AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 MURDERER /

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
En ligne
APARECIUM : 14/05/2017
HIBOUX : 132
SANG : mêlé, entre deux eaux.
IDÉOLOGIE : la pureté du sang n'a pas de valeur pour lui, mais la crainte de la magie noire et de la mort l'a conduit à devenir fidèle à voldemort et à porter sa marque.


MessageSujet: MURDERER /   Dim 18 Juin 2017 - 18:59



- Peter "Wormtail" Pettigrow -
there are no men like me, only me


› Identity Card
NOM › Son nom, il le porte depuis son enfance comme un éternel fardeau qui pèse sur ses épaules fragiles, l'unique héritage que son père lui a laissé, Pettigrow. Un nom méconnu, un nom qu'il n'a jamais apprécié, mais qui aujourd'hui, se trouve sur toutes les lèvres. On murmure ce nom avec admiration, on le crache avec haine, mais on le connait. Oui, tu vois papa, ce foutu nom que tu as laissé, aujourd'hui, il est connu de tous. PRÉNOM › Un prénom de moldu, aussi simple que commun, Peter, comme le héros de ce conte étrange, Peter Pan, l'enfant qui ne grandit pas, l'enfant qui a peur du lendemain, l'enfant qui est cruel et immature, l'enfant qui se réfugie dans sa bulle, le reflet de ton miroir. AGE › vingt et un flocons qui tombent lentement, une vie qui se voulait longue, mais qui risque d'être courte. OCCUPATION › jamais bon élève, refusé à l'entrée de la formation pour devenir auror, il a enchaîné les petits jobs, il fut contrôleur du magicobus après la sortie de ses études avant de décrocher un poste d'agent de sécurité pour le ministère, mais il a tout quitté et est sans emploi depuis la découverte de sa trahison. SANG › un sang mêlé, né de deux parents sorciers, mais dont le sang moldu s'est mêlé à ça, il se moque aujourd'hui encore de ces bêtises, mais préfère prétendre le contraire pour sa sécurité. ANCIENNE MAISON › gryffondor, choixpeauflou qui a su percevoir une once de bravoure dans un esprit torturé.CAMP › un mangemort, il porte la marque après avoir dévoilé au Seigneur des Ténèbres le secret des Potter, estimé et redouté, il possède tout ce qu'il n'avait jamais eu hier, mais à quel prix ? STATUT › officiellement célibataire, il n'a jamais été le garçon qui avait du succès auprès des filles, timide et maladroit, il a toujours eu des vues sur la belle Dorcas Meadowes, mais il n'a jamais osé se lancer, officieusement en couple avec celle-ci, il continu de la fréquenter malgré son camp, malgré le sien, une romance interdite, une divine tragédie en approche. ORIENTATION SEXUELLE › fille et garçon, peu importe, il s'en moque, il ne réfléchit pas, mais cache ceci quand même. PARTICULARITÉ › c'est un animagus non déclaré, capable de se changer en un rat, idéal pour espionner, ce qu'il sait s'y bien faire.



› You cannot teach an old dog new tricks
Cette partie est libre et facultative. Vous écrivez ce dont vous avez envie

téméraire — observateur — influençable — menteur — ambitieux — déloyal — ingénieux — envieux — jaloux — vindicatif — travailleur — maladroit — doux — protecteur — attentif — calculateur — jovial — désobéissant — parfois mature, parfois immature — discret — moqueur — insatisfait — fuyant — craintif — moqueur — réconfortant — détaché — brillant à ses heures — orgueilleux — gourmand — innocent.

(FIRST) l'absence d'un père, un abandon, un manque qu'on ne peut pas combler, la figure paternel qui s'efface et disparaît, des souvenirs sur des photos animées dans un coeur inanimé. Cette absence a longtemps marqué Peter et le marquera encore longtemps, si bien qu'il a toujours ressenti ce manque comme une douleur invisible, une brûlure qui le ronge un peu plus chaque jour. Il méprise ceux qui ont deux parents, il est tout simplement jaloux des autres facilement et en veut à ce père dont il n'a hérité que d'un nom de ne pas être l'objet d'un manque, de ne pas lui manquer. Peter souffre et souffrira toujours de cette blessure, même si sa mère a toujours été là, sans doute trop, au point de l'étouffer, d'essayer de combler un manque qu'elle ne le peut, oui, Peter n'a jamais connu son père et c'est sans doute pour cela qu'il craint l'abandon comme l'on peut craindre la peste et qu'il méprise ce père plus que tout, qu'il représente l'être qu'il déteste le plus en ce bas monde. (SECOND) le feu. Le feu n'a jamais attiré la sympathie du garçon et dans la salle commune, il était celui qui se tenait dans le fauteuil le plus éloigné, car il n'a jamais aimé le feu. Ca remonte à un traumatisme de l'enfance, à ce jour où sa mère a fait bouillir de l'eau avant d'aller dans le jardin et de laisser la casserole sur le feu. Le petit Peter a essayé de la saisir pour la retirer et l'eau bouillante est tombée sur lui. Fort heureusement, la magie a soigné l'enfant et aucune trace n'est restée, aucune trace physique. Car le mental a été meurtri pour toujours. Et c'est par le feu que le Seigneur des Ténèbres a brisé l'esprit déjà faible de Peter. Par le feu, par le feu magique qui brûle et qui consume, dévore la chaire et pénètre qu'il a marqué son fidèle et l'a forcé à trahir ses amis. Bien sûr, Peter avait déjà des doutes, des envies d'ailleurs, mais le feu a eu raison de lui. Il a goûté à la chaleur des flammes démoniaques, marqué pour le restant de ses jours, dans sa chaire et dans son esprit, le feu est devenue sa pire ennemie, sa meilleure amante, sa douce conquise. (THIRD) c'était une belle histoire, mais toutes les histoires, surtout les belles histoires, connaissent une fin. C'est l'histoire de quatre garçons différents, qui se sont rencontrés et qui ont joué des mauvais tours, mais qui se prenaient surtout pour les rois du monde, le monde se résumant à un château et quelques passages secrets. C'est l'histoire des plus belles années de Peter, un garçon qui a rencontré un autre garçon dans un wagon, Remus et qui a fait la connaissance de deux futures terreurs, James et Sirius. Des escapades nocturnes, de franches rigolades, de l'adrénaline à foison, la création de la carte, d'un nom et d'une enfance qui est souillée désormais, mais que l'on rencontre avec nostalgie. Si seulement on pouvait suspendre le temps. (FOUR) un objet moldu, un des rares objets moldus qu'il possède et auquel il tient, ce vieux polaroid qu'il a rafistolé lui-même pendant plusieurs été en cachette pour le rendre magique, pour animer les photos. Peter tient énormément à cet objet et pour cause, il aime capturer les moments, les saisir, les figer. Il aurait pu faire carrière dans la photo et pourtant, il a gardé cette fascination secrète, un de plus, comme beaucoup d'autres. Il l'a toujours eu sur lui à l'école, prenant en photo les trois autres maraudeurs, ainsi que quelques filles. La belle Lily, l'intrépide Marlène et surtout, la douce Dorcas pour qui déjà, son coeur battait. Cet appareil, il le garde aujourd'hui encore et le cache encore plus, souvenir d'un passé autrefois heureux, aujourd'hui sombre et désespéré, mais assumé malgré tout. L'appareil photo est un pont, un pont entre deux mondes, entre le passé et le présent, entre le Peter d'hier et le Peter d'aujourd'hui. (FIVE) Doe, ou tout simplement Dorcas. Issue de la lignée des Meadowes, sorcière attentive et douée, sorcière intouchable et mirage éphémère, naissance d'une passion très tôt. Oui, Peter a effleuré très tôt les plaisirs d'aimer, mais pas celui de se sentir aimer. Dans l'ombre, il a toujours veillé sur Dorcas. Remus était certainement le seul au courant de cette attirance et à le pousser dans les bras de la belle brune, en vain, il n'a jamais rien fait. Pas à l'école en tout cas, restant un ami proche et fidèle de Dorcas, sans jamais aller plus loin. Ce n'est qu'après l'école, quand la guerre éclata qu'ils ont commencé à sortir ensemble, à se fréquenter plus intimement, mais le choix de Dorcas de rejoindre l'Ordre à mis en colère Peter qui a voulu rompre, mais elle a refusé, attaché à cette gueule cassée, sans savoir qu'il venait d'accepter le rôle d'espion à la solde de l'ennemi. Il n'a jamais rien pu lui dire et pourtant, c'est chez elle qu'il s'est caché, le soir où Voldemort a trouvé les Potter après qu'il est brisé le Secret pour lequel il était le gardien. Si Doe aurait pu, aurait même dû le tuer, l'attacher, le livrer à l'Ordre, elle n'a rien fait que panser une nouvelle fois les plaies de ce jeune homme qu'elle aime envers et contre tout. Amour interdit, romance qui termina en divine tragédie, Peter et Dorcas, un secret qu'ils préservent envers et contre tout, car malgré les atrocités et la guerre, ils se tiennent encore et toujours la main. (SIX) il avait des rêves, le gamin comme celui de défendre la veuve et l'orphelin, d'être le héros, l'auror qui allait combattre les forces du mal, mais trop bancal, trop cassé, il a échoué à l'examen d'entrée pour accéder à la formation d'auror. Un rêve brisé qui l'a conduit à devenir contrôleur du magicobus. Un échec transformé par l'envie de changer ce monde, de voir d'autres têtes au sommet, des doutes ont commencé comme ça, exacerbés par la jalousie et l'envie, les démons de Peter sont revenus à la surface, comme une gifle violente. (SEVEN) une année. Il s'est passé une longue et douloureuse année où Peter a joué le rôle d'espion pour Vous-Savez-Qui. Espion mangeant dans la main de son maître par peur, par couardise, par fascination également, il a divulgué des informations, il a empêché des sabotages de se réaliser, il a donné des noms, il a causé des morts, mais celle que l'on retiendra est celle du petit Harry Potter. Un bébé dans son berceau, un bébé mort. Choisi comme Gardien du Secret des Potter, il n'a pas hésité à briser le tabou pour le dévoiler à son maître. Récompensé par la marque et l'estime de ses nouveaux amis, il n'en reste pas moins, brisé. Non, pas cassé, mais brisé par sa propre conscience. Peter est noir, Peter est blanc. Deux visages, deux faces de la même pièce pour un homme qui est le feu et la glace, qui est le jour comme la nuit.

› thinking the world
Que pensez-vous de la valeur du sang ? le sang n'a jamais eu la moindre valeur pour le jeune Peter, il s'en moque et s'en moquera toujours, il n'a d'ailleurs pas rejoint les forces du mal pour cela, mais plutôt pour survivre, une survie devenue une question d'opportunisme et de nécessité. Auprès des autres mangemorts bien sûr, il prétend que cela est important et n'hésite pas à insulter les nés-moldus de sang-de-bourbe, mais au fond de lui, Peter n'y apporte aucune importance et joue la comédie comme il sait si bien le faire.

Que pensez-vous des Mangemorts et de l'Ordre du Phénix ? Les deux camps s'affrontent dans une lutte violente, dans laquelle le sorcier ne voulait pas se trouver et pourtant, pour rejoindre ses amis, pour ne pas finir seul et abandonner, une peur affreuse et un traumatisme lié à l'abandon de son père, Peter a décidé de rejoindre l'Ordre. Il se disait que c'était le meilleur camp, le bon camp, celui où on ne fait pas de mal, où on préserve la vie à la mort et puis il y a avait ses amis. Mais très vite, Peter a désenchanté, se rendant compte que les membres de l'Ordre étaient moins nombreux, moins puissants, traqués et tués. Il a aussi compris qu'il n'était pas bien considéré, jugé trop faible et lâche pour des missions dangereuses, il s'est alors tourné vers les mangemorts et a commencé à fréquenter des partisans dont Evan Rosier qui lui a conseillé de le rejoindre un jour, dans un vieux hangar. Le point de départ de la fin a démarré ici. C'était un piège, un piège violent où Peter fut torturé par Voldemort en personne, devenant ainsi son espion. Durant une année, Peter a espionné l'Ordre au nom des mangemorts et de leur chef, devenu son maître. Petit à petit débecté par cette idée, Peter y a prit goût, aimant son rôle et obtenant enfin de la reconnaissance pour les informations apportées, au point de voir sa position devenir cruciale pour Voldemort quand les Potter font de lui, le Gardien du Secret. Après des doutes et des nuits blanches, Peter décide de dévoiler cette information et tout lui éclate à la figure. La vérité tombe, il quitte l'Ordre sans y revenir et devient officiellement un mangemort recevant la Marque et de l'estime, ce qu'il n'avait pas à l'Ordre. Déchiré entre culpabilité et fierté, il ne sait pas où ce chemin va le mener.


Seriez-vous prêts à mourir pour vos idées ? Pas du tout. Peter redoute la mort et ne veut pas mourir pour cela, sa vie a énormément d'importance à ses yeux et égoïstement, il pense à lui avant de penser aux autres, mais surtout, il pense à son histoir avec Dorcas et il ne veut pas la voir s'arrêter. Il veut continuer à vivre, il veut s'adapter à ce monde, qu'importe le prix, même s'il doit se salir les mains, des mains aujourd'hui recouvertes du sang d'un bébé, ce qu'il n'arrivera sans doute jamais à effacer.

Le climat de la guerre à venir vous fait-il peur ? Oui et non. Oui, parce qu'on a la mort à ses trousses, que Peter redoute de se retrouver confronter à ses anciens amis, qu'il sait qu'il subira un sort pire que la mort et que la guerre peut toucher ce qu'il a de plus précieux, Dorcas. Non, parce que c'est inévitable, qu'il faut un gagnant et un perdant, qu'il pense avoir fait les bons choix, il essai du moins, de s'en convaincre et parce qu'une guerre se termine forcément par la paix et le réconfort ? C'est sa réalité en tout cas. Il faut également souligner le fait que son nouveau rôle de mangemort lui plaît et qu'il a enfin ce sentiment unique d'être à sa place dans ce monde, dans ce combat, dans sa bulle si complète et si fragile.



› behind the wizard
PSEUDO : YAMANAKA/marine ÂGE : la vingtaine. FRÉQUENCE DE CONNEXION : régulière sauf imprévue. AVATAR : charlie heaton après avoir longtemps hésité sur le perso à jouer.

_________________


    ARE YOU A MAN OR A MONSTER?
    Peter is built of slightly bruised knuckles tapped against oak tables and glass upon glass of butterbeer. He’s built of bad jokes and picnics in unusual places. He smells like butterscotch and the faintest touch of iron and wine. He is observant and he gives the best advice when no one asks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t677-murderer#13591

avatar
En ligne
APARECIUM : 14/05/2017
HIBOUX : 132
SANG : mêlé, entre deux eaux.
IDÉOLOGIE : la pureté du sang n'a pas de valeur pour lui, mais la crainte de la magie noire et de la mort l'a conduit à devenir fidèle à voldemort et à porter sa marque.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Dim 18 Juin 2017 - 19:00


- path of life -
just a beautiful crime


› glory and gore
Tu ne peux pas m'échapper. Cette voix, cette putain de voix glaciale qui résonne dans la chaire, qui se déferle dans les veines, torrent de colère, du jeune garçon en un écho monstrueux. Peter ne peut la contenir tandis qu'il court, qu'il cherche désespéramment la sortie. Pourquoi s'est-il rendu ici ? Dans ce hangar perdu, abandonné, loin de la civilisation, dans une vieille zone désaffectée à la sortie de York ? Il l'ignore. Non. En fait, il le sait. Il a voulu répondre à l'invitation de ce satané Evan Rosier. Une invitation à le rejoindre pour parler, pour discuter de la chute inexorable de l'Ordre et de ce combat déjà perdu d'avance, mais Peter est tombé dans un piège. Tu es fais comme un rat, Wormtail. Parce que ses amis l'appellent ainsi, comment LUI peut le savoir ? Peter court, à bout de souffle, au bout de sa misérable petite existence. Sitôt avait-il posé un pied dans ce hangar vide, qu'il a senti une présence obscure et terrifiante à la fois. La présence de Celui-Dont-On-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom. Il va le tuer, il va le tuer lentement, l'achever et pour faire bonne mesure, lancer l'incantation pour faire apparaître la marque des ténèbres au dessus de cet endroit. Peut-être, qu'avec un peu de chance, on le découvrira avant que son corps ne commence à se décomposer. Non ! Cette idée persiste dans l'esprit de Peter qui ne veut pas mourir. Il s'y refuse, car la mort l'effraie, elle lui fait aussi peur que les flammes, que le feu, que l'incendie qui le consume de l'intérieur. Le coeur palpitant de toute part, la sueur qui perle sur le front, le teint livide et le souffle court, il arrive enfin à percevoir la porte par laquelle il a pénétré dans cet endroit. Transplaner ne lui vient même pas à l'esprit, l'inquiétude le ferait certainement se désartibuler. Je peux le faire, je peux le faire se répète-t-il en boucle pour se donner du courage, car après, c'est un coeur de lion. Mais trop tard. Une silhouette encapuchonnée transplane devant lui, le sourire vicieux aux lèvres, sa baguette à la main. Voie sans issue. Les rires forment un écho bruyant et déchirant, plusieurs mangemorts se mettent alors à apparaître ici et là, formant un cercle autour de lui. — Laissez moi (...) LAISSEZ MOI SORTIR D'ICI ! il tonne, il vocifère, il fait tout pour se faire entende, brandissant sa baguette d'un air menaçant, mais tout ce qu'il obtient comme réponse, c'est cette silhouette fine et intimidante à la fois qui se détache des mangemorts. Grand, terrifiant, les yeux injectés par le sang, le teint aussi blanc qu'un cadavre, un visage dépourvu de nez, Voldemort. Peter recule, trébuche tandis que le mage noir le désarme sans difficulté. Les fesses au sol, il recule aussi vite que possible jusqu'à heurter le mur, terrifié, liquéfié par la peur, tout son corps tremble tandis que des larmes serpentent sur ses joues. — Pitié (...) c'est tout ce qu'il parvient à dire avant qu'un éclair rouge le frappe de plein fouet. Doloris ! La voix pénètre dans sa tête, le mage noir lit dans ses pensées comme dans un livre ouvert et commence sa douce torture sur le pauvre Peter.
Le sortilège Dolores est utilisé à outrance, pendant de longues minutes qui paraissent des heures. Des heures affreuses, des heures à se débattre, à supplier pour qu'on l'achève, mais rien n'y fait. L'écho des rires que les mangemorts ne peuvent contenir représentent les seules réponses aux supplications et aux gémissements du sorcier. Le mage noir s'adonne à une passion sombre, faire couiner le rat. Peter écarquille les yeux et dans un élan de force et de bravoure, il parvient à se changer en ce petit rongeur, créature discrète et impuissante à la fois, les deux faces du sorcier. L'animal surprend les mangemorts tandis qu'il se glisse entre les jambes de ceux-ci pour décamper aussi vite que possible, mais Voldemort ne semble pas surpris pour autant. Tu ne peux pas m'échapper, Wormtail, tu m'appartiens désormais et ceci, pour toujours. Non ! Il refuse et rampe encore et encore, il parvient à se glisser dans une pièce voisine, il doit trouver un trou, un trou à rat pour s'y cacher et échapper au diable. Trop tard. Tu ne peux rien me cacher, Womrtail. Le rire est glacial tandis que la pièce se retrouve plongée dans le noir, la voie est close. Les ténèbres encerclent Peter. Tu as voulu jouer avec le feu, mon petit, tu as voulu répondre à cette curiosité maladive et tu as voulu me voir. Tu vas apprendre qu'à jouer avec le feu, on se brûle bien plus que les doigts (...) Womrtail. Les flammes éclatent et la pièce se retrouve bientôt éclairée par un feu magique prenant l'apparence d'un serpent gigantesque. Le rat couine et Peter reprend forme humaine quand il sent le feu qui court sur sa peau. Il lâche un profond hurlement et se roule au sol en suppliant, supplier pour faire taire cette douleur. Dis le, Womrtail. Dis le et tout sera terminé. La présence est invisible, mais bien là. Quelque chose de visible, mais que l'on ne voit pas. Les cris percent le hangar et pourtant, personne ne viendra te porter secours, tu n'es pas assez important, tu n'es qu'un rat, qui peut bien se soucier d'un rat, Wormtail ? Certainement pas ceux que tu appelles amis. Nouveau rire tandis que les flammes dévastent la pièce et étouffent Peter. Des images lui reviennent en mémoire, les belles années, l'école, les maraudeurs, James et Sirius qui l'aident à devenir un animagus, les ballades nocturnes, les échangent de cartes chocogrenouilles avec Remus, les débats autour de la plus belle fille, les moqueries à propos de Servillus, tout cela disparaît dans les flammes. Il ne reste plus rien. — Je veux mourir (...) souffle-t-il faiblement tandis que les vêtements fondent sous l'effet de la chaleur. Non tu ne veux pas mourir, Womrtail. Tu as peur de la mort et tu sais très bien comment l'éviter, comment devenir plus fort, comment prouver à tous que tu n'es pas le bâtard d'un misérable sorcier ... Les mots éclatent, la colère et la peur gagnent le terrain et lentement, comme un ultime effort pénible, Peter se tourne pour se retrouver sur le ventre. Il rampe difficilement — Je suis à vous, je le jure ! Je le jure, ma vie vous appartient, je vous jure allégeance, m... maître. Des mots qu'il déglutit presque tandis que les flammes disparaissent subitement et que la silhouette de Voldemort se détache de la pénombre, un sourire satisfait sur les lèvres. — Maître. Il courbe l'échine alors que la douleur s'évapore, mais pas la brûlure qui a pénétré la chaire.
Tu m'appartiens, ne l'oublie jamais.

› beautiful crime
Il faisait les cent pas, le visage fatigué, le visage cerné, les cheveux ternes. Voici des heures, une nuit complète même, que Peter ne dort pas, qu'il tourne dans cette petite chambre misérable qu'il loue au Chaudron Baveur. Oui, depuis la guerre, le sorcier a préféré laissé la maison de sa mère pour la protéger et vivre ici, dans une unique pièce s'ouvrant sur une petite salle de bain, disposant d'un lit et de quelques biens auxquels il tient, comme ce vieux polaroïd qu'il a lui-même restauré, une réussite, un des rares pour Peter. Mais ce n'est pas ce qui empêche le sorcier de dormir ce soir, non. Ce n'est pas non plus son emploi au ministère, ni la sécurité de sa mère et encore moins la relation complexe qu'il entretient avec la belle brune, Dorcas Meadowes. Non. Ce qui trouble le petit Peter, c'est la position dans laquelle il se trouve. Voici une année désormais qu'il joue le rôle parfait de l'espion pour le camp ennemi, pour le mage noir. Un rôle qu'il lui convient parfait, dévoilant des informations, donnant les noms de sorciers ennemis, sabotant les prochaines attaques de l'Ordre. Oui, ce costume te va si bien. Peter l'a fait par soumission, par peur et par lâcheté au début, mais aujourd'hui, il aime ce rôle, il aime jouer avec les ombres, être une ombre parmi les ombres, voleur d'ombre. Peter se plaît dans ce costume qu'il porte si bien. Il est persuadé que l'Ordre va échouer, que ce petit monde parfait va tomber et il veut être du bon côté de la balance quand la chute du phoenix sera chose faite. Ses amis ? Amis. Ce mot sonne si mal à ses oreilles qu'il ne peut s'empêcher de froncer les sourcils. La pièce rapportée, le boulet que l'on trouve, le dernier, l'échec. Voilà comment Peter voit le regard de ses amis sur lui. Oui, il a rejoint l'Ordre, parce qu'il croyait à sa cause un peu, parce qu'il voulait être avec Remus, Sirius et James, mais il a bien vu qu'il n'avait aucune importance, alors les trahir ne lui donne pratiquement plus de remord. Non. C'est avoir du sang sur les mains qui te ronge. Peter n'a jamais été plus loin, il n'a jamais été le bourreau, simplement l'informateur, une énième façon lâche de détourner la réalité. Mais cette fois, la situation est différente. Sirius a proposé de faire de lui, le Gardien du Secret et les Potter ont accepté. Peter a ce secret en lui. Il sait l'endroit où James et Lily se cachent. Il le sait, il connait ce secret, il est à l'abri, dans son coeur, un coeur tâché d'encre noir. Ca tourne dans sa tête, que faire, que faire, QUE FAIRE !? Il sait que le Maître veut éliminer le petit Harry, un bébé. Il va ôter la vie à cet enfant qui demande encore le sein de sa mère et tout le monde saura que Peter est un espion.
Le masque tombe.
Cette idée l'effraie énormément, si bien qu'il en tremble, qu'il envoie balader dans sa chambre, une chaise qui se brise contre le mur. Un léger hurlement s'accompagne de cette fougue, ce dilemme, car le sorcier est déchiré. Il redoute la vérité, car elle n'est pas belle, elle est moche, même très moche, honteuse et désagréable. Son petit monde parfait, où il bascule d'un côté vers l'autre, avec des faux semblants et de l'hypocrisie, tout cela va disparaître dans un immense brasier. Le feu. Peter écarquille les yeux et ne peut s'empêcher de se souvenir de la torture. Il passe une main dans ses cheveux, tire une mèche avant de se mordiller la lèvre inférieure jusqu'au sang. Il se met de nouveau à trembler, comme un enfant chétif et faible, comme l'image qu'on lui a toujours attribué. Il ne veut pas voir à nouveau Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom brandir sa baguette devant lui et le torturer avant de l'achever. Il s'y refuse. La douleur invisible se réveille et Pettigrow décide de laisser la peur le guider, la peur mélangée à l'adrénaline, car après tout, s'il brise le secret, il obtiendra une place de choix au côté du plus grand sorcier de tous les sangs.
Il y a un crack sonore et Peter marche de longues minutes avant d'arriver devant l'entrée d'un bâtiment. Il fixe le mangemort qui fait office de gardien. L'homme sourit entre ses dents, moqueur comme toujours à l'encontre du petit Peter. Tu ne riras pas longtemps, crois-moi. — Laisse moi entrer. Je dois parler au Maître, c'est d'une grande importance. L'homme le dévisage et laisse la porte s'ouvrir. Peter pénètre dans une grande pièce sombre. Au loin, une silhouette se détache parmi deux mangemorts que Peter reconnaît, les frères Lestrange. Voldemort pose ses yeux sur le rat qui ne peut s'empêcher de s'incliner si bas que son nez frôle le sol. — Maître, excusez moi de venir sans prévenir, mais j'ai une information de la plus haute importance. Il ne relève pas la tête, non, Peter obéit, comme un parfait petit soldat. Il enchaîne, il sait que le sorcier n'aime pas qu'on le fasse languir. — J'ai été désigné pour être le Gardien du Secret des Potter. Je sais où vous pouvez les trouver pour les éliminer. Ces derniers mots claquent dans sa bouche et tandis que Voldemort laisse échapper un rire froid, glacial d'un homme satisfait et qui s'apprête à commettre un crime ignoble, Peter ne peut pas se contrôler et sans le vouloir, à l'abri des regards, des larmes perlent sous ses yeux.
Pardon.

› winter is coming
— STUPEFIX ! Le sortilège fuse telle une fusée pour s'écraser à l'endroit précis où James se trouve, mais ce-dernier, plus rapide et adroit avec une baguette, bien meilleur duelliste, lance un protego. Le sortilège lancé par Peter rebondit et s'écrase sur la table à manger qui explose. Surpris par cela, Peter n'a pas le temps d'esquiver le maléfice que lui lance James et le sorcier est propulsé contre le mur. Le choc fait éclater ses muscles et ses os en un instant. Pourquoi !? Pourquoi le Seigneur des Ténèbres a voulu qu'il soit là, qu'il l'accompagne ? Tu m'appartiens Wormtail et il est temps que le monde découvre ton véritable visage. Assumer, un choix difficile tandis que Peter se relève difficilement et déglutit avant de constater que son masque est tombé. Il croise désormais le regard de James, stupéfait de découvrir le visage du traître. La surprise disparaît sous l'effet de la colère, mais Peter refuse de lui laisser le temps de répliquer. Il saisit sa baguette au sol et agit rapidement. Montre leur que tu n'es pas à misérable rat, pas simplement ça ! — Incarcerem ! des cordes s'échappent comme des milliers de fourmis de sa baguette pour venir s'enrouler autour de Potter, le privant de ses mouvements. Satisfait, Peter se redresse et récupère son masque qu'il remet sur son visage. — JE VAIS TE TUER, SALE TRAITRE ! LÂCHE ! ENFOIRÉ ! vocifère Potter en essayant de se détacher, en vain. — Tu ne peux pas toujours gagner, James. Tu ne peux pas toujours être le meilleur. Il y a un moment de flottement. Un moment où la voix de Voldemort résonne dans la tête de Peter, ne le laisse pas s'échapper, Wormtail. Il acquiesce et pose sa baguette sous la gorge de son ancien ami. Il se délecte de la situation. La peur l'a quitté, Peter apprécie ce rôle, il aime se sentir fort, se sentir dans le camp des gagnants. Le sang a beau coulé de sa tempe, son arcade sourcilière ouverte, il s'en moque. Il gagne et pour une fois, il n'est pas derrière, mais bien devant. Harry doit mourir et la culpabilité le quitte pour laisser place à un sentiment de puissant galvanisé par la présence du mage noir. — Ne bouge pas, James et peut-être que tu t'en sortiras vivant. James s'esclaffe de rire, un rire froid et mécanique, un rire moqueur à travers ses lunettes cassées. — C'est pour ça que tu as rejoins l'ennemi, Peter ? Pour rester en vie ? Mais ta vie est misérable, sale rat ! crache-t-il avant de surprendre Peter en transplanant dans son dos. Trop tard. Peter n'a pas le temps de réagir que James le plaque au sol et lève la main pour venir lui écraser son poing en plein visage malgré le masque. Il frappe encore et encore, James, s'il te plaît, non, nous sommes - ou nous étions - amis ? mais Peter ne parle pas, il ne veut et ne peut pas.
Et puis, il y a ce cri qui arrête tout, qui arrête le temps, qui arrête la vie.
Lily hurle et James ne frappe plus. Il lève la tête, Voldemort est monté à l'étage. — Non, non, non ! dit-il avant de se lever et de saisir sa baguette pour grimper à l'étape, laissant Peter seul, blessé et vaincu.

Crack sonore dans une petite ruelle déserte. Peter avance en chancelant. Il ne porte plus de masque, il cherche un refuge, un endroit qu'il pourra considérer comme un foyer. Sa chambre au chaudron baveur ? il a tout laissé derrière lui. Juste un sac, quelques affaires et c'est tout. Il avance rapidement, il ne peut s'empêcher de regarder toutes les dix secondes si quelqu'un le poursuit. Lentement, le jour se lève sur Londres et sa banlieue. Bientôt, tout le monde sera au courant. Harry Potter est mort. Ses parents sont survécus, inconscients, mais quand ils reprendront leurs esprits, ils diront à tout le monde que Peter les a trahi, qu'il était l'espion de Voldemort depuis le début. Le rêve s'effondre, le cauchemar se dessine. Les beaux malheurs de Peter le rongent et il veut échapper à cela. Le corps sans vie du petit Harry revient sans cesse de son esprit, ça lui donne presque la nausée, mais en même temps, il ne cesse de penser à ce sentiment de puissance qu'il a ressenti juste avant, en affrontant James. Un sentiment si fort et si bénéfique, comme il n'en n'avait jamais ressenti avant (...) Choisis bien ta famille, Wormtail lui avait conseillé son ombre avant de l'abandonner après l'odieux meurtre.
Il toque.
Il toque trois fois rapidement devant une porte et il entend des pas. Peter soupire, soulagé de savoir qu'elle est là. Doe. Dorcas ouvre la porte et dévisage son ami et sans doute amant de toujours. Il est blessé, il a les cheveux en pagaille et la mine malade, mais il est en vie. Elle ne sait pas encore tout et il ne lui laisse pas le temps de parler, non. Peter la prend contre elle, cherche sa chaleur et son amour, car c'est sans doute tout ce qui lui reste en ce bas monde. — On va te raconter des choses sur moi, des choses horribles, des choses méprisables et qui méritent plus que de recevoir le Baiser du Détraqueur, mais Doe, je t'en pris (...) il recule légèrement, se détache de son étreinte pour poser ses yeux dans les siens. Je t'aime. Ca ne sort pas. — Tu me connais, alors pense par toi-même et ne m'abandonne pas. Pas comme lui, pas comme papa, car si tu savais Doe, si tu savais. Je n'avais pas le choix, je ne voulais pas mourir, mourir pour une cause à laquelle je ne crois pas. Si j'avais décidé de mourir Doe, notre histoire aurait été terminée et je ne peux pas le permettre, je t'aime trop, trop égoïstement, pour voir la mort en face et l'enlacer, l'embrasser, car sur mes lèvres, ce sont les tiennes que je veux Doe. Elle acquiesce, ne dit rien et lui prend simplement la main pour le tirer chez elle et soigner ses blessures, car Doe, tu es l'infirmière de mon coeur et de mon corps. Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent, tels la poudre et le feu que leurs baisers consument.

Et un jour Doe, nous mourrons ensemble, consumés par la violence de nos ébats et la honte de nos pêchés.

_________________


    ARE YOU A MAN OR A MONSTER?
    Peter is built of slightly bruised knuckles tapped against oak tables and glass upon glass of butterbeer. He’s built of bad jokes and picnics in unusual places. He smells like butterscotch and the faintest touch of iron and wine. He is observant and he gives the best advice when no one asks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t677-murderer#13591

avatar
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 8
SANG : un sang rouge mêlé de sorcier et de moldu
IDÉOLOGIE : il a choisi le bien, l'ordre du phénix il y a longtemps déjà.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Dim 18 Juin 2017 - 19:02

je viens saluer le choix de perso et celui de tête c'est un combo qui marche ! :happy2:
J'ai trop hâte de savoir ce que tu vas en faire, y a moyen de se trouver un truc entre Ben et Peter vu qu'ils devaient être poto avant la trahison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
En ligne
APARECIUM : 14/05/2017
HIBOUX : 132
SANG : mêlé, entre deux eaux.
IDÉOLOGIE : la pureté du sang n'a pas de valeur pour lui, mais la crainte de la magie noire et de la mort l'a conduit à devenir fidèle à voldemort et à porter sa marque.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Dim 18 Juin 2017 - 19:32

@Benjamin Fenwick a écrit:
je viens saluer le choix de perso et celui de tête c'est un combo qui marche ! :happy2:
J'ai trop hâte de savoir ce que tu vas en faire, y a moyen de se trouver un truc entre Ben et Peter vu qu'ils devaient être poto avant la trahison

OOOWWWHHH
:coeur: :coeur:
merci beaucoup pour ce message !
je suis très contente que le perso/avatar soit à ton goût, j'espère que la suite le sera tout autant, surtout que je compte faire un peter nuancé, pas uniquement un lâche mielleux c'est trop simple.
et un lien avec plaisir, je pense qu'on peut partir sur un truc bien sympa oui

_________________


    ARE YOU A MAN OR A MONSTER?
    Peter is built of slightly bruised knuckles tapped against oak tables and glass upon glass of butterbeer. He’s built of bad jokes and picnics in unusual places. He smells like butterscotch and the faintest touch of iron and wine. He is observant and he gives the best advice when no one asks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t677-murderer#13591

avatar
APARECIUM : 03/12/2015
HIBOUX : 109
SANG : pur.
IDÉOLOGIE : neutre. officieusement désabusée par le climat qui règne au sein de la communauté magique, elle n'a qu'une idée en tête : assurer un avenir sécurisé à sa fille.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Dim 18 Juin 2017 - 20:27

Peter dans la saga m'a toujours plus ou moins indifférée, mais là, en venant de lire ton début de fiche, je sens que tu vas me le faire adorer oh là là :han:

_________________
  

I'm a shooting star leaping through the skies, like a tiger defying the laws of gravity. Two hundred degrees, I'm traveling at the speed of light, I'm a rocket ship on my way to Mars on a collision course, I am a satellite I'm out of control, don't stop me now queen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
En ligne
APARECIUM : 14/05/2017
HIBOUX : 132
SANG : mêlé, entre deux eaux.
IDÉOLOGIE : la pureté du sang n'a pas de valeur pour lui, mais la crainte de la magie noire et de la mort l'a conduit à devenir fidèle à voldemort et à porter sa marque.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Dim 18 Juin 2017 - 20:46

ooh
merci :coeur:
en effet, je ne le porte pas énormément dans mon coeur dans les livres aussi, mais l'idée de pouvoir l'exploiter plus en profondeur ici m'a vraiment tapé dans l'oeil, j'espère que tu aimeras la suite tout autant I love you

_________________


    ARE YOU A MAN OR A MONSTER?
    Peter is built of slightly bruised knuckles tapped against oak tables and glass upon glass of butterbeer. He’s built of bad jokes and picnics in unusual places. He smells like butterscotch and the faintest touch of iron and wine. He is observant and he gives the best advice when no one asks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t677-murderer#13591

avatar
ADMIN ❖ hear me roar
APARECIUM : 29/08/2006
HIBOUX : 1153
SANG : Mêlé, avec un héritage purement sorcier sur plusieurs générations.
IDÉOLOGIE : Servant du Seigneur des Ténèbres, mais ce n'est pas les idées qui l'y nt poussé, mais sa soif de pouvoir et de connaissance.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Dim 18 Juin 2017 - 20:56


Je suis sûre que tu vas faire quelque chose de cool avec Peter, il est trop sous-exploité sur les RPG (et dans des fanfictions HP il y a carrément des gens qui le supprime rien que pour ça je l'aime bien ) et j'ai hâte de voir ce que ça peut donner dans cet univers alternatif.
Courage pour ta fiche.

_________________

full moon. I see the bad moon rising. I see trouble on the way. I see earthquakes and lightnin'. I see bad times today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t52-hear-me-roar-dorea

avatar
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 38
SANG : sang-mêlé, ses parents bien que sorciers sont des descendants de moldus
IDÉOLOGIE : Neutre au début, il commence à prendre conscience que son sang peut être un danger et ne souhaite pas vivre caché toute sa vie


MessageSujet: Re: MURDERER /   Dim 18 Juin 2017 - 21:25

J'adhère à 100% à tes choix
J'ai hâte de voir tes rp's avec les mangemorts mais encore plus avec les maraudeurs
Bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
En ligne
APARECIUM : 14/05/2017
HIBOUX : 132
SANG : mêlé, entre deux eaux.
IDÉOLOGIE : la pureté du sang n'a pas de valeur pour lui, mais la crainte de la magie noire et de la mort l'a conduit à devenir fidèle à voldemort et à porter sa marque.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Dim 18 Juin 2017 - 21:31

MILES, moi aussi :coeur:
je le trouve tellement sous exploité, ça m'a donné envie plus d'une fois d'écrire une fiction juste sur lui, car le personnage est super intéressant !
j'espère que l'on pourra se trouver un lien car miles m'a l'air génial I love you

LENNON, comme je te l'ai déjà dis, j'adore ton perso I love you
merci beaucoup et oui, les retrouvailles seront joyeuses je crois :ugly: :ugly:

_________________


    ARE YOU A MAN OR A MONSTER?
    Peter is built of slightly bruised knuckles tapped against oak tables and glass upon glass of butterbeer. He’s built of bad jokes and picnics in unusual places. He smells like butterscotch and the faintest touch of iron and wine. He is observant and he gives the best advice when no one asks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t677-murderer#13591

avatar
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 70
SANG : de sang-pur, d'la pire espèce selon certains.
IDÉOLOGIE : ordre du phénix, comme tous les membres de sa famille ou comparses avant elle ; pourtant, depuis la supposée trahison d'Andromeda, son besoin de faire cavalier seul afin de la ramener au bercail se fait cruellement sentir.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Lun 19 Juin 2017 - 0:05

ooh, j'ai lu le début de ta fiche et c'est fameux I love you qui plus est, l'avatar coule de source avec le personnage, j'adhère

bienvenue sur le forum, bon courage pour ta fiche. I love you :coeur:

_________________

"break me down and build me up" ; I've been up, I've been down, seen the world from the ground but I hear the drumming now. my veins are pumping scraped my knees, bruised my heart, it's where you end, not where you start. I see them running cause they see me coming. I'm done with the noise that life seems to bring but I'll use my voice, it's my turn to sing. you know that, all my life I have been waiting, I have been waiting for this. all my life, I have been fighting, I have been fighting for this. @the score
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t692-weasley-unbroken

avatar
En ligne
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 108
SANG : mudblood, il est traqué, on veut l'éliminer
IDÉOLOGIE : neutre, pour le moment il compte sauver sa peau


MessageSujet: Re: MURDERER /   Lun 19 Juin 2017 - 1:47

le rat
comme je l'ai dit sur ma fiche, super combo
GG pour ta fiche !

_________________
william sanders I want show you every scar, whether on my skin / on my heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t675-did-you-see-the-flares-in-the-sky http://des-astres.tumblr.com/

avatar
En ligne
APARECIUM : 14/05/2017
HIBOUX : 132
SANG : mêlé, entre deux eaux.
IDÉOLOGIE : la pureté du sang n'a pas de valeur pour lui, mais la crainte de la magie noire et de la mort l'a conduit à devenir fidèle à voldemort et à porter sa marque.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Lun 19 Juin 2017 - 10:01

merci à vous deux
:bril: :bril:
je suis contente que peter soit à votre goût ou presque hein

je vais essayer de conclure la fiche aussi vite que possible
vous connaissez pas la rapidité secrète d'un rat
:ugly: :ugly:

_________________


    ARE YOU A MAN OR A MONSTER?
    Peter is built of slightly bruised knuckles tapped against oak tables and glass upon glass of butterbeer. He’s built of bad jokes and picnics in unusual places. He smells like butterscotch and the faintest touch of iron and wine. He is observant and he gives the best advice when no one asks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t677-murderer#13591

avatar
En ligne
APARECIUM : 19/06/2017
HIBOUX : 65
SANG : pur et vivifiant, comme le torrent d'une montagne.
IDÉOLOGIE : il n'y a pas lieu pour les hommes de s'abaisser à un tel conflit. Antarès est du côté des innocents.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Lun 19 Juin 2017 - 16:12

J'aime beaucoup ce que tu as fait de Peter, tes choix sont tops I love you
au plaisir de te croiser bien vite dans la partie RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t702-antares-rosier-science-is-the-poetry-of-reality

avatar
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 56
SANG : née moldue, rejetée de sa famille elle s'est battue pour montrer qu'elle avait sa place. aujourd'hui cela n'a plus d'importance.
IDÉOLOGIE : engagée dans l'Ordre du Phoenix depuis qu'on lui en a parlé, il lui était impossible de ne pas se battre pour sa liberté.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Lun 19 Juin 2017 - 20:46

très bon choix d'avatar et de perso bien évidemment même si ça va pas être ça entre nous j'aime beaucoup de début de ta fiche et comment tu interprêtes peter, c'est le genre de perso que je pourrai jamais jouer I love you me tarde de lire la suite et d'essayer de te zigouiller en rp Arrow Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t687-when-you-re-going-through-hell-keep-going-lily

avatar
En ligne
APARECIUM : 14/05/2017
HIBOUX : 132
SANG : mêlé, entre deux eaux.
IDÉOLOGIE : la pureté du sang n'a pas de valeur pour lui, mais la crainte de la magie noire et de la mort l'a conduit à devenir fidèle à voldemort et à porter sa marque.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Mar 20 Juin 2017 - 9:04

owh
merci à vous deux :coeur:
ça me fait très plaisir que vous aimez ma vision de peter
je vais essayer de finir la fiche aujourd'hui ou demain, réservez moi des liens et des rps I love you

_________________


    ARE YOU A MAN OR A MONSTER?
    Peter is built of slightly bruised knuckles tapped against oak tables and glass upon glass of butterbeer. He’s built of bad jokes and picnics in unusual places. He smells like butterscotch and the faintest touch of iron and wine. He is observant and he gives the best advice when no one asks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t677-murderer#13591

avatar
ADMIN ❖ hear me roar
APARECIUM : 29/08/2006
HIBOUX : 1153
SANG : Mêlé, avec un héritage purement sorcier sur plusieurs générations.
IDÉOLOGIE : Servant du Seigneur des Ténèbres, mais ce n'est pas les idées qui l'y nt poussé, mais sa soif de pouvoir et de connaissance.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Mar 20 Juin 2017 - 12:46

Fiche validée.

J'aime beaucoup Peter, plus humain que ce qu'on retrouve partouuuut sur le net. Je suis contente de le voir joué, et avec autant de nuances. I love you Il a un côté touchant (même si on a quand même envie de le buter pour avoir trahit les Potter Laughing) et j'ai hâte de voir son évolution en RP !

_________________

full moon. I see the bad moon rising. I see trouble on the way. I see earthquakes and lightnin'. I see bad times today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t52-hear-me-roar-dorea

avatar
En ligne
APARECIUM : 14/05/2017
HIBOUX : 132
SANG : mêlé, entre deux eaux.
IDÉOLOGIE : la pureté du sang n'a pas de valeur pour lui, mais la crainte de la magie noire et de la mort l'a conduit à devenir fidèle à voldemort et à porter sa marque.


MessageSujet: Re: MURDERER /   Hier à 10:00

:coeur: :coeur:
merci merci
j'avoue avoir moi aussi envie de lui arracher la langue et les ongles par moment :ugly:

_________________


    ARE YOU A MAN OR A MONSTER?
    Peter is built of slightly bruised knuckles tapped against oak tables and glass upon glass of butterbeer. He’s built of bad jokes and picnics in unusual places. He smells like butterscotch and the faintest touch of iron and wine. He is observant and he gives the best advice when no one asks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t677-murderer#13591

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: MURDERER /   

Revenir en haut Aller en bas
 

MURDERER /

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Adam P. Moriharty, the Gentleman Murderer.
» Les vidéos inutiles
» The Whitechapel Murderer [ PV. Zeb ]
» From a sweet flamingo to a murderer • Jaecha
» Murderer meets Murderer by murder.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: what we want :: introduce yourself :: Sorciers validés-