AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(ted, meda / flashback), me and my broken heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
turn the pain into power
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 670
CREDITS : av+ lolitaes, everything else+ phanus.
AVATAR : Holland Roden.
PSEUDO : penthésilée.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : de sang-pur, d'la pire espèce selon certains.
ANCIENNE MAISON : ravenclaw — "or yet in wise old Ravenclaw, if you've a ready mind, where those of wit and learning, will always find their kind."
SITUATION : célibataire, coeur épris, chaotique et furieuse.
IDÉOLOGIE : ordre du phénix, comme tous les membres de sa famille ou comparses avant elle ; pourtant, depuis la supposée trahison d'Andromeda, son besoin de faire cavalier seul afin de la ramener au bercail se fait cruellement sentir.
MÉTIER : propriétaire d'un petit salon de thé sur le Chemin de Traverse, sobrement dénommé "Beans & Frogs".
ROLE PLAY : alastor + phanès (1) + andrea + weasley family + andromeda (flashback) + ted, meda (flashback) + golden quatuor (flashback) + corban + phanès (2)


MessageSujet: (ted, meda / flashback), me and my broken heart. Dim 2 Juil 2017 - 22:21



me and my broken heart
Oh brother, I can't, I can't get through, I've been trying hard to reach you 'cause I don' know what to do. Oh brother, I can't believe it's true I'm so scared about the future, and I wanna talk to you. Oh, I wanna talk to you. You can take a picture of something you see In the future where will I be ? You can climb a ladder up to the sun Or a write a song nobody has sung, Or do something that's never been done. Are you lost or incomplete ? Do you feel like a puzzle, you can't find your missing piece ? Tell me, how do you feel ? Well, I feel like they're talking in a language I don't speak And they're talking it to me. So you take a picture of something you see In the future where will I be ? You can climb a ladder up to the sun, Or write a song nobody has sung Or do something that's never been done. ~ talk,
coldplay
.


Incompatibles. Ce mot lui reste en travers de la gorge alors qu'elle fuit Alastor, abandonnant derrière elle son bagage de fantasmes et d'idées salvatrices. Daisy Weasley était sûre pourtant – sûre de son coup, sûre de l'avoir finalement après avoir passé les deux dernières années à ronger son frein en attendant le moment le plus propice pour approcher son ami et aborder ses sentiments de la manière la plus délicate possible. Mais non ; elle n'est rien de plus qu'un obstacle entre lui et son destin, sa putain de carrière dont, ni plus ni moins, elle se carre comme de l'an quarante. Elle a prétendu comprendre, elle a hoché la tête et a forcé son sourire. Mais force est de constater qu'elle se contrefout de cet avenir d'auror qui attend Alastor au tournant et, bien égoïstement dans les méandres de cette rancune ardente, elle aimerait qu'il se plante et revienne vers elle en rampant, implorant son pardon et ses bonnes grâces. Cette pensée l’écœure, elle se dégoûte, mais c'est ce qui la ronge – il l'a rejetée, et elle ne parvient pas à l'accepter.

Alors, Daisy se traîne lentement dans les couloirs de Poudlard, l'âme d'une adolescente en peine qui ne parvient pas à atténuer la douce colère qui anime ses nerfs. Pourquoi est-ce que tout a été aussi aisé entre Andromeda et Ted ? Elle les envie, elle les jalouse, elle voudrait avoir la même chose qu'eux ; mais de leurs caractères respectifs, elle n'en a que des bribes. Peut-être qu'elle n'aurait pas été en position de faiblesse si elle avait été moins à la recherche de ce conflit permanent dont elle semble s’enivrer au quotidien ; spécialement avec Alastor. Son ventre est secoué par un spasme douloureux, la ramenant sans difficulté au sein de cette réalité à laquelle elle essaie d'échapper. Elle aime Alastor, ça l'anime, ça la rend folle. Elle sent tous ses sens se mettre en éveil lorsqu'il la frôle ; et la réciprocité est là, il le lui a dit à demi-mot. Mais ils sont incompatibles. Mon cul, songe Daisy, aussitôt secouée par une fureur sous-jacente. Ses prunelles claires se portent alors sur le parc qu'elle contourne, et repère la tignasse d'ébène d'Andromeda Black, toujours flanquée de son Ted. Daisy esquisse un fin sourire, sincère et toujours un peu ébahie par cet amour qui électrise l'air dès qu'elle s'y approche de trop près, mais ça fait mal. Ca fait toujours un peu mal de voir ce que d'autres ont, et qu'elle n'aura probablement jamais.

Daisy se rapproche de ses comparses, s'apercevant au dernier moment que ces derniers ont organisé un petit picnic, fêtant le retour des beaux jours de la manière la plus festive et intime possible. Elle s'aperçoit que le chêne sous lequel ils sont installés est relativement loin de tout signe de vie, les autres étudiants préférant le cœur de ce parc, où toutes les activités s'organisent. Mais elle ne s'arrête pas ; elle n'en a pas l'occasion, et elle n'a pas le cœur à faire demi-tour même si son arrivée va tomber comme un cheveu dans la soupe (et Ted ne manquera certainement pas de le lui faire remarquer plus tard). « Yo, les moldus. » est la phrase qui marque son arrivée, alors qu'elle s'affale près du petit panier de picnic, farfouillant afin d'y trouver quelque chose d'intéressant ; elle préfère ne pas les regarder, ne pas affronter ces regards intrigués ou venimeux. Et la honte badigeonne ses pommettes de rouge. Comment leur dire que j'ai été renvoyée sur les roses ? « Vous passez un bon moment ? Oh, et bien entendu, si vous souhaitez faire des cochonneries dans la minute, n'hésitez pas à m'le dire, j'irai volontiers me noyer dans le lac pour vous laisser un peu plus de place. » toujours sans les regarder, elle lâche un grognement, tandis que ses mains continuent à triturer les différents produits qu'elle trouve. Elle préfère s'insurger du manque de choix plutôt que de son premier échec sentimental. Mais c'est dur de la fermer, ou de ne pas être enveloppée de ce côté irrémédiablement dramatique qui lui colle à la peau.

_________________

"and the freedom of falling" ; there is a swelling storm and I’m caught up in the middle of it all, and it takes control of the person that I thought I was, the girl I used to know. but there is a light in the dark and I feel its warmth in my hands, in my heart but why can’t I hold on ? 'cause it comes and goes in waves, it always does. we watch as our young hearts fade into the flood, and the freedom of falling and the feeling I thought was set in stone, it slips through my fingers and I'm trying hard to let go but it comes and goes in waves. @dean lewis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t692-weasley-unbroken

avatar
APARECIUM : 28/06/2017
HIBOUX : 26
CREDITS : (c) ava:? ; gif:meda<3 ; signa:bat'phanie ; lyrics:dire straits
AVATAR : Richard Madden
PSEUDO : Brenda
AGE : 29 ans
SANG : Né-moldu, fasciné par le meilleur du monde moldu et le meilleur de l'univers sorcier
ANCIENNE MAISON : Gryffondor, chez les braves impulsifs, courageux et loyaux
SITUATION : Marié à Andromeda Black, père de Nymphadora, dévasté par la trahison de son épouse
IDÉOLOGIE : Ordre du Phénix, par pur désir de vengeance et parce que son ascendance le place dans ce camp par défaut
MÉTIER : Tireur d'élite de baguette magique, fidèle au ministère comme à l'ordre
ROLE PLAY : 3/5 ; disponible


MessageSujet: Re: (ted, meda / flashback), me and my broken heart. Mar 4 Juil 2017 - 19:48

Même un cheveu dans la soupe aurait été bien plus délicat que l’arrivée de Daisy Weasley, véritable tornade de flamme, dans le petit havre de paix qu’Andromeda et Ted s’étaient efforcés de construire. Le cheveu, on le repère –surtout roux-, on l’attrape, on le retire, et on n’en parle plus. Dans le cas de la Serdaigle, c’était bien plus compliqué que ça : Ted savait d’avance qu’il lui serait difficile de se débarrasser de ce chewing-gum gluant qu’était la rouquine. Pour couronner le tout, elle débarquait au moment propice où le couple se chauffait, las de roucoulements et de niaiseries en tout genre et en quête de sensations un peu plus enivrantes et torrides. Pas au milieu du parc, évidemment, ni même sous ce chêne, exposé au public de Poudlard, mais bon…

Malgré la frustration de Ted, qui dut abandonner les baisers d’Andromeda à contre-cœur, le Gryffondor ne manqua pas de constater le ton amer de Weasley. Quant à son sarcasme dégoulinant, ce n’était ni plus ni moins qu’un signal évident de sa tristesse ou/et de sa fureur. Alerte problèmes. Le garçon la connaissait par cœur. Si un amour puissant et dévastateur le poussait vers Andromeda, Ted restait avant tout lié par une relation plus que fusionnelle à Daisy. Leurs caractères explosifs avaient beau être incompatibles, ils s’étaient toujours soutenus et s’étaient rapprochés au fil des années. Mieux encore : Tonks pouvait la ressentir, comme deux entités ne faisant qu’une, mais séparées physiquement. Ils se comprenaient sans même se regarder… Mais visiblement, pas aujourd’hui, puisque l’étudiant mit les deux pieds dans le plat. « Daisy… et si on reportait ce meeting imprévu ? Si c’est si urgent, va voir Alastor, je pense qu’il est libre. » Parce qu’eux, Ted et Meda, n’étaient pas libres. Hors de question d’écourter ce rencard alors qu’il prenait un si bon chemin. Pas même pour cette tête de poil de carotte. Bros before hoes ? Not today, pour Ted.

Le problème, c’était qu’Alastor restait la réponse du pourquoi de la venue subite de Daisy. Ted était à mille lieux de penser que la rouquine, motivée par la stupide idée d’étaler ses sentiments, était allée voir le blondinet pour lui faire sa déclaration. Et qu’elle s’était mangée un vent plus que glacial : polaire. Si en temps normal, la curiosité de savoir ce qui lui était arrivée, l’envie de la réconforter et de lui répondre que tout irait bien l’auraient animé, pour l’heure, le désir de la voir déguerpir se faisait plus important. Ted était incapable de chercher à comprendre le chagrin de la Serdaigle, pas alors que Meda avait glissé une main sous sa ceinture, peu avant son arrivée. Son paradis d’intimité se tâchait par la présence de Daisy. « Sinon, le lac est juste devant toi, si tu veux y faire un plongeon. » Jeune adolescent abruti par son excitation et son envie de rapport charnel, Tonks favorisait clairement son love-date avec Andromeda. Cette dernière lui jeta d’ailleurs un regard lourd de reproches, presqu’assassin. Un « Ferme-la » silencieux, en un coup d’œil. Ted leva les yeux au ciel. Bon, très bien, au moins une qui avait le sens de l’amitié par ici. Apparemment, Meda se transformait, passant de la petite-amie attirée et pleine de désir à la psychologue spécialiste en conseils, en un tour de main.

Pour la énième fois, le Gryffondor subirait la discussion girly de ses deux amies, se trouvant au milieu et pris en sandwich entre ces deux boules d’émotions à fleur de peau. Ted pariait que Daisy dramatisait sa situation, qu’elle s’était sûrement cassée un ongle, ou qu’elle pleurait la disparition de sa chaussette de Noël –en plein printemps. « Bon, très bien, raconte-nous ce qui se passe. T’as encore pris un kilo et tu n’assumes pas ? Ou les douches sont prises et t’en as marre de ne pas pouvoir laver tes cheveux gras ? » Une fois de plus, il était loin de la vérité, loin de se douter qu’il s’agissait là d’une peine de cœur assez profonde. Et la voir fouiller dans leur panier de pique-nique l’agaça tant et si bien que le garçon tira sa baguette magique, murmura un « Accio panier », pour remettre la main sur ce dernier et le tenir hors de portée de cette jeune adolescente au cœur en miettes.

_________________

WE ARE FOOLS TO MAKE WAR ON OUR BROTHERS
There's so many different worlds, so many different suns and we have just one world, but we live in different ones. Now the sun's gone to hell and the moon's riding high.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t836-ted-9650-empty

avatar
APARECIUM : 03/12/2015
HIBOUX : 171
CREDITS : (c) gorgeousmali.
AVATAR : emilia clarke.
PSEUDO : westallen.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : pur.
ANCIENNE MAISON : serpentard, selon les desiderata de sa famille. La maison que le Choixpeau voulait lui attribuer était celle d'Helga Poufsouffle.
SITUATION : mariée à Ted Tonks, elle a cependant quitté son époux sans prévenir, il y a de cela quelques jours.
IDÉOLOGIE : neutre. officieusement désabusée par le climat qui règne au sein de la communauté magique, elle n'a qu'une idée en tête : assurer un avenir sécurisé à sa fille.
MÉTIER : guérisseuse à sainte-mangouste, et espionne bientôt infiltrée auprès des Mangemorts.
ROLE PLAY : rp flashback (daisy), rp flashback (ted/daisy), rp flashback (ted), rp quatuor (flashback), rp quatuor et rp narcissa à venir.


MessageSujet: Re: (ted, meda / flashback), me and my broken heart. Dim 16 Juil 2017 - 16:18

stand by you
DAISY, TED, MEDA



Quand elle entendit quelqu'un s'approcher d'eux, Andromeda se crispa et se détacha des lèvres de Ted. Une frayeur s'était emparée de tout son être à l'idée d'être prise en flagrant délit avec Tonks...une sensation qui laissa bien vite place à la culpabilité quand elle se rendit compte qu'il ne s'agissait que de Daisy. Ted avait-il compris que Meda n'assumait toujours pas leur relation ? Il n'en parlait jamais. Peut-être que non, espérait alors la jeune Serpentard. Peut-être pourrait-elle continuer à jouer avec le feu, jusqu'au jour où un fils ou fille d'une éminente famille au sang-pur ne les surprenne, et n'aille répandre la douloureuse rumeur qui ternirait à jamais sa réputation, mais surtout celle de la famille Black. Andromeda chassa bien vite ses idées noires, n'ayant pas la force d'imaginer leur regard empli de pitié et dégoût de ses aînés s'ils apprenaient son affinité avec un né-moldu.

Pour l'heure, le né-moldu en question l'agaçait foncièrement. Elle lui avait jeté un regard noir après les remarques égocentrique et mal-venues du garçon ; avant de se détourner subitement de celui-ci. Daisy accaparait toute son attention, à présent. Elle s'était éloignée du garçon pour venir s'asseoir près de la rouquine, et observait avec inquiétude les traits tirés de son visage de porcelaine. Alastor. Andromeda était parvenue à comprendre la raison de cet état étrange dans lequel Weasley se trouvait. Elle devina intuitivement qu'il s'agissait soit d'une de leurs énièmes disputes, soit....Par Merlin, non. La Serdaigle n'avait pas osé, n'est-ce pas ? Aurait-elle eu finalement le courage de se dévoiler ? Mais Alastor n'était sûrement pas prêt pour ça !

Elle entendit vaguement Ted demander à leur meilleure amie respective ce qu'il s'était passé. Ted était ainsi, il ne parvenait pas à déchiffrer les nuances émotionnelles et affectives de Daisy. En temps normal, Andromeda aurait souri face aux suggestions erronées de Tonks, mais en cet instant, elle se contenta de lâcher un soupir d'agacement. Le sortilège d'attraction sur leur panier fut la goutte qui fit déborder le vase. « Est-ce que tu pourrais arrêter deux minutes d'être aussi insensible ?! » siffla-t-elle, d'un ton dur et froid. Presque aussi autoritaire que Bellatrix, presque aussi méprisante que les Black. C'était dans ces rares moments où Andromeda perdait sa patience avec autrui que l'on réalisait sa ressemblance frappante avec sa sœur aînée. Elle se transformait en un être dénué de toute chaleur – elle si vive et gaie. Personne n'aurait pu croire que le couple était aussi proche et intime quelques minutes auparavant.  Meda ne vit pas la réaction de Ted, Daisy prenant la parole et attirant ainsi toute l'attention de son amie sur elle.

_________________
  

we're no strangers to love, you know the rules and so do I, a full commitment's what I'm thinking of. You wouldn't get this from any other guy, I just want to tell you how I'm feeling, gotta make you understand. We've known each other for so long, your heart's been aching but you're too shy to say it. Inside we both know what's been going on, we know the game and we're gonna play it, and if you ask me how I'm feeling don't tell me you're too blind to see, never gonna give you up rick astley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
turn the pain into power
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 670
CREDITS : av+ lolitaes, everything else+ phanus.
AVATAR : Holland Roden.
PSEUDO : penthésilée.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : de sang-pur, d'la pire espèce selon certains.
ANCIENNE MAISON : ravenclaw — "or yet in wise old Ravenclaw, if you've a ready mind, where those of wit and learning, will always find their kind."
SITUATION : célibataire, coeur épris, chaotique et furieuse.
IDÉOLOGIE : ordre du phénix, comme tous les membres de sa famille ou comparses avant elle ; pourtant, depuis la supposée trahison d'Andromeda, son besoin de faire cavalier seul afin de la ramener au bercail se fait cruellement sentir.
MÉTIER : propriétaire d'un petit salon de thé sur le Chemin de Traverse, sobrement dénommé "Beans & Frogs".
ROLE PLAY : alastor + phanès (1) + andrea + weasley family + andromeda (flashback) + ted, meda (flashback) + golden quatuor (flashback) + corban + phanès (2)


MessageSujet: Re: (ted, meda / flashback), me and my broken heart. Mar 18 Juil 2017 - 15:07



me and my broken heart
Oh brother, I can't, I can't get through, I've been trying hard to reach you 'cause I don' know what to do. Oh brother, I can't believe it's true I'm so scared about the future, and I wanna talk to you. Oh, I wanna talk to you. You can take a picture of something you see In the future where will I be ? You can climb a ladder up to the sun Or a write a song nobody has sung, Or do something that's never been done. Are you lost or incomplete ? Do you feel like a puzzle, you can't find your missing piece ? Tell me, how do you feel ? Well, I feel like they're talking in a language I don't speak And they're talking it to me. So you take a picture of something you see In the future where will I be ? You can climb a ladder up to the sun, Or write a song nobody has sung Or do something that's never been done. ~ talk,
coldplay
.


Déjà les remarques acerbes de Ted, sans doute frustré d'avoir été coupé en plein élan, viennent la faire grimacer. Daisy arque un sourcil, puis le deuxième. En plus de vouloir visiblement la pousser au suicide, il lui enlève le panier des mains alors qu'elle essaie d'y trouver quelque chose d'intéressant. Elle en ressort avec un biscuit à moitié émietté (ou peut-être mordillé, connaissant l'énergumène), et hausse les épaules, gardant un silence pieux en grignotant sa pauvre proie. Andromeda se charge de le remettre à sa place et, sous ses yeux presque ébahis, Daisy redécouvre le fasciés exaspéré de son ami qui crache sa hargne au pauvre visage de Tonks. Elle ressemble beaucoup plus à sa sœur aînée qu'elle n'y paraît, et Daisy en est presque ravie – peut-être qu'une telle réaction pousserait Ted à fermer son clapet au lieu d'en rajouter une couche. Mais constamment, il revient à la charge et Daisy est persuadée qu'il est maintenant question de minutes avant qu'il ne revienne lui donner un coup dans le dos.

Ressentir toutefois la présence d'Andromeda à ses côtés, pourfendant Ted de sa verve acérée, la rassure sur la conversation qu'elle appréhende pourtant à entamer. Elle n'a pas peur d'en parler devant le né-moldu ; ce dernier en a déjà entendu, beaucoup, et des meilleures. Il y a pourtant tout un côté amical que Daisy a peur de prendre en compte dans cet échange. Le regard de ses amis sur sa malheureuse maladresse, sur son cœur d'adolescente brisé, sur ses futures larmes. Alastor l'a renversée, a tué dans l'oeuf des sentiments généreux, une relation qui aurait pu être belle.

« C'est juste que - » commence-t-elle avant de se racler la gorge, consciente que le chemin qu'elle s'apprête à prendre est sinueux au possible. « ..j'ai dit à Alastor ce que je ressens pour lui..vous voyez, quoi. Et c'est réciproque. »

Daisy lance alors un regard appuyé à Andromeda, la prévenant de ne pas l'interrompre – que quelque chose se cache dans l'ombre de ces confidences véreuses et désabusées au possible. Elle a également levé légèrement la main vers Ted, index pointé dans les airs, afin de le maintenir en place.

« Mais il m'a fait très clairement comprendre qu'entre nous, ce n'est pas possible, puisque je vais très sûrement être un obstacle entre lui et son avenir. Et je vous assure que ses explications étaient limpides, extrêmement claires... » elle se tourne vers Andromeda, recherchant auprès de son amie un soutien qu'elle n'espère pas trouver chez Ted dont elle attend déjà les remarques outrées. « J'ai dit que je comprenais, mais j'comprends foutrement rien à son comportement. Aimer quelqu'un, c'est suffisant pour s'ouvrir, non ? ça devrait l'être. » l'adolescente de dix-sept ans parlait, sans savoir qu'elle ne parviendrait jamais à se défaire de cette idée. Sans savoir qu'elle devrait attendre quelque dizaine d'années avant de prendre du plomb  dans la cervelle.

_________________

"and the freedom of falling" ; there is a swelling storm and I’m caught up in the middle of it all, and it takes control of the person that I thought I was, the girl I used to know. but there is a light in the dark and I feel its warmth in my hands, in my heart but why can’t I hold on ? 'cause it comes and goes in waves, it always does. we watch as our young hearts fade into the flood, and the freedom of falling and the feeling I thought was set in stone, it slips through my fingers and I'm trying hard to let go but it comes and goes in waves. @dean lewis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t692-weasley-unbroken

(ted, meda / flashback), me and my broken heart.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» w/ AURELIA • you can't break a broken heart.
» Naranja Luz d'Alvarez ~ Je doute de ce que je sais, je me doute du reste.
» Broken Heart
» [CSO n°1] Broken Heart et Anne ~ Viens, on va s'envoler au dessus des étoiles....
» [Fic] Broken Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: walking around the world :: Hogwarts school-