AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
APARECIUM : 20/06/2017
HIBOUX : 165
CREDITS : ice and fire.
AVATAR : Avan Jogia.
DOUBLE COMPTE : Jonas, le fils oublié, papa d'une petite Pansy et Molly, la maman ours rouquine.
PSEUDO : SCHREAVE (Leslie).
AGE : vingt-et-une années, la jeunesse ternie.
SANG : une pureté implacable dont il se moque éperdument.
ANCIENNE MAISON : lui l'exception, destiné à devenir une vipère, réparti au sein des lions.
SITUATION : un célibat éternel dans lequel il se complait.
IDÉOLOGIE : membre de l'ordre du phénix, en guerre.
MÉTIER : auror déchu.
ROLE PLAY : (open)


MessageSujet: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 13:19


- Sirius Black -
You don't understand — there are things worth dying for!


› Identity Card
NOM › Black, patronyme plaqué d'or au sein de la haute société sorcière. Un nom qui l'enchaîne aux siens, un nom qui pèse sur son coeur telle une enclume. PRÉNOM › conformément à la tradition familiale qui consiste à baptiser sa progéniture du nom d'une constellation, une étoile ou encore une galaxie, il s'est vu affublé du prénom Sirius. L'étoile la plus brillante du ciel, rien que ça. A cette jolie référence s'ajoute le prénom de son patriarche, Orion. AGE › vingt-et-une années se sont écoulées depuis sa venue au monde. S'il s'est longtemps attardé dans les méandres de l'enfance, conservant la fougue indolente propre à la jeunesse, il s'est retrouvé tout récemment parachuté de la façon la plus radicale qui soit dans l'âge adulte. OCCUPATION › conformément à ses espérances, il est devenu Auror après avoir achevé ses études au collège Poudlard. Un beau succès dont il s'est félicité à l'époque, mais une carrière qu'il s'est vu dérobée depuis après être arrivé au boulot le regard trouble, empestant l'alcool. SANG › une pureté rendue indécente par ceux qui aiment à s'en venter, un fait dont il n’a personnellement jamais tiré la moindre satisfaction. Il préférerait presque le savoir souillé ce foutu sang, ça lui aurait épargné bien des problèmes. ANCIENNE MAISON › il aurait dut atterrir chez les couleuvres, Sirius. C’était ce qu’on attendait de lui. Après tout, tous les Black finissent immanquablement par grossir les rangs de la maison Serpentard, mais il faut croire que les traditions sont, à l’instar des règles en tout genre, faites pour être brisées. Lui, il s’est vu cerné de toutes parts par les lions rouges et dorés. Un véritable scandale en soit au sein de sa famille, mais une véritable libération pour lui. Outre l’humiliation due à la réception d’une beuglante signée par sa mère le lendemain de sa répartition (chose qui n’avait pas manqué à l'époque de faire s’étrangler de rire James), il s’est senti directement allégé d’un poids, plus à son aise dans cette maison qu’auprès de son propre sang. CAMP › Son appartenance à l’Ordre du Phénix ne saurait être remise en cause. Il est fou de rage, Sirius. Sa colère est telle qu’aucun abus de boisson ne parviendra à l’épancher (ce qui ne le dissuade guère d'essayer). Il a le cœur en charpie, lacéré, et un besoin tout simplement viscéral de se venger de la peine sourde que ses proches et lui éprouvent. STATUT › célibataire endurci, il s'est toujours illustré de par sa belle indépendance. Sirius, il ne se laisse pas enchaîner. Fougueux, insaisissable, libre. Une liberté dont il a payé le prix, une liberté que lui a coûté la perte de toute une famille (décision qu'il ne regrette par ailleurs pas le moins du monde). Une liberté pour laquelle il luttera toujours, quoi qu'il advienne. Véritable bourreau des coeurs, il a depuis l'adolescence un goût marqué pour les histoire qui n'exigent de lui aucun investissement particulier. Très peu pour lui de devenir le petit ami de quelqu'un. ORIENTATION SEXUELLE › il n'a jamais éprouvé le moindre désir envers un homme, ne connaissant qu'une attirance proclamée pour les courbes féminines. PARTICULARITÉ › Sirius est un animagus non déclaré, fait qui remonte à ses années passées dans l'enceinte du château, secret qu'il partage avec ses trois meilleurs amis d'enfance (dont deux seulement ont sut le rester). Il se transforme en un gros chien noir, fait qui lui a valu le surnom affectueux de Patmol.



› You cannot teach an old dog new tricks
Sirius Orion Black, l'enfant terrible. L'aîné d'Orion et Walburga Black, le petit héritier chéri dès le premier cri poussé. Une vie planifiée avant même que sa mère ne le mette au monde, une existence soigneusement tracée et qui n'a jamais sut le satisfaire. Sirius, il s'est toujours senti différent. Une étrangeté, une bizarrerie. Gamin indompté, tête brulée. Déjà alors qu'il évoluait encore dans l'innocence tendre propre à la petite enfance, il refusait de se laisser endoctriner. Les discours venimeux de ses parents sur la prétendue supériorité du sang coulant dans leurs veines, il les écoutait sans réellement les entendre, sourd à l'influence perverse de ceux qui aspiraient à faire de lui leur pantin. ≈
Avant même qu'il ne grimpe pour la première fois à bord du Poudlard Express, on lui serinait bien volontiers qu'il arborerait fièrement une fois le moment venu le vert et l'argent. Lui, le petit Sirius, ne pouvait décemment qu'être un serpent. Ses paroles, le principal intéressé, les entendaient, se persuadant presque lui-même qu'il ne pouvait en être autrement. Que s'il se sentait différent, comme en décalage avec le reste de sa famille, il n'en restait pas moins un Black. Que son avenir était scellé et que le choix de sa maison comptait parmi ces faits contre lesquels il ne pouvait tout bonnement pas lutter. Et pourtant, un peu malgré lui, il espérait quand même. Le goût de la révolte déjà. Les prémices de son tempérament rebelle. Faire la différence. Changer la donne. Il tremblait lors de sa répartition lorsqu'on lui place le choix peau sur la tête. Il s'en souviens encore aujourd'hui, aussi clairement que si les faits s'étaient produits la veille. Il se revoit, âgé de onze ans, avec son apparence proprette et ses grands yeux sombres. Il revoit son appréhension, ses mains qui tremblaient légèrement et qu'il tâchait de cacher en s'asseyant dessus, l'air de rien. Il se souvient de la voix du Choixpeau, il se souvient de chacune de ses paroles. Il n'avait pas hésité alors, sourd à son nom de famille. Une poignée de secondes seulement s'étaient écoulées avant qu'il n'hurle le nom de la maison de Godric et avec ce cri, toute l'appréhension de Sirius s'était envolée. ≈
Un soulagement qui fut de courte durée, mis à mal par la réaction des membres de sa famille. Ses cousines encore présentes au sein de l’école d’abord, mais surtout ses parents qui eurent vent de l’information avant même qu’il n’ait eut le temps de la leur communiquer. Alors qu’il prenait son premier petit déjeuner à la table des lions, installé entre James et Remus, il reçu sa toute première beuglante. Quelques minutes tendues s’écoulèrent avant qu’il ne la décachète d'une main légèrement tremblante, laissant la voix tonitruante de Walburga Black raisonner entre les murs de la grande salle. Un torrent de colère qui percuta Sirius de plein fouet, ses joues rosissant légèrement face à une telle humiliation. Ce fut le début de sa guerre contre son propre sang, mais aussi celui de sa toute nouvelle existence, une existence placée sous le signe de la liberté et de l’amitié. ≈
En effet, s'il a perdu une famille (qu'il n'aurait de toute façon pas sut garder) en revêtant le rouge et le doré, il n'a pas manqué d'en garder une autre. Trois meilleurs amis, de ceux dont il n'aurait que bien difficilement put rêver. James tout d'abord, puis Remus et Peter. Le courant passa de façon presque instantanée et avant qu'il ai eut le temps de prendre véritablement conscience de la rupture causée par son étonnante répartition, il s'employait déjà à se reconstruire sa propre une famille, une famille qu'il avait pu choisir. ≈
James Potter et Sirius Black. Sirius Black et James Potter. Jamais l’un sans l’autre, toujours fourrés ensemble. Les meilleurs amis, les inséparables. James, Sirius l’a rencontré lors de son premier trajet à Poudlard. Il se souvient bien du garçon à l’époque. James et sa confiance à toute épreuve qui n’était pas sans faire écho à la sienne, James et son aplomb franchement admirable chez un garçon de onze ans. James qui s’est presque instantanément frayé un chemin jusqu’au cœur. Quelques minutes seulement s’étaient écoulées que déjà ils se parlaient tous les deux et ce avec plus de naturel et de facilité que Sirius n’en avait jamais connu avec qui que ce soit d'autre. ≈
S'il n'avait rien de l'élève parfait (son insolence et son don pour s'attirer des ennuis tendant à ternir un peu son parcours scolaire), Sirius comptait définitivement parmi les rares étudiants de Poudlard qui peinaient à quitter le château une fois les vacances arrivées. La vérité, c'est qu'il a cessé de se sentir chez lui dans l'enceinte de la maison l'ayant vu naître à la seconde où il a adressé la parole à James. Tombant amoureux de la vie commencée dès l'instant où il a mis un pied dans le Poudlard Express, il a vite commencé à redouter le moment de rentrer chez lui. Quitter le château pour les vacances d'été avait pour lui des airs de corvée ultime. Alors que ses amis se réjouissaient à l'idée de rentrer chez eux pour les vacances, lui grimpait dans le Poudlard Express à reculons, le coeur gorgé d'appréhensions. Ses étés, il les passait à se terrer autant que possible dans sa chambre (le tout dans l'espoir que ses parents et son petit frère finissent par oublier sa présence), ne sortant que pour se nourrir, supportant particulièrement mal le regard lourd de ses parents et leurs commentaires insultants. ≈
Sirius, il a toujours eut la hargne et ce dès l’enfance. Caractérisé par une belle assurance, le temps passé à Poudlard loin de ses parents lui a permis dès l’âge d’onze ans d’affirmer encore plus librement son caractère. Plus que tout, c’est dans l’enceinte du château et au contact de ses meilleurs amis qu’il a pris conscience de son incommensurable soif de liberté. Il n’était pas fait pour cette vie de parfait petit sang pur à laquelle ses parents le destinaient, non. Il le savait depuis toujours, sa répartition n’ayant eut pour effet que de l’affirmer haut et fort. Cette indépendance a atteins son apogée à l’adolescence quand, plus que jamais, le temps passé au côté de ses parents et de son frère est devenu propice aux dialogues particulièrement sanglants. Au bout d’un moment, il a tout simplement cessé de les supporter, Sirius. Il ne parvenait plus à regarder en face sa mère, cette génitrice hystérique, furieuse de voir ainsi son enfant lui échapper, son père qui voyait en lui plus un bien qu’un véritable être apte à penser par lui-même et son petit frère, trop heureux de se détacher en bien de l’ombre de son aîné. ≈
Il pensait depuis des semaines, des mois, même carrément des années, mais c’est durant l’été de seize ans qu’il a choisi de sauter le pas. Dans le fond, elle était déjà prise depuis longtemps cette décision. Il fallait qu’il parte, cela ne pouvait plus continuer ainsi. Il ne supportait plus le contact de ses parents, de cette famille au sein de laquelle il se faisait l’effet d’être un pur étranger. Il lui fallait partir enfin, se délivrer du poids d’une existence qu’il ne saurait accepter. Alors, n’écoutant que son cœur, il fit ses bagages. Il emporta peu de choses, répugnant à embarquer trop d’affaires susceptibles de lui rappeler la vie qu’il quittait. Il préférait repartir à zéro en quelques sortes. Enfin, à zéro, mais pas trop non plus. Son premier réflexe fut de se tourner vers James. Il pris le chemin jusqu’à chez lui sans même y penser, comme guidé par la présence bienveillante de son meilleur ami. Les Potter l’acceptèrent chez eux sans broncher, l’accueillant avec plus de gentillesse et d’affection que sa propre famille ne lui en avait jamais témoigné. ≈
Si sa scolarité fut pour le moins mouvementée (les balades nocturnes sous la forme d'un gros chien noir se faisant plus nombreuses et courantes que les nuits passées sagement couché dans son lit), Sirius ne manqua pas de le faire avec succès. Il n'est pas bête le bougre, loin de là et c'est avec de très bons résultats qu'il mis fin à ses années passées à Poudlard. Il aspirait à devenir Auror depuis des années et y parvint sans mal, démarrant sa vie d'adulte tout en demeurant bien malgré lui un grand enfant. Sirius Black, l'impulsif, la tête de noeud, l'éternel adolescent. Toujours de l'éclat dans ses grands yeux noirs, un sourire mordant cornant ses lèvres. La vie s'annonçait relativement belle alors qu'un nouveau chapitre commençait. Grâce à l'aide de son oncle, l'un des seuls Black à ne pas le traiter comme un pestiféré, il avait pu s'acheter une maison et outre le climat agité régnant dans le monde sorcier, il envisageait un avenir relativement positif. ≈
La vie n'a rien d'un long fleuve tranquille cependant. Le danger demeure toujours, présence permanente. Sirius ne s'était jamais fait d'allusion à ce sujet. Le danger représente par le seigneur des ténèbres et ses sbires, il l'avait toujours pris au sérieux, se sentant prêt chaque jour à en découdre avec les forces du mal, mais il n'avait pas prévu en revanche qu'il se ferait trahir par l'un de ceux qu'il considérait comme ses plus forts alliés. Les Maraudeurs. Remus, James, Peter et lui. Sa famille rien de moins. Il parait que les personnes les plus susceptibles de vous blesser le plus profondément sont celles dont vous jurerez au contraire qu'elles sont incapables. Cet adage s'est vérifié dans le cas de la petite bande d'amis. Une trahison, lourde de conséquences. La mort d'un enfant. La mort d'Harry. Le bambin que Sirius avait tenu dans ces bras quelques minutes après sa venue au monde, décédé avant même d'avoir eut le temps de vivre quoi que ce soit. Une plaie profonde qui ne se refermera jamais. ≈
Depuis le décès d’Harry, la fuite de James et tous les problèmes qui ont découlé de ces faits, il abuse de la bouteille. Il boit sans arrêt, à des heures parfois franchement improbables. Son univers tout entier est comme fragmenté, bousillé. La colère l’accable, de même que la peine et une culpabilité tout bonnement assommante. Il n’arrive plus à dormir, Sirius et c’est tout juste s’il parviens davantage à penser. Son être tout entier est consumé par un torrent de rage que l’alcool peine à atténuer. La brulure du liquide souillé l’aide tout au plus à se distancer de la colère qu’il éprouve, ne serait ce que pour quelques secondes. C’est ainsi qu’il survit, Sirius. C’est ainsi qu’il parvient encore à mettre un pied devant l’autre alors même que tout son être n’aspire qu’à s’effondrer lourdement sur le sol. ≈
Les envies de meurtre qui assaillent Sirius en ce qui concernent ce traitre de Pettigrow font échos à la culpabilité qui le ronge. Il ne peut s’empêcher de se flageller pour ce qu’il s’est passé. Il se relate les faits, continuellement, tout en songeant à ce qu'il aurait pu faire pour empêcher tout cela. La pensée de ce qui aurait pu être le détruit à l'instar de tout le reste. Et si. Et s’il avait porté davantage d’attention aux détails qui auraient pu l’amener à douter de la fiabilité de Peter. Et si, à l’inverse, il avait eut davantage confiance en Remus. Et si Harry avait vécu. Et s’il en avait été autrement. Tout serait différent, alors. Il ne connaîtrait pas ce chagrin accablant et James serait toujours là, présence aussi familière que rassurante dans son existence. Il est furieux contre le monde entier, Sirius, mais surtout contre lui-même. Il se reproche sa propre bêtise, sa naïveté aussi. Il se reproche cette confiance qu’il n’a pas sut bien placer. Cette obsession qu’il a de punir Peter pour la trahison qui leur a tant coûté à tous reflète son besoin de voir sa propre conscience apaisée. Nettoyer le sang qui imprègne son âme, restreindre cette culpabilité qui l’étouffe. Aujourd'hui, il n'aspire qu'à cela.

› thinking the world
Que pensez-vous de la valeur du sang ?Il n’en a jamais eut que faire. Il a grandit en entendant de la bouche de ses parents des discours sur la prétendue supériorité du sang coulant dans ses veines, mais ses paroles glacées n’ont jamais véritablement fait sens pour lui. Il écoutait ces mots sans leur accorder la moindre réelle importance. Des mensonges qu’on lui a longuement serinés et dont il ne s’est jamais abreuvé. Pour lui, un tel raisonnement est tout bonnement grotesque. Le sang n’a pas de réelle valeur, seul compte les actions de l’homme lui-même. Profondément horripilé par ce délire de puristes, Sirius se sent carrément embarrassé à l’idée de porter un nom qui n’est pas sans porter la trace de cette intolérance flagrante et abjecte.

Que pensez-vous des Mangemorts et de l'Ordre du Phénix ? Sirius a, l’instar de ses meilleurs amis, a rejoins l’Ordre du Phénix dès qu’il a été en âge de le faire. Cela ne lui avait même pas demandé un seul instant de réflexion. Il savait qu’il voulait rejoindre l’Odre et se battre, continuellement, pour éradiquer de la surface de la terre le mal qui la gangrène. Encore aujourd’hui avec tout ce qu’il s’est passé (et même plus que jamais à vrai dire), il demeure membre de l’organisation fondée par Dumbledore. Sirius est persuadé du bien fondé des actions commises par l’Odre, il n’en a jamais douté. Il voue une haine viscérale aux Mangemorts qu’il n’aurait aucun scrupule à tuer (après tout, le sentiment est réciproque) jusqu’au dernier si l’occasion devait s’en présenter. Sirius est ravagé et survolté. Il est brisé, tailladé jusqu’au plus profond de sa chair par les derniers évènements, mais n’en reste pas moins résolu à se battre, comme il l’a toujours été et le sera toujours.


Seriez-vous prêts à mourir pour vos idées ? YOU DON'T UNDERSTAND — THERE ARE THINGS WORTH DYING FOR! Sirius, il n'a pas peur de mourir et ce n'est là une affirmation visant simplement à se faire mousser. Non, il le pense sincèrement. Il est d'avis qu'il y a en ce monde des causes qui méritent d'être défendues corps et âme et qu'une vie passée à se battre est une existence bien plus glorifiante que si elle se voyait passée dans l'ignorance ou encore dans un climat de passivité. Sirius n'est pas homme à rester sur la touche quand un conflit se prépare. Il a un besoin viscéral d'agir et ne craint pas de tomber au combat. Il croit en tout ce qu'il fait, sans arrêt poussé par l'instinct et l'énergie du désespoir et verrait en une mort sur le champ de bataille une fin glorieuse.

Le climat de la guerre à venir vous fait-il peur ? Il faudrait qu’il soit stupide pour prétendre le contraire et il ne l’est pas, même s’il a actuellement l’impression d’évolution dans un état tel qu’il a parfois l’impression de ne plus ressentir comme du tout. Les derniers évènements et toute la douleur et la peine l’ont comme anesthésiés. Il ressent tout et rien tout à la fois. Il a le goût du sang en bouche et le sentiment d’avoir été déjà beaucoup trop loin pour reculer. Cette guerre, il est dedans jusqu’au cou et il la mènera jusqu’au bout, jusqu’à ce qu’un des camps sorte vainqueur ou qu’il ne vienne à rendre son dernier souffle.



› behind the wizard
PSEUDO : MONTCLAIRE, Leslie. ÂGE : vingt-deux ans. FRÉQUENCE DE CONNEXION : cinq jours sur sept. AVATAR : Ben Barnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 20/06/2017
HIBOUX : 165
CREDITS : ice and fire.
AVATAR : Avan Jogia.
DOUBLE COMPTE : Jonas, le fils oublié, papa d'une petite Pansy et Molly, la maman ours rouquine.
PSEUDO : SCHREAVE (Leslie).
AGE : vingt-et-une années, la jeunesse ternie.
SANG : une pureté implacable dont il se moque éperdument.
ANCIENNE MAISON : lui l'exception, destiné à devenir une vipère, réparti au sein des lions.
SITUATION : un célibat éternel dans lequel il se complait.
IDÉOLOGIE : membre de l'ordre du phénix, en guerre.
MÉTIER : auror déchu.
ROLE PLAY : (open)


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 13:19


- path of life -
What is life without a little risk?

❝Sirius was lounging in his chair at his ease, tilting it back on two legs. He was very good-looking, his dark hair fell into his eyes with a sort of casual elegance neither James’s nor Harry’s could ever have achieved, and a girl sitting behind him was eyeing him hopefully, though he didn’t seem to have noticed.❞

› Chapter 1
Sirius jeta un regard envieux en direction du train. Le flamboyant Poudlard Express dont il rêvait depuis déjà plusieurs semaines et qui allait l’amener pour la première fois jusqu’à Poudlard, la fameuse école pour sorciers. Sirius, à l’instar de la plupart des autres enfants rassemblés sur le quai avec leurs parents, avait tant entendu parler du fameux château qu’il avait d’ores et déjà l’impression de le connaître. La veille au soir, durant le repas, ses parents s’étaient encore laissés aller à un récit sur leur propre scolarité. Un mot en particulier n’avait eut de cesse de revenir dans la conversation, mot dont Sirius, du haut de ses onze ans, peinait à apprécier la sonorité. Serpentard. La maison de ce cher Salazar dans laquelle avait immanquablement atterris tous les Black, ses parents y compris. Aux yeux de ces derniers, le dénouement de la répartition de leur fils aîné était pour le moins évident : il ne pouvait que suivre le chemin tracé par ces illustres ancêtres en intégrant à son tour les rangs des couleuvres vertes et argentées. Sirius ne s'était guère exprimé sur le sujet, demeurant silencieux, écoutant les paroles de ses parents sans leur accorder trop d'attention, comme à l'accoutumée. Il avait néanmoins mis beaucoup de temps à s'endormir, allongé dans la pénombre de son chambre, électrisé à la pensée de la rentrée l'attendant le lendemain. Et voilà qu'il y était à présent.

Sa valise avait déjà embarqué dans le train ne restait que lui qui mourrait d'envie de l'y rejoindre. Il ne pouvait s'empêcher de jeter des regards autour de lui, peinant à cacher son impatience. Finalement, au bout d'une poignée de minutes interminables, sa mère finit par se tourner vers lui, son habituel masque glacé plaqué sur le visage. Sirius n'avait pas de souvenirs d'une quelconque marque de douceur venue adoucir les traits de sa mère. Tout au plus, il arrivait que ses lèvres se tordent vaguement en une espèce de sourire qui laissait toujours Sirius un peu perplexe, comme s'il craignait que le visage de sa mère ne se fissure sous l'effort. A l’issue de quelques recommandations qu’il n’écouta que d’une oreille, sa mère fini par le lâcher, le laissant enfin libre de se presser en direction du train qui n’allait plus trop tarder à quitter la gare à présent. Il ne se retourna même pas pour saluer sa mère et son petit frère qui ferait pour sa part sa rentrée l’année suivante et s’engouffra rapidement dans le train, une sensation de soulagement l’enveloppant à l’instant où la porte se refermait derrière lui.

› Chapter 2
Ils le font pour Remus, bien sûr. Ils font toujours tout ensemble tous les quatre. Quatre âmes reliées, une force sur laquelle il faut compter. Il n’était pas sans se savoir particulièrement chanceux de les avoir ces trois-là. Oui, Sirius avait conscience de sa chance. Soit, il était né dans une famille incapable de lui témoigner la moindre trace d’affection, une famille qui lui sortait par les yeux et dans laquelle il se faisait l’effet d’être une véritable tâche, difforme et absurde, mais au moins avait-il réussi à s’en constituer une autre de famille. James tout d’abord. Son binôme et ce depuis le tout premier jour à bord du Poudlard Express. James avec qui le feeling était passé en un temps record. James et sa chevelure ébourifée, son côté fanfaron et son incapable capacité à le comprendre lui, Sirius, sans avoir besoin de mots pour cela. Outre James, il avait aussi fortement sympathisé avec Remus et Lupin. Remus, le raisonnable, à même de tempéré Sirius et James, ou du moins il essayait vaguement et Peter, plus discret, mais toujours dans le coin, toujours fidèle au poste. Une belle amitié, un véritable cadeau en soit.

Sirius repris le chemin du château, ses trois amis à ses côtés. La nuit avait été longue, comme toujours lorsque la pleine lune et de sortie. Remus se transformait et ses trois amis en faisaient de même afin de l’aider à se contrôler. C’était ça aussi l’amitié. Sirius, à l’instar de ses meilleurs amis, avait retrouvé son apparence humaine, ses vêtements tachés de terre et ses cheveux bruns soyeux emmêlés. Il avait de la crasse sous les ongles et des cernes sur le visage, mais il n’en avait que faire. Il ne se sentait pas fatigué. Au contraire en faire, il avait l’impression que son corps tout entier était en feu. C’était toujours le cas en ce qui le concernait durant les nuits de pleine lune. Il en ressortait toujours survolté. Il faut dire qu’il n’avait jamais été du genre à trouver très reposantes les longues nuits soigneusement passées dans le confort douillet du dortoir. La fine équipe regagna aussi silencieusement que possible la salle commune de Gryffondor, déserte à cette heure. Avec un petit soupire de satisfaction, Sirius se laissa tomber sur un fauteuil recouvert de tissu rouge, ne se préoccupant nullement du fait qu'il allait sans nul doute y imprimer différentes traces de terre. Il n'était pas du genre à se soucier plus que de raison de ce genre de choses. Alors que ses amis montaient les uns après les autres se coucher, lui demeura dans la salle commune, seule, le regard comme hypnotisé par le feu allumé dans la chemine, seule touche de lumière dans la pièce plongée dans l'obscurité. Il resta ainsi un long moment, observant les flammes folles avant de finir par s'assoupir à une heure on ne peut plus impossible, vaguement apaisé, ne se préoccupant nul fait que dans deux ou trois heures tout au plus le soleil ne manquerait pas de se lever à nouveau, annonçant le début d'une toute nouvelle journée.

› Chapter 3
Sirius comptait parmi les rares élèves de Poudlard qui appréhendaient l’arrivée imminente de vacances scolaires. Alors que ses camarades tendaient à se réjouir à l’idée d’un break bienvenue, une poignée de jours exemptés de devoirs et autres obligations imposés par la scolarité à Poudlard, Sirius en venait à regretter les salles de classe à l’instant où il quittait l’enceinte du château. Ce n’était pas tant que l’idée d’une journée vide de cours lui filait la nausée, non. Ca, il n’avait vraiment rien contre. Ce qui le contrariait c’était que ses vacances, il les passait toujours enfermé dans la maison lugubre de son enfance. Le 12, Square Grimmaurd. Une demeure devenue macabre et qu’il avait cessé de considérer comme étant la sienne des années plus tôt. Il partait désormais s’y enterrer (car c’était bien là ce qu’il éprouvait) à reculons. Cette maison empestait les idées infames défendues par la famille Black, cette parodie de famille de laquelle il se sentait exclu depuis ce qui lui apparaissait déjà comme une éternité. Avait-il seulement un jour eut le sentiment de se sentir réellement en adéquation avec ses gens ? Il n’en savait trop rien. Quoi qu’il en soit, désormais, rien ne le réjouissait plus que la perspective de leur fausser compagnie.

Les vacances avaient donc des airs d’enfer, un enfer que Sirius, âgé de seize ans, voyait s’étirer indéfiniment. Les journées se faisaient si longues qu’il en craignait presque de devenir fou, il faut dire aussi qu’il passait son temps enfermé dans sa chambre. Il crevait d’envie d’être ailleurs, de quitter cette vaste pièce, mais au moins avait-il la paix ainsi reculé dans son petit sanctuaire. Enfin, une paix toute relative tout de même, les autres  habitants de la maison macabre trouvant toujours le moyen de venir la troubler. Ils n’étaient même pas foutus de l’ignorer tout bêtement. A croire qu’ils n’aspiraient qu’à lui pourrir la vie. Fréquemment, Sirius voyait sa mère glisser son visage austère dans l’entrebaillement de la porte, darder sur son aîné un regard empli d’amertume et de déception, avant de s’esquiver sans un mot. Sirius ne comptait plus le nombre de fois où il avait eut envie de se lever brusquement dans ces moments-là pour lui claquer sauvagement la porte au nez. Il la détestait. Il les détestait tous.

Les vacances avaient commencés depuis quelques jours et déjà, Sirius sentait sa patience s’effilocher à toute vitesse. Il n’allait jamais tenir jusqu’à la rentrée. Assis sur son lit, affublé d’un pantalon de jogging et d’un tee-shirt arborant une expression moldue (il s’afférait à se montrer provocateur jusque dans son apparence), il observait la pièce qu’il avait tâché de rendre plus habitable. Sa chambre détonnait furieusement avec le reste de la maison, de la même façon que Sirius lui même détonnait avec le reste de sa famille. Ainsi, il affirmait sa différence avec ces gens. Ainsi, il se rappelait qu’il ne leur ressemblait en rien. Son nom n’était rien, pas plus que son sang. Il n’était pas comme ces gens. Il valait mieux qu’eux. Le regard las de Sirius vint se poser sur un cliché accroché au mur à l’aide d’un sortilège de glue perpétuelle (le seul moyen efficace de décorer de façon définitive sa chambre au gré de ses envies sans que ses parents ne puissent y faire quoi que ce soit). Sur la photographie en question, James et lui souriaient d’un air canaille à l’objectif, l’œil vif et la chevelure en pagaille. Les coins de la bouche de Sirius se relevèrent légèrement. Tu pourrais t’en aller siffla une petite voix dans sa tête. Bien sûr, il aurait pu. Il pourrait. Il en avait besoin. La simple idée de passer une heure de plus dans cette maison lui donnait envie de s’arracher les yeux. Il avait besoin d’air. Passant une main sur sa nuque, Sirius demeura pensif un instant avant de s’agiter brusquement. Il se leva et commença à déambuler la pièce en dévisageant ses affaires d’un regard légèrement absent, comme pour évaluer ses possessions. De quoi avait-il besoin ? De quoi ne pouvait-il pas se passer ? Qu’est-ce qu’il n’avait pas envie d’abandonner ici ? Brièvement ragaillardi par un bref goût de liberté s’égarant sur sa langue, il commença à farfouiller dans ses affaires tout en jetant de temps en temps des bricoles sur son lit. Tout occupé qu’il était à rassembler ses objets de valeur, il n’entendit guère la porte s’ouvrir derrière lui. « Qu’est-ce que tu fabriques ? » La voix de son frère, reconnaissable entre milles. Irrité par la présence de son frère, Sirius fit volte face vers lui, l’agacement et l’irritation parfaitement lisible dans ses iris foncés. « Sors d'ici, Reg » les mots lui échappèrent d'eux-même alors que son regard demeurait rivé sur son petit frère. Ce dernier se tenait encore dans l'embrasure de la porte. Ils se ressemblaient tous les deux. L'un comme l'autre avaient hérités de la chevelure brune des Black, il y avait une forme de similitude dans leurs traits, rappel de leur parenté et Sirius voyait aussi quelque chose de lui dans le regard de son cadet. Les similitudes s'arrêtaient là. Autrefois, Sirius avait vu un allié en son petit frère, cette ombre discrète, sans arrêt présente dans un coin de son champ de vision, mais cette période était tristement révolue. A la grande exaspération de son frère aîné, Regulus fit la sourde oreille, se frayant un chemin dans la pièce jusqu'au lit au coin duquel il se laissa choir. « Qu'est-ce que tu peux bien faire de ça ? » Sirius qui s'était remis à rassembler ses affaires en s'efforçant d'ignorer son frère lui lança un regard excédé. Du bout de sa chaussure vernie, son frère désignait un amas de ferrailles dégoté par Sirius dans un commerce moldu. « Rien qui te concerne. » Le manque de patience de l'aîné des frères Black envers son cadet se ressentait parfaitement dans sa voix et Regulus ferma la bouche, les traits de son visage se faisant nettement plus durs. Détournant le regard des débris amassés sur le sol de la pièce, il se focalisa à nouveau sur son grand-frère, observant son petit manège. « Elle ne te laissera jamais faire. » Elle. Leur mère, bien sûr. « Je ne compte pas lui demander son opinion sur la question. » « Elle te la donnera quand même. » Ca, il n'en doutait pas le moins du monde. Lorsque Regulus repris la parole, Sirius fut surpris d'entendre sa voix un léger tiraillement. « Alors tu comptes vraiment partir ? » Et il entendait presque de l'étonnement dans sa voix. Etait-ce vraiment si surprenant ?Il faillit rétorquer un peu sèchement, mais il s'abstenu en croisant le regard de son frère. Il y avait une once de vulnérabilité dans son expression, qui n'était pas sans lui rappeler le petit garçon qu'il était autrefois, avant que leurs rapports se corsent autant. A l'époque où l'univers de Sirius se limitait à cette famille en qui il ne voyait plus rien à l'autre, quand lui et Regulus avaient encore une relation véritablement fraternelle. Cela lui semblait bien loin désormais. « Oui. » Un mot. Rien de plus. Voilà ce à quoi ils s'en trouvaient réduis. Un long silence s'installa au bout duquel Sirius se remit à trier ses affaires, se détournant de Regulus. Il n'avait rien d'autres à dire. Cela faisait des années qu'ils n'avaient plus rien à se dire tous les deux. Alors qu'il rassemblait quelques vêtements en une petite pile, il entendit la porte se refermer doucement. Le coeur de Sirius se serra légèrement avant qu'il ne se ressaisisse. Il n'y avait plus rien à sauver dans cette maison.

› Chapter 4
La colère est sourde, la douleur est insoutenable. Le monde s’effondre, le monde s’écroule. La douleur de James est telle, sa fureur si insoutenable, que Sirius la sent comme si elle était sienne. Il la ressent. Lui aussi n’est qu’émotions brulantes. Lui aussi aimerait hurler. Il veut hurler Sirius, hurler jusqu’à en sombrer. C’est tout son être qui se déchire alors que les ténèbres les ensevelissent. Harry. Harry n’est plus. Un bambin. Le bébé de James. Le bébé de Lily. Il le revoit avec une netteté saisissante, ce minuscule petit garçon. Et il se revoit lui, Sirius, le jour de sa naissance. Il se souvient des traits fatigués de Lily, de sa longue chevelure rousse trempée de sueur. Il se souvient de l’émotion de James, qu’il ressentait alors aussi aisément qu’il ressent son désespoir aujourd’hui. Il souvient de son propre ressentit lorsqu’on lui avait mis le petit garçon dans les bras. Il se remémore aisément sa panique. Il était terrifié Sirius, Sirius le brave, l’impétueux, la forte tête. Terrifié à la vue d’un nourrisson. Terrifié par ce petit garçon aux grands yeux si semblables à ceux de Lily. Terrifié à l’idée de faire preuve de maladresse. Il lui avait paru si infiniment minuscule alors. Ils n'avaient pas pu le protéger. Ils n'avaient pas réussis et Sirius ne pouvait pas s'empêcher de se flageller lu et lui seul pour cet échec. Peter les avait trahi. Peter en qui Sirius avait placé sa confiance. Peter en qui ils avaient tous placés leur confiance. Peter.

Sirius avait déjà éprouvé de la colère, beaucoup de colère, mais il ne s'était jamais aussi furieux qu'en cet instant. Furieux de colère, furieux de douleur. Furieux contre Peter, contre le monde entier, mais surtout contre lui-même. Il aurait dut savoir, il aurait dut comprendre. Il n'avait vraiment pas été bon sur ce coup et son erreur lui avait coûté cher. Une erreur qu'il ne pourrait jamais rattraper, même s'il était bien décidé à essayer.

› Chapter 5
Avec autant de douceur que possible, Sirius se leva du canapé tout en essayant de ne pas réveiller Lily. La nuit était tombée depuis des heures maintenant et, comme souvent ces derniers temps, ils avaient passés une bonne partie de la nuit à chercher le sommeil en vain. Ils ne parlaient même pas nécessairement dans ces moments-là. Parfois, le silence s'éternisait, uniquement troublé par le bruit de leurs respirations respectives. D’autres fois ils parlaient. Sirius n’avait autant jamais parlé avec Lily et s’il l’avait toujours apprécié, il ne s’était jamais senti aussi proche. Il se soutenait ainsi, trouvant leur chemin l’un vers l’autre. Le manque de James jouait là-dedans. Sa présence les pesait tellement à tous, manque accentué par la perte de Harry, qu’ils s’étaient naturellement  rapprochés l’un l’autre. Lily avait finit par s’endormir au bout de plusieurs heures au contraire de Sirius qui en avait désormais l’habitude. C’est tout juste s’il réussissait à fermer l’œil depuis des semaines. Il n’avait jamais eut un sommeil particulièrement lourd, mais là, il enchaînait tout simplement les insomnies. Il redoutait de s’endormir à vrai dire. Dès qu’il avait le malheur de fermer les yeux, même un instant, c’était le visage de Peter qui s’imposait à lui, tordu en une expression grimace, une lueur indéchiffrable brillant dans ses yeux de rat. C’était soit ça, soit la vision encore plus horrifiante du minuscule cadavre d’Harry. Non, il ne voulait pas dormir. A la place, il se leva du canapés, calant un coussin sous la tête de Lily au passage avant de doucement quitter le salon. La maison baignait dans l'obscurité ce qui ne le contrariait pas le moins du monde. Prenant le chemin de la cuisine sans trop y penser, il alla attraper de façon presque un machinal un verre et une bouteille. Il n'était pas sans savoir que c'était une mauvaise chose, bien sûr. L'alcool n'allait pas faire revenir James, pas plus qu'il ne pourrait sauver Harry ou racheter la trahison de Peter. Non, l'alcool ne pouvait rien pour lui et pourtant, il lui apportait malgré tout un maigre réconfort.

Il faisait définitivement n'importe quoi Sirius et il en avait bien conscience, mais il n'avait pas la force d'arrêter. Sans ça, il avait peur de craquer, de prendre la fuite comme James pour mener sa propre vengeance. Il ne pouvait pas laisser Lily et l'alcool lui permettait de contenir toutes ses émotions. L'alcool le maintenait en équilibre, ce qui était passablement ironique vu que c'était aussi son abus de la boisson qui lui avait fait perdre son boulot, la seule once de stabilité dans son existence fragmentée. Il faut croire qu'ils n'étaient vraiment pas amis pour rien, James et lui : ils avaient l'un comme l'autre le don de se complaire dans des actions stupides en se trouvant au passage des excuses pour les justifier. Cette pensée lui arracha l'ébauche d'un sourire. Ce qu'il pouvait lui manquer, son acolyte de toujours. Pour émousser le manque de lui, le manque de tout, Sirius porta le verre à ses lèvres et le descendit d'un coup sec, trouvant dans la douce brulure du breuvage une maigre consolation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 20/06/2017
HIBOUX : 165
CREDITS : ice and fire.
AVATAR : Avan Jogia.
DOUBLE COMPTE : Jonas, le fils oublié, papa d'une petite Pansy et Molly, la maman ours rouquine.
PSEUDO : SCHREAVE (Leslie).
AGE : vingt-et-une années, la jeunesse ternie.
SANG : une pureté implacable dont il se moque éperdument.
ANCIENNE MAISON : lui l'exception, destiné à devenir une vipère, réparti au sein des lions.
SITUATION : un célibat éternel dans lequel il se complait.
IDÉOLOGIE : membre de l'ordre du phénix, en guerre.
MÉTIER : auror déchu.
ROLE PLAY : (open)


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 13:19

pour la petite explication, je suis d'ores et déjà validée sous Narcissa Malefoy, néanmoins, je voulais à la base jouer Sirius et je m'étais résolue à partir sur mon second choix en voyant que quelqu'un était déjà sur le coup, sauf que ne pas voir de fiche postée, ça me torture limite /pan/ je n'arrête pas d'y penser, j'ai trop envie de tenter. Du coup, je tente et je garderais Narcissa seulement si je n'ai pas Sirius. I love you (et je remercie encore de tout coeur le staff pour sa compréhension I love you)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 13:24

Narcissa était deja parfaite, Sirius promet de l'être tout autant !
Rebienvenue et on se mp pour parler de notre lien ?
:coeur:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
strawberry fields forever
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 537
CREDITS : allens (av) ; crackintime (sign)
AVATAR : jenna-louise coleman
DOUBLE COMPTE : bb ches
PSEUDO : pupu
AGE : 30 ans (30.01.51)
SANG : de bourbe
ANCIENNE MAISON : les jaunes et noirs (62-69)
SITUATION : coeur brisé
IDÉOLOGIE : elle voudrait se battre pour l'ordre mais craint pour la sécurité des siens
MÉTIER : vendeuse à la ménagerie magique
ROLE PLAY : Libre (illimité ; #a54b6e)


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 13:46

Siriuuuus :bave2: Narcissa était déjà super, comme l'a dit Peter, alors j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de Patmol Plein de courage pour ta fiche !

_________________
it hurts every day, the absence of someone who was once there.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t1134-like-a-flower-made-of-iron-victoria#22942

avatar
ADMIN ❖ hear me roar
APARECIUM : 29/08/2006
HIBOUX : 1432
CREDITS : (c) money honey; tumblr.
AVATAR : Grant Gustin.
PSEUDO : Narcisse (Elodie).
AGE : Vingt-deux ans.
SANG : Mêlé, avec un héritage purement sorcier sur plusieurs générations.
ANCIENNE MAISON : Gryffondor, un atout aujourd'hui puisque les gens se méfient rarement de lui. Comme si être une ancienn ancien Lion l'empêchait d'être un Mangemort aujourd'hui.
SITUATION : Célibataire, sans jamais eu de relation vraiment sérieuse.
IDÉOLOGIE : Servant du Seigneur des Ténèbres, mais ce n'est pas les idées qui l'y nt poussé, mais sa soif de pouvoir et de connaissance.
MÉTIER : Propriétaire d'une boutique d'apothicaire sur le Chemin de Traverse, potionniste à ses heures perdues puisqu'il y vend aussi ses potions.
ROLE PLAY : Indisponible (Andrea, Rowan, Flynn, Erin).


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 13:51

Rebienvenue du coup. :yup:
Bon courage pour cette nouvelle fiche ! :coeur:

_________________

hello karness my old friend. I've come to talk with you again Because a vision softly creeping Left its seeds while I was sleeping today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t52-hear-me-roar-dorea

avatar
turn the pain into power
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 668
CREDITS : av+ lolitaes, everything else+ phanus.
AVATAR : Holland Roden.
PSEUDO : penthésilée.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : de sang-pur, d'la pire espèce selon certains.
ANCIENNE MAISON : ravenclaw — "or yet in wise old Ravenclaw, if you've a ready mind, where those of wit and learning, will always find their kind."
SITUATION : célibataire, coeur épris, chaotique et furieuse.
IDÉOLOGIE : ordre du phénix, comme tous les membres de sa famille ou comparses avant elle ; pourtant, depuis la supposée trahison d'Andromeda, son besoin de faire cavalier seul afin de la ramener au bercail se fait cruellement sentir.
MÉTIER : propriétaire d'un petit salon de thé sur le Chemin de Traverse, sobrement dénommé "Beans & Frogs".
ROLE PLAY : alastor + phanès (1) + andrea + weasley family + andromeda (flashback) + ted, meda (flashback) + golden quatuor (flashback) + corban + phanès (2)


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 13:52

ta narcissa est géniale, sirius va l'être aussi et je jouis devant ton kit parfait :fish: rebienvenue et bon courage pour ta fiche qui promet d'être bien hot. :fish:

_________________

"and the freedom of falling" ; there is a swelling storm and I’m caught up in the middle of it all, and it takes control of the person that I thought I was, the girl I used to know. but there is a light in the dark and I feel its warmth in my hands, in my heart but why can’t I hold on ? 'cause it comes and goes in waves, it always does. we watch as our young hearts fade into the flood, and the freedom of falling and the feeling I thought was set in stone, it slips through my fingers and I'm trying hard to let go but it comes and goes in waves. @dean lewis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t692-weasley-unbroken

avatar
bang bang, you shot me down
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 613
CREDITS : mischief insane (av), francis (gifs), astra (sign)
AVATAR : tbs bae ♡
DOUBLE COMPTE : (e)millie (jolie)
PSEUDO : .wings (lau)
AGE : vingt-quatre années, à se battre pour se faire accepter
SANG : mudblood, il est traqué, on veut l'éliminer
ANCIENNE MAISON : ravenclaw, la maison des érudits l'a élevé
SITUATION : célibataire, mais tout ça, c'est compliqué
IDÉOLOGIE : neutre, pour le moment il compte sauver sa peau
MÉTIER : vendeur chez fleury&bott, les livres c'est une passion
ROLE PLAY : aliénor, phanès, priam, louise (4/2)


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 13:58

:han:
tu vas gérer en Sirius, rebienvenue et bonne chance pour ta nouvelle fiche !

_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t675-did-you-see-the-flares-in-the-sky http://des-astres.tumblr.com/

avatar
Vers les sommets par des chemins étroits
APARECIUM : 19/06/2017
HIBOUX : 609
CREDITS : Blake. (av), anaëlle (sign), .wing (gif)
AVATAR : adam gallagher
DOUBLE COMPTE : fenrir
PSEUDO : orion
AGE : 25 ans, sûrement mieux dépensés que la plupart de ceux qui en ont le triple.
SANG : pur, mais celui des autres ne lui importe que peu.
ANCIENNE MAISON : Serdaigle a su récompenser sa soif de connaissances et sa propension à la recherche.
SITUATION : fiancé à Charlotte d'Aubigny, il n'a toutefois pas encore rencontré sa douce.
IDÉOLOGIE : il n'y a pas lieu pour les hommes de s'abaisser à un tel conflit. Antarès est du côté des innocents.
MÉTIER : médecin médicomage sur l'Allée des Embrumes, alliant médecine moldue rudimentaire et médicomagie.
ROLE PLAY : #993333 ⊹ libre. (linda, kingsley, nate, intrigue 1, charlotte.)


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 14:06

Rebienvenue I love you avec ce que t'as fait de Cissy, la fiche de Patmol promet ♥ bon courage, en tout cas je pense pouvoir dire qu'on est tous hyper pressés de la lire I love you

_________________
A FLEETING DREAM

Tu réclamais le soir ; il descend, le voici : une atmosphère obscure enveloppe la ville, aux uns portant la paix, aux autres le souci. © anaëlle + baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t702-antares-rosier-science-is-the-poetry-of-reality

avatar
APARECIUM : 20/06/2017
HIBOUX : 165
CREDITS : ice and fire.
AVATAR : Avan Jogia.
DOUBLE COMPTE : Jonas, le fils oublié, papa d'une petite Pansy et Molly, la maman ours rouquine.
PSEUDO : SCHREAVE (Leslie).
AGE : vingt-et-une années, la jeunesse ternie.
SANG : une pureté implacable dont il se moque éperdument.
ANCIENNE MAISON : lui l'exception, destiné à devenir une vipère, réparti au sein des lions.
SITUATION : un célibat éternel dans lequel il se complait.
IDÉOLOGIE : membre de l'ordre du phénix, en guerre.
MÉTIER : auror déchu.
ROLE PLAY : (open)


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 14:10

PETER merci beaucoup, ça me touche. I love you
(et je te mp dans l'aprem pour qu'on parle de tout ça I love you)

CARINA merci beaucoup. :bril: I love you

MILES merci beaucoup. (à) I love you

DAISY c'est adorable, merci beaucoup. I love you (et merci pour mon kit )

WILLIAM merci beaucoup. I love you

ANTARES merci beaucoup, j'espère ne décevoir personne. I love you

_________________


He breathed in. He breathed out.
He forgot how to exhale when he wasn't at home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 17:07

Tes choix de perso sont toujours géniaux tfacon *-*
Rebienvenue et bon courage pour ta fiche!
Je risque de te mpotter sous peu pour parler de notre lien
Revenir en haut Aller en bas

avatar
APARECIUM : 20/06/2017
HIBOUX : 165
CREDITS : ice and fire.
AVATAR : Avan Jogia.
DOUBLE COMPTE : Jonas, le fils oublié, papa d'une petite Pansy et Molly, la maman ours rouquine.
PSEUDO : SCHREAVE (Leslie).
AGE : vingt-et-une années, la jeunesse ternie.
SANG : une pureté implacable dont il se moque éperdument.
ANCIENNE MAISON : lui l'exception, destiné à devenir une vipère, réparti au sein des lions.
SITUATION : un célibat éternel dans lequel il se complait.
IDÉOLOGIE : membre de l'ordre du phénix, en guerre.
MÉTIER : auror déchu.
ROLE PLAY : (open)


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 18:18

REMUS aw, merci. I love you
merci beaucoup et ça marche.

_________________


He breathed in. He breathed out.
He forgot how to exhale when he wasn't at home.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
kill 'em with kindness
APARECIUM : 03/12/2015
HIBOUX : 392
CREDITS : Class Whore (avatar) - Sugar Slaughter (icons)
AVATAR : Leighton Meester
PSEUDO : Sun Showers (Marie)
AGE : Vingt-cinq ans.
SANG : Mêlé, ses racines moldues remontent à sa grand-mère maternelle.
ANCIENNE MAISON : Pouffsouffle, reflet de sa loyauté et son sens de la justice.
SITUATION : Célibataire.
IDÉOLOGIE : Neutre, en réalité, mais Andrea a rejoint les mangemorts pour se venger de la mort de son père.
MÉTIER : Anciennement salariée au ministère de la magie, département de régulation et contrôle des créatures magiques, elle a récemment démissionné.


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 18:24

rebienvenue I love you
j'aime tellement sirius, tu vas en faire de la bombe

_________________

In the art of war, if you know the enemy and know yourself, you need not fear the approaching battles. But if you know only yourself and not the enemy, for every victory, there will also be defeat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 19:31

oh ... si ce n'est pas mon sauveur :bril: I love you
très bon choix avec sirius bien évidemment j'adore ce que tu as fais du personnage et me tarde de faire évoluer notre lien :bwah: alors débarque vite je t'attends
rebienvenue sinon
Revenir en haut Aller en bas

avatar
APARECIUM : 20/06/2017
HIBOUX : 165
CREDITS : ice and fire.
AVATAR : Avan Jogia.
DOUBLE COMPTE : Jonas, le fils oublié, papa d'une petite Pansy et Molly, la maman ours rouquine.
PSEUDO : SCHREAVE (Leslie).
AGE : vingt-et-une années, la jeunesse ternie.
SANG : une pureté implacable dont il se moque éperdument.
ANCIENNE MAISON : lui l'exception, destiné à devenir une vipère, réparti au sein des lions.
SITUATION : un célibat éternel dans lequel il se complait.
IDÉOLOGIE : membre de l'ordre du phénix, en guerre.
MÉTIER : auror déchu.
ROLE PLAY : (open)


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 21:06

@Andrea Northrop aw, merci beaucoup, j'espère que tu ne seras pas déçue. I love you

@Lily Potter la douce Lily.
contente que ça te plaise et de même, ce lien est trop chou, j'ai hâte de l'exploiter en rp. I love you

merci beaucoup; :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hello Kitty
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 875
CREDITS : forevertry
AVATAR : Cole Sprouse
DOUBLE COMPTE : Lily Potter
PSEUDO : (A)maze runner
AGE : 18 ans
SANG : mêlé
ANCIENNE MAISON : Pouffsouffle
SITUATION : célibataire
IDÉOLOGIE : de moins en moins neutre.
MÉTIER : en recherche d'emploi
ROLE PLAY : Miles. Jackie. Leonor. Sirius. Flynn (busy)


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mar 20 Juin 2017 - 21:08

Ben Barnes en Sirius :bave2:

re bienvenue du coup :love:

_________________
maybe I'm scared
You said no one ever leaves. •• ALASKA (a cure of wellness)




Rowan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 03/12/2015
HIBOUX : 169
CREDITS : (c) gorgeousmali.
AVATAR : emilia clarke.
PSEUDO : westallen.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : pur.
ANCIENNE MAISON : serpentard, selon les desiderata de sa famille. La maison que le Choixpeau voulait lui attribuer était celle d'Helga Poufsouffle.
SITUATION : mariée à Ted Tonks, elle a cependant quitté son époux sans prévenir, il y a de cela quelques jours.
IDÉOLOGIE : neutre. officieusement désabusée par le climat qui règne au sein de la communauté magique, elle n'a qu'une idée en tête : assurer un avenir sécurisé à sa fille.
MÉTIER : guérisseuse à sainte-mangouste, et espionne bientôt infiltrée auprès des Mangemorts.
ROLE PLAY : rp flashback (daisy), rp flashback (ted/daisy), rp flashback (ted), rp quatuor (flashback), rp quatuor et rp narcissa à venir.


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mer 21 Juin 2017 - 1:06

COUSIIIIIIIIIIIIIN :héhé:
(re)bienvenue :héhé: :han:

_________________
  

we're no strangers to love, you know the rules and so do I, a full commitment's what I'm thinking of. You wouldn't get this from any other guy, I just want to tell you how I'm feeling, gotta make you understand. We've known each other for so long, your heart's been aching but you're too shy to say it. Inside we both know what's been going on, we know the game and we're gonna play it, and if you ask me how I'm feeling don't tell me you're too blind to see, never gonna give you up rick astley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 20/06/2017
HIBOUX : 165
CREDITS : ice and fire.
AVATAR : Avan Jogia.
DOUBLE COMPTE : Jonas, le fils oublié, papa d'une petite Pansy et Molly, la maman ours rouquine.
PSEUDO : SCHREAVE (Leslie).
AGE : vingt-et-une années, la jeunesse ternie.
SANG : une pureté implacable dont il se moque éperdument.
ANCIENNE MAISON : lui l'exception, destiné à devenir une vipère, réparti au sein des lions.
SITUATION : un célibat éternel dans lequel il se complait.
IDÉOLOGIE : membre de l'ordre du phénix, en guerre.
MÉTIER : auror déchu.
ROLE PLAY : (open)


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mer 21 Juin 2017 - 12:37

@Rowan Bott merci. I love you

@Andromeda Black-Tonks ma cousine préférée. :héhé: I love you
merci beaucoup. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 12/12/2015
HIBOUX : 122
CREDITS : .wings + Beerus
AVATAR : Emma Roberts
PSEUDO : Nais
AGE : 24 printemps éclos sous une douce brise au parfum de fleurs
SANG : Mêlé, sang franco-anglais, sang souillé depuis des génération, sang de tolérance
ANCIENNE MAISON : Gryffondor, les braves et les courageux avec une pointe de réflexion en tant que chapeauflou
SITUATION : Célibataire, raide dingue de son neveu qui semble faite pour ne jamais se marier
IDÉOLOGIE : Proches des idées de l'Ordre qu'elle hésite à rejoindre
MÉTIER : Poursuiveuse chez les Flèches d'Appleby


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mer 21 Juin 2017 - 21:36

Très bon de choix de changement, Sirius est génial D'ailleurs le passage avec le départ de Sirius et la fêlure dans la voix de Regulus face à ce départ, j'ai trouvé ça touchant, ça montre tellement que Regulus au fond il n'était pas mauvais et qu'il voulait juste rendre fier les siens Et bien sur, rebienvenu ici :bril:

_________________
C’est l’heure de se réveiller à temps,
Pour ne pas plonger dans l’obscurité.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t698-the-french-touch-dubois

avatar
APARECIUM : 20/06/2017
HIBOUX : 165
CREDITS : ice and fire.
AVATAR : Avan Jogia.
DOUBLE COMPTE : Jonas, le fils oublié, papa d'une petite Pansy et Molly, la maman ours rouquine.
PSEUDO : SCHREAVE (Leslie).
AGE : vingt-et-une années, la jeunesse ternie.
SANG : une pureté implacable dont il se moque éperdument.
ANCIENNE MAISON : lui l'exception, destiné à devenir une vipère, réparti au sein des lions.
SITUATION : un célibat éternel dans lequel il se complait.
IDÉOLOGIE : membre de l'ordre du phénix, en guerre.
MÉTIER : auror déchu.
ROLE PLAY : (open)


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Mer 21 Juin 2017 - 21:51

@Alienor Dubois merci beaucoup I love you l'histoire de Regulus fait partie de celles qui m'ont le plus touchée en lisant les HP et je tenais à caser un peu dans mon histoire la dualité du perso via son affection pour son grand-frère, malgré les conflits. (à)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ❖ hear me roar
APARECIUM : 29/08/2006
HIBOUX : 1432
CREDITS : (c) money honey; tumblr.
AVATAR : Grant Gustin.
PSEUDO : Narcisse (Elodie).
AGE : Vingt-deux ans.
SANG : Mêlé, avec un héritage purement sorcier sur plusieurs générations.
ANCIENNE MAISON : Gryffondor, un atout aujourd'hui puisque les gens se méfient rarement de lui. Comme si être une ancienn ancien Lion l'empêchait d'être un Mangemort aujourd'hui.
SITUATION : Célibataire, sans jamais eu de relation vraiment sérieuse.
IDÉOLOGIE : Servant du Seigneur des Ténèbres, mais ce n'est pas les idées qui l'y nt poussé, mais sa soif de pouvoir et de connaissance.
MÉTIER : Propriétaire d'une boutique d'apothicaire sur le Chemin de Traverse, potionniste à ses heures perdues puisqu'il y vend aussi ses potions.
ROLE PLAY : Indisponible (Andrea, Rowan, Flynn, Erin).


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Ven 23 Juin 2017 - 19:30

Fiche validée.

J'ai toujours DÉTESTÉ Sirius pour son comportement envers Regulus, et ton passage à ce sujet m'a achevé, comme Alienor. Mais en même temps je suis trop contente que tu l'aies casé quelque part. :coeur:
Bref, Sirius te va comme un gant, tu as un talent pour la famille Black il faut croire.

_________________

hello karness my old friend. I've come to talk with you again Because a vision softly creeping Left its seeds while I was sleeping today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t52-hear-me-roar-dorea

avatar
APARECIUM : 20/06/2017
HIBOUX : 165
CREDITS : ice and fire.
AVATAR : Avan Jogia.
DOUBLE COMPTE : Jonas, le fils oublié, papa d'une petite Pansy et Molly, la maman ours rouquine.
PSEUDO : SCHREAVE (Leslie).
AGE : vingt-et-une années, la jeunesse ternie.
SANG : une pureté implacable dont il se moque éperdument.
ANCIENNE MAISON : lui l'exception, destiné à devenir une vipère, réparti au sein des lions.
SITUATION : un célibat éternel dans lequel il se complait.
IDÉOLOGIE : membre de l'ordre du phénix, en guerre.
MÉTIER : auror déchu.
ROLE PLAY : (open)


MessageSujet: Re: (I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)   Sam 24 Juin 2017 - 1:53

@Miles Bott merci beaucoup. I love you Contente que ça t'ai plu et oui, faut croire. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(I need advice) (Never mind I already did the stupid thing)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» 1.04 Where is my mind ?
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ? 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: what we want :: introduce yourself :: Sorciers validés-