AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Not all those who wander are lost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
APARECIUM : 05/01/2016
HIBOUX : 22
SANG : sang-mêlée
IDÉOLOGIE : Neutre parce qu'elle ne fait partie d'aucun camps mais cela ne l'empêche pas de haïr les mangemorts. Elle a pensée un joindre l’ordre un jour … mais elle n’est pas faite pour eux. Elle veut trop de sang, trop de douleur. Ils ne l’accepteraient pas


MessageSujet: Not all those who wander are lost    Mar 20 Juin 2017 - 22:01


- Ajeya Patil -
You are so brave and quiet i forgot you are suffering


› Identity Card
NOM › Patil. Un nom ordinaire aux syllabes étrangères. Un nom inconnu, ni source de souffrance, ni force d'espérance. PRÉNOM › Ajeya. « L’invincible » Quelle ironie. On lui a donné la force en cadeau de naissance et elle est aujourd’hui brisée. AGE › 25 ans OCCUPATION › Anciennement Langue de plomb au ministère, elle faisait partie de l’élite. Désormais elle travaille dans un bar sinistre dans l’allée des Embrumes SANG › Sang-mêlée. Sang-souillés diraient certains, elle s’en moque. Désormais son sang est le dernier de ses ennuis. Celui de ses ennemis est aussi rouge que le sien et il coulera bientôt sur le solANCIENNE MAISON ›Poufsouffle. La maison des loyaux, des patients. Elle a été fière d’en porter les couleurs pendant tant d’années. Désormais elle est certaine qu’elle fait honte à son ancienne maisonCAMP ›  Neutre parce qu'elle ne fait partie d'aucun camps mais cela ne l'empêche pas de haïr les mangemorts. Elle a pensée un joindre l’ordre un jour … mais elle n’est pas faite pour eux. Elle veut trop de sang, trop de douleur. Ils ne l’accepteraient pasSTATUT › Célibataire, elle est trop abîmée pour laisser approcher quiconque. Elle a trop peur. Elle a trop mal. ORIENTATION SEXUELLE › Bisexuelle.
Elle enlace hommes comme femmes pour oublierPARTICULARITÉ › none.



› You cannot teach an old dog new tricks
Elle est l’aînée d’une famille de trois enfants, très jeune elle a pris l’habitude de veiller sur son frère et sa sœur, tentant de les aider et de les soutenir du mieux qu’elle pouvait même si cela la poussait à se montrer trop autoritaire ≈ Ses parents sont arrivés en Angleterre quelques années après sa naissance seulement, Ajeya est née sur les bords du Gange ≈ Sa famille a toujours été aisée, heureusement puisqu'elle vit aujourd'hui en grande partie grâce à cet argent Sa répartition à Poufsouffle a été une grande surprise pour les siens ≈ mais Ajeya ne l'a jamais regrettée ≈ Elle a même été poursuiveuse pour son équipe et a un temps pensé à en faire sa carrière, avant de se rendre compte qu'elle n'avait tout simplement pas le niveau ≈ Elle a toujours mis un point d'honneur à avoir de bonnes notes pour donner un bon exemple à son frère et sa sœur ≈ Elle est devenue langue de plomb à cause d'une curiosité dévorante, quelque chose qu'elle regrette amèrement aujourd'hui. ≈ Car c'est ce métier qui attiré l'attention des mangemorts, c'est à cause de cela qu'elle a été placé sous impérium ≈ Ce furent des mois d'agonie, de terreur. Chaque secondes sans son libre-arbitre a tracé une cicatrice sur sa psyché ≈ Désormais il ne lui en reste plus grand chose ≈ Maintenant qu'elle a repris le contrôle de sa vie elle travaille en tant que serveuse. ≈ Mensonge, trahison, manipulation, elle s'en moque tant qu'elle obtient ce qu'elle veut. ≈ Elle est d'autant plus motivée à détruire les mangemorts qu'elle a deux adorables nièces, Padma et Parvati qu'elle compte bien protéger.

› thinking the world
Que pensez-vous de la valeur du sang ? Le sang est rouge. C'est tout ce qu'il y a à savoir pour elle. La pureté ne donne pas plus de valeur, les nés-moldus n'en ont pas moins. Comme toujours il y a les forts et les faibles mais ce n'est pas une question de sang. Uniquement de pouvoir. Elle-même de sang-mêlé elle ne s'inclinera jamais devant des sangs-purs. Devant personne. Ajeya a passé trop de temps le dos courbé pour un jour recommencer. Elle se sait capable d’anéantir des sangs-purs censés lui être "supérieurs". Ces folies autour du sang ne sont que de jolis mensonges racontés par d'anciennes familles qui veulent s'accrocher à des bribes de pouvoirs.

Que pensez-vous des Mangemorts et de l'Ordre du Phénix ?Elle n'est membre ni de l'un, ni de l'autre. Elle abhorre les mangemorts, responsable de sa souffrance, de son malheur. Chaque morceau brisée de sa psyché est de leur faute. Chaque vague de haine qui s'empare d'elle, résulte de leur monstruosité. Elle compte les voir souffrir. Les voir brûler. les voir mourir. Et ce peu importe les moyens à utiliser. Quant à l'Ordre ... elle aurait presque pu en faire partie. Un autre temps. Un autre lieu. Seulement désormais ils ne sont plus assez extrême pour elle. Ajeya ne veut pas la triomphante justice, la victoire du bien contre le mal. Elle veut vengeance.
Réclame du sang à corps et à cris. Elle est prête à tout pour obtenir ce qu'elle veut. Mais elle sait déjà qu'elle ferait tâche au sein de l'ordre. Emplie de bien trop d'obscurité pour être fiable.


Seriez-vous prêts à mourir pour vos idées ? Elle donnerait sa vie. Sans une seconde d’hésitation. De toute façon elle n’est déjà plus qu’une coquille vide et abîmée, ce n’est pas comme si ça vie avait de la valeur. Mais pour ses deux nièces qui ne sont encore que des bébés, elle se sacrifierait. Pour être sûre que personne n’aurait jamais à vivre ce qu’elle a vécu elle le ferait. Pour sa vengeance, pour son besoin irrepréssible de voir les mangemorts souffrir et pleurer, hurler et supplier elle le ferait. Ajeya veut leur douleur, elle en a besoin. Puisqu’ils ont tout détruit chez elle la vengeance est tout ce qu’il lui reste. Et il n’y a rien qu’elle ne ferait pas pour l’obtenir.


Le climat de la guerre à venir vous fait-il peur ? Pour elle la guerre n'est pas à venir. Pour elle la guerre a déjà commencé. La première bataille s'est jouée dans son esprit et elle l'a perdue. La laissant vaincue et brisée. Alors elle n'a pas peur.
Elle a si peu de choses à perdre et tellement à gagner. La guerre n'est pas à venir ; elle est déjà aux portes de la ville et il faut maintenant décider.
Ajeya sait déjà ce qu'elle fera. Ajeya sait déjà qu'elle se battra. Elle ne peut pas faire autrement. C'est tout ce qui lui reste



› behind the wizard
PSEUDO : Swanielle ÂGE : 21 ans FRÉQUENCE DE CONNEXION :aussi souvent que possible. AVATAR : Shay Mitchell

_________________
Darkness in my head
Somewhere in the end of all this hate,There's a light ahead.That shines into this grave that's in the end of all this pain.In the night ahead there's a light upon this,house on a hill. The dead are living still.Their intention is to kill and they will, they will › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 05/01/2016
HIBOUX : 22
SANG : sang-mêlée
IDÉOLOGIE : Neutre parce qu'elle ne fait partie d'aucun camps mais cela ne l'empêche pas de haïr les mangemorts. Elle a pensée un joindre l’ordre un jour … mais elle n’est pas faite pour eux. Elle veut trop de sang, trop de douleur. Ils ne l’accepteraient pas


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Mar 20 Juin 2017 - 22:01


- path of life -
OH, BUT MAYBE SOME THINGS WERE JUST MEANT TO BURN


› Now
Elle est assise à la fenêtre, le visage collé contre le verre froid. Dehors il pleut. Les nuages sombres se déchirent et laissent place à des éclairs qui frappent le sol de toutes leurs forces. Ajeya ne bouge pas. Ne sursaute pas. Ses yeux aussi noirs que l’oubli contemplent l’orage sans ciller. Il y a de la lassitude inscrits sur ses traits. De la colère aussi. Mais surtout un vide qu’on discerne en contemplant son visage. C’est une belle enveloppe Ajeya. Un corps souple et musclé à la peau dorée. Des cheveux épais aux reflets obscurs. Des traits exotiques. Une bouche charnue et des yeux profonds en amande, lumineux. Une belle enveloppe donc. Mais une enveloppe vide. Elle a l’air froide. Si froide. Ni douleur ni impuissance sur son visage. Seulement un néant à en faire frissonner les plus endurcis. Quelque chose qui confine au désespoir. Qui caresse la folie. C’est une poupée brisée Ajeya. Un jouet cassé. Elle a beau tenter de se reconstruire il y a des fissures qui s’ouvrent toujours plus profondément. Le masque qu’elle essaye de s’imposer finit toujours par craquer. Par se détruire.

Et la folie revient. La douleur aussi. Ses compagnes de routes qui la heurtent et la blessent sans pitié.

Mais elle s’y accroche Ajeya. Comme deux amies qu’elle a trop peur d’abandonner. C’est tout ce qu’elle connait désormais. Tout ce qui lui reste. Et elle à peur de tout perdre si elle venait un jour à les abandonner. Ce qui est stupide finalement. Elle n’a déjà plus rien. Que pourrait-elle bien perdre de plus ? La jeune femme rejette la tête en arrière. Ses cheveux noirs tombent sur le siège derrière elle. Un rideau d’ébène. Ses ongles s’enfoncent dans sa paume. Lentement. Jusqu'à ce que vienne perler son sang incarnat, jusqu'à ce qu’il ruissèle doucement contre sa peau dorée. Que la douleur fasse reculer les ombres. Qu’Ajeya respire enfin. Ses paupières papillonnent. Son regard se fait lourd, presque endormi. Des promesses de sang et de vengeance au milieu des orbes sombres. Et elle essaye de se rappeler. De se souvenir.

Comment en est-elle arrivée là ?

›Dear chidlhood
«  Une main sur son visage. Chaude. Rassurante. Accompagnée du visage bienveillant de son père qui lui sourit doucement. » On doit y aller. Veille sur tes frères et sœurs d’accord ? » L’enfant qu’elle est acquiesce d’un mouvement doux. Elle a l’habitude, cela ne la dérange pas. Elle n’est pas beaucoup plus âgée qu’eux pourtant. Deux ans de plus que son petit frère. Quatre ans de plus que sa petite sœur. Ce n’est rien. Mais il faut bien que quelqu’un prenne soin d’eux. Et ses parents ne peuvent pas. Chaque jour ils travaillent. Triment du mieux qu’ils peuvent pour donner à leurs enfants tout ce dont ils ont besoin. Tout ce dont ils ont envie. Ils sont épuisés et même Ajeya du haut de ses sept ans peut le comprendre. Il n’y a pas de repos pour eux. Ils n’en ont pas les moyens. Avec trois jeunes enfants en bas-âge ils doivent trouver un moyen de se faire de l’argent.

Ils sont tous les deux jeunes. Parfois Ajeya entend sa mère murmurer à l’homme qu’elle a épousé « qu’ils se sont lancés trop tôt » souvent c’est le début de la dispute. La même à chaque fois. Ajeya ne la comprends pas très bien. Pas vraiment. Souvent sa mère dit qu’ils se sont précipités. Qu’ils auraient du attendre. Rester en Inde un peu plus longtemps. C’est à ce moment que son père se met à hurler. Il crie qu’ils n’avaient pas le choix. Que ce n’est pas sa famille à lui qui ne tolérait pas leur mariage, ni la naissance d’Ajeya. Que ce n’était pas sa famille à lui qui les avaient rejetés, le faisant renvoyer de son travail. Puis souvent il s’effondre. S’excuse d’une voix remplie de larme. Murmure que tout est de sa faute. Demande à son épouse si elle regrette de l’avoir épousé. S’excuse de ne pas pouvoir lui donner tout ce qu’elle mérite. Et souvent la mère d’Ajeya se met à pleurer à son tour. Se penche à ses côtés pour lui murmurer que ce n’est pas de sa faute. Pour l’enlacer et lui dire qu’elle l’aime.

Et Ajeya ne comprends pas pourquoi. Ils s’aiment mais se disputent. Se déchirent. Elle demande parfois, d’une voix hésitante, en faisant semblant de se moquer de la réponse. Demande s’ils sont malheureux. Pourquoi ils ne cessent de crier.  Alors on lui répond. On lui dit que parfois même l’amour n’est pas suffisant. Que ce n’est la faute de personne. C’était leur choix. Ils s’aiment. S’aimeront toujours. Mais cela ne rend pas tout simple. Puis ils s’en vont de nouveaux. Son père lui demande d’être sage. Et sa mère l’embrasse doucement, un sourire sur les lèvres et de la tristesse dans les yeux. Une autre chose qu’Ajeya ne comprend pas.

Comment peut-on sourire et être triste ?

›Bittersweet Memories
Le souvenir change soudain. Evolue. Ajeya est plus loin. Ni tout à fait une femme ni plus vraiment une enfant. Elle danse au milieu du temps de l’insouciance et de la liberté. Le temps perdu. Le temps rêvé. Celui qu’elle regrette mais qu’elle est bien incapable de retrouver. Ses poings se crispent, la nostalgie empli son visage. Qu’elle est sotte de ne pas avoir savouré ce qu’elle possédait. Elle a touché le bonheur du bout des doigts Ajeya. Et c’est de sa faute si elle ne l’a pas saisit.

« Ajî, viens avec nous on va être en retard ! » La voix cogne à ses oreilles, un peu trop stridente. Elle vient d’une rousse aux yeux sombre qui la contemple un sourire sur le visage. Une amie. Ajeya sourit à son tour, ramène ses cheveux derrière son oreille, parfaitement désinvolte. Se dirige d’un pas dansant vers l’extérieur. Elle est a cet âge béni ou elle oscille entre l’enfance et l’âge adulte.  Ou elle rêve d’indépendance mais souhaite que tout soit pris en charge pour elle. Elle est jeune Ajeya. Et le monde devrait s’ouvrir à elle de façon brillante. Ils lui donnent tous un brillant avenir à la brune, professeurs comme camarades. Ajeya est l’image même de l’élève sérieuse et agréable. Souriante quand il le faut. Sérieuse le reste du temps.

Assez serviable pour aider ses camarades. Assez discrète pour ne pas se mêler de ce qui ne la regarde pas. Suffisamment calme et bien élevée pour que personne n’ait l’envie de regarder ce qui se cache sous la surface douce de son sourire. Et c’est exactement ce qu’ Ajeya recherche. Parce qu’il y a quelque chose en elle. Une envie de rébellion qui bouillonne et qu’elle ne comprend pas très bien. Elle a tout ce que l’on pourrait souhaiter Ajeya. Des parents aimants. D’adorables frères et sœurs. Une vie loin de la peine et des problèmes. Des notes plus que convenables. Des amis prêts à la soutenir. Que pourrait-elle souhaiter de plus ? Rien. Absolument rien elle en est consciente. Et pourtant la jeune fille est insatisfaite. Il y a quelque chose qui cogne en elle. Un appel qu’elle ne comprends pas vraiment. Qui la pousse à toujours en faire plus. Aller plus loin. Et c’est quelque chose qui la terrifie Ajeya. Sans trop savoir pourquoi. Parce qu’elle ne se comprend plus. Une part d’elle-même lui échappe déjà. Et ce n’est pas normal. Certainement pas. »

›The Beginning
« Félicitation pour ce nouveau poste Miss Patil, vous l’avez mérité, vraiment. » Ajeya sourit doucement, se fend d’une phrase polie pour le collègue qui l’a ainsi félicité. Au fond elle est bien d’accord avec lui. Ce travail elle l’a amplement mérité. Des heures de travail acharné pour apprendre tout ce qu’il fallait, se préparer à tout ce que l’on pourrait attendre d’elle. Elle n’a rien mis de côté. Eloigné sa famille et ses amis uniquement pour obtenir ce qu’elle voulait. Un poste de Langue-de-Plomb au ministère. Elle s’est convaincu qu’elle en avait besoin Ajeya. Que cela l’épanouirait. Parce qu’il y a toujours cette impatience qui bout en elle. Ce besoin qu’elle ne conçoit pas tout à fait mais qui s’enracine chaque jour un peu plus profondément au cœur de son âme.

Cet appel qui la torture et la ronge un peu plus de jour en jour.

C’est un murmure constant qui s’enroule dans ses oreilles, contre son cœur. Un murmure qui s’est transformé en cri aux cours des années. Ajeya n’est pas satisfaite de sa vie. Elle est devenue ambitieuse pour satisfaire cet étrange besoin. Elle s’est dit qu’en s’occupant suffisamment elle oublierait la cause de cet ennui qu’elle ressent sans savoir pourquoi. Et qu’aurait-elle pu trouver de mieux que Langue-de-Plomb ? Tant de secrets, de mystères à révéler. Un monde nouveau à découvrir, une connaissance sans limite dont se repaitre. Pour la première fois depuis longtemps elle se sent plus sereine Ajeya. Comme si elle avait enfin achevé quelque chose d’essentiel. Et peut-être est-ce le cas. Enfin elle fait plus d’efforts pour ceux qui l’entourent à nouveau. Essaye de rattraper le temps perdu du mieux qu’elle peut.

Mais ils ne lui en veulent pas. Elle le sait. Les siens sont bien meilleurs qu’elle finalement. Ils comprennent. Ils acceptent. Ses parents lui disent que ce n’est que trop normal. Qu’après avoir pris soin de son frère et de sa sœur pendant tant d’années elle mérite d’avoir quelque chose qui n’est rien qu’à elle. Et Ajeya se dit qu’il s’agit peut-être de cela finalement. Obtenir quelque chose par elle-même. Et uniquement pour elle-même. Pas de partage cette fois. Personne à surveiller et pour qui s’inquiéter jour et nuit. Juste elle. Elle se montre égoïste pour la première fois de sa vie Ajeya. Et c’est un soulagement. Libérateur. A ce moment précis elle a tout ce qu’elle veut Ajeya. Là elle pourrait être heureuse. Aurait pu.

Mais ce n’est pas de sa faute si on lui à pris n’est-ce pas ? »

›The Void
« Impero » le sort est prononcé d’une voix calme. Presque sereine. Comme si de rien n’était. Mais pendant une seconde Ajeya veut hurler, crier la rage et le désespoir qui l’envahit soudain. Puis la seconde passe, elle se sent soudain immergée dans un nuage, calme, désintéressée. Les mots que l’homme veut entendre jaillissent de sa bouche les uns après les autres. Tout va bien. Après tout il demande, elle n’a qu’à obéir pas vrai ? Tout va bien. Il le dit lui-même ; Ce ne sont que des informations. Tout cela ne peut être qu’inoffensif n’est-ce pas ? Elle ne sait plus. Plus vraiment. Tout ce qu’elle sait c’est qu’elle n’arrive pas à arrêter de parler. Après de longues minutes, on la renvoi chez elle.

Intacte. Et pourtant brisée.

Les jours s’écoulent les uns après les autres. Terriblement similaires. Tout lui apparait comme surgit d’un brouillard. Parfois, parfois elle semble prise d’un sursaut. Parfois une voix familière crève la brume qui l’entoure pour la conjurer de se réveiller. De se battre. Et parfois Ajeya a presque envie d’écouter. Mais la voix disparait trop vite, fugitive, et Ajeya continue son rêve éveillé. Elle avance un pied après l’autre, une marionnette suspendue aux ordres d’un mangemort. Mais cet état ne dure pas non plus. La bienheureuse inconscience s’épuise très vite. L’esprit d’Ajeya cesse soudain de s’embrumer. De se tromper. La voix revient toujours. Plus forte que jamais. Et au fur et à mesure Ajeya arrive à réaliser. Cette voix c’est la sienne. Ce cri sans fin c’est celui de son esprit meurtri. Celui qui la supplier de se lever. Et Ajeya réalise enfin. La stupeur se termine.

Mais la liberté est bien loin.

Comprendre n’est pas assez. Elle est trop faible pour se libérer Ajeya. Pour se débattre. Elle ne peut faire qu’essayer. Son esprit est prisonnier de son corps, elle ne peut pas changer ce qu’elle doit faire. Ce qu’elle doit dire. Elle veut hurler, elle veut crier. Mais rien de tout ça. Elle se débat entre les murs de sa prison. Écorche son esprit. Abîme son âme. Déchire ses pensées. Nul ne peut comprendre cette abomination, autres que ceux qui l’ont vécu. C’est une poupée de chiffon, elle bouge au gré des désirs du marionnettiste qui l’utilise. Incapable de vraiment s’exprimer. De murmurer un appel à l’aide. Captive de la pire façon qui soit. Sans espoir de s’échapper. Des chaines d’acier s’enroule autour de sa psyché abîmée et chaque fois qu’Ajeya tente de se débattre les cruelles ronces s’enfoncent un peu plus, aggravant les débats.

Cela a duré des jours. Des semaines. Et plus le temps s’est écoulé, plus la jeune femme à glissé vers les portes de la folie. L’impuissance, la peur et la rage mélangées dans un mélange détonnant, suffisant pour détruire l’être le plus sain du monde. Elle a été écartelée elle. Des prémices de sa rébellion ont du se lire sur son visage. Parfois l’homme riait en la regardant. « Sa petite poupée cassée » comme il l’appelait. Ravi qu’il était de posséder cette toute puissance sur le mental de quelqu’un. Ajeya se rappelle encore avec délectation son premier soubresaut, son premier mouvement instinctif qu’elle a eu lorsqu’enfin elle a réussi à se libérer du sort. Planter ses dents dans sa gorge . Un minuscule mouvement, facile à réaliser, impulsif. Trop de haine et de douleur contenue. Il fallait bien l’expurger. Un geste animal, primitif, celui de tuer pour se défendre. Peu importe comment.

Et qu’il était bon le goût du sang contre ses dents.

›Now
Ses paupières se rouvrent. Disparu l’air endormi, ses traits se durcissent, empli d’une surprenant acuité. Tant de souffrance. De désespoir. Pour rien. Elle est cassée désormais, elle-même le sait. Mais elle ne sait pas se réparer. Personne ne le peut. A dire vrai elle ne sait même pas si elle le veut. Vengeance. Voila ce qu’Ajeya réclame à corps et a cris. Voila ce pourquoi elle supplie. Parce que c’est tout ce qui lui reste. Elle n’a pas pu garder son poste de Langue-de-Plomb. Trop de souvenirs. Trop de peur à chaque fois qu’elle s’engageait dans les couloirs familiers. Elle a du abandonner ce rêve.

Au lieu elle sert de pauvres ivrognes dans un bar de mauvaise réputation. Quel douloureux présent pour elle qui possédait un si bel avenir. Elle s’est éloignée des siens. Par peur d’en faire des cibles. Et plus simplement parce qu’elle ne sait plus comment communiquer avec eux. La vie normale n’a plus de sens pour elle. Faire semblant de s’intéresser à leurs ennuis est impossible. Dès qu’elle ferme les yeux elle est de nouveau prisonnière et la panique la saisit. Ils ne peuvent pas comprendre. Et elle ne veut pas leur faire du mal. Alors elle reste loin d’eux. Vient parfois voir ses bébés de nièces. Les serrer dans ses bras. Puis elle repart comme une ombre. Parce qu’elle ne peut plus vraiment faire partie de cette famille qu’elle a tant aimée. C’est ainsi.

Ne reste que sa revanche alors. Elle chasse Ajeya, ment, manipule. Elle veut le sang de mangemort et pour cela elle prête à tout. Même à vendre son âme.

Après tout elle n’en a déjà plus..


_________________
Darkness in my head
Somewhere in the end of all this hate,There's a light ahead.That shines into this grave that's in the end of all this pain.In the night ahead there's a light upon this,house on a hill. The dead are living still.Their intention is to kill and they will, they will › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Hello Kitty
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 784
SANG : mêlé
IDÉOLOGIE : neutre mais commence à sombrer du côté obscur


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Mar 20 Juin 2017 - 22:03

Oh une Patil et Pouffsouffle

Bienvenue :bril:

_________________
maybe I'm scared
You said no one ever leaves. •• ALASKA (a cure of wellness)




Rowan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 137
SANG : née moldue, rejetée de sa famille elle s'est battue pour montrer qu'elle avait sa place. aujourd'hui cela n'a plus d'importance.
IDÉOLOGIE : engagée dans l'Ordre du Phoenix depuis qu'on lui en a parlé, il lui était impossible de ne pas se battre pour sa liberté.


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Mar 20 Juin 2017 - 22:17

oh une patil :bril: trop bon choix I love you
bienvenue et bonne chance pour ta fiche :han:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t687-when-you-re-going-through-hell-keep-going-lily

avatar
our roots go deep
APARECIUM : 10/12/2015
HIBOUX : 237
SANG : mêlé, renouvelé
IDÉOLOGIE : l'ordre avec un grand o, et celui du phénix par extension. il soutient la ministre bien qu'il la juge trop passive


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Mar 20 Juin 2017 - 22:37

Plop !
C'est Thy de TBT Arrow
On pourra se trouver un lien entre blaireaux ! En attendant, courage pour la suite

_________________

“I don't think you're right for him, Think of what it might have been if we Took a bus to Chinatown, I'd be standin' on canal and Bowery, She'd be standin' next to me”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t711-fade-out-lines

avatar
bang bang, you shot me down
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 579
SANG : mudblood, il est traqué, on veut l'éliminer
IDÉOLOGIE : neutre, pour le moment il compte sauver sa peau


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Mar 20 Juin 2017 - 22:44

L'avatar et la famille Smile
Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche !

_________________

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. you deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t675-did-you-see-the-flares-in-the-sky http://des-astres.tumblr.com/

avatar
turn the pain into power
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 435
SANG : de sang-pur, d'la pire espèce selon certains.
IDÉOLOGIE : ordre du phénix, comme tous les membres de sa famille ou comparses avant elle ; pourtant, depuis la supposée trahison d'Andromeda, son besoin de faire cavalier seul afin de la ramener au bercail se fait cruellement sentir.


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Mar 20 Juin 2017 - 22:49

shay + une patil :coeur: les choix divins I love you
bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche

_________________

"and the freedom of falling" ; there is a swelling storm and I’m caught up in the middle of it all, and it takes control of the person that I thought I was, the girl I used to know. but there is a light in the dark and I feel its warmth in my hands, in my heart but why can’t I hold on ? 'cause it comes and goes in waves, it always does. we watch as our young hearts fade into the flood, and the freedom of falling and the feeling I thought was set in stone, it slips through my fingers and I'm trying hard to let go but it comes and goes in waves. @dean lewis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t692-weasley-unbroken

avatar
APARECIUM : 03/12/2015
HIBOUX : 157
SANG : pur.
IDÉOLOGIE : neutre. officieusement désabusée par le climat qui règne au sein de la communauté magique, elle n'a qu'une idée en tête : assurer un avenir sécurisé à sa fille.


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Mer 21 Juin 2017 - 1:07

une patil
bienvenue parmi nous ! :han:

_________________
  

we're no strangers to love, you know the rules and so do I, a full commitment's what I'm thinking of. You wouldn't get this from any other guy, I just want to tell you how I'm feeling, gotta make you understand. We've known each other for so long, your heart's been aching but you're too shy to say it. Inside we both know what's been going on, we know the game and we're gonna play it, and if you ask me how I'm feeling don't tell me you're too blind to see, never gonna give you up rick astley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
kill 'em with kindness
APARECIUM : 03/12/2015
HIBOUX : 307
SANG : Mêlé, ses racines moldues remontent à sa grand-mère maternelle.
IDÉOLOGIE : Neutre, en réalité, mais Andrea a rejoint les mangemorts pour se venger de la mort de son père.


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Mer 21 Juin 2017 - 8:07

bienvenue I love you
j'adore la citation de ton titre :coeur:

_________________

In the art of war, if you know the enemy and know yourself, you need not fear the approaching battles. But if you know only yourself and not the enemy, for every victory, there will also be defeat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
hello darkness, my old friend
APARECIUM : 14/05/2017
HIBOUX : 136
SANG : mêlé, entre deux eaux.
IDÉOLOGIE : la pureté du sang n'a pas de valeur pour lui, mais la crainte de la magie noire et de la mort l'a conduit à devenir fidèle à voldemort et à porter sa marque.


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Mer 21 Juin 2017 - 10:00

ce personnage et ce choix de vava :coeur:
j'approuve tellement
bienvenue I love you

_________________


    ARE YOU A MAN OR A MONSTER?
    Peter is built of slightly bruised knuckles tapped against oak tables and glass upon glass of butterbeer. He’s built of bad jokes and picnics in unusual places. He smells like butterscotch and the faintest touch of iron and wine. He is observant and he gives the best advice when no one asks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t677-murderer#13591

avatar
Vers les sommets par des chemins étroits
APARECIUM : 19/06/2017
HIBOUX : 397
SANG : pur, mais celui des autres ne lui importe que peu.
IDÉOLOGIE : il n'y a pas lieu pour les hommes de s'abaisser à un tel conflit. Antarès est du côté des innocents.


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Jeu 22 Juin 2017 - 0:09

J'adore ton vava ! I love you
Bon courage pour ta fiche

_________________
A FLEETING DREAM
Tu réclamais le soir ; il descend, le voici : une atmosphère obscure enveloppe la ville, aux uns portant la paix, aux autres le souci.

© Frimelda

Absence totale du 1er au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t702-antares-rosier-science-is-the-poetry-of-reality

avatar
ADMIN ❖ hear me roar
APARECIUM : 29/08/2006
HIBOUX : 1279
SANG : Mêlé, avec un héritage purement sorcier sur plusieurs générations.
IDÉOLOGIE : Servant du Seigneur des Ténèbres, mais ce n'est pas les idées qui l'y nt poussé, mais sa soif de pouvoir et de connaissance.


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Ven 23 Juin 2017 - 18:49

Trop contente de revoir ce personnage. :bril:
Rebienvenue à la maison. :coeur:

_________________

full moon. I see the bad moon rising. I see trouble on the way. I see earthquakes and lightnin'. I see bad times today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t52-hear-me-roar-dorea

avatar
APARECIUM : 05/01/2016
HIBOUX : 22
SANG : sang-mêlée
IDÉOLOGIE : Neutre parce qu'elle ne fait partie d'aucun camps mais cela ne l'empêche pas de haïr les mangemorts. Elle a pensée un joindre l’ordre un jour … mais elle n’est pas faite pour eux. Elle veut trop de sang, trop de douleur. Ils ne l’accepteraient pas


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Ven 23 Juin 2017 - 21:54

merci à tous pour vos petits mots c'est adorable

thyb >> of course qu'on trouvera un lien je suis ravie de te retrouver ici

Andrea >> merci ** je suis une grande fan du seigneur des anneaux dooonc j'ai pas pu m'en empêcher

Miles >> merci !! Je suis ravie d'être de retour !! Logiquement ma fiche sera repostée demain ou après-demain, je dois avouer qu'en ce moment je me prépare pour ma soutenance de mémoire donc c'est un peu ric-rac mais j'ai hâte de pouvoir de nouveau rp avec tout le monde !

_________________
Darkness in my head
Somewhere in the end of all this hate,There's a light ahead.That shines into this grave that's in the end of all this pain.In the night ahead there's a light upon this,house on a hill. The dead are living still.Their intention is to kill and they will, they will › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
En ligne
APARECIUM : 27/02/2016
HIBOUX : 652
SANG : Mêlé
IDÉOLOGIE : Officiellement traitre à l'Ordre


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Lun 26 Juin 2017 - 11:51

Re bienvenue du coup ^^ j'adore l'histoire il faudra qu'on se trouve un lien, si tu veux bien

_________________
If we keep pretending well
Perhaps others will be heroes in our name. Perhaps we will both be stories. And may those stories never end. by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t551-le-plus-beau-voyage-est-celui-qu-on-n-a-pas-encore-fait

avatar
APARECIUM : 05/01/2016
HIBOUX : 22
SANG : sang-mêlée
IDÉOLOGIE : Neutre parce qu'elle ne fait partie d'aucun camps mais cela ne l'empêche pas de haïr les mangemorts. Elle a pensée un joindre l’ordre un jour … mais elle n’est pas faite pour eux. Elle veut trop de sang, trop de douleur. Ils ne l’accepteraient pas


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Lun 26 Juin 2017 - 14:04

oooh merci c'est trop gentil :bril: et évidemment que je veux un lien avec plaisir :han:

_________________
Darkness in my head
Somewhere in the end of all this hate,There's a light ahead.That shines into this grave that's in the end of all this pain.In the night ahead there's a light upon this,house on a hill. The dead are living still.Their intention is to kill and they will, they will › © alaska.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
APARECIUM : 12/12/2015
HIBOUX : 119
SANG : Mêlé, sang franco-anglais, sang souillé depuis des génération, sang de tolérance
IDÉOLOGIE : Proches des idées de l'Ordre qu'elle hésite à rejoindre


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Lun 26 Juin 2017 - 15:22

Shay pour une Patil c'est juste un choix parfait Bienvenue ici en tant que tata d'une future gryffondor qui claque et d'une serdaigle tout aussi génial

_________________
C’est l’heure de se réveiller à temps,
Pour ne pas plonger dans l’obscurité.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t698-the-french-touch-dubois

avatar
ADMIN ❖ hear me roar
APARECIUM : 29/08/2006
HIBOUX : 1279
SANG : Mêlé, avec un héritage purement sorcier sur plusieurs générations.
IDÉOLOGIE : Servant du Seigneur des Ténèbres, mais ce n'est pas les idées qui l'y nt poussé, mais sa soif de pouvoir et de connaissance.


MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    Lun 26 Juin 2017 - 17:16

Fiche validée.

J'adore l'idée d'un personnage qui a été soumis à l'impero et en ressort avec des séquelles, ça peut donner des trucs tellement cools. Et la mention de Padma et Parvati...
A titre d'indication (car il y a sans doute plus d'un bar miteux sur l'allée des embrumes, mais ça peut être bien de le savoir) Colette parle de "la Couronne brisée" dans sa fiche (invention de son crû il me semble) si tu veux voir ça avec elle (elle était employée au Ministère aussi en plus, voilà voilà). I love you

_________________

full moon. I see the bad moon rising. I see trouble on the way. I see earthquakes and lightnin'. I see bad times today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t52-hear-me-roar-dorea

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Not all those who wander are lost    

Revenir en haut Aller en bas
 

Not all those who wander are lost

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Messaline Martinsson ~ "Not all those who wander are lost..." [finie]
» (andrea) not all those who wander are lost.
» Not all those who wander are lost ◊ Ajeya
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: what we want :: introduce yourself :: Sorciers validés-