AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 DAD : Dedicated And Devoted | Alpharius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
APARECIUM : 01/07/2017
HIBOUX : 10
SANG : Mêlé. D'après maman Pentland Firth, son père était un sang pur, mais encore faudrait-il le connaître.


MessageSujet: DAD : Dedicated And Devoted | Alpharius   Ven 7 Juil 2017 - 0:25

Qu'est-ce qu'il pouvait y avoir de pire qu'un travail que l'on faisait uniquement parce que l'on avait besoin d'argent ? Ce genre de travail ennuyeux, qui ne demande aucun talent particulier, simplement une bonne résistance à l'ennui et une insensibilité à la répétition. Pas d'idée ?
C'est pourtant très simple : il y a les matinées passées au Ministère de la Magie, pendant laquelle on ne sera pas payé tout simplement parce que l'on ne peut pas aller travailler, à devoir remplir des papiers justement pour pouvoir continuer à travailler.

Parce que c'était ça le double-problème lorsque l'on était ensorceleur de moteurs d'avions de ligne pour moldus. C'était chiant et interminable, on lançait toujours la même dizaine de sorts sur les mêmes pièces, heureusement un parchemin négligemment posé sur la table rappelait quel sorts devaient aller à quel endroit et dans quel ordre. Et c'était tout. Toute la journée. Payé une misère.
En même temps, ça ne faisait pas rêver. Et ce n'était pas le pire. Outre le voyage parce qu'il fallait se rendre dans cette usine moldue en transplanant directement dans le service magique pour ne pas attirer l'attention, ce métier était plutôt embarrassant, voire flippant par les temps qui courraient. Quelle idée aussi d'aller travailler pour des moldus quand les suprémacistes sorciers allaient prendre le pouvoir ?

Le pire, c'était qu'ils rendaient toujours tout compliqué, ces suprémacistes sorciers. Pourquoi ne pas simplement laisser les moldus tranquille ? Le fait qu'ils exploitent en secret de la technologie magique n'était pas une preuve suffisante de toute l'infériorité que l'on voulait leur attacher ?
Visiblement non. Et pour éviter toute collaboration entre êtres magiques et non magiques, le Ministère était là pour surveiller. Il faisait alors ce qu'il savait faire de mieux : de la paperasse.

Darius avait toujours trouvé que le Ministère prenait énormément de place dans le monde magique. Déjà qu'une grosse proportion de la communauté y travaillait, il fallait ajouter à cela le fait qu'ils avaient souvent le droit de vie et de mort sur tout ce qu'ils désiraient. C'était dangereux. Il suffisait que le pouvoir tombe entre de mauvaises mains et tout partirait à vau-l'eau. Mais cela ne se produirait jamais... N'est-ce pas... ?

En attendant que la révolution n'arrive, qu'elle soit pro-sang ou pro-mérite, Darius passait entre les cheminées de l'atrium du Ministère. Tout d'abord, l'enregistrement. Objet de sa visite etc... « Darius Pentland Firth. P-E-N-T-L-A-N-D-espace-F-I-R-T-H, épelait-il à l'accueil. J'ai rendez-vous pour mon attestation de travailleur frontalier » C'était comme ça qu'on appelait ceux qui travaillaient en coopération avec des moldus (sans que les moldus le sachent, bien évidemment).
« Pour ça, il faut que vous preniez cet ascenseur, descendez au 8e arrêt puis c'est au fond du couloir à gauche, puis à droite, et tout droit, et c'est la troisième porte à droite » expliqua la réceptionniste, pressée d'en avoir fini avec monsieur  P-E-N-T-L-A-N-D-espace-F-I-R-T-H visiblement.

Alors en suivant ses explications à la lettre (après avoir demandé son chemin à quatre personnes, dont deux dans l'ascenseur), il arriva dans une salle d'attente. Les chaises étaient alignées contre un mur, en face d'un bureau qui abritait derrière des piles de papier une autre secrétaire acariâtre qui appelait des gens de temps en temps. Et alors, ces personnes se levaient, pressées elles aussi, et passaient par la petite porte derrière le bureau, seulement pour en ressortir quelques minutes plus tard.

Puis vînt le tour de Darius d'entrer. Tout se passa comme prévu, le garçon avait pris tous les papiers qu'il fallait. Il parla peu, attendit beaucoup que l'homme en face de lui ne recopie ce qu'il avait besoin de recopier. Puis un coup de tampon magique et Darius avait son papier confirmant qu'il avait le droit de travailler là où il travaillait depuis un mois déjà.
Il ressorti alors, passant par la salle d'attente puis le couloir noir qui faisait tellement Ministère de la Magie, prenant à droite puis à... Puis il s'était perdu.
Ce n'était pas vraiment la première fois. Il se mit alors à déambuler en espérant retrouver son chemin. Mais rien à faire. En plus, tous les couloirs se ressemblaient...

Et il y avait ce gars, a qui il avait déjà demandé son chemin dans l'ascenseur pendant le trajet aller, si Darius ne se trompait pas. Grand, brun, il était sur le chemin de l'égaré visiblement (si tant était qu'il avait un chemin), et il avait l'air d'être quelqu'un qui sait les choses. Il y avait des gens qui avaient l'air de tout savoir, ou au moins de savoir comment faire des trucs. Et cet homme-là, il était l'un d'eux. Alors autant lui demander.
« Excusez-moi, désolé de vous déranger, je cherche le chemin vers l'ascenseur pour aller dans l'atrium. Vous savez par où c'est ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

DAD : Dedicated And Devoted | Alpharius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dedicated transport
» Hopelessly Devoted To You [ LIAMMY ? ]
» (M/LIBRE) BRAD PITT ? devoted mayor & lovely father
» (F/FAMILY) Georgie Henley ~ Forever your devoted sister whatever happens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: discovering london :: ministry of magic :: Bureaux-