AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (I wish I hadn’t been so clean)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 15
SANG : pureté chérie, prônée.
IDÉOLOGIE : neutre, elle n'aspire qu'au bonheur, bonheur qui passera toujours par celui de son fils, par sa sécurité dans un monde qui se déchire.


MessageSujet: (I wish I hadn’t been so clean)   Dim 18 Juin 2017 - 18:33


- narcissa malefoy -
The ugly years of being a fool
Ain’t youth meant to be beautiful?


› Identity Card
NOM › Née Black, elle porte le nom Malefoy depuis son mariage survenu quelques semaines seulement après la fin de sa scolarité. Le nom d'un époux qu'elle ne comprend plus, le nom d'un homme pour lequel elle éprouvait un sentiment qu'elle pensait semblable à l'amour et dont elle tolère désormais à peine la présence. PRÉNOM › Au sein de sa famille, Narcissa fait figure d’exception, tant de par sa longue chevelure blonde que du fait du choix de son prénom. Tranchant avec la tradition bien connue de la famille Black, elle ne porte pas plus le nom d’une étoile que celui d’une constellation. Son prénom est dérivé du grec « Narcissus », personnage de la mythologie grecque, connu pour son caractère particulièrement vaniteux. Depuis l’enfance, on aime à la surnommer affectueusement Cissa ou encore Cissy. AGE › Vingt-six années qu'elle évolue en ce monde de sa démarche infiniment gracieuse. Une jeunesse perdue, un goût amer qui ne quitte plus sa bouche. OCCUPATION › Elle ne travaille pas, mais elle ne s’ennuie guère pour autant. Prisonnière éveillée de la majestueuse cage finement ouvragée que représente à ses yeux le manoir Malefoy,  elle passe la majeur partie de ses journées à prendre soin de son enfant, Drago, la prunelle de ses yeux. SANG › Une pureté chérie, choyée et qui se doit d’être impérativement conservée. En ce sens, Narcissa a tout fait comme il fallait. Elle a épousé un bon parti et a mis au monde un magnifique petit garçon, un parfait petit héritier au sang tout aussi pur que le sien. ANCIENNE MAISON › Cela a toujours été de notoriété publique dans le monde sorcier : tous les membres de la famille Black intègrent à leur entrée à Poudlard la maison de ce cher Salazar Serpentard. Une jolie tradition familiale qui en a pris un coup lorsque son cousin Sirius s’est retrouvé entouré de toutes parts par des lions à la crinière rouge et dorée, mais que Narcissa, elle, a honoré en son temps. Le choixpeau avait à peine effleuré sa chevelure que déjà, il braillait son appartenance au nid de couleuvres. CAMP › Narcissa, elle a toujours fait ce qu’on attendait d'elle. Née dans une famille au sang immaculé, elle a épousé un sorcier issu lui-même d’une excellente lignée avant de porter son héritier. Depuis la petite enfance on l’a élevée dans l’idée de la supériorité des sangs purs et telle une éponge, elle a absorbé ses jolis discours, influençable et naïve, petite poupée manipulée. Depuis la naissance de son fils, il semble qu’enfin elle émerge de sa léthargie. L’arrivée de son enfant en ce monde l’a comme réveillée, la poussant à réévaluer son existence. Neutre, dépourvue de tout camp en dépit de son mariage qui l'enferme aujourd'hui, sa peau est exemptée de toutes marques et elle n’aspire aujourd’hui qu’à protéger son bambin d’un monde qui lui apparaît plus que jamais comme ruisselant de dangers divers et variés. STATUT › Elle a épousé Lucius Malfoy dès sa sortie du collège Poudlard. Un joli mariage, souvenir incandescent qu’elle n’oubliera jamais. Aujourd'hui, cependant, cette union l'irrite, la révulse. L'homme qu'elle pensait aimer la débecte désormais, tant et si bien qu'elle peine à le regarder dans les yeux. De ce couple pour le moins imparfait est né un être devenu pour Cissy le centre de son univers tout entier. Son petit Drago, son dragon, qu’elle aime ardemment, au point qu'elle se sent prête à renverser tout son univers pour le garder hors de danger. ORIENTATION SEXUELLE › Hétérosexuelle, elle n'a jamais éprouvé le moindre désir (qu'elle estime malgré elle comme contre nature) pour une femme. PARTICULARITÉ › Une longue chevelure d'or pale, des yeux clairs et un coeur lacéré.



› You cannot teach an old dog new tricks
Narcissa, la poupée blonde, l'enfant docile. La benjamine, le bijou, le joyau. Sculptée dès le berceau par les siens pour intégrer à la perfection un moule doré dans lequel elle n'a pas manqué de se fondre avec les années. Une femme enfant, brusquement projetée dans l'âge adulte à l'issu de sa scolarité. ≈ Aussi loin qu'elle s'en souvienne, Narcissa, elle voulait juste satisfaire les autres. Ses parents d'abord, mais aussi sa soeur aînée, Bellatrix. Bien faire, demeurer une source de fierté. Enfant manipulable, poupée contrôlée d'une main de fer, elle n'a jamais émis la moindre complainte, jamais trahi le moindre signe de résistance. Une enfant arrangeante, embrigadée. ≈ C'est dès sa venue au monde qu'elle s'est distinguée. Déjà le jour de sa naissance s'épanouissaient sur son front quelques boucles blondes. Des mèches dorées, incongrues au sein de la famille très brune que demeure celle des Black. Une apparence charmeuse, ardemment utilisée. Un joli visage, dont on a usé comme on use d'une arme. La jolie Cissy, dont il a toujours émané une aura incandescente de pureté et de fragilité. Devenue en grandissant une jeune femme coquette, sans arrêt tirée à quatre épingles, elle ne s'est jamais départie de sa grâce impériale. ≈ Elevée dans l’idée de mener une existence en tout point similaire à celle de ses parents, Narcissa n’a jamais aspiré qu’à suivre la voie tracée pour elle. A vrai dire, l’idée qu’il puisse en être autrement ne l’effleurait même pas alors. Elevée avec des œillères, elle s’est toujours montrée parfaitement docile. Elle a épousé un bon parti, en la personne de Lucius, perspective qui la réjouissait foncièrement alors. Lucius, il représentait l’avenir qu’elle s’était toujours représenté, l’avenir auquel elle pensait aspirer de toute son âme et de tout son cœur. Rien ne faisait plus sens à cette époque que de l’épouser lui, le prince à la chevelure argentée. Aujourd’hui, sa naïveté passée lui retourne l’estomac. ≈ Dès son mariage consommé, Narcissa et son époux n’ont eut de cesse d'accumuler les tentatives infructueuses pour avoir un enfant. Les semaines, puis les mois, se sont écoulés sans que la jolie blonde ne tombe enceinte, situation qui a été source de grande frustration. Narcissa se sentait alors en permanence dévisagée, une pression folle exercée sur ses frêles épaules. Elle culpabilisait beaucoup alors, craignant plus que tout d’être incapable de donner à son époux un enfant, un héritier. Elle avait le cœur gros, Cissy, la main plaquée sur son ventre désespérément plat. Quand, enfin, elle est tombée enceinte, son soulagement a été énorme. Son petit dragon, elle l’a longtemps attendu, attente qui n’a fait que renforcer l’amour qu’elle lui porte maintenant qu’il est arrivé en ce monde. Déjà durant sa grossesse, elle n’avait de cesse de caresser doucement son ventre, le cœur gorgé d’amour pour son bébé à venir. ≈ C’est durant sa grossesse que la relation de Narcissa avec son époux a commencé à se détériorer. Il n’était pas assez présent à son goût et pour des raisons qui ne la réjouissaient guère. Souffrant de l’absence de son époux à ses côtés, Cissa a passé la majeure partie de sa grossesse à se recueillir dans une solitude fanée, seule avec ses pensées. ≈ La naissance de Drago a eut le don de retourner tout son univers. Alors qu'elle considérait jusque-là avoir basculé dans l'âge adulte le jour de mariage, c'est en donnant la vie à son fils qu'elle a réellement senti un changement s'opérer en elle. L'arrivée de son bébé dans son existence dépouillée a sut donner à son monde amputé de couleurs un tout nouvel éclairage. Elle aime son fils d'un amour sans borne et supporte douloureusement qu'on pose la main sur lui. Encore à ce jour, elle peine à s'en séparer, le coeur lourd à l'idée de le laisser seul ne serait-ce qu'un instant. ≈ Narcissa, elle se sent comme enfermée au sein du manoir devenu sa demeure à l'issu de son mariage. C'était déjà le cas avant la naissance de Drago, quand Lucius et Bella ont vu leurs peaux souillées par la marque du seigneur des ténèbres. Depuis, le manoir a tendance à se remplir de Mangemorts dans le cadre de réunions que la jeune femme tolère à peine. Elle supportait déjà douloureusement de voir ainsi sa demeure gangrénée par les serviteurs du seigneur des ténèbres et ce sentiment n'a fait que s'accentuer avec l'arrivée de Drago. Narcissa déteste l'idée de savoir son enfant, son précieux petit garçon, ainsi entouré par les ténèbres qui l'oppresse elle-même au point de lui rendre le simple fait de respirer outrageusement difficile. ≈ Alors qu'elle n'avait jamais eut pour eux la moindre affection avant cela, Narcissa a compati à la souffrance du couple Potter et du couple Londubat, dont les deux fils ont été tués par le seigneur des ténèbres et ses sbires. Cissa, qui ne supporte pas la pensée d'un monde amputé de son propre fils, s'en est sentie profondément ébranlée. A son sens, rien ne justifiera jamais le meurtre d'un enfant. Ces évènements ignobles ont eut le don de l'arracher un peu plus encore à sa torpeur. ≈ Alors qu'elle se baladait aux abords du manoir, Narcissa a surpris James Potter dans les alentours quelques semaines après le décès de son fils. Si elle l'aurait sur le champ dénoncé par le passé, elle n'en a rien fait. Bien loin de susciter sa haine, la présence du jeune homme a eut le don de la pousser encore plus dans ses retranchements. A ce jour, elle n'aspire qu'à assurer un avenir agréable à son fils et elle se sent prête à tout pour cela, y compris se laisser aller à des alliances parfaitement improbables. La poupée somnolente s'est enfin réveillée.

› thinking the world
Que pensez-vous de la valeur du sang ? Narcissa a été élevée au sein d’une famille particulièrement puriste. Tout au long de sa vie, de sa toute petite enfance jusqu’à son entrée dans l’âge adulte, elle n’a jamais entendu rien d’autres que des discours sur la supériorité que lui confère la pureté implacable de son sang. Enfant influençable, elle s’est goulument abreuvée de ses beaux discours, embrassant les opinions de ses parents. C’est sans broncher qu’elle a épousé un bon parti avant de mettre au monde un adorable bébé au sang tout aussi pur que le sien. Si doucement la poupée bien élevée s’éveille, s’arrachant à sa torpeur, elle n’en reste pas moins une jeune femme éduquée par des concepts faussés et qui n'ont pas été sans commettre certains ravages. La pureté du sang lui importe et l’idée de souiller son sang lui est inconcevable.

Que pensez-vous des Mangemorts et de l'Ordre du Phénix ? Elle n’a jamais choisi de camp Cissy, n’y ayant jamais vu un quelconque intérêt. Elle a vécu durant des années dans une douce insouciance, insouciance dont elle paye désormais largement le prix. Son mari porte la marque du seigneur des ténèbres, de même que sa sœur et sa maison se voit souvent infestée par les serviteurs de celui en qui elle ne verra jamais un maître. L’allégeance de Lucius et de Bella pour cet être en qui elle ne voit même pas un sorcier à part entière la laisse profondément perplexe. Le seigneur des ténèbres prône la pureté, alors même qu’il ne peut lui même guère prétendre à cette dernière. L’ironie de la situation n’échappe pas à Cissa. Si elle exècre ce pan de la société sorcière, elle ne croit pas moins en l’ordre du Phénix. Narcissa, elle n’a pas d’attaches autres que son enfant. Drago demeure tout ce qui lui importe en ce monde, tout ce en quoi elle croit.


Seriez-vous prêts à mourir pour vos idées ? Elle serait près à mourir pour ce qui lui tiens à cœur et en l’occurrence pour Drago. Son amour pour son fils ne connaît pas de frontières. Dès son arrivée en ce monde, son enfant a brusquement constitué son univers tout entier. La naissance de Drago a eut le don de tout chambouler sur son passage, retournant totalement le monde jusqu’alors bien terne de Cissa. Plus que n’importe quoi d’autre en ce monde, elle aspire à protéger à son enfant. Elle ne peut plus se permettre d’être égoïste. Elle ne peut plus se permettre d’être faible, de laisser qui que ce soit décider de quoi que ce soit pour elle. Drago compte sur elle et elle est bien décidée à faire tout ce qu’il faut pour lui assurer un avenir aussi radieux que possible.

Le climat de la guerre à venir vous fait-il peur ? Bien évidemment, il faudrait être fou pour ne pas éprouver de la peur dans un tel climat d’incertitude. Narcissa a peur pour son avenir, bien sûr, mais aussi et surtout pour celui de son fils. Bien que son apparence de poupée tende à laisser penser le contraire, Cissa, elle, aime à se considérer comme une femme forte, apte à se battre pour ce qui lui importe. Elle n’est pas vulnérable. Elle ne l’est plus. Drago, en revanche, l’est. Elle a mis au monde un petit être foncièrement bon et pur et elle vit dans la terreur de ne pas pouvoir le protéger. Les Mangemorts l’ont bien montré : ils ne répugneront pas à tuer des bambins pour asseoir leur supériorité et la terreur de Narcissa est incommensurable à l’idée que Drago puisse connaître un destin aussi funeste.



› behind the wizard
PSEUDO : MONTCLAIRE. ÂGE : vingt-deux ans. FRÉQUENCE DE CONNEXION : cinq jours sur sept. AVATAR : Amber Heard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 15
SANG : pureté chérie, prônée.
IDÉOLOGIE : neutre, elle n'aspire qu'au bonheur, bonheur qui passera toujours par celui de son fils, par sa sécurité dans un monde qui se déchire.


MessageSujet: Re: (I wish I hadn’t been so clean)   Dim 18 Juin 2017 - 18:33


- path of life -
And the day has come where I have died
Only to find I’ve come alive


› Chapter 1
« Cissy ! » La voix de Bella tonne, lui faisant lever la tête. Son regard se pose instantanément sur sa sœur aînée. Bellatrix dont elle se trouve être l’opposée parfaite, tant physiquement que moralement. Là où l’aînée de la fratrie Black est impétueuse avec une chevelure aussi noire que les ténèbres qui déjà l’entourent, il irradie de la benjamine à la chevelure blonde une innocence telle qu’elle lui confère une beauté saisissante. « Cissy ! » Bella s’impatiente, Bella s’énerve. Les colères de sa sœur aînée, elle les évite autant qu’elle peut, Narcissa. Elle ne parle pas beaucoup la petite fille, mais elle n’en est pas moins intelligente, suffisamment pour savoir qu’il n’est pas bon de contrarier sa sœur. Alors elle ne réfléchit pas, faussant compagnie à Andromeda, lui tournant le dos. Elle ne remarque pas l’expression sur le visage de la plus jeune de ses aînées, trop occupée à presser le pas en direction de Bellatrix. Lorsqu’elle arrive à son côté, son regard clair se heurte à celui foncé de son aînée. Elle semble tellement petite, Cissy et elle ne bronche pas. Elle ne bronche jamais. C’est comme ça qu’on l’aime. Sans un mot, Bella lui attrape la main d’un geste ouvertement possessif avant de l’entraîner en direction du manoir familial.

› Chapter 2
L’hiver est tombé sur le château, mais elle ne ressent pas le froid. A l’instar de tous les élèves, elle se retrouve entassée sur les gradins, ses longs cheveux blonds retombant en une cascade dorée sur ses épaules, une écharpe en laine rayée de vert et d’argent nouée autour de son cou de cygne. L’excitation règne. En dépit du froid de décembre, les élèves s’agitent, se réchauffant ainsi,  pris tout entiers dans le match qui se déroule devant eux. Narcissa, elle, n’a jamais eut qu’un intérêt très limité pour le quidditch. Si, à l’instar de tous les élèves rassemblés autour d’elle, elle sait voler, elle n’a jamais témoigné d’affection particulière pour cette activité. Elle préfère avoir les pieds sur terre, Cissy car ça la rassure. Oui, elle n’a jamais eut la moindre ambition d’intégrer une équipe de Quidditch et pourtant, un sourire timide étire ses lèvres alors qu’au dessus d’elle virevoltent les différents joueurs. Elle n’observe pas tant le score, Narcissa. Elle s’en moque pas mal, à vrai dire. Son attention est ailleurs, tournée intégralement vers lui. Lucius. Apparition fantasque, vision étincelante, dont elle peine à détourner les yeux. Lucius Malefoy, impérieux sur terre comme dans les airs, majestueux  comme à l’accoutumée alors qu’il sillonne le ciel, ses longs cheveux argentés virevoltant derrière lui telle une cape tissée de fils d’argent. Elle n’a d’yeux que pour lui, Cissy. Son cœur s’emballe alors que le jeu s’accélère. Il s’emballe au rythme du sien, bondissant dans sa poitrine, comme si les deux organes se voyaient reliés par une sorte de lien magique. A cette pensée pour le moins intime, les joues de la jeune fille rosissent légèrement. Il n’y a que l’héritier Malefoy pour fissurer sa carapace glacée. Tout du long du match, son regard demeure rivé sur lui, comme aimanté. Elle est amoureuse Cissy, ou du moins cela y ressemble beaucoup. Amoureuse d’une image délicate, pure, amoureuse d’une existence soigneusement dépeinte. C’est à son avenir qu’elle rêvasse alors que les gradins s’enflamment. Les couleuvres sont à la fête. Serpentard viens de remporter le match.

› Chapter 3
Il lui semble que la veille encore, elle était étudiante sur les bancs de Poudlard, assise dans la salle commune des vipères argentées, son regard déviant immanquablement vers Lucius. Il lui semble qu’elle peut encore toucher ces instants du bout de ses doigts soigneusement manucurés et ce pour une bonne raison : quelques semaines tout au plus se sont écoulées depuis qu’elle a quitté l’enceinte devenue rassurante du château. D’étudiante encore perdue dans l’enfance, elle se retrouve brusquement parachutée dans le monde des adultes. Elle n’angoisse pas, Cissy, ou juste un peu. D’accord, elle angoisse beaucoup. Mais n’est-ce pas nature d’éprouver une telle émotion le jour de son mariage ? Plus que jamais, elle rayonne, la benjamine des sœurs Black, resplendissante dans son fourreau de soie et de dentelle. Une mariée aussi immaculée que le sang qui coule dans ses veines. Les secondes s’égrènent avec une lenteur éprouvante, la cérémonie s’apprêtant à commencer. Pour la énième fois, Nacissa ne peut s’empêcher de se laisser aller à la contemplation de son reflet. Elle s’observe toute entière, passant au peigne fin jusqu’au plus infime des détails. Elle a l’air d’un ange, la poupée blonde, une apparition enchanteresse. Malgré elle, elle sourit, un petit sourire satisfait. « C’est bientôt l’heure. » L’émotion ne s’entend pas dans la voix de Druella Black. Même alors qu’elle s’apprête à assister au mariage de la dernière de ses filles, elle ne se défait pas de son expression impérieuse hautaine, ce masque de froideur que Cissy lui a toujours connu. Le ton glacial de sa mère ne la plombe pas, au contraire. Elle n’a jamais connu que cela, Narcissa, alors elle ne s’en formalise pas. Se détournant de son reflet, elle fait face à sa mère qui ne manque pas de porter une main à sa chevelure blonde, ajustant sa coiffure pourtant déjà parfaite d’un geste méthodique, exempté de douceur. Ca l’apaise malgré tout, Cissy. Ca la ramène en enfance, ne serait-ce que le temps d’un instant. Elle se revoit petite fille, assise devant la coiffeuse de sa mère, laissant cette dernière tresser sa chevelure blonde sans broncher en dépit de la douleur dut aux gestes secs et francs de sa génitrice. Elle a toujours aimé se faire coiffer, s’accomodant aisément à la douleur. Narcissa, elle s’est toujours accommodée à tout. Elle, le bijou, la merveille de sa famille. Emplie de la douceur manquant cruellement à Bella, merveilleusement manipulable en comparaison à Andromeda.

La porte s’ouvre sur Cygnus qui arbore comme sa femme un masque impénétrable dans lequel perce néanmoins une pointe significative de fierté. Une émotion fugace, étincelle tout juste discernable, dont Narcissa se félicite. Elle s’enorgueille de ce qu’elle lit dans le regard de son père : la joie toute mesurée de constater que cette fille là ne le décevra pas. Cissy, la jolie petite Cissy. Cissy qui fait tout ce qu’on lui dit, Cissy qui empreinte la voie soigneusement tracée par elle. Parfaite, en tout point. « Allons-y. » Elle ne se fait guère prier, divinement obéissante même en ce jour qui est le sien. Sans attendre, elle rejoint son père, nouant son bras autour du sien, le cœur battant à vive allure.

› Chapter 4
Elle peine à respirer Narcissa. Elle a le souffle court et le cœur au bord des lèvres. L’intimité de la chambre maritale lui offre une maigre consolation alors qu’elle s’y éternise, laissant s’égrener les secondes, repoussant autant que possible le moment de s’arracher à cette solitude. Il lui semble que le poids du monde tout entier pèse sur ses épaules, épaules qui ne lui ont par ailleurs jamais parues aussi frêles. Elle a l’air d’un fantôme, Cissy. Elle est belle, bien sûr, la divine poupée blonde, mais elle se trouve l’air maladif. Ses cheveux tombent sur ses épaules en un délicat rideau doré, encadrant son visage laiteux et ses yeux rendus vitreux par la douleur qu’elle peine à dissimuler. La simple vue de son corps dans le miroir et pourtant, elle ne peut s’empêcher de se laisser aller à cette contemplation douloureuse. Elle se tient immobile, telle une statue de marbre blanc, plongée dans la contemplation minutieuse de son propre corps. D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, on lui a toujours dit qu’elle était belle. Une beauté classique, enchanteresse, assourdissante de pureté. Le joyau, le bijou. On l’a polie, on l’a sculptée. De jolies courbes, des trais délicats. D’ordinaire satisfaite de son apparence pour ainsi dire irréprochable, voilà qu’elle peine à se regarder depuis des mois. C’est la vision de ce ventre désespérément plat qui la pleine. Elle est terrifiée, Cissy. Terrifiée face à son incapacité plus probable chaque jour à porter un enfant. Elle frisonne à cette pensée, palpant son ventre de ses doigts longs et fins. Et si elle ne pouvait pas donner naissance ? Et si elle se voyait tout bonne incapable de donner à Lucius un héritier. Quelle honte, quelle fatalité. Cette pensée la dévaste totalement.

Il ne peut pas en être ainsi, elle le refuse. Pas elle. Alors elle se montre impitoyable, Cissy. Elle dévisage son reflet, cette apparence devenue insupportable. Elle fulmine. Elle se l’ordonne, elle s’ordonne de tomber enceinte. Jusque-là, rien n’y fait. Les tentatives se multiplient, se révélant toutes infructueuses. Une tâche sombre dans son univers pour le moins immaculé et quelle tâche.

Brusquement, Narcissa pivote, s’arrachant à la contemplation de son corps dénudé, insupportée par cette vision. Elle doit se ressaisir. Elle ne peut pas craquer, pour son propre salut, mais aussi pour celui de Lucius. Il doit s’impatienter. Elle l’a abandonnée d’une certaine façon, elle qui a d’ores et déjà l’impression de le décevoir plus que n’importe qui d’autre en ce monde, le laissant accueillir leurs familles respectives seules. Tomber (dans l’intimité bien sûr, à l’abris des regards) est permis, se relever est ordonné. Elle est plus forte que ça, Cissy. C’est ce qu’elle se répète mentalement, jour après jour, espérant un jour y croire. Enfilant sa robe avec des gestes un peu tremblants, elle s’entête rapidement à se donner une apparence convenable. Arranger sa chevelure, lisser les pans de sa tenue, mais surtout se composer un masque délicat, familier car soigneusement arboré depuis des années déjà. Un réflexe défensif, enseigné dès l’enfance, mensonge permanent devenu une sorte de seconde peau au fil des années.

Chasser la peine de ses yeux, la tension de ses traits délicats. Elle se fait violence, Narcissa, tâchant de repousser sa honte et sa peine dans une partie reculée de son être. Il le faut. Quelques minutes s’écoulent avant que la transformation n’opère, subtilisant la jeune femme désabusée à une élégante sorcière, regorgeant d’assurance. Elle tâche de se convaincre que l’illusion perdura suffisamment longtemps, le temps qu’elle puisse enfin s’arracher aux regards des autres. Pinçant ses joues, elle finit enfin par poser la main sur la poignée de la porte, le cœur battant avant de se glisser dans le couloir, prête à affronter le regard des siens.

› Chapter 5
Les larmes se perdent dans ses yeux et elle ne se donne guère la peine de les essuyer. Elle pleure beaucoup ces derniers temps, tout en peinant à s’expliquer avec exactitude pourquoi. Les temps sont difficiles, tendus et son cœur se tord, malmené par de multiples pensées qui martèlent son crâne, scindant son existence parfaite. Elle a tout pour être heureuse Cissy et pourtant il lui semble qu’à chaque instant elle persiste à manquer d’air. Assise dans un fauteuil couvert de tissu au cœur même de la nurserie, son petit garçon endormi au creux de ses bras. Comme toujours dès lors qu’il entre son champ de vision, elle se voit bien incapable de détacher son regard de lui. A nouveau alors qu’elle le couve de son regard clair, elle ne peut s’empêcher de relever mentalement combien elle le trouve minuscule. Un petit être de lumière, son tout petit dragon. Elle a toujours aimé, Narcissa, depuis sa venue au monde. Elle a aimé ses parents, ses sœurs et elle a aimé Lucius. Elle aime toujours, mais elle ne pensait pas pouvoir s’amouracher de quelqu’un à ce point cependant, pas avant d’avoir mis au monde Draco. De ses doigts fins, elle caresse sa petite joue toute ronde, étudiant minutieusement le moindre ses traits. Un visage qu’elle connaît par cœur et dont elle adore à imaginer les transformations futures. Son fils, c’est son bijou et c’est tout juste si elle autorise qui que ce soit à poser les doigts sur lui depuis sa venue au monde. Sans arrêt, elle le garde contre elle, le couvant d’un regard farouchement protecteur. Elle l’a beaucoup attendu son petit garçon et maintenant qu’il est là, c’est tout juste si elle a le sentiment d’avoir vécu avant sa venue au monde. Un amour viscéral, tonitruant, qui rase tout sur ce que son passage. C’est ce qu’elle éprouve, ce que toutes les mères connaissent. Ce que tous les autres ignorent. Avec des gestes d’une infinie délicatesse, Cissy se penche pour venir déposer un baiser sur le front de son nouveau-né avant de se lever pour l’installer dans son berceau. Elle a le cœur au bord des lèvres, un goût amer en bouche, sentiment que la présence de Draco ne suffit pas à étouffer.

Elle se sent étonnamment perdue Cissy, ébranlée, sentiment dont elle ne peut faire part à personne. Lucius ne comprendrait guère, pas plus que Bella. Bella qui jubile, Bella que Cissy s’entête à tenir aussi éloignée de Draco que possible. Le petit Potter est mort, de même que l’enfant des Londubat et autour de Narcissa, tout le monde se réjouit. Deux bambins arrachés à ce monde. Voilà ce qui enchante les fidèles du seigneur des ténèbres, voilà la raison des célébrations qui s’éternisent. Cissy, elle devrait partager leur enthousiasme. C’est ce que l’on attend d’elle. C’est ce que tout le monde attend d’elle. Elle devrait sourire, éclater de ce rire cristallin foncièrement pur et délicat et dont elle a le secret. Son cœur devrait se gonfler de joie et pourtant, elle ne s’est jamais sentie aussi bouleversée. Elle n’arrive pas à rire la poupée. Elle n’arrive pas à se réjouir. Elle ne pense qu’à Draco, Cissy. Lors qu’elle ferme les yeux, au cœur de ses nuits trop agitées, elle se voit assaillie de visions répugnantes, de cadavres d’enfants aux cheveux pales. Elle se réveille en sueur, sans arrêt, ses longs cheveux blonds collés contre son corps humide, le souffle court et l’esprit en ébullition.

Pour la première fois de son existence, elle est perdue. L’innocence s’est envolée avec l’arrivée de son petit prince, devenu le centre indéniable de son univers tout entier. Ses traits de poupée se fissurent, laissant entrapercevoir l’expression soucieuse d’une mère qui n’aspire qu’à protéger son bébé. Elle se sent seule et elle a peur, Cissy, une peur dont elle peine à définir les sources d’exact. Que craint-elle ? Elle ne saurait le dire. Peut-être car elle craint tout, tout à coup. Elle a peur pour Draco. Elle ne veut plus se taire, Cissy. Elle ne veut plus et elle ne peut plus. Plus maintenant. Après avoir déposé Draco dans son berceau, elle fait volte face, se tournant vers l’immense fenêtre qui laisse entrée le soleil dans la pièce délicatement décorée par ses propres soins. De sa démarche foncièrement gracieuse, elle vient se planter devant la vitre. Du regard, elle embrasse le ciel bleuté et les jardins de la belle demeure au sein de laquelle elle vit depuis son mariage. La solitude la pèse. Malgré elle et pour la énième fois depuis quelques jours, le visage de sa sœur Andromeda s’impose à elle et elle se mord doucement la lèvre. Elle aimerait lui parler, sans pouvoir s’y résoudre. Peut-être qu’elle comprendrait, elle. Comprendre ce que Bella ne comprendra jamais. Comprendre ce que Cissy elle même commence tout juste à assimiler. Le fait qu’il ne peut pas en être ainsi. Qu’un monde dominé par les ténèbres n’est pas un monde à même de garder son bébé en sécurité. Qu’un tel monde ne doit pas exister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 15
SANG : pureté chérie, prônée.
IDÉOLOGIE : neutre, elle n'aspire qu'au bonheur, bonheur qui passera toujours par celui de son fils, par sa sécurité dans un monde qui se déchire.


MessageSujet: Re: (I wish I hadn’t been so clean)   Dim 18 Juin 2017 - 18:33

+

_________________

I wish I wasn’t such a narcissist I wish I didn’t really kiss The mirror when I’m on my own Oh, God! I’m gonna die alone Adolescence didn’t make sense A little loss of innocence The ugly years of being a fool Ain’t youth meant to be beautiful?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ❖ hear me roar
APARECIUM : 29/08/2006
HIBOUX : 1153
SANG : Mêlé, avec un héritage purement sorcier sur plusieurs générations.
IDÉOLOGIE : Servant du Seigneur des Ténèbres, mais ce n'est pas les idées qui l'y nt poussé, mais sa soif de pouvoir et de connaissance.


MessageSujet: Re: (I wish I hadn’t been so clean)   Dim 18 Juin 2017 - 18:39

Bienvenue avec la belle Narcissa. :coeur:
J'adore ce personnage, et j'ai d'ailleurs hésité à jouer Lucius.
J'ai vraiment hâte de voir comment tu vas la développer.
Bon courage pour ta fiche.

_________________

full moon. I see the bad moon rising. I see trouble on the way. I see earthquakes and lightnin'. I see bad times today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t52-hear-me-roar-dorea

avatar
APARECIUM : 03/12/2015
HIBOUX : 109
SANG : pur.
IDÉOLOGIE : neutre. officieusement désabusée par le climat qui règne au sein de la communauté magique, elle n'a qu'une idée en tête : assurer un avenir sécurisé à sa fille.


MessageSujet: Re: (I wish I hadn’t been so clean)   Dim 18 Juin 2017 - 18:53

SISTA très bon choix de perso I love you bienvenue :han:

_________________
  

I'm a shooting star leaping through the skies, like a tiger defying the laws of gravity. Two hundred degrees, I'm traveling at the speed of light, I'm a rocket ship on my way to Mars on a collision course, I am a satellite I'm out of control, don't stop me now queen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
En ligne
APARECIUM : 14/05/2017
HIBOUX : 132
SANG : mêlé, entre deux eaux.
IDÉOLOGIE : la pureté du sang n'a pas de valeur pour lui, mais la crainte de la magie noire et de la mort l'a conduit à devenir fidèle à voldemort et à porter sa marque.


MessageSujet: Re: (I wish I hadn’t been so clean)   Dim 18 Juin 2017 - 19:40

CISSY I love you I love you I love you
ce début de fiche est tellement parfait :coeur:
bonne chance pour la suite

_________________


    ARE YOU A MAN OR A MONSTER?
    Peter is built of slightly bruised knuckles tapped against oak tables and glass upon glass of butterbeer. He’s built of bad jokes and picnics in unusual places. He smells like butterscotch and the faintest touch of iron and wine. He is observant and he gives the best advice when no one asks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t677-murderer#13591

avatar
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 15
SANG : pureté chérie, prônée.
IDÉOLOGIE : neutre, elle n'aspire qu'au bonheur, bonheur qui passera toujours par celui de son fils, par sa sécurité dans un monde qui se déchire.


MessageSujet: Re: (I wish I hadn’t been so clean)   Dim 18 Juin 2017 - 19:49

MILES merci beaucoup, j'espère que mon interprétation te plaira. :coeur:

ANDROMEDA Meda I love you I love you (avec Emilia en plus, super combo :coeur:).
merci beaucoup. I love you

PETER aw, Charlie colle tellement bien pour Peter. I love you
merci à toi. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ❖ hear me roar
APARECIUM : 29/08/2006
HIBOUX : 1153
SANG : Mêlé, avec un héritage purement sorcier sur plusieurs générations.
IDÉOLOGIE : Servant du Seigneur des Ténèbres, mais ce n'est pas les idées qui l'y nt poussé, mais sa soif de pouvoir et de connaissance.


MessageSujet: Re: (I wish I hadn’t been so clean)   Dim 18 Juin 2017 - 21:32

Fiche validée.

J'aime beaucoup Narcissa, elle me paraît si douce, mais pleine de forces insoupçonnées. J'ai hâte de voir ce que ça donnera en RP. :coeur:

_________________

full moon. I see the bad moon rising. I see trouble on the way. I see earthquakes and lightnin'. I see bad times today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t52-hear-me-roar-dorea

avatar
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 15
SANG : pureté chérie, prônée.
IDÉOLOGIE : neutre, elle n'aspire qu'au bonheur, bonheur qui passera toujours par celui de son fils, par sa sécurité dans un monde qui se déchire.


MessageSujet: Re: (I wish I hadn’t been so clean)   Dim 18 Juin 2017 - 21:34

merci beaucoup, j'ai hâte aussi. (à) I love you

_________________

I wish I wasn’t such a narcissist I wish I didn’t really kiss The mirror when I’m on my own Oh, God! I’m gonna die alone Adolescence didn’t make sense A little loss of innocence The ugly years of being a fool Ain’t youth meant to be beautiful?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (I wish I hadn’t been so clean)   

Revenir en haut Aller en bas
 

(I wish I hadn’t been so clean)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (feel like trash, you make me feel clean)
» Et sinon il y a des gratteux sur le forum ?
» St. Jean Bosco School will triple number of students & get clean water
» C'est Clean dans la Cantine !
» hyun soo ~ let me clean out the wound and i'll give you ice cream. that's if you live.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: what we want :: introduce yourself :: Sorciers validés-