AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR WOW
N'OUBLIEZ PAS DE VOTER AUX TOP SITES,
UN VOTE TOUTE LES DEUX HEURES POUR AIDER WOW A SE FAIRE CONNAITRE
N'HESITEZ PAS A LAISSER UN PETIT MESSAGE SUR BAZZART ET SUR PRD
NOUS VOUS RAPPELONS QUE LE SECOND RECENSEMENT EST OUVERT
CA SE PASSE PAR ICI. NOTRE RECHERCHE DE STAFF EST TOUJOURS ACTIVE ICI.

Partagez| .

Fallen through the broken ice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Linda Oswin

APARECIUM : 27/02/2016
HIBOUX : 446
CREDITS : Avatar ROXY
AVATAR : Gemma Arterton
PSEUDO : Linda Oswin
AGE : Trente-six ans
SANG : Son sang est pur mais elle ne se considère pas comme tel
ANCIENNE MAISON : Elle a fait des études avec un professeur Particulier
SITUATION : En couple avec Ludovic Descremps
IDÉOLOGIE : Contre les mouvements extremistes
MÉTIER : Directrice des Auror


MessageSujet: Re: Fallen through the broken ice Sam 2 Déc 2017 - 9:32




The broken ice
Ludovic Descremps x Linda Oswin

Dire que Linda avait eu une dure journée aurait été un doux euphémisme, quoi que la journée en elle même ne dénotait pas des quelques jours qu'elle avait passé en mission à Berlin pour un sujet qui se résumait en une expression : à en devenir fou. Contacts absents, logements introuvables car déjà occupés, improvisation de dernière minute et piocher dans les caisse simplement pour trouver un lit où dormir... Et ça, c'était le premier jour, celui où elle était arrivée ! Fort heureusement pour elle, tous ceux qui devaient se réunir cette semaine n'eurent pas ce problème, mais chaque jour il semblait qu'on lançait un dé à son attention pour décider de quelle autre bêtise l'attendrait avant que la cloche ne sonne minuit ! Oublis sur erreurs, refus sur entêtement, impossible de discuter avec quiconque dans un tel contexte et ce ne fut que pour se terminer en apothéose dans un feu croisé de sorts en tous sens. C'est une fois avoir assuré la sécurité des sorciers présents qu'elle dut abréger sa mission, ce pourquoi elle était venue ne pouvant tout simplement pas continuer en sachant qu'il y avait sans doutes un gros risque de corruption.
Revenir donc, couper court à la mission, écrire une lettre et attendre les ordres du dessus. C'était aussi simple que cela, simplement rentrer, faire ce qu'elle devait faire, puis s'endormir pour au moins une semaine !
A vrai dire, à ce moment là, elle ne songeait plus à Ludovic ou même n'importe quelle autre chose qui l'attendrait chez elle, elle n'avait plus que finir cette histoire au plus vite alors même qu'en semaine le manque de son amant lui avait posé. Dans une telle situation, si pesante, si anxiogène, ses maux lui revenaient souvent lorsqu'elle se retrouvait trop seule avec elle même pour faire autre chose que penser à son sort, se remémorant le corps d'un monstre se coulant contre le sien, se souvenant de la douleur qu'elle avait alors ressenti et de sa crainte sur le moment qu'il ne fasse mal à l'enfant qu'elle pensait encore avoir. Mais non, rien, pas d'enfant, pas de grossesse, il n'y en avait jamais eu et le seul enfant qu'elle avait connu était mort-né, ce qui n'était pas étonnant en connaissant son ancien mode de vie...

Linda Oswin n'avait donc plus qu'une envie au moment où elle emprunta la cheminée en trombe : rentrer et dormir, enfin, mais ce ne fut sans compter de la fâcheuse tendance de Ludovic à rendre possibles des choses totalement improbables... Comme d'avoir un vampire dans son salon jouant avec le corps amorphe d'un ancien très bon ami.
Alors autant dire que cela ne fut pas vraiment pour améliorer l'humeur de la jeune femme, quand bien même elle s'inquiéta et réagit immédiatement. Son sort toucha, elle s'avança, et vous connaissez la suite. Evidemment, totalement inquiète, Linda se précipita sur Ludovic une fois que le mort fut en fuite, l'inspectant rapidement et avec hâte qu'il n'avait en continuant de lui demander s'il avait problème et de l’inonder sous des dizaines de questions : que s'était-il passé ? Pourquoi ? Comment ? Mais elle ne fit pas plus attention que ça à la réponse que Ludovic aurait pu donner, ses mains passant avec douceur sur les joues et la tempe du Français, chassant ses mèches désordonnées pour s'assurer qu'il n'était pas gravement blessé jusqu'à ce que derrière le baillonné s'impatienta, émettant sur sa chaise des grognements étouffés pour tenter d'attirer l'attention de l'Auror qui ne tarda pas à venir le délivrer hâtivement.
Autant vous dire que, lorsqu'elle s'imaginait rentrer chez elle, ce n'était évidemment pas ce genre de spectacle là qu'elle s'attendait à voir.

Hagard, Ludovic semblait quelque peu perdu lorsqu'il prit enfin la parole, et si Linda aurait en temps normal porté toute son attention sur l'autre, elle avait présentement l'esprit un peu ailleurs, à tenter de mettre de l'ordre dans tout ce ramassis de bêtises. Comment cela avait-il pu se produire ? Pourquoi ? Qui était-ce ?
C'est pourquoi elle ne fit pas immédiatement attention à ce que l'ancien Serdaigle dit, ne saisissant le sens de sa phrase que quelques secondes après qu'il l'eut commencée, se sentant immédiatement tomber de haut en comprenant ce qu'il leur disait. Et, c'était sans doutes un peu bête quelque part, elle même ne s'expliquait pas cette réaction, mais la première chose qui lui vint à l'esprit fut une simple remarque : "Ludovic ne disait jamais moldu". Confuse, venant de libérer Jon de ses liens, le britannique se releva en grognant sous la tension de ses membres engourdis, ne paraissant pas même surpris quoi que de mauvaise humeur face à ce que le français venait de dire. Sang de bourbe ? Tuer Jon ?! Dans son ahurissement, Linda se sentant seule, mais plutôt que de prendre la parole le principal concerné se frottait sombrement les poignets, tête basses et mâchoire crispée.

- Qu'est-ce que... souffla Linda en tâchant de garder son calme. Tu viens de dire ? termina-t-elle en tournant la tête vers son amant.

- Sang de bourbe. répéta Jon à la surprise de l'Auror. Il parle de moi. Il a voulu me buter ce con, me livrer aux Mangemorts, me donner en pâture à un vampire...!

Jon grinça des dents, son regard foudroyant le sol, les poings serrés tandis que ses yeux s'humidifiaient lentement au fur et à mesure que la colère grandissait en lui, face à une Oswin qui ne savait plus comment réagir. Crier ? Se mettre en colère ? Défendre ? Mais qui alors ? Elle avait entendu, comme Jon, elle avait vu, elle avait... Des soupçons, mais elle ne se souvenait pas d'un moment de sa vie où elle n'en eut pas pour quelqu'un...
Puis, elle se retourna lentement avec l'impression de marcher sur des oeufs, découvrant un Ludovic bien debout cette fois et qui la menaçait de sa baguette. Il manquait plus que ça !

- C'est moi Ludovic... C'est moi, Linda, je suis revenue de mission. Pose ça je t'en prie, pose ta baguette...

Fort heureusement il ne fut pas trop compliqué de le calmer, et alors que la brune allait reprendre la parole, Jon passa devant elle à grandes enjambées pour s'approcher de Ludovic, n'attendant pas plus longtemps pour lui décocher une droite avec une force que personne ne soupçonnait.

- Espèce de dégénéré... grogna-t-il en secouant son poing endolori.

- Jon ! Qu'est-ce que t'as foutu bon sang ! Comment tu as pu faire ça ? s'indigna Linda en s'approchant immédiatement de Ludovic sous le regard noir de l'ancien Poufsouffle.

- Comment j'ai pu...? répéta-t-il en un léger rire jaune. Au lieu de me demander ça à moi pose déjà les questions à lui ! Comment lui il a pu me faire ça ? Comment il a pu me laisser croupir une semaine sur une chaise ou même envisager de me livrer à des Mangemorts ! Comment lui il a pu me faire ça ?!

Et sur ces dernières paroles, il tourna rageusement les talons, ne prenant même pas la peine de reprendre ses affaires dispersées dans l'appartement au grand dam de l'Auror.

- Jon attends ! héla-t-elle en se redressant pour lui rattraper le bras.

- Non ! Il se retourna brusquement, manquant de donner un violent coup à Linda. Tu veux pas de moi ici, lui c'est pas mieux, alors je ne remettrais plus les pieds ici. Passe une bonne vie avec ton taré.

Et sans plus de précautions, il rentra dans la cheminée et disparu brusquement, laissant Linda seule, désemparée, sans aucune idée de quoi faire. Alors elle prit une profonde inspiration, sentant sa gorge se serrer elle baissa la tête, se frottant le visage un instant pour organiser au mieux ses pensées. Seule pour s'occuper de Ludovic, seule pour l'aider, seule pour le comprendre... Et seule pour s'occuper d'un problème beaucoup plus gros qu'elle ne croyait. Pouvait-elle seulement en venir à bout ? Ou bien était-ce...
Qu'importe, elle chassa cette idée de son esprit, regardant autour d'elle le capharnaum des cassettes renversées, de vestes et autres sacs plastiques qui trainaient un peu partout sans parler de ce qu'était actuellement la cuisine...
Ainsi, elle se retourna doucement, retournant sans courage dans la cuisine où, sans un mot, elle jeta un regard à la fois craintif et désolé à l'homme qu'elle ne reconnaissait plus avant de, toujours muette, commencer à trier ses armes  unes à unes avant de les ranger.

by NYXBANANA

_________________


“No. We don't walk away. But when we're holding on to something precious, we run. We run and run as fast as we can and we don't stop running until we are out from under the shadow.”
-Eleven
Linda Oswin
Revenir en haut Aller en bas
http://[url=http://warofwands.goodforum.net/t554-power-doesn-t-corrupt-people-people-corrupt-power]Présentation ~[/url]

avatar
Ludovic Descremps

APARECIUM : 27/02/2016
HIBOUX : 1431
CREDITS : (vava) Yoshiavatars (signa) Wiise & tumblr
AVATAR : David Tennant
PSEUDO : Ludo
AGE : Quarante et un ans
SANG : Mêlé
ANCIENNE MAISON : Serdaigle
SITUATION : Inconnue
IDÉOLOGIE : Officiellement traitre à l'Ordre
MÉTIER : Sans emploi


MessageSujet: Re: Fallen through the broken ice Sam 2 Déc 2017 - 18:22



Fallen through the broken ice
Fallen through the broken ice
16 Crickelwood, Broadway – Appartement de Linda Oswin – 5 Février 1982

Les gestes, les paroles, le contact glacé des mains fines sur son visage... tout cela passa presque inaperçu pour lui alors qu'il avait encore l'impression que sa gorge était comprimée par un monstre depuis longtemps enfui. Il avait le visage brulant, encore rouge et contracté du manque d'oxygène, et ne réalisait pas vraiment par quel miracle il était parvenu à se relever, la seule chose qui le tira de sa torpeur ce fut le bruissement hâtif des liens qui retenait son captif et qui se dénouait sous une main invisible, perdue dans le noir. Se secouant aussitôt, l'échevelé se débattit un instant pour récupérer sa baguette à sa ceinture, la braquant aussitôt sur le nouvel intrus en craignant qu'il n'arrive quelque chose à son vieil ami, mais ce que ce dernier dit alors lui chassa aussitôt toute envie de le protéger d'une attaque extérieure. Ce con ? Ludovic fronça les sourcils, baissant un peu sa baguette en changeant de cible.

— Menteur !
cracha-t-il, furieusement. Ce n'est pas du tout ce qui s'est passé ! J'essayais de te protéger !

Il ne poursuivit pas tout de suite, ne manquant pas de justifications pour expliquer à quel point Jon avait tord de dire des choses pareils, mais préférant largement régler le problème du nouvel intrus avant. Suspicieux, le maigrichon braqua une nouvelle fois sa baguette vers l'inconnue, hésitant sur la cible qu'il avait à choisir. Jon ? L'autre ? Ils avaient tous intérêt à se calmer et à reprendre les choses très calmement. Cependant, ce sage conseil ne vint pas tellement de lui que de la jeune femme dans le noir qui entrepris très vite de lui faire poser les armes. Le maigrichon hésita une seconde, finissant enfin par reconnaitre la voix de sa compagne. Pas tout à fait peut-être, mais suffisamment pour qu'il baisse un peu sa baguette, la gardant à la main, mais dirigée vers le sol, ne sachant plus ce qu'il devait en faire. Fallait-il seulement croire cette personne qui se faisait passer pour l'Auror ? Tellement occupé qu'il l'était à décider de ce qu'il était raisonnable ou non de faire, Ludovic ne perçu pas tout de suite la présence de plus en plus proche de l'astronome, mais son intention de le frapper, ça, même à demi-endormi il en aurait eut conscience. Levant les bras par instinct, un instant avant que le britannique ne soit à portée, mais trop tard pour que cela serve à grand chose, le maigrichon accueillit le coup de poing en pleine mâchoire en parvenant tout juste à crisper ses muscles pour ne pas trop encaisser. Il aurait bien aimé que cela suffise, mais la droite de l'anglais avait été particulièrement violente et il était beaucoup trop léger pour résister. Il ne tarda pas à être déséquilibré par le coup, tentant de se retenir sur la table sans parvenir à en attraper le bord. S'étalant une nouvelle fois par terre, Ludovic sentit une douloureuse décharge remonter dans son bassin avant même que celle qui lui élança la joue ne se réveille. Il aurait pu répliquer, attaquer, lancer un sort, mais il n'en fit rien, se laissant plutôt tomber un peu plus bas pour finir complétement par terre, bras et jambes relevées pour protéger son ventre et sa tête alors qu'il s'attendait à un passage à tabac plus en règles. Pourtant, rien ne vint, le britannique s'arrêta là, peut-être interrompu par la française qui ne tarda pas à prendre la défense du blessé et malgré les nouveaux "mensonges" qui sortirent sur son compte, le sac d'os ne répliqua pas, se contentant de se recroqueviller sur lui-même de façon un peu plus appliquée, ils pouvaient bien le frapper s'ils le voulaient ça ne changerait rien, rien du tout. Loin du compte, l'infirme entendit bientôt les pas des deux étrangers s'éloigner, leur dispute les suivant sans qu'il s'en sente particulièrement concerné. Il n'avait pas tellement le temps pour ça, préférant profiter de la distraction générale pour tenter de se redresser et de s'en aller dans un abri aussi reculé que possible. Ramasser sa baguette, récupérer quelques objets pour se défendre... il en avait l'habitude, mais plus le temps passait plus ses gestes ralentissaient, il lui fallut cette fois une éternité pour parvenir à se relever, ayant l'impression que son genou récalcitrant avait tout bonnement cessé d'exister et de le soutenir et que son manque d'oxygène l'avait privé d'un peu plus de forces, rendant le maintien de sa colonne vertébrale impossible. Lorsque Oswin revint dans la cuisine, le maigrichon était tout juste parvenu à se mettre debout, appuyé de tout son poids contre la table largement repoussée. Il ne comprenait pas ce qui venait de se passer, pourquoi Jon l'avait attaqué, pourquoi il avait menti, pourquoi lui et Linda l'avaient fixé un instant comme s'il avait été une quelconque abomination sortie d'une erreur de la magie. Est-ce qu'il y avait seulement quelque chose à comprendre ? Il s'apprêtait à demander à la jeune femme ce qui s'était passé, pourquoi on lui en voulait tant, pourquoi elle paraissait si lasse, mais il n'en fit rien, sentant la jeune femme s'activer juste à côté de lui pour débarrasser la table des armes qui s'y trouvaient désormais en vrac.

— Arrête ! s'exclama-t-il en se précipitant sur les mains de la brune pour les arrêter et la repousser loin de la table. Arrête ! Ils vont revenir ! poursuivit-il en n'hésitant pas une seconde à tordre les poignets de sa compagne pour lui faire lâcher les couteaux qu'elle tenait et les mettre en pagaille sous sa chemise et à sa ceinture. Ils vont revenir, insista-t-il, le regard extatique, il faut que je vous protège, il faut que je vous protège... répéta-t-il en boucle, continuant à récupérer les armes et à repousser l'Auror à la seconde où elle paraissait vouloir l'en empêcher.

Mais lutter contre cette dernière revenait à s'attaquer à un étau de fer, elle eut tôt fait de le tenir en respect avec le même jeu que lui, l'empêchant de continuer ses gestes désespérés alors qu'ils lui semblaient être les seules choses qu'il pouvait encore contrôler. Contrôler, garder le contrôle... à qui voulait-il faire croire ça ?
Les larmes lui montèrent aux yeux sans qu'il s'en aperçoive ou parvienne à les contrôler, tant de frustration d'être ainsi empêché que d'une tristesse profonde et inexpliquée, elles brulèrent ses paupières avant de se déverser en pagaille sur son visage. Il hoqueta, sanglota, lâchant enfin les couteaux qu'il tenait fermement dans ses mains pour baisser la tête et se recroqueviller sur lui-même en rentrant les épaules, cherchant à se caler contre la jeune femme ne tenant plus que par la table en face de lui et l'Auror à ses côtés.

— Je ne voulais pas...
sanglota-t-il, je ne voulais pas lui faire du mal. Je ne lui ai pas fait de mal. Je voulais le protéger, il va mourir sinon, vous allez tous mourir sinon, hoqueta-t-il encore en se blottissant davantage contre sa compagne, cherchant à se perdre dans ses cheveux un instant avant de reprendre, d'autant plus terrifié. Je n'ai pas... je n'ai pas réfléchi. C'était... j'étais sûr que c'était ce qu'il fallait faire, expliqua-t-il. Pourquoi... pourquoi il m'a frappé ? Pourquoi ils m'ont attaqué si c'était ce qu'il fallait faire ? Je... je ne comprends pas. Comment ça a pu se passer ? Comment c'est arrivé ? Qu'est-ce qui m'arrive ? demanda-t-il. Je vous avais dis, se reprit-il en s'écartant brusquement de la brune, ses larmes ravalées pour davantage d'urgence voir de colère. Je vous avais dis qu'il ne fallait pas m'aider, qu'il ne fallait pas me sauver. Vous auriez dut me laisser où j'étais, me laisser crever !

Code par Melody  |  Gif : Gracepoint

_________________
If we keep pretending well
Perhaps others will be heroes in our name. Perhaps we will both be stories. And may those stories never end. by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
http://warofwands.goodforum.net/t551-le-plus-beau-voyage-est-celui-qu-on-n-a-pas-encore-fait

Fallen through the broken ice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Fallen Galaxy
» Happy B-Day Fallen !
» Earthquake Relief Where Haiti Wasn’t Broken
» I WALK THIS EMPTY STREET ON THE BOULEVARD OF BROKEN DREAMS - 20 JUILLET, 18H34
» « Boulevard of Broken Dreams »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: discovering london :: homes and apartments-