AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(lily) the witch and the wolf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Uneasy lies the head That wears a crown
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 1046
CREDITS : @dark dreams, jonas
AVATAR : Irons
DOUBLE COMPTE : Queen Bey
PSEUDO : ☆☆☆ Perséphone
AGE : Too long already (33)
SANG : The greatest blood of all.
ANCIENNE MAISON : Ravenclaw, by all means.
SITUATION : Only a name on his hips.
IDÉOLOGIE : Death to impurity.
MÉTIER : Inventor, death eater.
ROLE PLAY : (fr+eng) places illimitées //proinsias, carina, daisy, family thing, william, amon, ches, hestia, victoria


MessageSujet: (lily) the witch and the wolf Jeu 6 Juil 2017 - 13:01


(lily et phanès)
He had often told the girl whom he had lured to love him that he was poor, and she had believed him. He had told her once that he was wicked, and she had laughed at him and answered that wicked people were always very old and very ugly. What a laugh she had!--just like a thrush singing. And how pretty she had been in her cotton dresses and her large hats! She knew nothing, but she had everything that he had lost.
the witch and the wolf

La mauvaise rencontre : Ce qui se passera aujourd'hui entre deux sorciers dans l'innocence d'une rue moldue, pourra être apparenté à une scène de conte. Ce n'est à celle qui ravit les cœurs que l'on pense, ni à l'héroïsme d'un homme au grand destin qui sera démontré. Mais peut être celle où l'héroïne de cette histoire n'aura de cesse de tomber de situations inconvenantes en situations inconvenantes, de se heurter à des instants que personne n'aimerait vivre. Le visage de cette femme a été la couverture de la presse sorcière, des discussions les plus effarées - pourtant, dans cette rue moldue elle n'est certainement qu'une passante comme les autres. Qui se douterait qu'un si simple moment, découle une situation aussi terrible ? Comment s'est-elle levée ce matin, dans quel état d'esprit est-elle ? Si celui de l'héroïne de cette histoire reste un mystère pour vous lecteurs, celui de sa péripétie est évident. Phanès est maussade, plus encore que les autres jours de l'année. Il a été particulièrement mauvais avec la douce Hestia ce matin, la tendre jeune fille qui s'est pris à la figure les horribles mots qu'il lui répète si souvent. Dégage Hestia, tu sers à rien ici. Ce n'est pas vraiment sa faute à elle, ce n'est jamais vraiment la sienne. Il ne peut simplement pas se résoudre à la voir autrement que comme l'accessoire inutile de sa vie, et qui ne veut pas en partir. Il a hâte qu'elle se marie, et qu'il n'ait plus de raison de la voir.

Phanès est las d'attendre le receleur, las de guetter sur les visages d'inconnus les signes distinctifs qui lui avaient été communiqué. J'aurais un large chapeau. Simplement cette indication ? L'idée que l'on se soit foutu de lui ne lui vient pas encore à l'esprit - c'est pourtant évident. Il suffisait de lire la plume précipitée et enfantine de son correspondant pour en être certain. Au milieu de sa recherche vaine, il voit se dessiner entre les têtes inconnues le visage qu'aucun sorcier n'ignore. Qu'aucun mangemort n'ignore, à vrai dire. Il ne saurait dire ce qui le pousse à se diriger vers elle, si ce ne sont des convenances brouillées : des années de politesse prise au pied de la lettre et à l'envers lui font croire qu'il faut saluer tous ceux que l'on connait. Même quand on est pas tout à fait censé les connaître, ou que le niveau d'inimité naturelle est si fort qu'il faudrait mieux éviter. Le mangemort est si près de la mère en deuil qu'il peut sans mal saisir son bras, forçant alors le contact. Les mots qu'il aura pour elle seront prononcés sans une pointe de délectation, mais plutôt comme une tentative de dire sa vérité. "Il ne faut pas pleurer l'enfant." La voix est morne et la silhouette haute. "Votre sang en faisait dès sa naissance une abomination."

_________________
MY MEMORY OF THE FOREST IS KIND OF LIKE WAKING UP THE DAY AFTER, WHERE ALL THE DAYS MERGE INTO ONE AND YOU DON’T KNOW WHAT DAY YOU’RE IN ANYMORE. IT’S EITHER ONE MEMORY, OR IT’S LIKE 37, OF STANDING IN A FOREST IN THE DARK, TRYING TO NEGOTIATE THE COLD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(lily) the witch and the wolf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Witch!
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: discovering london :: streets of the city-