AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

BIENVENUE SUR WOW


n'oubliez pas de voter aux top sites,
un vote toute les deux heures pour aider wow a se faire connaitre


n'hesitez pas a laisser un petit message sur bazzart et sur prd

vous pouvez aussi retrouver wow sur diagon alley

En raison d'un taux assez élevé de testostérone sur le forum, nous avons besoin de filles
Les mangemorts manquent aussi de recrues alors venez soutenir le Lord !

Partagez| .

(flashback) Bath and bubbles ♆ Millie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Perseus Travers

APARECIUM : 13/10/2017
HIBOUX : 160
CREDITS : .nephilim (ava) onemoreparadise (gif)
AVATAR : Matthew Daddario
PSEUDO : Yrden
AGE : Vingt-cinquième année, bien entamée
SANG : Aucune goutte ne salit cette merveille vermeille depuis bien des générations.
ANCIENNE MAISON : Vert et Argent, sournois et rusé, aucun doute sur son appartenance aux célèbres serpents de Poudlard
SITUATION : Marié à une très jolie femme de son rang, mais où l'amour est inexistant
IDÉOLOGIE : Toutes les choses ont une place et celle des Sang-de-Bourbe est bien défini dans sa tête ( Serviteur du Lord)
MÉTIER : Employé prometteur au département de la Coopération Magique Internationale
ROLE PLAY : Nevena, Millie


MessageSujet: (flashback) Bath and bubbles ♆ Millie Jeu 2 Nov 2017 - 21:39


Baths and bubbles
Perseus & Millie
Les yeux rivés sur un devoir sans réellement le voir, je déposais ma plume en soupirant. Je n'arriverais à rien alors que ces idiots ne font que faire du bruit autour de moi... J'aurai dû être réparti à Serdaigle Je me levai, m'étirant au passage, je rangeais ma plume et mes livres avant d'aller tout ranger dans le dortoir. Il n'y avait que deux choses pour me détendre et je savais fort bien que je ne pouvais pas me permettre d'aller voler sur un balai, alors ce serait direction de la douche, enfin un bain dans ce cas et direction la salle de bain des préfets pour être certain que j'aurai la paix. Je pris mes affaires et me dirigeais lentement vers la dite salle de bain, ce lieu de paix et de repos où je pourrais souffler et où je pourrais être enfin certain qu'il n'y aura pas de regard posé sur ma personne, un jugement, une personne qui scrute mes moindres faits et gestes parce que j'étais l'aîné Travers et que je devais le rester et être donc parfait. J'atteignais déjà cette foutue perfection, je ne pouvais pas aller plus loin.


Ainsi, silencieux, révisant mes cours dans ma tête en marchant, je tentais de ne pas attirer le regard sur moi. J'allais prendre un bain de toute manière, pas besoin de le scander haut et fort. Simplement, l'idée de pouvoir me détendre sous l'eau chaude, les bulles, sans aucune personne pour me regarder... Quoique... ça aurait été intéressant d'avoir de la compagnie en quelque sorte. Mais bon, étant dans un établissement scolaire, il fallait respecter ce protocole qui voulait qu'il fallait que l'on soit sage et sage... ça je l'étais. Un peu trop à mon goût parfois.

Le trajet entre la salle commune et la salle de bain se passa réellement sans encombre... Simplement des gens que j'ignorais, comme si j'étais perdu dans mes pensées, chose qui arrivait une fois sur deux et devant la porte, je soufflai doucement le mot de passe et entrai. Inspirant lentement, je fermais les yeux et entreprit de retirer cette cravate que j'adorais tant et poussai un soupir de soulagement lorsque j'en fus enfin libéré. Je m'étirais à nouveau avant d'esquisser un geste de ma baguette pour permettre à l'eau de s'écouler lentement.  Inutile de perdre du temps alors que j'étais ici pour une raison précise. Certes, me laver, mais également profiter du fait que la salle de bain des préfets était réellement une installation dont on ne pouvait pas se passer.

Surveillant l'eau du coin de l'oeil alors que je me débarrassais tranquillement de mes vêtements, donc la robe de sorcier, le pull et ensuite la chemise, le tout tranquillement parce qu'il y avait évidemment aucun stress à avoir, je baillai malgré moi, me disant que la vie à Poudlard était réellement plus ennuyante que la vie au dehors parfois. Il ne se passait rien, sinon des petites querelles, des prises de becs et Karkaroff, bien sûr, mais ça, il s'agissait d'une autre catégorie. Inutile de penser à cette peste ici, j'avais assez de soucis à la supporter en temps normal, inutile de penser à elle alors que j'étais ici pour me détendre à la base.

Ainsi, tournant le dos à la porte, j'arrêtais le jet de l'eau lorsque je jugeai que ce fut assez et inspirant tranquillement, je commençais à défaire ma ceinture. Bien franchement, j'avais hâte d'une seule chose : Pouvoir être sous l'eau et n'entendre que le silence... Et enfin retirer cette journée de merde de ma tête.
(c) DΛNDELION

_________________
Control, all is about control
At the end, aren't we all fucked up with a broken heart?© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Millie Parkinson
ADMIN ❖ look the innocent flower but be the serpent under it
APARECIUM : 02/07/2017
HIBOUX : 604
CREDITS : .wings (av)
AVATAR : queen kane
DOUBLE COMPTE : lionel
PSEUDO : .wings (lau)
AGE : vingt trois ans, plus vraiment une enfant, pas encore une véritable adulte
SANG : pur, toujours et c'est une éternelle tradition
ANCIENNE MAISON : de vert et d'argent, bien qu'elle n'ait jamais réellement été une vipère
SITUATION : mariée, et mère d'une petite fille d'un an, Pansy
IDÉOLOGIE : pas vraiment du côté du Lord, pas vraiment de l'Ordre, neutre, pour son enfant
MÉTIER : mère au foyer, ne pouvant rien faire d'autre que d'élever l'héritière
ROLE PLAY : percy (1/3)


MessageSujet: Re: (flashback) Bath and bubbles ♆ Millie Jeu 9 Nov 2017 - 16:17


❝ Bath and bubbles ❞

T'as eu une journée de merde toi aussi. Comme d'habitude, tu reçois des lettres de tes parents, notamment ta mère. Elle est si pressée de te trouver un mari qu'elle en oublie que t'as à peine quinze ans. Quinze putains d'années et elle avait déjà préparé ta robe de mariée. Tout ça te fatigue, mais comme toujours, tu abdiques, tu te laisses manipuler comme une marionnette. De toute manière, ils t'ont éduqué pour parfaire le profil de la sang-pur parfaite, être belle et se taire. Tu n'as pas le droit d'être créative, rêveuse, d'être une adolescente. Non, t'es une Greengrass, et les Greengrass sont au-dessus de tout ça. Tu ne l'avoueras jamais, mais tu envies ta sœur, elle qui est mise au placard alors que tous les espoirs reposent sur toi. Toi, t'es facile à manier, tu ne te plains jamais, tu ne lèves jamais la voix. Toi, t'es facile à manier, tu ne te plains jamais, tu ne lèves jamais la voix. Mais aujourd'hui, tu soupires. Un soupir à fendre l'âme et tu es bien heureuse que personne ne t'ait remarqué. Tu t'es planqué à la bibliothèque, Il devait te rejoindre mais n'est toujours pas apparut. Alors tu fixes le terrain de Quidditch au loin, ou tu es certaine que ta sœur se trouve. Elle, elle a eu le choix, le droit de le faire. Toi non. Dans un sens, ça t'arrange, tu n'aimes pas ça. Tout du moins en tant que joueuse, car comble de l'ironie, tu as le vertige. Secret que tu gardes bien gardé, hors de question de donner à l'adversaire matière à te toucher.

Tu finis par regarder l'heure, et soupires encore. Il ne viendra pas. Et toi, bien que proche, tu ne comptes pas l'attendre toute la journée. Tant pis pour lui, tes affaires en main, tu quittes le calme de la bibliothèque sans savoir que lui arrive, deux minutes après. Tu ne veux pas y penser, tu n'as envie que d'une chose. Un bon bain chaud, histoire de te détendre. Problème, il n'y a pas de baignoire dans ta maison, seulement des douches. Alors naturellement, tu te diriges vers la salle de bains des préfets. Au vu de ton âge, tu n'es pas censé aller là-bas. Mais tu t'en fiches, car le mot de passe, tu le connais. Un petit tour de passe-passe habile et tu l'avais découvert. Tu es une peste alors tu t'en fiches. D'ailleurs, tout le monde le dit. Comme ta sœur avant toi, tu as hérité du beau surnom de Greengarce. Et au fond, ça te fait bien rire d'ailleurs. Tous doivent penser que ça te blesse, mais tu n'en as rien à foutre. Tu es aussi peste que garce, t'es une vraie couleuvre et tu l'assumes.


Une fois devant la porte, tu souffles le mot de passe. Contenant l'excitation d'enfreindre les règles. Personne ne t'a capté tout le long du trajet, ou tout du moins tout le monde à fait semblant de ne pas te voir. Ca t'arrange bien, tu n'as pas envie de te disputer aujourd'hui. Même si, un petit duel te démange la baguette. Mais non, toi, tu es une poupée, alors tu te tais et fais la belle. Une fois à l'intérieur, tu pousses un soupir de soulagement. À première vue, il n'y a personne même si l'eau coule. Sans te préoccuper, tu te dis qu'un préfet est venu avant et qu'il n'a pas arrêté l'eau. En même temps, t'es complètement dans tes pensées que tu ne fais pas gaffe. Te fixant dans le miroir, tu fais d'abord glisser sa cravate que tu laisses tomber au sol en silence. Puis ta chemise l'y rejoint et le reste de tes vêtements. Il ne te reste que deux morceaux de tissu pour cacher ton corps. Corps qui devrait, selon la logique de ta famille, les règles de l'école et ton âge, devrait rester caché à la vue de tous.

D'un coup, tu entends du bruit, toi qui pensais être seule. Tes yeux quittent le miroir pour parcourir la pièce des yeux et puis d'un coup, tu réalises. Tu te figes alors que devant toi, se tient un garçon que tu n'aurais jamais cru trouver ici. Et ton cerveau se remet en marche rapidement alors que tu jures, les joues rouges. Tu caches ton corps rapidement sous la serviette et affiche un air contrarié « Par Merlin Travers, mais qu'est-ce que tu fous ici ?! » Perceus n'est pas inconnu pour toi, au contraire. Vous vous entendez bien, au grand bonheur de ta mère. Mais tu n'aurais jamais imaginé qu'un jour, vous vous retrouveriez dans cette situation. Tes yeux se fixent sur son torse et tu te sens rougir. Merde, après tout t'es qu'une adolescente, c'est normal d'avoir ce genre de réaction, surtout devant un homme comme lui, qui n'était pas du tout dénué de charme. Tu secoues la tête, et le fixes dans les yeux. « T'es là depuis quand ? Et pourquoi tu me regardes comme ça ? » Tu perds tes moyens, c'est vrai, mais pour le coup, tu as largement été prise au dépourvu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://warofwands.goodforum.net/t859-poupee-de-cire-poupee-de-son-mp

avatar
Perseus Travers

APARECIUM : 13/10/2017
HIBOUX : 160
CREDITS : .nephilim (ava) onemoreparadise (gif)
AVATAR : Matthew Daddario
PSEUDO : Yrden
AGE : Vingt-cinquième année, bien entamée
SANG : Aucune goutte ne salit cette merveille vermeille depuis bien des générations.
ANCIENNE MAISON : Vert et Argent, sournois et rusé, aucun doute sur son appartenance aux célèbres serpents de Poudlard
SITUATION : Marié à une très jolie femme de son rang, mais où l'amour est inexistant
IDÉOLOGIE : Toutes les choses ont une place et celle des Sang-de-Bourbe est bien défini dans sa tête ( Serviteur du Lord)
MÉTIER : Employé prometteur au département de la Coopération Magique Internationale
ROLE PLAY : Nevena, Millie


MessageSujet: Re: (flashback) Bath and bubbles ♆ Millie Dim 19 Nov 2017 - 7:00


Baths and bubbles
Perseus & Millie
Le bruit satisfaisant de l'eau me faisait sourire malgré moi, comme une promesse d'une libération prochaine, comme si je savais qu'une fois dans l'eau, je pourrais enfin me débarrasser de cette crasse, certes, mais aussi de ce masque qui me collait tranquillement à la peau. Je n'avais plus qu'une seule envie, c'était de foutre le camp de cette école et enfin pouvoir faire quelque chose d'utile. Plus de temps perdu que de temps bien utilisé ici. Alors oui, cette opportunité, cette chance de pouvoir se rafraîchir, de pouvoir juste me fermer sur ce monde pourri pour m'ouvrir sur un monde vierge, un monde où il n'y avait pas cette foutue pression de l'excellence, où il y avait pas des milliers de regards posés sur soi et où il n'y avait pas le jeu de pouvoir et d'influence. J'étais dans une salle de bain, une salle de bain qui avait vu toutes sortes de choses, mais qui resterait à jamais silencieuse et muette. Et là, pour le moment, il s'agissait de mon havre de paix. De mon petit chez-moi parmi ce château grouillant d'étudiants qui ne pensaient juste qu'à faire les plus de bruits possibles. Ainsi, il s'agissait de mon état d'esprit alors que je retirais mes vêtements. Une nette satisfaction parce que je savais que trop bien que j'étais libre... et ce pour quelques heures au minimum. Pas besoin de se prendre la tête alors que visiblement, peu de personne allait venir ici à cette heure.

Les mains sur la ceinture, j'attendis un petit moment, pensif. Tant de pensées me traversaient l'esprit à une vitesse folle, je n'arrivais pas à me concentrer et certainement pas à faire le vide dans ma tête. Je fermais les yeux un instant, me forçai à inspirer lentement et expirer de la même manière, mais sans succès. Je ne faisais que penser encore et encore à ce devoir, mes résultats, ce que j'allais faire ensuite et tout le reste. Tout ce qui se défilait devant moi après cette fameuse année. Une vie d'adulte... Une maison secondaire, un appartement rien qu'à moi sans le paternel et la mère qui viendrait m'embêter... Cette pensée m'apaisa et me permit de me détendre. Le fait de savoir que je serais enfin seul, sans avoir de soucis, sans avoir personne derrière moi, sauf peut-être un elfe de maison pour s'occuper du dit appartement lors de mon travail et j'aurai la sainte paix. Un des mes plus grands rêves. Ainsi, lentement, mais sûrement, la ceinture alla rejoindre les vêtements au sol de même que le pantalon assez rapidement, à dire vrai. En boxer, je m'étirais un peu avant de me stopper net dans mon mouvement et fixer Greengrass. Greengrass... vraiment?

D'abord l'air stupéfait, la surprise se mue en un sourire amusé, une ombre qui volette tranquillement sur les lèvres avant de prendre appui contre le mur, terriblement à mon aise. Suivant ses gestes du regard, l'amusement n'en est que plus grand encore et un petit rire s'échappa avant de se taire aussitôt. Inutile de mentionner que même si je m'entendais bien avec Greengrass, il serait peu judicieux de rendre cette petite adolescente plus timide qu'elle ne l'était déjà. Les bras croisés avec nonchalance, je pris le temps de lui répondre, lui désignant le bain d'un mouvement de tête. « Je prends un bain, enfin, j'allais prendre un bain Greengrass, tu crois quand même pas que j'ai fait couler l'eau pour ta venue... Quoique... » Un sourire aguicheur, taquin remplace vite fait le sourire amusé présent sur mes lèvres alors qu'un soupir ne se fasse entendre dans ma tête. C'est encore une enfant.... Enfin... pas vraiment... cet uniforme rend vraiment les filles informes ma parole... Je m'avançais tranquillement vers elle, souriant toujours et posant la main sur le coin de sa serviette, la tirant délicatement vers moi à l'aide de mes doigts... « Tu aimerais probablement que je te le laisse hum? » Juste pour voir comment elle réagissait sous la pression, aucune intention de la ridiculiser était de mise, simplement un petit jeu, une petite blague de mauvais goût l'on pourrait dire. Le rouge sur ses joues m'amusait... ses yeux fuyant tout autant. Comment y résister... ce qui me fait penser... Je m'humectais les lèvres avant de lui répondre d'une voix douce... « Te regarder comme quoi, Greengrass? Je te gêne? » Les yeux rivés dans les siens, la serviette relâché et quelques pas de fait en arrière pour assurer une distance plus que raisonnable, au cas où quelqu'un rentrait dans cette salle de bain pas si secrète que ça. Mon regard alterne entre l'eau et elle, me demandant si je dois pousser la blague plus loin, mais ayant peur de la froisser, de la traumatiser, j'attendis, simplement tranquille et à l'aise avec ma personne et mon agissement, c'est le cas de le dire. « Je suis ici depuis quoi... 5 minutes? Je ne saurais pas le dire... Tu ne m'as donc pas vu quitter la salle commune? » Une enfant... elle était une enfant...
(c) DΛNDELION

_________________
Control, all is about control
At the end, aren't we all fucked up with a broken heart?© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Millie Parkinson
ADMIN ❖ look the innocent flower but be the serpent under it
APARECIUM : 02/07/2017
HIBOUX : 604
CREDITS : .wings (av)
AVATAR : queen kane
DOUBLE COMPTE : lionel
PSEUDO : .wings (lau)
AGE : vingt trois ans, plus vraiment une enfant, pas encore une véritable adulte
SANG : pur, toujours et c'est une éternelle tradition
ANCIENNE MAISON : de vert et d'argent, bien qu'elle n'ait jamais réellement été une vipère
SITUATION : mariée, et mère d'une petite fille d'un an, Pansy
IDÉOLOGIE : pas vraiment du côté du Lord, pas vraiment de l'Ordre, neutre, pour son enfant
MÉTIER : mère au foyer, ne pouvant rien faire d'autre que d'élever l'héritière
ROLE PLAY : percy (1/3)


MessageSujet: Re: (flashback) Bath and bubbles ♆ Millie Mer 6 Déc 2017 - 2:46


❝ Bath and bubbles ❞

Le rouge sur tes joues s'agrandit et tu maudis ta pâleur naturelle. Pas moyen de rougir discrètement, cela s'affiche en grand. Bien sûr, rares sont ceux qui réussissent à colorer tes joues de rouge. Mais lui, y arrive. Bien trop facilement à ton goût d'ailleurs. Tu te retiens de grogner, ce n'est pas digne de toi, de ton rang et ton statut. Tu ne sais pas avancer, tu restes ainsi comme une idiote à le regarder s'avancer vers toi. Tu devrais, normalement, reculer, garder cette distance. Mais dans une salle de bains, ceci est une mauvaise idée, surtout lorsqu'il y a des murs partout et que la seule solution est de finir collée à un d'eux. Tu le regardes s'avancer, et puis jouer avec ta serviette. Un instant, ton cerveau se met en pause. Si tu ne te contenais pas, tu oserais dépasser certaines limites. Mais tu ne fais rien. Tu te contentes de l'écouter. Tu soutiens ensuite son regard, pour éviter de regarder autre chose. Le voir ainsi te rend étrange et tu te demandes bien pourquoi. Bien sûr, tu n'es pas idiote à ce point, tu arrives à l'âge ou les contacts physiques sont importants. Mais tu n'aurais jamais pensé que lui, arriverait à te donner ce genre de sensations. Finalement, tu reviens sur terre. Cinq minutes, cinq petites minutes et ceci ne seraient pas arrivés. Tu as l'impression que le timing se fout littéralement de ta tronche.

Enfin remise de tes émotions, tu l'observes. Tu n'as pas envie de t'en aller, un bain, c'est essentiel, mais avec Perceus dans les parages, est-ce si raisonnable ? Tu fais taire ton subconscient, et affiche enfin un sourire. Il veut jouer, après tout, il est plus âgé et tu dois bien faire rire avec tes réactions d'enfants. Mais tu commences à grandir, à ne plus être une gamine. Et au final, toi aussi, t'as envie de jouer. « Je n'étais pas dans la salle commune, sinon tu penses bien que je ne serais pas venue.. Quoique.. » Tu t'approches de lui, un sourire au coin des lèvres « Dis moi Travers, je suppose que tu ne comptes pas t'en aller.. » Tu poses un doigt sur son torse, gardant ton sourire alors que tu as le cœur battant à rompre. Tu n'as jamais réellement fait ça, toi et ton pseudo-copain vous n'êtes jamais allé très loin. Et la fidélité te passe clairement derrière la tête même si t'es loin d'imaginer qu'il puisse se passer un truc entre toi et Percy. « Moi non plus, j'ai ardemment besoin d'un bain. Alors.. Nous allons devoir partager.. » Reluquer l'autre Serpentard ne te dérange absolument pas. D'ailleurs, il a l'air bien à l'aise de la situation. Fort bien, tu te doutes que ce ne soit pas la première fois qu'il doit voir une fille nue. « Soit. » Tu souris et retournes au niveau de tes vêtements, auquel tu joins tes sous-vêtements, sans avoir à quitter ta serviette. Un dernier instant de pudeur ? Peut-être bien. Mais tu ne veux pas non plus continuer ce strip-tease gratuit. Tu te fixes dans le miroir, attachant tes cheveux, ton sourire toujours en place puis tu te tournes vers lui. « Un problème ? Où as-tu peur que je puisse voir les dessous du fameux Perceus Travers ? » Enfin, les dessous, son caleçon t'es déjà largement visibles, mais tu sais qu'il a compris où tu voulais en venir. « Je t'avoue avoir été surprise, je ne m'attendais pas à te voir ici. » Tu es honnête, et la réciproque est visible. Mais tu te doutes que s'il est là, ce soit pour la même raison que toi, se détendre. Alors tu ne comptes pas lui prendre la tête, ni même le contrarier. Tu essaies de le contenter, et de faire de même pour toi. Tu le contournes, glissant un doigt le long de son bras, sans lâcher son regard « Ça serait dommage de ne pas en profiter, a moins que tu n'ais peur de quelque chose ? » Il ne peut pas te traumatiser, car tu n'est plus une enfant et que tu agis comme tu l'entends. Tu oublies le protocole, les règles et devoir. Ici, personne ne sait que vous êtes là, et puis, ce n'est qu'un bain, non ?

Tu avances enfin vers l'eau et laisses glisser ta serviette, révélant ta nudité. Tu ne sais pas s'il regarde ou non, et puis de dos, tu peux cacher le rouge de tes joues. Tu n'as jamais joué à ça, mais ce jeu interdit est terriblement excitant. Enfin, tu te glisses dans l'eau non sans échapper un soupir de bien-être. Ton corps se détend et ta tête se vide. Enfin, l'extase, et cette journée pourrir s'efface lentement. Tu te laisses aller un instant avant de t'accouder au bord et de le fixer, lui qui n'a toujours pas bougé. Réfléchirait-il au "pour" ou "contre" ? « Tu ne viens donc pas ? L'eau est simplement parfaite. » Tu joues avec le feu, mais tu te fiches de te brûler. Affublé d'un sourire mutin, tu fermes les yeux et te détends enfin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://warofwands.goodforum.net/t859-poupee-de-cire-poupee-de-son-mp

avatar
Perseus Travers

APARECIUM : 13/10/2017
HIBOUX : 160
CREDITS : .nephilim (ava) onemoreparadise (gif)
AVATAR : Matthew Daddario
PSEUDO : Yrden
AGE : Vingt-cinquième année, bien entamée
SANG : Aucune goutte ne salit cette merveille vermeille depuis bien des générations.
ANCIENNE MAISON : Vert et Argent, sournois et rusé, aucun doute sur son appartenance aux célèbres serpents de Poudlard
SITUATION : Marié à une très jolie femme de son rang, mais où l'amour est inexistant
IDÉOLOGIE : Toutes les choses ont une place et celle des Sang-de-Bourbe est bien défini dans sa tête ( Serviteur du Lord)
MÉTIER : Employé prometteur au département de la Coopération Magique Internationale
ROLE PLAY : Nevena, Millie


MessageSujet: Re: (flashback) Bath and bubbles ♆ Millie Mer 27 Déc 2017 - 2:14


Baths and bubbles
Perseus & Millie
Il était amusant de voir les réactions d'enfants qu'elle pouvait avoir. Elle qui rougissait alors qu'elle sentait mon regard sur elle. Et pourtant, ça, c'était rien. Rien du tout. Ce n'était pas le pire, ce n'était que le début. Elle pouvait quitter n'importe quand, je ne la retenais pas. Je n'étais pas ce genre d'homme. Et puis, ce n'était qu'une rencontre qui résultait du hasard, n'est-ce pas ? Parce que je me doutais bien qu'elle n'avait pas fait exprès de me suivre, mais elle restait toujours là. Encore, sans rien faire, à me regarder comme si elle ne m'avait jamais vu, enfin, il s'agissait là d'une simple impression. Mais elle était une enfant... et une enfant n'a pas vu le corps d'un adulte. Peut-être vu rapidement, mais sans vraiment s'y attarder.Si elle souhaite réellement regarder, qu'elle le fasse. Je n'avais rien à cacher. Enfin... rien à cacher... Il s'agissait presque d'un jeu, parce que je portais toujours les boxers malgré tout.

Elle avait envie de jouer hein? Le sourire, l'ombre qui était sur les lèvres s'étira doucement, d'amusement face à ce comportement alors que j'avais suivi le rouge sur ses joues, l'avancement de cette couleur cramoisie et alors que je restais visiblement de marbre. Mes yeux avaient eu le temps de noter tout comportement, ce qu'elle avait autour du corps. Lorsqu'elle s'avança jusqu'à moi, laissa entendre des mots qui n'était clairement pas de son âge. L'air amusé se lisait de plus en plus sur mon visage et je secouai doucement la tête.« Nullement l'intention de partir Greengrass, je serais triste de devoir laisser un bain si chaud et si agréable derrière moi. » Les yeux glissent lentement sur son doigt, voyant ce qu'elle veut faire ensuite. Elle en sait des choses la petite... plus que je le pensais.... Un demi-sourire sur les lèvres, j'acquiesçai lentement face à cette notion de partage imposé, mais restai silencieux. La laissant faire, la laissant se déplacer, mener cette danse. Parce que j'étais curieux de ce qu'elle allait faire ensuite. J'avais des petites idées sur la suite, mais rien de vraiment concret. Je ne faisais que laisser porter. Parce que bien sincèrement, cela commençait à être intéressant.


Un petit sifflement admirateur s'échappa de ma personne alors que je voyais les sous-vêtements suivre les vêtements sur le sol. Elle jouait bien, elle jouait plus que bien... Me passant une main dans les cheveux, j'en profitais pour calculer mes prochaines actions. Parce que je ne pensais pas qu'elle le ferait, je devais avouer que j'étais bien surpris. Surprise qui se lisait dans mon silence, surprise qui lui donnait l'avantage visiblement. Cependant, je ne pouvais pas la laisser croire qu'il y avait un problème, parce qu'il y en avait pas... Il y en aurait si l'on se faisait surprendre par contre. Attrapant ma baguette, je m'assurai de bien verrouiller la pièce avant de rire doucement. «Tu devrais faire attention, tu joues à un jeu dangereux... Il faut connaître toutes les règles avant... parce que ce serait triste de perdre Je me grattais délicatement la joue, analysant ses gestes, ses paroles. Elle était nue en dessous. Et bientôt le dessous tomba... J'avalais délicatement la salive, regardant ailleurs dans un réflexe de politesse et l'entendit se glisser dans l'eau avant de me rendre compte de ce que je faisais réellement. Je tournai de nouveau la tête et la regardai. Longuement, prenant mon temps.

Affichant ce demi-sourire qui ne m'avait pas réellement quitter, je descendis lentement le boxer, ne cachant rien contrairement à elle. Je lui faisais face. Et puis, l'on risquait rien, je m'en étais assuré. Je repoussais donc le vêtement jusqu'au sol et vint la rejoindre, ne faisant pas réellement attention de cacher quoique ce soit. Elle voulait jouer, elle avait droit au jeu. Prenant place en face d'elle, je poussai un soupir de bien-être, m'adossant et fermai les yeux. Je n'avais pas fait tellement attention à elle, elle voulait partager... alors je partageais, dans les règles de l'art. L'air détendu, les yeux toujours clos, je profitais du moment avant de reprendre la parole. «Qu'est-ce que tu attends de moi, Greengrass? Parce que visiblement, tu cherches à titiller, à t'amuser... chose que je ne pensais pas être possible, mais je ne pensais pas que je serais ton genre... Et je le pense toujours... Alors dis-moi...» J'ouvris les yeux et la fixai droit dans les siens, sans ciller un seul instant. «Qu'est-ce que tu veux?» Avec ma chance, elle allait me répondre qu'elle me voulait... et là, je pourrais vraiment commencer à jouer.



(c) DΛNDELION

_________________
Control, all is about control
At the end, aren't we all fucked up with a broken heart?© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (flashback) Bath and bubbles ♆ Millie

Revenir en haut Aller en bas

(flashback) Bath and bubbles ♆ Millie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» Can't i drown in my bath in peace ? ~ Ft. Stain
» RP flashback en 1623

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: walking around the world :: Hogwarts school-