AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(meda, daisy, al / flashback), count on me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
APARECIUM : 28/06/2017
HIBOUX : 26
CREDITS : (c) ava:? ; gif:meda<3 ; signa:bat'phanie ; lyrics:dire straits
AVATAR : Richard Madden
PSEUDO : Brenda
AGE : 29 ans
SANG : Né-moldu, fasciné par le meilleur du monde moldu et le meilleur de l'univers sorcier
ANCIENNE MAISON : Gryffondor, chez les braves impulsifs, courageux et loyaux
SITUATION : Marié à Andromeda Black, père de Nymphadora, dévasté par la trahison de son épouse
IDÉOLOGIE : Ordre du Phénix, par pur désir de vengeance et parce que son ascendance le place dans ce camp par défaut
MÉTIER : Tireur d'élite de baguette magique, fidèle au ministère comme à l'ordre
ROLE PLAY : 3/5 ; disponible


MessageSujet: (meda, daisy, al / flashback), count on me. Lun 3 Juil 2017 - 23:43


« Et voilà, nous y sommes ! » s’exclama fièrement Ted, en étendant les bras, ouverts, face à ses amis et dos à une immense forêt. Dense et sauvage, la nature dans son état le plus pur et le plus brut entourait les quatre sorciers. Le Gryffondor observa tour à tour les visages médusés d’Alastor et d’Andromeda. Celui de Daisy, au contraire, rayonnait de bonheur et de curiosité. Elle avait été la plus facile à convaincre, et était rapidement devenue sa partenaire de crime dans cette histoire. Si Alastor et son air grincheux répondaient présent aujourd’hui, c’était bel et bien grâce aux efforts fournis par cette casse-pieds de Weasley. Quant à Andromeda… le challenge n’aura pas été de la persuader à les suivre dans cette aventure. Non, le véritable défi sera de lui faire passer ce séjour, et ce sera loin d’être du chocogrenouille, vu l’énorme sac suspendue à l’épaule de la brunette. « J’adore ton concept du voyage léger Meda… Et Al, fais pas cette tête ! Tu vas adorer, tu verras. Bon, on n’y est pas encore tout à fait, on a encore un peu de marche devant nous, mais je vous promets que ça vaut vraiment le coup. » Le coin où Ted comptait guider ses meilleurs amis était un véritable bout de paradis. Un grand lac à l’eau claire et douce s’étendait le long d’une petite plaine dégagée, où la végétation se faisait moins éparse et plus fleurie. Du moins, il s’agissait là des souvenirs d’enfance de Ted, une décennie en arrière. A voir si ce paysage était resté intact. Si sa mémoire ne lui jouait pas des tours, le quatuor se situait à une quinzaine de minutes de marche de cette destination. « Allez, c’est parti ! » motiva Ted, en prenant la tête de file. Il priait pour ne pas entendre un « On aurait pu y aller en balai quand même ! » de la part d’Al. Surtout qu’à eux deux, ils se partageaient le port du matériel de barbecue, de la glacière et du kit de tente. Les filles n’avaient plus qu’à suivre leur pas, en se contentant de porter leurs affaires personnelles. En tout cas, une belle aventure les attendait, et Tonks en était bien confiant. Ce plan de séjour en pleine nature, loin de la magie et des technologies, avait germé dans sa tête déjà pleines d’idées farfelues, et il s’était empressé d’en parler à sa comparse préférée, Daisy. Le but du jeu, c’était bien évidemment de tenir et de survivre ces 72 heures sans la moindre aide de sorcellerie. Leurs baguettes, là encore au plus grand bonheur de Maugrey, avaient été rassemblées et rangées dans un tiroir de chez Ted, à plusieurs vingtaines de kilomètres de cette nature. Pour autant, le jeune adolescent gardait son optimisme éternel. On pouvait lui retirer son confort, le priver de sa magie… Tant qu’il était entouré d’Al, Meda et Daisy, Ted se sentait la force et le courage de surmonter toute épreuve, quelle qu’elle soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t836-ted-9650-empty

avatar
APARECIUM : 03/12/2015
HIBOUX : 171
CREDITS : (c) gorgeousmali.
AVATAR : emilia clarke.
PSEUDO : westallen.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : pur.
ANCIENNE MAISON : serpentard, selon les desiderata de sa famille. La maison que le Choixpeau voulait lui attribuer était celle d'Helga Poufsouffle.
SITUATION : mariée à Ted Tonks, elle a cependant quitté son époux sans prévenir, il y a de cela quelques jours.
IDÉOLOGIE : neutre. officieusement désabusée par le climat qui règne au sein de la communauté magique, elle n'a qu'une idée en tête : assurer un avenir sécurisé à sa fille.
MÉTIER : guérisseuse à sainte-mangouste, et espionne bientôt infiltrée auprès des Mangemorts.
ROLE PLAY : rp flashback (daisy), rp flashback (ted/daisy), rp flashback (ted), rp quatuor (flashback), rp quatuor et rp narcissa à venir.


MessageSujet: Re: (meda, daisy, al / flashback), count on me. Dim 16 Juil 2017 - 16:20

stand by you
QUATUOR



Elle voulait essayer, vraiment. Ce n'était en rien une désolante comédie pour se faire bien voir par le groupe. Quand elle avait vu la façon dont Ted l'avait limite implorée, elle avait succombé. Fondues comme neige au soleil, ses réticences de vivre une journée dehors à l'abri du confort dont elle avait tant été habituée.

Ses lèvres rosirent légèrement lorsque Tonks lui fit la remarque sur la grandeur de son sac. Comment pouvait-elle savoir ? Tout lui semblait important à prendre, au cas où. Ses produits de beauté, des vêtements de toute saison et de tout style. Elle ne pouvait décemment guère se contenter de simples habits qui ne revêtait aucun détail esthétique. Cela n'était pas dans ses cordes.

En soi, cependant, cela n'était pas le plus grand obstacle pour Andromeda. Le plus dur était l'absence totale de magie. Elle ne leur en avait pas parlé, mais la jeune fille appréhendait. La sorcellerie avait toujours été une partie d'elle-même, un outil constant sur lequel elle se reposait pour la moindre chose. La Serpentard avait été élevée dans une famille sorcière depuis des siècles, et jamais ô grand jamais, n'avaient-ils pénétré dans un monde où la magie n'était pas la priorité absolue. Chez les Black, la sorcellerie était usée à outrance. Chaque objet, chaque attitude dépendait de la magie. Alors, oui, Meda  craignait ces fameuses 72 heures.

Pour l'heure, Andromeda suivait religieusement les pas de Ted et Daisy, Alastor fermant la marche. Elle observait les alentours, chaque feuillage, chaque bout de bois craquant sous leurs pas. C'était assez amusant, au fond, ce monde moldu. Il ressemblait en tout point à celui des sorciers. L'odeur de la forêt, en passant par la couleur d'un vert éclatant. Seule l'atmosphère semblait moins...dangereuse. Au moins, ici, Meda pensait ne pas avoir à craindre de rencontrer des animaux dangereux que des dragons. « C'est très calme. » lança-t-elle alors, naïvement. « Bien moins dangereux qu'une forêt sorcière. » continua la jeune Black, alors qu'elle manqua de trébucher sur un immense morceau de bois. Ils n'avaient encore rien croisé, ni aucun moldu ni espèce animale. Oh, elle avait entendu quelques oiseaux bien sûr, vu quelques fourmis s'attelant à leurs tâches quotidiennes. Mais l'image qu'elle s'était faite du séjour, des ours s'attaquant soudainement à eux, des moldus barrant brutalement leur chemin pour s'emparer de leurs vivres....oui, tout cela semblait de plus en plus être de simples fantaisies venues tout droit de son imagination débordante.

_________________
  

we're no strangers to love, you know the rules and so do I, a full commitment's what I'm thinking of. You wouldn't get this from any other guy, I just want to tell you how I'm feeling, gotta make you understand. We've known each other for so long, your heart's been aching but you're too shy to say it. Inside we both know what's been going on, we know the game and we're gonna play it, and if you ask me how I'm feeling don't tell me you're too blind to see, never gonna give you up rick astley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
turn the pain into power
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 670
CREDITS : av+ lolitaes, everything else+ phanus.
AVATAR : Holland Roden.
PSEUDO : penthésilée.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : de sang-pur, d'la pire espèce selon certains.
ANCIENNE MAISON : ravenclaw — "or yet in wise old Ravenclaw, if you've a ready mind, where those of wit and learning, will always find their kind."
SITUATION : célibataire, coeur épris, chaotique et furieuse.
IDÉOLOGIE : ordre du phénix, comme tous les membres de sa famille ou comparses avant elle ; pourtant, depuis la supposée trahison d'Andromeda, son besoin de faire cavalier seul afin de la ramener au bercail se fait cruellement sentir.
MÉTIER : propriétaire d'un petit salon de thé sur le Chemin de Traverse, sobrement dénommé "Beans & Frogs".
ROLE PLAY : alastor + phanès (1) + andrea + weasley family + andromeda (flashback) + ted, meda (flashback) + golden quatuor (flashback) + corban + phanès (2)


MessageSujet: Re: (meda, daisy, al / flashback), count on me. Mar 18 Juil 2017 - 15:38



they're stronger than you know
All her life she has seen All the meanest side of me, They took away the prophet's dream For a profit on the street. Now she's stronger than you know, A heart of steel starts to grow. All his life he's been told He'll be nothing when he's old, All the kicks and all the blows He won't ever let it show 'Cause he's stronger than you know. A heart of steel starts to grow When you've been fighting for it all your life You've been struggling to make things right That's how a superhero learns to fly (Every day, every hour, turn that pain into power)~ superheroes, the script.


« C'est absolument fantastique. Mon père serait aux anges s'il était là ! » s'exclame Daisy en emboîtant le pas de Ted, Meda et Alastor la suivant à la trace.

A vrai dire, les Weasley ont tous, à différents niveaux, un attrait particulier pour les moldus. Son père ne peut pas s'empêcher d'aller directement vers Ted lorsque ses amis viennent lui rendre visite, désireux d'en savoir plus sur ce monde qu'il meurt d'envie de découvrir en profondeur. Avec le temps, Daisy s'est assagie, essayant de ne plus ensevelir son pauvre acolyte de questions ahurissantes. Mais elle est là, bien présente et vivante ; dans une forêt moldue, à vivre comme une moldue pendant quelques jours. Sa baguette ne lui manque pas spécialement, mais elle suppose toutefois qu'Alastor aurait préféré se jeter du haut de la tour d'astronomie plutôt que de voir sa baguette être brusquement confisquée par des mains alliées – soixante-douze heures, au final, c'est bien peu. Mais pour un sorcier sans arme, le temps paraît plus long. Daisy voit ça d'un œil différent. Il ne s'agit en rien de vivre comme une sauvage ; à vrai dire, elle n'y voit pas de signification particulière, juste des petites vacances entre amis avant leur entrée véritable dans le monde adulte.

Daisy esquisse un petit sourire, et se retourne légèrement à l'écoute de l'exclamation d'Andromeda. Suffisamment tôt pour la voir manquer de trébucher sur un bout de bois. La jeune fille se retourne machinalement, cassant son rictus derrière ses mains et comprimant son rire jusqu'à l'étouffement. Le soleil chauffe les cœurs, même si celui-ci leur est caché par les branchages épais. Elle imagine Ted, enfant, gambadant dans cette forêt ; ce souvenir produit par son imagination lui arrache un nouveau sourire, mais elle se sent bien trop émue pour en parler. Qui plus est, Ted n'apprécierait peut-être pas cette approche audacieuse.

« Je suppose qu'il n'y a pas de centaures dans une forêt moldue. » la déception se fait poindre dans l'intonation de sa voix, mais elle garde un espoir peut-être vain lorsqu'elle ajoute innocemment : « et qu'en est-il des licornes ? » elle pourrait presque entendre Alastor soupirer à sa question, à l'autre bout de leur petite ligne de marche. « Bah quoi. » grogne-t-elle, pincée par l'accueil que reçoit son interrogation.

_________________

"and the freedom of falling" ; there is a swelling storm and I’m caught up in the middle of it all, and it takes control of the person that I thought I was, the girl I used to know. but there is a light in the dark and I feel its warmth in my hands, in my heart but why can’t I hold on ? 'cause it comes and goes in waves, it always does. we watch as our young hearts fade into the flood, and the freedom of falling and the feeling I thought was set in stone, it slips through my fingers and I'm trying hard to let go but it comes and goes in waves. @dean lewis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t692-weasley-unbroken

avatar
Here We Stand
APARECIUM : 10/12/2015
HIBOUX : 307
CREDITS : av © viceroy
AVATAR : jack the lad o'connell
PSEUDO : paper towns, elodie
AGE : vingt-neuf ans
SANG : mêlé, renouvelé
ANCIENNE MAISON : hufflepuff
SITUATION : célibataire mais...
IDÉOLOGIE : l'ordre avec un grand o, et celui du phénix par extension. il soutient la ministre bien qu'il la juge trop passive
MÉTIER : auror au repos
ROLE PLAY : 3/2 daisy, 4, 3


MessageSujet: Re: (meda, daisy, al / flashback), count on me. Mar 18 Juil 2017 - 23:51


Alastor n’a rien contre les moldus. Vraiment rien. Il lui arrive de les admirer, d’envier leurs inventions mais jamais, ô grand jamais, lui viendrait la folle idée de les imiter. Vivre sans magie, ça équivaut à de la survie. Et se faire traîner dans une de leurs forêts, très peu pour lui. Il n’a ni la main verte ni l’esprit bien montagnard, mais finit toujours par s’accommoder de la situation imposée. Il s’adapte en ronchonnant, n’oublie pas de soupirer et de traîner des pieds. Mais au fond, il le sent plutôt bien, ce séjour à la Ted Tonks. Enfin, à son échelle habituelle. Qu’est-ce qu’ils risquent ? La mort, comme partout. En cas d’attaque ou d’imprévus, sans baguette, ils n’ont aucune chance, il en est persuadé. Et Al n’a pas trop envie de crever dans une forêt inconnue, même entouré de Ted, Meda et Daisy. Il veut mourir vieux, après une carrière réussie et non perdu entre deux champs de coquelicots. S’ils périssent, ce sera de leur faute, qu’il décide. Mais c’est faux, il se blâmera lui et lui seul.

Ses mains se crispent , il fixe le sol qui n’en finit plus, songe au poids de son - non, ses - sacs. Il observe les trois silhouettes bien plus énergiques que lui. S’ils n’étaient pas ses amis - ses seuls et certainement ses plus proches - il aurait filé à l’anglaise depuis belle lurette. A la première colline venue, dès le premier petit bois obscur. Il entend vaguement Ted l’interpeller, ne relève que l’optimisme débordant et choisit de plus ou moins l’ignorer - il tire la tête qu’il veut, non ? Lui aussi est en vacances, et ça lui fait presque plaisir de grogner un « Tu rêves p’tit Ted! ». Puis Meda évoque le danger réduit en ces lieux non magiques, et manque de trébucher. Là aussi, il a envie de lui répliquer Tu rêves ma belle, mais il s’abstient et accélère tout de même. Il l’admet, il est complètement paumé. Il rattrape Daisy, qui fabule - oh quelle surprise - sur des centaures et des licornes. « J’aimerais bien en croiser un, de centaure. On irait nettement plus vite », fait-il remarquer en désignant d’un regard tout son attirail. Oui, charger tout le matériel sur son dos, ou se déplacer au galop. Pourquoi pas. Mais ici, il n’y a même pas l’ombre d’un poney nain. Il soupire, presque amusé, la situation est absurde et unique, il doit le reconnaître. « Quand est-ce qu’on arrive ? » claironne-t-il, la voix faussement enjouée. Ouais, il a beau les adorer, tous les trois, il en a tout de même plein le dos de tout ce matos.

_________________
Nous attendions quelque chose, mais nous ne savions pas quoi. Ceux qui travaillaient encore se levaient chaque matin aussi fatigués que la veille, et s'endormaient chaque soir sans révolte. Telles les bêtes engourdies par le froid, nous retenions notre souffle et les battements de nos cœurs : nous ne vivions plus qu'à moitié. Pourtant, au milieu de ce renoncement général, certains eurent l'audace de tomber amoureux. Les plus fous d'entre eux s'aimèrent. (ALB)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t711-fade-out-lines

(meda, daisy, al / flashback), count on me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» Des idées pour un model "count as jokaero weaponsmith"?
» RP flashback en 1623

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: walking around the world :: great britain and the world-