lost in us, This is how we get notorious, Cause I don't know If they keep tellin' me where to go I'll blow my brains out to the radio ▬ Cause we are young and we're ashamed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
kill 'em with kindness
APARECIUM : 03/12/2015
HIBOUX : 414
CREDITS : Class Whore (avatar) - Sugar Slaughter (icons)
AVATAR : Leighton Meester
PSEUDO : Sun Showers (Marie)
AGE : Vingt-cinq ans.
SANG : Mêlé, ses racines moldues remontent à sa grand-mère maternelle.
ANCIENNE MAISON : Pouffsouffle, reflet de sa loyauté et son sens de la justice.
SITUATION : Célibataire.
IDÉOLOGIE : Neutre, en réalité, mais Andrea a rejoint les mangemorts pour se venger de la mort de son père.
MÉTIER : Anciennement salariée au ministère de la magie, département de régulation et contrôle des créatures magiques, elle a récemment démissionné.


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 10:30

Bienvenue I love you
Moi, je connais pas The 100 et Bellarke, et tout, mais la fille est super jolie :bril:

_________________

In the art of war, if you know the enemy and know yourself, you need not fear the approaching battles. But if you know only yourself and not the enemy, for every victory, there will also be defeat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
porcelain skin
APARECIUM : 02/07/2017
HIBOUX : 294
CREDITS : dandelion (av), jojo the best (gifs), astra (sign)
AVATAR : queen kane
DOUBLE COMPTE : (sauvez) willy
PSEUDO : .wings (lau)
AGE : vingt trois ans, plus vraiment une enfant, pas encore une véritable adulte
SANG : pur, toujours et c'est une éternelle tradition
ANCIENNE MAISON : de vert et d'argent, bien qu'elle n'ait jamais réellement été une vipère
SITUATION : mariée, et mère d'une petite fille d'un an, Pansy
IDÉOLOGIE : pas vraiment du côté du Lord, pas vraiment de l'Ordre, neutre, pour son enfant
MÉTIER : mère au foyer, ne pouvant rien faire d'autre que d'élever l'héritière
ROLE PLAY : family, jonas, aldera (3/3)


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 12:29

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche Smile

_________________
nos étoiles contraires

≈ i need times, to win back your love again.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t859-poupee-de-cire-poupee-de-son-mp

avatar
APARECIUM : 15/08/2017
HIBOUX : 48
CREDITS : @rivendell (avatar).
AVATAR : eliza taylor.
PSEUDO : MARY-W./marie.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : sang-mêlé.
ANCIENNE MAISON : lionne, porteuse des couleurs rouge et or de gryffondor.
SITUATION : vivante diraient certains; veuve noire, diraient d'autres. elle vit encore, pour son fils sans doute.
IDÉOLOGIE : odp; les perdants, les déchus? elle choisit un camp pour survivre, animée par une rage désespérée.
MÉTIER : ex guérrisseuse à ste mangouste; aujourd'hui fugitive paumée, sans emploi.


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 13:58

@nevena karkaroff chacun son avis, au pire ce n'est pas nécessaire d'en faire un débat, ou quoi mais bon, j'te conseille quand même de lire un peu des choses sur la bisexualité

@andrea northrop merciiiiiii :bril: leighton est bien jolie aussi

@millie parkinson adelaide merciiiiii

_________________


        WHERE I RUN, NO MATTER HOW FAR        
SOMEHOW, I ALWAYS END UP IN YOUR ARMS
it's not easy to express your feelings about how much you care about someone, and how much they've done for you, and shaped you as a person. how can you summarize how he feels in that moment and how much she means to him, in one sentence?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 30/07/2017
HIBOUX : 20
CREDITS : arabella (av)
AVATAR : rosie tupper
PSEUDO : mel
AGE : vingt-quatre printemps
SANG : aussi pur qu'il se peut bien que ça n'ait pas grande importance pour louise
ANCIENNE MAISON : elle a porté le noir et jaune, couleurs qu'elle chérit du plus profond de son coeur
SITUATION : elle se rattache à lui, à eux pour ne pas voir qu'au fond ils ne s'aiment plus
IDÉOLOGIE : t'as l'air fragile et frêle et pourtant, t'as jamais eu peur de te battre pour ce que tu crois. t'es un être d'amour, en couple avec un né-moldu ça en dit assez
MÉTIER : louise l'équilibriste, l'agile finambule au coeur de l'action. elle est auror aussi curieux que cela puisse être


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 14:30

bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
though she be but little, she is fierce
APARECIUM : 16/07/2017
HIBOUX : 436
CREDITS : faust + ☆☆☆ Beerus
AVATAR : alicia vikander
DOUBLE COMPTE : silas
PSEUDO : electralungs
AGE : vingt-quatre ans.
SANG : d’une pureté irréprochable, les karkaroff n’aiment que trop chanter à qui veut l’entendre que, jamais, ô grand jamais, un moldu n’est venu souiller leurs veines. même elle, malgré ses batifolages douteux, n’a pas encore osé l’affront de mettre un bâtard au monde.
ANCIENNE MAISON : le choixpeau lui a trouvé nombre de qualités que l’on retrouve chez les serdaigle, mais son tempérament de feu et son esprit rebelle l’ont menée tout droit chez gryffondor, un comble pour la famille qui se veut proche du seigneur des ténèbres.
SITUATION : fiancée contre son gré, fidélité tout le temps bafouée
IDÉOLOGIE : l'insolence suprême de la neutralité
MÉTIER : elle travaille au ministère de la magie, département de la coopération magique internationale
ROLE PLAY : antonin, priam, cheslav, beylon, garrick, intrigue


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 15:13

Eliana Sibley a écrit:
@nevena karkaroff chacun son avis, au pire ce n'est pas nécessaire d'en faire un débat, ou quoi mais bon, j'te conseille quand même de lire un peu des choses sur la bisexualité

mort je suis bi je pense que je connais le concept. Et moi je trouve qu'il y a à débattre quand ça fait du queerbaiting avec bellarke mais bon, on est sur un forum pas dans la série donc au pire amusez-vous si ça vous dit. Puis t'as pas besoin d'être désagréable.

_________________
i got new rules i count them
Are you lost enough? Have another drink, get lost in us, This is how we get notorious, Cause I don't know If they keep tellin' me where to go I'll blow my brains out to the radio ▬ Cause we are young and we're ashamed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 15/08/2017
HIBOUX : 48
CREDITS : @rivendell (avatar).
AVATAR : eliza taylor.
PSEUDO : MARY-W./marie.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : sang-mêlé.
ANCIENNE MAISON : lionne, porteuse des couleurs rouge et or de gryffondor.
SITUATION : vivante diraient certains; veuve noire, diraient d'autres. elle vit encore, pour son fils sans doute.
IDÉOLOGIE : odp; les perdants, les déchus? elle choisit un camp pour survivre, animée par une rage désespérée.
MÉTIER : ex guérrisseuse à ste mangouste; aujourd'hui fugitive paumée, sans emploi.


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 15:19

@louise abbot merciiiiii

@nevena karkaroff je sais pas qui est la plus désagréable de nous deux, toi qui lances un débat sur des ships sur ma fiche ou moi qui ne fais que te répondre Rolling Eyes au pire si tu es bi, bah respecte l'identité sexuelle d'un personnage de série et on en parle plus. Et t'en fais pas, les arguments j'les connais, je fais partie du fandom, queerbaiting n'est pas le mot que tu cherches, là Laughing
Et oui, on compte bien s'amuser, c'est pour ça que je ne comprends pas ton insistance à me harceler pour le ship que j'ai choisi/que j'aime Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
though she be but little, she is fierce
APARECIUM : 16/07/2017
HIBOUX : 436
CREDITS : faust + ☆☆☆ Beerus
AVATAR : alicia vikander
DOUBLE COMPTE : silas
PSEUDO : electralungs
AGE : vingt-quatre ans.
SANG : d’une pureté irréprochable, les karkaroff n’aiment que trop chanter à qui veut l’entendre que, jamais, ô grand jamais, un moldu n’est venu souiller leurs veines. même elle, malgré ses batifolages douteux, n’a pas encore osé l’affront de mettre un bâtard au monde.
ANCIENNE MAISON : le choixpeau lui a trouvé nombre de qualités que l’on retrouve chez les serdaigle, mais son tempérament de feu et son esprit rebelle l’ont menée tout droit chez gryffondor, un comble pour la famille qui se veut proche du seigneur des ténèbres.
SITUATION : fiancée contre son gré, fidélité tout le temps bafouée
IDÉOLOGIE : l'insolence suprême de la neutralité
MÉTIER : elle travaille au ministère de la magie, département de la coopération magique internationale
ROLE PLAY : antonin, priam, cheslav, beylon, garrick, intrigue


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 15:25

De base je lance pas un débat je marque une préférence si tu prends la mouche c'est pas mon problème. Rolling Eyes ensuite affirmer que clarke a une préférence marquée pour les femmes je savais pas que c'était de l'irrespect face à son identité excuse-moi c'est vrai on sait tous qu'être bi c'est du 50/50 dans tous les cas ptdr. Ensuite au niveau scenaristique c'est exactement le terme que je cherchais donc mentionne pas si tu sais pas Rolling Eyes sur ce je quitte cette fiche, rédige la bien et amuse toi bien sur le forum.

_________________
i got new rules i count them
Are you lost enough? Have another drink, get lost in us, This is how we get notorious, Cause I don't know If they keep tellin' me where to go I'll blow my brains out to the radio ▬ Cause we are young and we're ashamed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 15/08/2017
HIBOUX : 48
CREDITS : @rivendell (avatar).
AVATAR : eliza taylor.
PSEUDO : MARY-W./marie.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : sang-mêlé.
ANCIENNE MAISON : lionne, porteuse des couleurs rouge et or de gryffondor.
SITUATION : vivante diraient certains; veuve noire, diraient d'autres. elle vit encore, pour son fils sans doute.
IDÉOLOGIE : odp; les perdants, les déchus? elle choisit un camp pour survivre, animée par une rage désespérée.
MÉTIER : ex guérrisseuse à ste mangouste; aujourd'hui fugitive paumée, sans emploi.


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 15:40

T'as marqué une préférence, et j't'ai répondu avec de l'humour, chacun ship ce qu'il veut, après j'vais pas dans la fiche de tout le monde pour leur dire que j'aime pas leurs choix d'avatar et/ou de ship ou n'importe quoi d'autre. Sauf que tu te sens le besoin de répondre encore et encore et de provoquer quelqu'un que tu sais, n'a pas le même avis que toi. Au pire, t'aurais pu juste dire bienvenue et basta Arrow t'aimes clexa? Bah va les jouer où tu veux, comme moi je joue le ship que j'aime. Ensuite, tu n'as pas dit que Clarke a une préférence pour les femmes tout en étant bi, t'as dit "clarke aime que des filles" (j'ai c/c ton message hein); bah non, désolée, c'est pas vrai, elle était amoureuse de Finn, les auteurs de la série l'ont déclarée bisexuelle, elle est considérée bisexuelle par la série. Alors utiliser "clarke n'aime que les filles" comme argument comme quoi bellarke "n'est pas fait pour exister" c'est bidon, Clarke est bi, point barre, ça veut dire qu'elle peut finir avec un homme ou une femme, au gré de son choix. Rolling Eyes
Maintenant quant au mot "queerbaiting"; voilà ce que "queer" veut dire: Originally pejorative for gay, now being reclaimed by some gay men, lesbians. clarke n'est pas un personnage utilisé pour "queerbaiting" puisqu'elle est officiellement bisexuelle, elle a été vue à l'écran, aimer/se taper des hommes et des femmes. Bellarke n'est pas du queerbaiting puisque ce n'est pas un wlw mlm ship, du queerbaiting ce serait dire "Bellamy est bisexuel" officiellement, mais n'jamais le montrer à l'écran Arrow Ce que tu vois comme "quelque-chose sans alchimie et qui aurait dû arriver si c'était fait pour arriver", je vois ça comme du slowburn, une tactique habituelle et utilisée et réutilisée par tous les auteurs de séries (regarde x-files, regarde castle, regarde angel).
En attendant, ici c'est un forum, je pense avoir le droit de jouer qui je veux, le ship que je veux, sans avoir à m'offrir à un débat de mots avec des membres déjà présents. Cette partie de provocations aurait été plus clean/cool par mp qui plus est. Maintenant, si je me suis assez "justifiée" sur mes préférences, j'aimerais pouvoir faire ma fiche, ouais :roule:

_________________


        WHERE I RUN, NO MATTER HOW FAR        
SOMEHOW, I ALWAYS END UP IN YOUR ARMS
it's not easy to express your feelings about how much you care about someone, and how much they've done for you, and shaped you as a person. how can you summarize how he feels in that moment and how much she means to him, in one sentence?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
queen weasley
APARECIUM : 20/06/2017
HIBOUX : 178
CREDITS : kidd + tumblr.
AVATAR : sophie turner.
DOUBLE COMPTE : miles bott.
PSEUDO : narcisse.
AGE : dix-huit années à son compteur.
SANG : sang-pur, même si c'est une revendication que sa famille a abandonné depuis longtemps.
ANCIENNE MAISON : gryffondor dans l'âme, orgeuil du Lion dévorant, l'ambiance de cette maison lui manque parfois.
SITUATION : célibataire sans expérience, découvrant les joies du flirt.
IDÉOLOGIE : aucune, jackie est trop centrée sur elle-même.
MÉTIER : sans emploi, elle aime se vanter d'être mannequin (pour avoir posé une fois pour une publicité dans sorcière hebdo) et future chanteuse.
ROLE PLAY : disponible (daisy/alastor, rowan, leto).


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 18:37

Bienvenue I love you
J'adore Eliza, tous les acteurs de the 100 me ravissent les yeux :bril:
Et vous battez pas pour un ship; ca fait plaisir de voir des gens autant impliqués dans une série et des ships, mais ici c'est pas the 100, pas de raison de se battre Le Bellarke et le Clexa ne cesseront jamais de déclencher les passions
Bon courage pour ta fiche I love you

_________________

We are the reckless, We are the wild youth Chasing visions of our futures One day we'll reveal the truth That one will die before he gets there.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Here We Stand
APARECIUM : 10/12/2015
HIBOUX : 307
CREDITS : av © viceroy
AVATAR : jack the lad o'connell
PSEUDO : paper towns, elodie
AGE : vingt-neuf ans
SANG : mêlé, renouvelé
ANCIENNE MAISON : hufflepuff
SITUATION : célibataire mais...
IDÉOLOGIE : l'ordre avec un grand o, et celui du phénix par extension. il soutient la ministre bien qu'il la juge trop passive
MÉTIER : auror au repos
ROLE PLAY : 3/2 daisy, 4, 3


MessageSujet: Re: (elia), i am half agony, half hope Mar 15 Aoû 2017 - 21:20

Les derniers mots de Kass Morgan dans Homecoming, c'est #Bellarke forever, pour l'anecdote  
Sinon bienvenue, ton début est très sympa et vous semblez savoir ce que vous faites, c'est tout ce qui importe ! Je viendrai certainement te proposer un lien I love you courage !

_________________
Nous attendions quelque chose, mais nous ne savions pas quoi. Ceux qui travaillaient encore se levaient chaque matin aussi fatigués que la veille, et s'endormaient chaque soir sans révolte. Telles les bêtes engourdies par le froid, nous retenions notre souffle et les battements de nos cœurs : nous ne vivions plus qu'à moitié. Pourtant, au milieu de ce renoncement général, certains eurent l'audace de tomber amoureux. Les plus fous d'entre eux s'aimèrent. (ALB)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t711-fade-out-lines

(elia), i am half agony, half hope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» (iskandar) She wears strength and darkness equally well, the girl has always been half goddess, half hell.
» Zimbabwe Issues Half-Billion Dollar Bill
» It's 106 miles to Chicago, we got a full tank of gas, half a pack of cigarettes, it's dark... and we're wearing sunglasses - Darius
» eyleen ceallacháin ; half in the shadows, half burned in flames
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: what we want :: introduce yourself :: Sorciers validés-