AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez| .

how to save a life (Reg/Sirius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
ADMIN ❖ Hello Kitty
En ligne
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 972
CREDITS : ultraviolence
AVATAR : Tom Holland
DOUBLE COMPTE : Lily Potter
PSEUDO : (A)maze runner
AGE : 19 ans
SANG : pur mais il ne le revendique pas.
ANCIENNE MAISON : Serpentard
SITUATION : célibataire
IDÉOLOGIE : Neutre désormais.
MÉTIER : sans emploi, il a vagabondé pendant deux ans
ROLE PLAY : free.


MessageSujet: how to save a life (Reg/Sirius) Ven 13 Oct 2017 - 13:06


Regulus avait foulé le sol londonien et le côté sorcier aussi. Rien n'avait changé, peut être que lui avait changé. Il savait ce qu'il devait faire. Il devait partir retrouver Sirius. Il devait lui parler, lui expliquer qu'il n'avait pas eu le choix de faire ce qu'il avait fait. Il imaginait pas de joyeuses retrouvailles mais il espérait que Sirius pourrait comprendre tout ce qu'il avait fait. Il était désormais considéré comme traître auprès des mangemorts mais ça le réjouissait plus que ça ne l'inquiétait. Il avait réussi à ressembler à son frère, le temps d'un instant. Il avait eu le courage d'enfin s'opposer à ses parents, et à tout le monde.  Juste derrière, il avait fait croire à sa propre mort parce qu'il savait qu'il aurait fini seul et en danger plus que jamais. Regulus avait perdu la confiance en son frère quand il avait remarqué qu'il l'avait remplacé par ses amis. Il avait essayé de faire de même, mais Regulus était bien trop loyal envers Sirius pour tenter de trouver son remplaçant. Et puis de toute façon, selon lui, personne n'égalait son grand frère. Son plan avait été stupide, il le reconnaissait. Faire croire à sa propre mort, ne rendrait pas Sirius plus ouvert avec lui. Au contraire, peut être même qu'il serait plus méfiant. A cette idée, son coeur se serra. Si Sirius le repoussait, peut être qu'il retournerait avec Aleksei. Lui, au moins, il ne le rejetait pas. Bien au contraire.

Regulus était sur le Chemin de Traverse, il se cachait à moitié sous une cape de voyage qui était trop grande pour lui. Il l'avait emprunté à Aleksei, ne voulant pas éveiller les soupçons. Il était inquiet, peu rassuré de tomber sur un mangemort qui le reconnaîtrait avant même d'avoir pu parler à Sirius. Il ne cessa de regarder de tous les côtés avant d'aller vers des rues moins fréquentées. Il se rappelait encore quand il allait chercher ses affaires pour Poudlard pour la première fois. Il était si fier et heureux de rentrer à l'école des sorciers pour rejoindre Sirius. Il se rendait compte qu'il s'accrochait trop à Sirius et qu'il avait l'impression que sans lui, il n'arriverait à rien. Mais peut être que s'ils avaient parlé avant que Sirius ne quitte Poudlard, Regulus ne serait pas dans cette situation. Il avait été seul face à la pression familiale et il n'avait plus eu envie de se battre. Il était rentré dans les rangs en espérant avoir la paix. Grossière erreur.

Aujourd'hui, il jouait les sorciers sans abri, resté en vie pendant deux ans grâce à Aleksei. Il s'était lui même fourré dans la gueule du loup en restant avec lui. Il avait appris de nombreuses choses sur ce Grindelwald qui semblait aussi pire que Voldemort. Mais surtout, ses émotions avaient été multiplié  par dix. Aleksei avait joué les grands frères protecteurs avant de jouer sur un terrain alors inconnu pour Regulus qui était l'amour et les relations amoureuses. D'ailleurs ça l'avait très vite effrayé et malgré lui, il avait mis des barrières. A croire qu'un Black comme lui ne pourrait pas tomber amoureux.Mais qu'importe, Aleksei était du passé désormais. Ce fut alors quand il voulut se rendre du côté moldu qu'il l'aperçut. Il aurait reconnu Sirius entre mille. Regulus se sentit soudainement nerveux. Encore plus nerveux que lors d'un repas de famille chez les Black. A ce moment là, il avait autant peur de Sirius que de Bellatrix. Il se cacha encore plus dans sa cape mais il l'observa.

Il n'avait pas l'air très joyeux et Regulus se doutait bien que c'était à cause de la mort du petit Potter. Pas besoin d'être un Serdaigle pour comprendre que le gamin Potter devait être le fils du meilleur ami à son frère. Regulus se posa alors la question de savoir s'il avait été aussi triste  de savoir que Regulus était mort. Le cadet Black parierait son dernier Gallion que non. Il décida de le suivre. Hors de question de parler dans la rue, trop risqué pour Regulus.Il était censé être mort.  Regulus commençait à perdre ses moyens. Il n'arriverait même pas à parler à son propre frère. Il s'arrêta un instant. Non, il ne devrait même pas le suivre si c'était pour être rejeté. Sirius devait continuer à croire que Regulus était mort. Il avait eu la mauvaise idée de revenir en Angleterre.

Mais il se ressaisit et il reprit sa filature. Regulus se retrouva devant une porte et il se sentit comme un idiot à ne pas oser frapper. Il n'avait plus le choix maintenant. C'était soit il frappait et il tentait de renouer avec son frère et il échappait aux mangemorts et sûrement à Aleksei qui devait le chercher.Soit il repartait comme il était venu et il laissait Sirius dans le mensonge. Un mangemort le trouverait et le tuerait probablement. Et Regulus serait définitivement mort.  Le jeune garçon n'avait jamais été aussi mal depuis qu'il avait vu Sirius avec ses amis dans le train, lors de la première année. Mais il n'avait plus le choix. Il se devait être là pour son grand frère. Loyauté de frères. Loyauté de (faux) Black. Ils se ressemblaient bien plus qu'ils ne le pensaient.

Regulus ferma les yeux et il respira un bon coup avant de frapper à la porte.Une fois. Deux fois. Trois fois. Comme quand ils étaient petits et que Regulus venait dans la chambre de son frère. C'était leur code. Il enleva sa cape.Il n'avait pas tellement changé physiquement. Il avait toujours ce physique d'adolescent malgré ses dix-neuf ans. Mais Regulus, épuisé par les émotions qui le submergeait, était au bord du malaise. Ses yeux couleurs noisettes se remplissaient de larmes. Après tant d'années, il allait retrouver son grand frère et son modèle. Il n'attendait que ça depuis 8 ans. Car pour lui, Sirius s'était éloigné y a 8 ans.

Le jeune Black dut s'appuyer contre le mur pour ne pas tomber. Il puisait dans toutes ses forces pour ne pas s'évanouir quand Sirius ouvrirait la porte. Mais il était tellement nerveux que son corps ne supportait plus tout ce stress. Pourvu que Sirius l'accepte....  

_________________
maybe I'm scared
You said no one ever leaves. •• ALASKA (a cure of wellness)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
and now he's so devoid of color
APARECIUM : 20/06/2017
HIBOUX : 193
CREDITS : alaska (avatar) perséphone (code signa).
AVATAR : avan handsome jogia.
DOUBLE COMPTE : jonas parkinson, le gamin oublié.
PSEUDO : schreave (leslie).
AGE : vingt-et-une années, la jeunesse ternie.
SANG : une pureté implacable dont il se moque éperdument.
ANCIENNE MAISON : lui l'exception, destiné à devenir une vipère, réparti au sein des lions.
SITUATION : un célibat éternel dans lequel il se complait.
IDÉOLOGIE : membre de l'ordre du phénix, en guerre.
MÉTIER : auror déchu.
ROLE PLAY : (open)


MessageSujet: Re: how to save a life (Reg/Sirius) Dim 15 Oct 2017 - 9:30



Sirius comptait bon nombre de regrets et remords divers. Certains étaient plus importants que d’autres, mais quoi qu’il en soit, la vie ne lui laissait guère le choix : il devait les assumer. Comme tout un chacun il n’était pas parfait (et même bien loin de là, vu qu’il se faisait l’effet d’être bien au contraire un être furieusement imparfait) et de ce fait, il commettait des erreurs. Des mauvaises décisions, qu’il regrettait par la suite, le cœur serré. Ces derniers temps, il les enchainait véritablement. Le meurtri d’Harry et le départ de James avaient eut pour conséquences misérables de le plonger dans une spirale destructrice dont il peinait encore à émerger. La présence de Lily l’y aidait, mais pas, que sa relation nouvelle avec Ruby y étant également pour beaucoup. Une histoire qui débutait encore et dans laquelle Sirius évoluait toujours avec une maladresse certaine. S’il avait une expérience conséquente en matières de flirt (ou du moins était-il assez habitué à se faire draguer), il entamait à présent sa toute première véritable relation de couple. Ruby l’aidait beaucoup, lueur bienvenue dans son quotidien assombri. Il irradiait d’elle une chaleur telle qui n’aspirait qu’à se blottir contre elle pour s’envelopper totalement dans cette lumière bienveillante à laquelle il avait autrefois goûté et qui lui manquait désespérément. Dans un monde à la dérive, Ruby représentait son radeau, la bouée à laquelle il se raccrochait de toutes ses forces.

Il avait besoin d’elle et aimait à croire qu’elle avait également besoin de lui quand bien même il peinait à trouver ce qu’il pouvait bien lui apporter. Il ne s’était jamais franchement fait l’effet d’être un cadeau pour qui que ce soit et encore moins en ces temps difficiles. Une partie de lui persistait à penser que Ruby ignorait avec précision dans quoi elle s’était engagée et il craignait véritablement que cette tentative de relation n’entame d’une façon ou d’une autre leur belle amitié. Quoiqu’il en soit, Sirius tâchait de ne pas penser ainsi. Il évoluait déjà suffisamment dans une nappe de ténèbres sans prendre le soin d’en rajouter. Il lui fallait croire que son histoire avec Ruby, aussi soudaine pour elle, était une bonne décision. Qu’il ne la regretterait pas comme il regrettait bon nombre d’autres décisions prises par le passé. Le fait est qu’il en avait déjà suffisamment sur le cœur et sur la conscience et ne tenait guère particulièrement à en rajouter. Sirius Black avait besoin de répit.

La vie, cependant, dans son infâme perfidie, ne semblait guère particulièrement décidée à lui en accorder. Alors que Sirius s’efforçait de maintenir courageusement la tête hors de l’eau, ayant même effectué un tri périlleux dans sa réserve grandissante de breuvages alcoolisés en tout genre, pour son bien, mais aussi pour celui de ses proches, ses pensées noires demeuraient palpables, présence devenue familière, discernable dans les recoins de son champ de vision. Il allait lui falloir déployer davantage d’efforts pour s’arracher véritablement à la torpeur dévastatrice qui l’avait emportée depuis le drame passé. Il devait se montrer fort, brave. Avec ou sans James. Avec ou sans Harry. Brave pour Ruby et puis pour Lily. Brave pour lui-même, enfin. Sirius évoluait en terres moldues, un épair manteau couleur charbon couvrant son corps amaigri. Sa chevelure brune et soyeuse était dévoilée alors qu’il se frayait un chemin entre les corps. En proie à ses pensées, Sirius ne releva guère le corps qui le suivait à distance raisonnable, un corps qu’il aurait pourtant aisément reconnu en d’autres circonstances. Il progressait à un bon rythme, sourd à ses ténèbres environnantes, tâchant de respirer l’innocence nerveuse qui ensevelissait les rues bordées de moldus. Sa promenade s’acheva lorsqu’il regagna les terres sorcières pour retrouver sa demeure familière, achat imposant qu’il avait pu se permettre uniquement grâce à l’apport financier de son oncle. Il entra dans la maison et referma la porte derrière lui. Il avait à peine entrepris de se débarrasser de son manteau d’hiver lorsque des coups retentirent à la porte. Faisant volte face, Sirius dévisagea le battant de la porte, comme s’il pouvait ainsi deviner l’identité de la personne qui se dressait derrière. Personne visiblement impatiente et nerveuse compte tenu de la cadence des coups portés sur la surface foncée et boisée. Il lui fallu un instant pour reconnaître le vieux code qu’il ne connaissait que trop bien en dépit de la poignée d’années écoulée. Un coup. Puis deux. Puis trop. Sirius sentit son cœur chuter dans cette poitrine. Une pensée naquit dans son esprit, pensée pour le moins grotesque. Ce ne pouvait pas être lui. De fait, il s’agissait donc sûrement de n’importe qui d’autre. S’arrachant à sa soudaine torpeur, Sirius rejoignit la porte qu’il ouvrit avec son assurance tantôt sauvage, tantôt gracieuse. Il avait conservé tant dans sa façon de se tenir que de s’exprimer le caractère aristocratique de l’éducation qu’il avait reçu, aspect de sa personne qu’il avait vaguement tâché d’amoindrir, en vain. Il ne pouvait tout simplement pas lutter contre son passé.

Et en parlant de passé, voilà que ce dernier se manifestait de plein fouet. La vue de son petit frère, apparition fantomatique sur son pallier, laissa Sirius totalement glacé. Cela ne pouvait pas être lui et pourtant, c’était bien Regulus. Il l’aurait reconnu n’importe où, n’importe quand. Mais Regulus Black était mort. Une vérité que Sirius avait apprise avant de finir par l’accepter. Une vérité qui volait aujourd’hui en éclat. Regulus, en dépit des années écoulées, lui semblait avoir encore quatorze ans, l’âge qu’il avait quand Sirius était parti de la maison, le laissant seul et désorienté. Le fait qu’il soit bord des larmes jouait là-dedans, le rajeunissant confortablement. Sirius s’accrochait à ses détails, comme pour éviter de se confronter à la révélation qui venait à l’instant de lui être faite. Il demeura silencieux un long moment, ses grands yeux foncés exprimant son trouble mieux que tous les mots qu’il se voyait parfaitement incapable de prononcer. Reg, de son côté, paraissait au supplice, suspendu aux lèvres de son aîné. Au bout de quelques instants, aux airs d’éternité, Sirius parvint enfin à articuler un mot, mettant fin à l’insoutenable silence. « Comment ? » Comment pouvait-il être là ? Comment pouvait-il être vivant ?

_________________

☆☆☆ “takes a lot of tries before you hit perfection."
he paused to reconsider that.
"well, except for my parents. they got it on the first try."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ❖ Hello Kitty
En ligne
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 972
CREDITS : ultraviolence
AVATAR : Tom Holland
DOUBLE COMPTE : Lily Potter
PSEUDO : (A)maze runner
AGE : 19 ans
SANG : pur mais il ne le revendique pas.
ANCIENNE MAISON : Serpentard
SITUATION : célibataire
IDÉOLOGIE : Neutre désormais.
MÉTIER : sans emploi, il a vagabondé pendant deux ans
ROLE PLAY : free.


MessageSujet: Re: how to save a life (Reg/Sirius) Lun 16 Oct 2017 - 14:36


La porte s'ouvrit enfin, le supplice de Reg se suspendait dans le temps. Pourtant il se sentait encore plus seul qu'avant. Bien sûr que Sirius le croyait mort, tout le monde le croyait mort. Et lui, il se ramenait chez Sirius comme si.. comme si de rien était. Il ne s'attendait pas à des retrouvailles plein de joie, il ne s'attendait même pas à de la compassion de la part de Sirius. Son frère n'avait pas changé. Regulus reconnaissait entre mille le visage familier du modèle de son enfance. Son coeur tapait de plus en plus en fort contre sa poitrine et soudain Sirius prononça un mot. Ni une ni deux, Regulus se jeta contre son frère et ses bras l'entourèrent. Toute sa peur s'évacua. Il était là, il était seul mais il ne l'était pas vraiment. Les mots ne vinrent pas tout de suite. Il avait besoin de sentir son frère contre lui, comme pour être sûr qu'il n'était pas en train de rêver et qu'il ne se réveillerait pas dans les bras d'Aleksei. Mais non, il était bien de retour à Londres. Il était bien vers Sirius. Deux ans de silence deux ans où il avait fait croire à sa propre mort, pour ne pas être tué. Pour fuir aussi. Regulus ne semblait plus être courageux mais bien lâche.

"Je suis .... désolé... je n'ai pas eu le choix...." commença Regulus, qui tentait de garder un peu d'assurance qu'il avait perdu. " Quand tu es parti de la maison, ils ont eu peur que je fasse comme toi.... alors je n'avais le droit de dire... Ils m'ont forcé... à le rejoindre... je ne le voulais pas....Alors j'ai tenté de me faire oublié... pour ne pas à être obligé à tuer des gens.... J'ai cru que tu viendrais me chercher... j'ai cru que notre lien de frère serait plus important que tes amis.... J'ai espéré que tu reviennes un été en secret et que tu me demandes de te suivre avant qu'il ne soit trop tard... Mais t'es jamais venu... Bellatrix m'a même dit que j'étais plus rien pour toi.... Alors j'ai eu ça...."

Il releva la manche de sa cape et lui montra la marque qu'il tentait de camoufler comme il le pouvait. Puis il reprit son récit:

"Un jour que j'étais resté au manoir de Tu Sais Qui... j'ai entendu une drôle de conversation entre lui et un autre... J'ai fais des recherches et j'ai compris des choses... J'ai d'abord envoyé Kreattur pour savoir si c'était vraiment vrai... et quand il est revenu, j'ai compris... J'ai voulu le détruire... je savais son secret... s'il le découvrait j'étais mort.... Alors je suis parti dans cette caverne, j'ai laissé un mot à l'intention du Seigneur des Ténèbres en signant de mes initiales... Je me suis tellement pris pour toi en faisant ça... J'ai pensé que tu serais fier de moi... et ça m'a donné du courage... Puis je me suis fait passé pour mort aux yeux de tout le monde... J'ai erré dans une forêt... où j'ai bien cru que j'allais mourir de froid....puis Aleksei m'a retrouvé et il m'a emmené chez lui en Roumanie.. Il m'a dit que je serais bien mieux loin de Londres..."

Regulus s'était interrompu une nouvelle fois, tentant de se calmer. Mais il avait peur du regard de son frère sur lui, s'il le jugeait pour ce qu'il avait fait.. Ou pire qu'il le méprisait en voyant qu'il avait la marque. Il trembla contre Sirius, la fatigue, les émotions et son récit lui prenait toute son énergie. Il reprit alors:

"Aleksei m'a gardé vers lui... Au début, il se prenait pour toi... toujours à dire ne fais pas comme ça, fais ça... Il m'a quand même aidé à essayer d'avoir confiance en moi... et puis... je ne sais pas ce qu'il s'est passé... Il m'a séduit... j'ai eu peur au début... mais j'ai appris à l'aimer... jusqu'à ce qu'il me demande de rejoindre les rangs de celui qu'il soutenait... Il devenait comme notre mère... insistant... Il me mettait la pression... C'était comme si j'étais retourné à la maison! Alors quand j'ai appris pour la mort du petit Harry Potter, j'ai pensé à toi... à ce nom qui était celui qui avait pris ma place à tes côtés... Et je me suis dit qu'il était temps que je rentre... Sinon, j'allais finir par être prisonnier d'Aleksei... Et puis je me suis également dit qu'il était temps que je te parle... que tu aurais peut être besoin de moi à tes côtés....Je ne suis pas comme notre famille... Je ne suis pas un monstre... Alors je me suis enfui en pleine nuit de chez Aleksei... j'ai erré dans Londres, un peu... Et maintenant si on sait que je suis vivant... il voudra me tuer parce qu'il aura compris que je sais son secret....Alors ... Sirius... Ne me rejette pas.. Si tu le fais c'est comme si tu me donnais à lui... "

Il avait tenu jusque là mais Regulus finit par éclater en sanglots. Il tentait tant bien que mal à se maîtriser mais c'était chose impossible.

"Je ne veux pas rentrer à la maison.. Je ne veux pas retourner chez les mangemorts... je n'ai plus que toi... ou alors je suis obligé de rentrer vers Aleksei... Mais je serais prisonnier de la Roumanie à tout jamais.... "
 

_________________
maybe I'm scared
You said no one ever leaves. •• ALASKA (a cure of wellness)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

how to save a life (Reg/Sirius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Fauve ? Tell me would you kill to save a life ?
» How to save a life- Sofia [4 mars]
» Motocross Libin - 31 mai 2015 ...
» Cameron | How to save a life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: discovering london :: homes and apartments-