AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(corban), a heart of glass.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
turn the pain into power
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 670
CREDITS : av+ lolitaes, everything else+ phanus.
AVATAR : Holland Roden.
PSEUDO : penthésilée.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : de sang-pur, d'la pire espèce selon certains.
ANCIENNE MAISON : ravenclaw — "or yet in wise old Ravenclaw, if you've a ready mind, where those of wit and learning, will always find their kind."
SITUATION : célibataire, coeur épris, chaotique et furieuse.
IDÉOLOGIE : ordre du phénix, comme tous les membres de sa famille ou comparses avant elle ; pourtant, depuis la supposée trahison d'Andromeda, son besoin de faire cavalier seul afin de la ramener au bercail se fait cruellement sentir.
MÉTIER : propriétaire d'un petit salon de thé sur le Chemin de Traverse, sobrement dénommé "Beans & Frogs".
ROLE PLAY : alastor + phanès (1) + andrea + weasley family + andromeda (flashback) + ted, meda (flashback) + golden quatuor (flashback) + corban + phanès (2)


MessageSujet: (corban), a heart of glass. Dim 16 Juil 2017 - 22:39



a heart of glass
A scrub is a guy who thinks he’s fly and is also known as a buster, Always talkin’ about what he wants and just sits on his broke ass. So, no, I don’t want your number. No, I don’t want to give you mine and No, I don’t want to meet you nowhere. No, don’t want none of your time. No, I don’t want no scrubs, A scrub is a guy that can’t get no love from me, Hangin’ out the passenger side Of his best friend’s ride Trying to holla at me, I don’t want no scrubs. But a scrub's checkin' me and his game is kinda weak And I know that he cannot approach me Cause I'm looking like class and he's looking like trash, Can't get with no dead-beat ass. ~ no angels, bastille ft. ella.


Le chaudron baveur est grouillant, comme étant sous l'emprise de ses occupants intoxiqués. Dans un coin de la pièce, Daisy mordille la petite cerise confite venant avec son cocktail, ses iris rivés vers la silhouette qu'elle peine à aller aborder. Elle grimace, crache le noyau dans le creux de sa main et le pose à côté de son verre qu'elle n'a même pas encore entamé. Corban Yaxley ; ou le synonyme même de l'erreur qu'il est encore temps d'éviter. Elle est sûre d'elle pourtant, consciente que cet homme n'est rien d'autre qu'une passerelle entre elle et Andromeda Black, consciente de son utilité et de ses nombreux attributs. Les débuts sont houleux, le chemin est compliqué à parcourir. Elle sait tout – ou croit tout savoir – de lui. Elle s'est entraînée, l'a observé, a descendu son haut à outrance et a remonté ses seins pour l'occasion. Mais, la mort dans l'âme, Weasley a préféré rester enveloppée dans son manteau criard malgré la chaleur, malgré les gens. Elle ne sait pas exactement depuis combien de temps elle l'regarde, mais le temps ne lui semble pas foncièrement long. Elle se contente d'observer, d'attendre le moment propice ; un moment qui ne tardera pas à lui filer entre les doigts si elle ne se décide pas à se lever dans l'heure. Étouffant un grognement d'incertitude, Daisy fait glisser son manteau le long de ses bras, l'emprisonnant contre son ventre, lorsqu'un voisin de Yaxley descend de son piédestal. Une place s'est libérée à ses côtés, et si elle n'agit pas maintenant, elle n'agira jamais.

D'un pas leste, ses doigts entourant cocktail et vêtement, Daisy se glisse aux côtés de Corban. Cette proximité est surprenante car, même si prudence est mère de sûreté, elle remarque des détails chez lui ; des détails qui la poussent, au travers des méandres de sa méfiance particulièrement opaque, à le percevoir d'un autre œil. L'homme a l'air doux, tendre. Yeux bleus, boucles noirs. Séduisant serait le mot, mais Daisy est répugnée à l'idée de coller cette étiquette sur le front d'un partisan de l'ennemi. Il n'a pas l'air méchant, se dit-elle, avant de se reprendre et de reconsidérer plus sérieusement son profil avantageux. Elle se maudit, se sachant sujette aux instants de béatitude lorsque l'ennemi n'arbore pas un physique repoussant. Mais force est de constater qu'il n'est pas laid, et arbore seulement un regard perdu ; peut-être habituel, mais très certainement dû aux litres de liquide ambré qu'il s'est descendu. Ses lippes s'étirent presque naturellement en un sourire satisfait ; peut-être que son plan ne serait l'affaire que de quelques heures, son sujet d'étude étant visiblement suffisamment éméché pour se laisser aller à quelques confidences (du moins, l'espère-t-elle). L'espoir fait vivre et, putain, elle espère en finir dès maintenant.

Ses doigts s'égarent sur le bar, viennent tâter le pied de sa coupe et, de l'index, Daisy pousse son verre qui vacille, tangue, et s'écrase sur la surface boisée. Ses lèvres forment alors un rond parfait, laissant échapper une fausse exclamation de surprise lorsque sa boisson submerge la sphère privée de Yaxley. Se confondant en excuses, la jeune femme sort sa baguette et, à l'aide d'un récurvite, s'affaire à nettoyer le déluge produit par sa très subtile maladresse. « Oh » geint-elle en posant sa baguette sur le bar, main sur le cœur et l'autre se logeant sur l'épaule de l'ennemi. Elle fait la moue, joue d'airs qu'elle n'a plus l'habitude d'employer ; elle espère ne pas paraître plus Weasley qu'elle ne l'est déjà car, accroché à la bouche du monstre, son nom de famille ne serait qu'une insulte supplémentaire. « I am so clumsy, please forgive me... » ces mots passent ses lèvres déformées par le prétendu malaise, éclatent à la surface et lui donnent envie de gerber. Du coin de l'oeil, elle remarque qu'il a presque terminé sa chope. Ses yeux étincellent de nouveau d'un éclat particulier, malice et idée entremêlées. « do you want another drink ? your glass is almost empty and mine, well.. » sigh, tandis qu'elle redresse son verre et interpelle le barman. « Same thing for me, and for the Sir » elle se tourne plus franchement vers lui, cuisses serrées et jambes croisées « anything he wants. » kill me already ; son comportement lui donne envie de se pendre, mais il y a quelque chose d'amusant, d'excitant presque, dans cette fresque qu'elle s'écharne à dessiner. Comme deux coups d'avance sur l'opposant, une certitude qui lui donne envie de se pavaner et lui permet d'élargir son sourire.

_________________

"and the freedom of falling" ; there is a swelling storm and I’m caught up in the middle of it all, and it takes control of the person that I thought I was, the girl I used to know. but there is a light in the dark and I feel its warmth in my hands, in my heart but why can’t I hold on ? 'cause it comes and goes in waves, it always does. we watch as our young hearts fade into the flood, and the freedom of falling and the feeling I thought was set in stone, it slips through my fingers and I'm trying hard to let go but it comes and goes in waves. @dean lewis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t692-weasley-unbroken

avatar
Quoth the Raven, Nevermore.
APARECIUM : 14/07/2017
HIBOUX : 35
CREDITS : (c) JUGBAND BLUES. (c) endlesslove
AVATAR : Hugh Dancy.
DOUBLE COMPTE : Proinsias Nolan.
PSEUDO : Odin
AGE : Thirty-nine.
SANG : Pure. Rubis running through his veins.
ANCIENNE MAISON : Another snake.
SITUATION : Married to a business partner. Wealth against a legal heir.
IDÉOLOGIE : A dark mark branded on his arm.
MÉTIER : Death eater and member of the Wizengamot.


MessageSujet: Re: (corban), a heart of glass. Lun 17 Juil 2017 - 2:37


Daisy Weasley & Corban Yaxley
a heart of glass

Corban n’est pas à l’aise dans la foule. Il n’est pas à l’aise avec les gens et leur bavardage futile, leur stupidité éblouissante et leur vulgarité qui ne cesse d’atteindre des niveaux remarquables. Il noie son humeur dans un verre, le goût du scotch qui ne quitte jamais ses lèvres. Les gens sont répugnants. Il hait leurs bousculades, leurs tentatives d’approches et de sympathie auxquelles il répond de la manière la plus froide possible. La seule raison pour laquelle il est assis sur le tabouret usé du Chaudron Baveur est parce que sa chère femme a trouvé bon d’établir que l’alcool fort était interdit dans le manoir Yaxley s’il n’est servi aux invités. Il n’a pas contesté sa décision. Elle est définitivement plus sage que lui et son alcoolisme décadent est sur une dangereuse pente.

Il est interrompu dans ses réflexions par un liquide coloré qui frôle le pied de son verre aux reflets ambrés. Sa première action est de lâcher un son agacé, ce claquement de langue au palais associé aux réponses dédaigneuses. Il hait la maladresse, encore plus quand celle-ci est faussée par un sourire charmeur sur un joli visage. Il ne lui épargne qu’un regard rapide. I am so clumsy. L’alcool délie sa langue et lui fait oublier la politesse. Il est juste soulagé du sort lancé pour nettoyer l’étourderie avant que celle-ci ne vienne tacher son impeccable chemise.

« Yes, you are.  Be careful next time. »

Le ton est un peu absent, rendu lourd par la boisson et ses effets. Il n’en est pas moins sec et tranchant. Il veut se débarrasser de l’intrus, du mal de tête que lui procure son ignoble accoutrement. Les couleurs sont ridicules, il ne peut pas s’empêcher de penser qu’elles jurent avec la chevelure rousse. De leur chaleur, il suit la courbe de ses épaules et de son décolleté qu’il décide vulgaire et de mauvais goût. Corban aime ses femmes élégantes. Le genre qui ne dévoile peu pour mieux surprendre. La grossièreté lui fait se mordre la langue, mais sa nouvelle compagne ressemble à une prostituée à la recherche de son premier client. Elle s’installe et ses yeux se glissent sur ses cuisses découvertes, croisées sur le tabouret sale du bar trop peuplé. Il hausse un sourcil, semi-moqueur, semi-intéressé. Elle capture pourtant son intérêt quand elle lui propose un verre, et même si l’interpellation est clairement calculée, il se laisse guider.

« Scotch. The same as always. No ice. »

Il vide le contenant en deux gorgées, se prépare à en recevoir un nouveau. Whisky écossais,  50 ans d’âge.  Mais là encore, si la femme ne peut pas se le permettre, elle n’oserait pas aborder l’héritier Yaxley. Un nouveau verre remplace le précédent et il daigne enfin regarder la femme dans les yeux. Ses origines ne font aucun doute – une Weasley, traitres de sang que l’aristocratie sorcière méprise.  Les cheveux roux sont révélateurs. Il grimace. Une beauté gâchée par des habitudes répugnantes et un mélange de sang récurent dans cette famille.  

« If you are, somehow, trying to seduce me, please reconsider your behavior. If I wanted to fuck a whore, I would have gone to next door’s brothel. I love my women with some dignity. »

AVENGEDINCHAINS

_________________

that darkness peering
   This I sat engaged in guessing, but no syllable expressing To the fowl whose fiery eyes now burned into my bosom’s core; This and more I sat divining, with my head at ease reclining On the cushion’s velvet lining that the lamp-light gloated o’er, But whose velvet-violet lining with the lamp-light gloating o’er, She shall press, ah, nevermore.~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t954-quoth-the-raven-corban

avatar
turn the pain into power
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 670
CREDITS : av+ lolitaes, everything else+ phanus.
AVATAR : Holland Roden.
PSEUDO : penthésilée.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : de sang-pur, d'la pire espèce selon certains.
ANCIENNE MAISON : ravenclaw — "or yet in wise old Ravenclaw, if you've a ready mind, where those of wit and learning, will always find their kind."
SITUATION : célibataire, coeur épris, chaotique et furieuse.
IDÉOLOGIE : ordre du phénix, comme tous les membres de sa famille ou comparses avant elle ; pourtant, depuis la supposée trahison d'Andromeda, son besoin de faire cavalier seul afin de la ramener au bercail se fait cruellement sentir.
MÉTIER : propriétaire d'un petit salon de thé sur le Chemin de Traverse, sobrement dénommé "Beans & Frogs".
ROLE PLAY : alastor + phanès (1) + andrea + weasley family + andromeda (flashback) + ted, meda (flashback) + golden quatuor (flashback) + corban + phanès (2)


MessageSujet: Re: (corban), a heart of glass. Lun 17 Juil 2017 - 12:21



a heart of glass
A scrub is a guy who thinks he’s fly and is also known as a buster, Always talkin’ about what he wants and just sits on his broke ass. So, no, I don’t want your number. No, I don’t want to give you mine and No, I don’t want to meet you nowhere. No, don’t want none of your time. No, I don’t want no scrubs, A scrub is a guy that can’t get no love from me, Hangin’ out the passenger side Of his best friend’s ride Trying to holla at me, I don’t want no scrubs. But a scrub's checkin' me and his game is kinda weak And I know that he cannot approach me Cause I'm looking like class and he's looking like trash, Can't get with no dead-beat ass. ~ no angels, bastille ft. ella.


If you are, somehow, trying to seduce me, please reconsider your behavior. If I wanted to fuck a whore, I would have gone to next door’s brothel. I love my women with some dignity.

Oh. Alright, then. Les dents se serrent, les sourcils s'arquent en accent circonflexe et le déluge d'insultes se presse contre ses lippes blanchies tant elles sont fermement jointes. Daisy ne s'était guère attendue à un tel revers verbal, et cette fraîcheur entre en contradiction avec ce qu'elle avait précédemment constaté ; de doux, le malotru n'en a visiblement que l'aspect enjoliveur. Elle est toutefois satisfaite de constater que son travail solitaire ne sera guère entaché par une éventuelle béatitude. Il vient d'ouvrir la bouche, il l'agace déjà prodigieusement. Mais ce jeu est fait pour deux protagonistes, et supposer qu'elle s'efforcerait de garder un silence religieux serait bien mal la connaître. D'un côté, Weasley sait qu'elle ne peut pas s'emporter comme elle le voudrait, comme elle le ferait volontiers, et la perspective de s'écraser la rend nauséeuse. Son cocktail revient sous ses doigts, et elle s'octroie le droit d'en boire une courte gorgée, l'alcool lui brûlant la gorge bien que celui-ci soit partiellement masqué par le goût du jus de citrouille. Elle grimace, essaie de ravaler son aigreur, échoue. Recommence. La danse est infinie et ses possibilités d'action le sont tout autant.

Ses prunelles retrouvent le nouveau verre que le barman glisse à l'autre raclure des bas-fonds, et elle sent son cœur se briser en s'apercevant que ce seul contenant va sûrement lui coûter un mois de salaire. La soirée ne fait que commencer, et elle a déjà endetté les générations qui la suivraient. Ses doigts tapotent en rythme le bois, cogitant sur les mots assassins qui lui ont été lancés, l'esprit en ébullition face au délicieux Screw you qui manque de l'étrangler. Les joutes verbales lui plaisent habituellement, elle ne cherche du moins jamais à s'en cacher, mais elle n'a pas envie de s'éterniser en ce lieu enfumé ; qui plus est, un seul sujet lui tient à cœur. Andromeda est bien tout ce qu'elle compte retirer de ces échanges nébuleux. Si elle avait voulu aboyer au nez du premier venu, peut-être aurait-elle mieux fait de se rendre au chevet d'Alastor plutôt que d'aller se frotter au premier mangemort venu. Elle tient bon, toutefois. Malgré ses jointures devenues blanches, malgré son écœurement latent et sa prodigieuse colère qu'elle parvient à étouffer. Il vient quand même de me traiter de pute.

« Please, love. With your disgusting behavior, I don't think you can allow yourself to be difficult. » susurre-t-elle, venimeuse et prête à passer aux mains s'il continue à la traîner sur le chemin de la condescendance. « Maybe you should reconsider the way you talk to ladies, even if you have mommy issues. Think about it, if you were nicer, maybe your dick would be sucked without you having to pay for it. »

Ses fossettes se creusent, expression d'une satisfaction qu'elle ne cherche même pas à refouler. Le poison est passé, et sa fureur semble s'en être allée au fur et à mesure de ses paroles désagréables. Daisy a pris du galon, ses rixes avec Alastor l'ayant eue à l'usure et l'ayant rendue un peu plus adroite avec les mots. Elle a cependant cruellement conscience de ce qu'elle est, et de ce que Yaxley voit – elle n'espérait pas qu'il ignore ses cheveux roux et son visage rond, fidèle copie conforme aux Weasley que l'on rencontre au quotidien, mais elle aurait voulu une certaine facilité dont elle n'a visiblement pas le droit. Elle part avec un handicap, les confidences n'étant facilitées que grâce à la pureté de son sang – mais traître est l'étiquette qui lui enserre la gorge. L'étouffe. L'empêche de se rapprocher de Corban Yaxley et, par extension, d'Andromeda Black.

« And don't be scared, dear. Seducing you is way out of my mind. I love when my men are acting like, well, real men ; not drunk goblins. » Elle retrousse son nez, laisse peut-être un petit soupir secouer sa bouche écarlate, mélange d'éclat de rire et d'exaspération, avant de reprendre une gorgée de sa propre boisson.

_________________

"and the freedom of falling" ; there is a swelling storm and I’m caught up in the middle of it all, and it takes control of the person that I thought I was, the girl I used to know. but there is a light in the dark and I feel its warmth in my hands, in my heart but why can’t I hold on ? 'cause it comes and goes in waves, it always does. we watch as our young hearts fade into the flood, and the freedom of falling and the feeling I thought was set in stone, it slips through my fingers and I'm trying hard to let go but it comes and goes in waves. @dean lewis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t692-weasley-unbroken

avatar
Quoth the Raven, Nevermore.
APARECIUM : 14/07/2017
HIBOUX : 35
CREDITS : (c) JUGBAND BLUES. (c) endlesslove
AVATAR : Hugh Dancy.
DOUBLE COMPTE : Proinsias Nolan.
PSEUDO : Odin
AGE : Thirty-nine.
SANG : Pure. Rubis running through his veins.
ANCIENNE MAISON : Another snake.
SITUATION : Married to a business partner. Wealth against a legal heir.
IDÉOLOGIE : A dark mark branded on his arm.
MÉTIER : Death eater and member of the Wizengamot.


MessageSujet: Re: (corban), a heart of glass. Lun 17 Juil 2017 - 18:44


Daisy Weasley & Corban Yaxley
a heart of glass

Corban ne saisit pas l’insulte dans ses mots. Il n’a pas l’habitude des répliques offusquées de ses cibles. Le surnom lui fait cependant grincer des dents. Love. Craché avec ironie et dédain. Une familiarité qu’il ne se permet que très rarement et qu’il méprise au plus haut point. La grimace décore son visage habituellement inexpressif. Il prête enfin attention à la femme qui a décidé de prendre place à ses côtés et gâcher le goût de son scotch par des paroles amères et vexées. Elle n’est visiblement pas ravie d’être comparée à une prostituée, et lui fait comprendre au travers de sous-entendu et d’insultes que personne n’avait jamais osé lui adresser auparavant. Il peut voir le barman faire les gros yeux et s’éloigner pour s’occuper d’autres clients, fuyant le conflit. Il n’est particulièrement blessé par la première vague de remarques. Son avis sur son comportement lui importe peu. Il se laisse pourtant tenter par une réponse semi-intéressée.

« Disgusting behavior?  » Il ne rajoute rien mais son regard appuyé sur un décolleté vulgairement mis en valeur traduit largement sa pensée. A ses yeux, la femme n’a rien à lui envier concernant les comportements de mauvais goût. Le deuxième constat de la rousse frappe cependant dans le mille. Une mention de sa mère lui fait grincer des dents et poser le cul de son verre un peu trop violement sur le bar lustré. Le son résonne autour d’eux, interrompt quelques conversations qui ont vite fait de reprendre, encore plus animées. « It does seem like you had very high hopes concerning this encounter. » Il se penche vers, sourire faussement sympathique mais regard glacial, dissimulant la rage d’une remarque mal reçue. « But maybe I should let you suck my cock. At least it would keep your traitorous little mouth shut. »

Il parie sur son appartenance à une famille de traitres, référence qu’elle ne manquera pas de relever si elle est véritablement une Weasley. L’idée même d’une possible sang-mêlé tentant ses chances avec l’héritier Yaxley le rend malade. Le rire de la jeune femme ponctuant sa dernière remarque est le coup de grâce. Il se retourne enfin vers elle, descend son scotch hors de prix comme s’il s’agissait d’un shot particulièrement mal dosé.

« You’re a Weasley, right? Difficult to hide with that hair. You all look the same to me, so please forgive me if I don’t remember your first name. » Le ton est presque cordial, comme si les précédents échanges avaient été oubliés ou pardonnés. Il a l’air sympathique, Corban. Presque serviable et abordable. Pourtant le venin dépasse ses lèvres, empoisonne ses mots. « You are incredibly brave Miss Weasley. Very few would dare speak to me like that. But let me give you a piece of advice: Don’t try to fuck with people with power. Especially if they know your family. »

Il se redresse, comme s’il ne venait pas de menacer la jeune femme et ses proches. Dans son esprit ignorant, la leçon était simple, presque amicale. Des intimidations utilisées de façon quotidienne pour atteindre ses objectifs. Il commande un autre verre et le barman lui prévient gentiment qu’il en est déjà à son cinquième. Il hoche la tête, regard toujours posé sa compagne de boisson.

« Now that it’s settled. » Il lui tend son nouveau verre, rempli d’une boisson décente contrairement au cocktail qu'elle s'applique à siroter depuis tout à l'heure, et l’invite à une discussion plus honnête. Son torse est dirigé vers elle, visage toujours inexpressif mais visiblement à l’écoute. Il ne lui tend pas la main – ne veut pas risquer une salutation refusée. Il a beau ne pas comprendre la raison pour laquelle ses mots auraient pu la blesser, il n’est pas stupide au point de ne pas remarquer son agacement. « I am Corban Yaxley. Charmed. »


AVENGEDINCHAINS

_________________

that darkness peering
   This I sat engaged in guessing, but no syllable expressing To the fowl whose fiery eyes now burned into my bosom’s core; This and more I sat divining, with my head at ease reclining On the cushion’s velvet lining that the lamp-light gloated o’er, But whose velvet-violet lining with the lamp-light gloating o’er, She shall press, ah, nevermore.~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t954-quoth-the-raven-corban

avatar
turn the pain into power
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 670
CREDITS : av+ lolitaes, everything else+ phanus.
AVATAR : Holland Roden.
PSEUDO : penthésilée.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : de sang-pur, d'la pire espèce selon certains.
ANCIENNE MAISON : ravenclaw — "or yet in wise old Ravenclaw, if you've a ready mind, where those of wit and learning, will always find their kind."
SITUATION : célibataire, coeur épris, chaotique et furieuse.
IDÉOLOGIE : ordre du phénix, comme tous les membres de sa famille ou comparses avant elle ; pourtant, depuis la supposée trahison d'Andromeda, son besoin de faire cavalier seul afin de la ramener au bercail se fait cruellement sentir.
MÉTIER : propriétaire d'un petit salon de thé sur le Chemin de Traverse, sobrement dénommé "Beans & Frogs".
ROLE PLAY : alastor + phanès (1) + andrea + weasley family + andromeda (flashback) + ted, meda (flashback) + golden quatuor (flashback) + corban + phanès (2)


MessageSujet: Re: (corban), a heart of glass. Mar 18 Juil 2017 - 13:30



a heart of glass
A scrub is a guy who thinks he’s fly and is also known as a buster, Always talkin’ about what he wants and just sits on his broke ass. So, no, I don’t want your number. No, I don’t want to give you mine and No, I don’t want to meet you nowhere. No, don’t want none of your time. No, I don’t want no scrubs, A scrub is a guy that can’t get no love from me, Hangin’ out the passenger side Of his best friend’s ride Trying to holla at me, I don’t want no scrubs. But a scrub's checkin' me and his game is kinda weak And I know that he cannot approach me Cause I'm looking like class and he's looking like trash, Can't get with no dead-beat ass. ~ no angels, bastille ft. ella.


« Even with your cock in my mouth, I would still be able to have a nice little chat about your rudeness. That's what horny traitors usually do when they notice a lack of manners. Too bad for you, I guess. » remarque-t-elle, pince-sans-rire, piquée au vif par cette remarque dont elle attendait pourtant le revers. « People with power, oh, that's nice. Where ? » questionne-t-elle, coude posé sur la table, menton englouti par la coupe que forme sa paume. Pour un peu, elle lui aurait tapoté l'épaule. Shh, shh, everything's alright.

Daisy ne peut toutefois réprimer un sourire frémissant, lorsque la menace vient taquiner ses oreilles ; des dires qu'elle ne prend guère au sérieux. Depuis des lustres, sa famille se fait laminer. Traîtres, c'est ainsi qu'on les considère – et ils ne s'en portent pas plus mal. Personne n'a jamais effleuré les toits sous lesquels ils crèchent, aucune peau n'a été fendue, aucune mâchoire fracturée. Daisy n'est pas plus à abattre qu'un autre, et cette certitude lui donne suffisamment de contenance pour maintenir son demi-sourire en place. La sorcière se relâche alors, les défenses toutefois encore actives et la verve acerbe, prête à l'emploi. Si l'insolence rend sa voix plus rauque qu'à l'accoutumée, force est de constater qu'elle trouve un certain plaisir dans cet échange. Un plaisir malsain, presque honteux, parce qu'elle le partage avec un personnage sinistre ; qui parvient cependant à lui arracher quelques sourires.

Le verre lui est alors tendu et, hochement de tête en guise de simple remerciement, Daisy s'empare du récipient et le porte à ses lèvres. Elle n'en boit qu'une gorgée et le repose aussitôt, le visage froissé par un alcool dont elle ne connaît ni l'âge, ni le prix, ni la force. Son estomac s'emplit d'une chaleur surprenante, se darde d'un écho qui la renvoie quelques heures en arrière – mais à quoi pensait-elle en s'accoutrant de la sorte ? Le goût est écœurant et s'accroche à ses papilles avec une férocité rare, mais elle boira la boisson assassine jusqu'à la dernière goutte. Les lèvres toujours légèrement déformées par les arômes qui percute encore son palais, Daisy remarque que Yaxley est dorénavant face à elle. Se présente. Un peu estomaquée par ce changement de mains, où la danse folle laisse place à quelque chose de plus lent, de plus sincère peut-être, Daisy s'apprête à lui serrer la main, avant de percuter que celle-ci ne lui est guère tendue. Elle se ravise au dernier moment, échappe très possiblement à une énième remarque désobligeante.

« Another Weasley. » répond-elle, mauvaise joueuse, et reprend presque trop rapidement : « Daisy. I hope you will remember that, Mr Yaxley, even if you can't make a difference between me and the rest of my family. We all look the same to you, isn't it ? » ses yeux roulent, le rire se veut frisquet ; sauvage et un brin tentée de lui faire de nouveau payer son affront précédent. « You seem to have noticed my tits anyway, hope you are still enjoying the view even if it lacks of dignity. » son arc-de-cupidon ne frémit qu'à peine alors que, coude toujours fermement positionné sur le comptoir boisé, elle tient sa position. Face à face ; l'un sondant l'autre, l'autre jugeant l'un.

Daisy s'empare de nouveau du verre. Boit une gorgée, plus longue cette fois-ci. Tousse, puis grimace.

« This thing, it's pure goblin shit. No offence. » et ça brûle la langue, ça lui donne envie de se réfugier sous une table et d'attendre la fin du monde. « Do you not fancy something better... » elle arque un sourcil, toise les iris bleutés de son vis-à-vis et s'y perd momentanément, l'alcool aidant. « and cheaper ? »

_________________

"and the freedom of falling" ; there is a swelling storm and I’m caught up in the middle of it all, and it takes control of the person that I thought I was, the girl I used to know. but there is a light in the dark and I feel its warmth in my hands, in my heart but why can’t I hold on ? 'cause it comes and goes in waves, it always does. we watch as our young hearts fade into the flood, and the freedom of falling and the feeling I thought was set in stone, it slips through my fingers and I'm trying hard to let go but it comes and goes in waves. @dean lewis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t692-weasley-unbroken

avatar
Quoth the Raven, Nevermore.
APARECIUM : 14/07/2017
HIBOUX : 35
CREDITS : (c) JUGBAND BLUES. (c) endlesslove
AVATAR : Hugh Dancy.
DOUBLE COMPTE : Proinsias Nolan.
PSEUDO : Odin
AGE : Thirty-nine.
SANG : Pure. Rubis running through his veins.
ANCIENNE MAISON : Another snake.
SITUATION : Married to a business partner. Wealth against a legal heir.
IDÉOLOGIE : A dark mark branded on his arm.
MÉTIER : Death eater and member of the Wizengamot.


MessageSujet: Re: (corban), a heart of glass. Jeu 20 Juil 2017 - 21:32


Daisy Weasley & Corban Yaxley
a heart of glass

Corban s’amuse. Aucun sourire ne décore pas ses lèvres, mais le jeu est distrayant. Un échange tonique et presque cruel, insultes soupirés entre deux gorgées d’alcool. Elle se présente et il hoche la tête, politesse automatique qui lui a été inculqué gamin. Il dissimule un rictus dans son verre, les yeux qui se baladent sur une poitrine découverte puis sur un visage agréable. Il prend son temps pour répondre, se fait désirer. Le cul du verre vient claquer contre le comptoir lustré et son tabouret grince quand il se redresse.

« Oh, I won’t forget, Miss Weasley, do not worry about it. » Il penche la tête, dépose son menton au creux de sa main et prend appui sur le bar. L’agressivité s’efface pour laisser place à un intérêt réel. Il est las des femmes soumises, les préfère honnêtes et fières. Daisy semble remplir ces critères, malgré un accoutrement qu’il estime toujours dégradant. Le commentaire sur ses seins est sujet au rire, mais tout ce qui lui échappe est un soupir vaguement amusé. « Well, for my defense, you do have nice tits. »

La vulgarité sied étrangement son personnage. Il savoure les mots, ceux qui n’ont habituellement pas leur place dans son vocabulaire et son quotidien. Le reproche ne lui échappe pas et il se sent obligé de se justifier. Son insulte était sincère. La tenue de Daisy est vulgaire, ridicule – semblable à celles des catins qui hantent les rues du chemin de Traverse. Des femmes qu’il estime mais n’apprécie pas. Ce rôle qu’elles endossent ne lui plait pas ; ironique pour le serpent, symbole même du mensonge et de la moquerie. Corban ne joue que très rarement. Un mauvais comédien alors que son apparence même est un artifice dont il se sert pour séduire et convaincre. Mais il est toujours lui-même, derrière ce costume impeccable et cette posture noble, royale. Un comportement imprimé en lui pendant l’enfance par une mère qui se croyait reine.

« Don’t misinterpret my words Miss. I find you very charming – it is your outfit I find distasteful. I must however apologize for misjudging your behavior. You are an interesting woman when you are not trying so hard. »

Une référence au verre renversé, à une ligne d’accroche triste et clichée. Il plaque de nouveau cette grimace sur son visage ; sourire forcé qu’il n’a pas l’habitude de présenter à ses interlocuteurs. Il se surprend à apprécier l’échange, des faveurs qui étirent ses lèvres et font battre son cœur d’excitation et appréhension. Ce qui lui avait semblé être une interruption agaçante de sa soirée en solitaire se transforme en une négociation de grâces, allés et venues de punchlines entrecoupés par le goût du scotch qui rince son gosier. Son amour pour la boisson ne semble pas être partagé et il lève les yeux face au manque de goût évident.

« Of course you would not find it your taste. Go ahead. Order something. And don’t worry about the money, my treat. To thank you for making my evening more interesting. »


AVENGEDINCHAINS

_________________

that darkness peering
   This I sat engaged in guessing, but no syllable expressing To the fowl whose fiery eyes now burned into my bosom’s core; This and more I sat divining, with my head at ease reclining On the cushion’s velvet lining that the lamp-light gloated o’er, But whose velvet-violet lining with the lamp-light gloating o’er, She shall press, ah, nevermore.~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t954-quoth-the-raven-corban

avatar
turn the pain into power
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 670
CREDITS : av+ lolitaes, everything else+ phanus.
AVATAR : Holland Roden.
PSEUDO : penthésilée.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : de sang-pur, d'la pire espèce selon certains.
ANCIENNE MAISON : ravenclaw — "or yet in wise old Ravenclaw, if you've a ready mind, where those of wit and learning, will always find their kind."
SITUATION : célibataire, coeur épris, chaotique et furieuse.
IDÉOLOGIE : ordre du phénix, comme tous les membres de sa famille ou comparses avant elle ; pourtant, depuis la supposée trahison d'Andromeda, son besoin de faire cavalier seul afin de la ramener au bercail se fait cruellement sentir.
MÉTIER : propriétaire d'un petit salon de thé sur le Chemin de Traverse, sobrement dénommé "Beans & Frogs".
ROLE PLAY : alastor + phanès (1) + andrea + weasley family + andromeda (flashback) + ted, meda (flashback) + golden quatuor (flashback) + corban + phanès (2)


MessageSujet: Re: (corban), a heart of glass. Lun 24 Juil 2017 - 0:56



a heart of glass
A scrub is a guy who thinks he’s fly and is also known as a buster, Always talkin’ about what he wants and just sits on his broke ass. So, no, I don’t want your number. No, I don’t want to give you mine and No, I don’t want to meet you nowhere. No, don’t want none of your time. No, I don’t want no scrubs, A scrub is a guy that can’t get no love from me, Hangin’ out the passenger side Of his best friend’s ride Trying to holla at me, I don’t want no scrubs. But a scrub's checkin' me and his game is kinda weak And I know that he cannot approach me Cause I'm looking like class and he's looking like trash, Can't get with no dead-beat ass. ~ no angels, bastille ft. ella.


Force est de constater que Daisy apprécie l'échange, le cœur serré par l'excitation et cette impression de puissance qu'elle ressent sur l'adversaire. Elle fait mine de ne pas connaître Corban Yaxley, alors qu'elle pourrait lui ressortir toute sa vie en un clin d'oeil s'il le lui demande gentiment. Ses recherches ont été fortuites, mais sa couverture est mince comme une feuille de papier. Elle essaie de dissimuler ses sourires satisfaits derrière ses grimaces, ou ses grossièretés, mais sans jamais vraiment parvenir à se cacher. D'un côté, il y a effectivement la notion du travail bien fait, de ce chemin qui pourrait la mener sans attendre vers Andromeda Tonks. Et il y a d'autres choses ; peut-être plus sélectives, plus inattendues. La proximité de Corban, la chaleur de son corps qui semble transpercer son bras, l'étrange grimace qui fissure son visage et qui ressemble à un sourire bizarrement attrayant. Il joue son jeu, et semble y trouver son compte. Elle y trouve le sien, en tout cas.

« Pardon me, but I'm not sure a gentleman is supposed to say these kinds of things. Are you even allowed to notice and appreciate tits from your precious little golden throne ? » et, en réponse à son soupir amusé, un petit rire fissure sa mine sérieuse et piquée au vif. Un rire qu'elle cache rapidement derrière ses doigts mais trop tard. La voilà déjà qui pouffe, incapable de s'arrêter – et l'alcool, très peu ingurgité, n'y est pour rien. Son rire, bien que court, la pousse un instant hors du temps et de ses objectifs qui se veulent nombreux et précis. Corban Yaxley s'est présenté comme un goujat, et même s'il aurait mieux fait de garder certaines de ses réflexions pour lui, elle lui trouve un aspect dangereusement comique. Presque séduisant.

I find you very charming -
Avant même que la phrase ne se termine, le rouge s'étale grossièrement sur ses pommettes. Elle ressent comme un élan de sincérité, une certaine honnêteté à son propos dont elle n'a jamais vraiment eu l'habitude. Elle se racle la gorge, recherche l'inspiration dans une réponse savamment réfléchie mais ne trouve rien à redire. Elle garde un silence qui ne lui convient pas – elle veut le dernier mot, la dernière formule avant la ligne droite. Elle est touchée, sans être déstabilisée ; elle sait qui elle a sous les yeux, et cette perspective des choses l'aide à garder la tête froide, presque résignée. Malgré les rougeurs qui macule encore ses joues, malgré la brève cavalcade de son palpitant.

« Oh no, really, thank you. I am perfectly able to drink that, but if I roll under a table or if I start to look for a nasty fight, please try and stop me. » Elle glisse un regard en coin à Corban, puis replace quelques mèches de cheveux roux derrière son oreille afin d'en avoir une meilleure vue. Elle craint de le scruter, que ses prunelles ne le dévorent. Mais elle n'en a cure, et ce sentiment de désinvolture lui permet d'observer plus lourdement le profil qu'il lui offre et ce, même si sa respiration s'entrecoupe de longues pauses. « You are a very curious guy. » ajoute-t-elle finalement en retournant au verre qu'il lui tarde de terminer – tant le goût qui l'enivre est écœurant et lui donne la gerbe –, son index glissant sur le rebord de la coupe. « You want to buy me a drink. And you know I'm a Weasley so.. » elle sourit, porte le verre à ses lèvres, arque un sourcil désapprobateur « Tell me, Corban, are you looking for trouble ? » avant de boire une gorgée du répugnant élixir, mais elle contrôle mieux ses spasmes cette fois-ci. « Because I am not that kind of girl, just so you know. » ajoute-t-elle, faussement pieuse.

_________________

"and the freedom of falling" ; there is a swelling storm and I’m caught up in the middle of it all, and it takes control of the person that I thought I was, the girl I used to know. but there is a light in the dark and I feel its warmth in my hands, in my heart but why can’t I hold on ? 'cause it comes and goes in waves, it always does. we watch as our young hearts fade into the flood, and the freedom of falling and the feeling I thought was set in stone, it slips through my fingers and I'm trying hard to let go but it comes and goes in waves. @dean lewis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t692-weasley-unbroken

avatar
Quoth the Raven, Nevermore.
APARECIUM : 14/07/2017
HIBOUX : 35
CREDITS : (c) JUGBAND BLUES. (c) endlesslove
AVATAR : Hugh Dancy.
DOUBLE COMPTE : Proinsias Nolan.
PSEUDO : Odin
AGE : Thirty-nine.
SANG : Pure. Rubis running through his veins.
ANCIENNE MAISON : Another snake.
SITUATION : Married to a business partner. Wealth against a legal heir.
IDÉOLOGIE : A dark mark branded on his arm.
MÉTIER : Death eater and member of the Wizengamot.


MessageSujet: Re: (corban), a heart of glass. Mar 25 Juil 2017 - 23:44


Daisy Weasley & Corban Yaxley
a heart of glass

L’insolence est appréciée par Corban, quand celle-ci ne défit pas son honneur et sa bienséance. Le venin craché par Daisy est accueilli avec une bouche pincée mais une étincelle d’amusement. La joute n’est pas sérieuse ; même lui est assez lucide pour le savoir et s’adapter à la tournure de la conversation. Il plisse les yeux, se fait presque confident dans son ton. Une trace d’humour qui aurait pu se développer s’il n’avait pas été oppressé pour chaque indication de bonheur sur son visage. Le rire qui accompagne les paroles taquines le surprend, lui fait presque esquisser un sourire en réponse. C’est un rire agréable, communicatif. Il se voit déjà l’accueillir au quotidien.

« Well, miss Weasley, I would therefore conclude I am not a gentleman. I do own a golden throne though. Very uncomfortable to sit on. »

Une plaisanterie au goût étrange et peu familier. Il ne sait gérer l’ironie quand elle n’est pas mordante et mesquine. Celle-ci est faite à ses dépends pour amuser la galerie, mais elle ne le dérange pas. Il se félicite mentalement de cette rare boutade avant d’être interrompu par les remarquables rougeurs qui se dessinent sur la peau pâle de sa partenaire de soirée. Elles le surprennent et il doit se forcer pour identifier la cause de leur apparition. Il en conclut que Daisy reçoit très peu de compliment sur son charme, ou que son opinion lui importe assez pour provoquer une telle réaction. Corban n’est pas homme dont on peut ignorer l’avis, mais cela ne l’empêche pas de se sentir flatté. Ses yeux suivent la main qui remet une mèche en place derrière l’oreille de la rousse, ne peut cependant maintenir ce regard qu’elle lui offre. Il se distrait en reprenant une gorgée de son verre, écoute sans s’engager. Encore un rictus qui décore son visage habituellement crispé. Il hausse un sourcil en imaginant la Weasley chercher les ennuis, poussé par l’alcool ingurgité et un tempérament de feu qu’il ne lui est pas difficile d’imaginer.

« Oh, I won’t stop you if you start searching for a fight. I will take bets, then sit down to enjoy the show instead. »

La réplique est lancée sans y penser à deux fois. Une sincérité qui pourrait encore une fois passer pour de la plaisanterie. Sa prochaine et dernière gorgée de scotch lui brûle le gosier et il en conclut qu’elle sera la dernière pour ce soir. Il apprécie la douceur de l’alcool, mais il préfère éviter les conséquences de la boisson quand l’heure viendra de se rendre au bureau. La remarque de Daisy lui fait de nouveau hausser un sourcil. Il ne lui adresse qu’un bref regard en coin, lui signifiant qu’il n’a pas perdu intérêt dans la conversation.

« Am I ? How so ? »

Elle répond à son interrogation et il lâche un soupir amusé. Corban n’est certainement pas du genre à chercher les problèmes, encore moins quand il ne peut prédire la conclusion de ces altercations. Il est étonnement éloquent ce soir, se surprend à tourner les mots et à y ajouter une tonalité amusée pour effacer l’habituelle froideur qui ponctue ses conversations.

« I don’t know miss Weasley, I might be. And you look troublesome enough. »


AVENGEDINCHAINS

_________________

that darkness peering
   This I sat engaged in guessing, but no syllable expressing To the fowl whose fiery eyes now burned into my bosom’s core; This and more I sat divining, with my head at ease reclining On the cushion’s velvet lining that the lamp-light gloated o’er, But whose velvet-violet lining with the lamp-light gloating o’er, She shall press, ah, nevermore.~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t954-quoth-the-raven-corban

avatar
turn the pain into power
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 670
CREDITS : av+ lolitaes, everything else+ phanus.
AVATAR : Holland Roden.
PSEUDO : penthésilée.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : de sang-pur, d'la pire espèce selon certains.
ANCIENNE MAISON : ravenclaw — "or yet in wise old Ravenclaw, if you've a ready mind, where those of wit and learning, will always find their kind."
SITUATION : célibataire, coeur épris, chaotique et furieuse.
IDÉOLOGIE : ordre du phénix, comme tous les membres de sa famille ou comparses avant elle ; pourtant, depuis la supposée trahison d'Andromeda, son besoin de faire cavalier seul afin de la ramener au bercail se fait cruellement sentir.
MÉTIER : propriétaire d'un petit salon de thé sur le Chemin de Traverse, sobrement dénommé "Beans & Frogs".
ROLE PLAY : alastor + phanès (1) + andrea + weasley family + andromeda (flashback) + ted, meda (flashback) + golden quatuor (flashback) + corban + phanès (2)


MessageSujet: Re: (corban), a heart of glass. Mer 26 Juil 2017 - 10:16



a heart of glass
A scrub is a guy who thinks he’s fly and is also known as a buster, Always talkin’ about what he wants and just sits on his broke ass. So, no, I don’t want your number. No, I don’t want to give you mine and No, I don’t want to meet you nowhere. No, don’t want none of your time. No, I don’t want no scrubs, A scrub is a guy that can’t get no love from me, Hangin’ out the passenger side Of his best friend’s ride Trying to holla at me, I don’t want no scrubs. But a scrub's checkin' me and his game is kinda weak And I know that he cannot approach me Cause I'm looking like class and he's looking like trash, Can't get with no dead-beat ass. ~ no angels, bastille ft. ella.


Daisy suit les gestes de Corban, et lorsqu'il finit son verre, elle s'efforce de terminer le sien. Une idée faussement bonne qui lui retourne la tête et annihile sa prudence qui, pourtant, est de mise. Elle se focalise seulement sur cette facilité de conversation qui lui simplifie la tâche, et de ce mur qu'elle est tout bonnement incapable d'ériger. Ce n'est pas faute d'essayer mais dès qu'elle s'y attaque, elle balbutie, réfléchit, perd du temps. Elle ne sait pas exactement quels signaux elle envoie à Yaxley, ni exactement dans quel genre de pétrin elle s'enfonce. Elle se dit qu'elle y réfléchira plus tard, et espère se donner les moyens de dire non une fois le moment venu. Une part d'elle, foutrement amplifiée par ce verre qui lui brouille les idées et envahit son ventre d'une chaleur étrangère, arbore un contour paradoxal. Le mangemort mis à part, la méfiance évincée, elle se surprend à apprécier l'homme, l'échange et cette exaltation qui lui enserre les entrailles dès que les lippes de Corban s'entrouvrent.

Alors la sorcière, peu habituée aux teneurs de l'alcool fort, navigue en eaux troubles. Entend, sans écouter. Mais ses prunelles capturent celles qui fuient, remarquent que son regard ne lui est pas rendu, mais elle n'en a cure. Elle a chaud, se sent à son aise dans ce pub miteux, genou frôlant seulement celui de l'autre. La boisson exacerbe ses sensations, lui donne l'impression de pouvoir agir à sa guise sans jamais recevoir en pleine face le revers de la médaille. L'amertume en bouche est secondaire, presque éphémère, dans son cas. « You are... » répète-t-elle simplement en s'évertuant cette fois-ci à terminer son cocktail, détournant momentanément son attention sur le verre qu'elle porte à ses lèvres afin d'en vider le contenu d'une traite. Elle repose le cul du récipient sur le bar. « ..a peculiar man. A funny guy. You don't seem to be amusing, but you are. For a Yaxley, it's something big I suppose. »

Comme pour mettre en exergue ce compliment, Daisy souligne ses paroles d'un sourire carnassier ; dents dévoilées, yeux taquins et gestuelle qui ne trompe pas.

« Now. If you don't miss your throne too much, and if you're done here, would you care enough to take me home ? » s'enquit Daisy en descendant de son piédestal, encore vaguement consciente que sa traversée du désert ne mènera à rien ce soir-là.

Évitant soigneusement le regard de son vis-à-vis, elle s'empare de son manteau criard qu'elle revêt sans se presser, avant d'en attacher les boutons. Weasley se redresse finalement, arque un sourcil amusé, les lèvres toujours fardées d'un sourire qu'elle peine à effacer. « No comment about my coat, please. If you don't like it, buy me a new one. » puis, de sa poche, elle en tire une bourse pleine de pièces dont elle vide le contenu sur le bois laqué. « For your drink. » justifie Daisy, avant de replacer son porte-monnaie dans son habit.

« So ? Are you comin' or what ? » questionne-t-elle, désireuse de s'éclipser s'il n'esquisse pas au moins un geste vers elle. Daisy se sent ivre d'impatience, déjà prête à prendre la porte, l'une de ses chaussures tapotant en cadence le sol poussiéreux de l'établissement.

_________________

"and the freedom of falling" ; there is a swelling storm and I’m caught up in the middle of it all, and it takes control of the person that I thought I was, the girl I used to know. but there is a light in the dark and I feel its warmth in my hands, in my heart but why can’t I hold on ? 'cause it comes and goes in waves, it always does. we watch as our young hearts fade into the flood, and the freedom of falling and the feeling I thought was set in stone, it slips through my fingers and I'm trying hard to let go but it comes and goes in waves. @dean lewis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t692-weasley-unbroken

avatar
Quoth the Raven, Nevermore.
APARECIUM : 14/07/2017
HIBOUX : 35
CREDITS : (c) JUGBAND BLUES. (c) endlesslove
AVATAR : Hugh Dancy.
DOUBLE COMPTE : Proinsias Nolan.
PSEUDO : Odin
AGE : Thirty-nine.
SANG : Pure. Rubis running through his veins.
ANCIENNE MAISON : Another snake.
SITUATION : Married to a business partner. Wealth against a legal heir.
IDÉOLOGIE : A dark mark branded on his arm.
MÉTIER : Death eater and member of the Wizengamot.


MessageSujet: Re: (corban), a heart of glass. Ven 4 Aoû 2017 - 1:13


Daisy Weasley & Corban Yaxley
a heart of glass

Elle enchaine les verres, la compagne. Corban voit l’ambre disparaitre entre ses lèvres et il lâche un ricanement, moqueur, plein de jugement. Les grimaces qui suivent chaque gorgée sont indicatrices d’une consommation rare et il devine déjà les titubations d’un corps influencé par l’alcool. Elle se presse pendant que lui savoure le fond de son verre. Il ne devine pas ses projets, ne peut que lire la hâte dans ses gestes impatients. Des semi-compliments qu’il n’écoute qu’à moitié ; il l’observe, la rousse, le visage décoré de tâches et orné de perles ambrées. Elle est attirante, il ne peut pas le nier, mais le désir est rarement quelque chose d’immédiat chez Corban. Il s’entretient, se construit par le biais de caresses et de baisers. Il s’imagine embrasser Daisy et l’idée ne le répugne pas autant qu’elle le devrait. Une sang-pure mais appartenant à la pire des familles. Le verre est enfin vidé, aussitôt emporté par l’aubergiste qui semble craindre qu’il ne vide sa meilleure bouteille. Il ne lui prête pas attention, continue de dévisager sa compagne.

« You’re not very good with compliments, are you? »

La question est rhétorique. Une critique discrète, opinion qu’il a pour habitude de faire connaître. La proposition qui suit ne le surprend pas. Il ne sait pas si elle est indécente ou simplement exigeante, mais il ne se fait pas prier pour y répondre. Un rictus s’est dessiné sur ses lèvres. Sa pommette rencontre le creux de sa main et il s’amuse à glisser son regard le long des jambes visibles de la jeune femme. La vérité est que cette décision pourrait avoir des conséquences – Il n’a généralement pas peur de ramener des maîtresses dans son lit, mais la Weasley est une autre histoire. Si leur liaison venait à se faire savoir, il subirait bien des moqueries de la communauté aristocratique. Pas devant lui, évidemment. Tout le monde sait que l’héritier Yaxley n’est pas quelqu’un qui sait gérer les critiques et les insultes de façon calme et composée. Son sourire le convainc. Il quitte son siège et rejoint l’impatiente.

« Which home are we talking about ? Yours or mine? »

Un désir d’éclaircir les choses, de voir si les intentions de la Weasley n’ont pas été mal-interprétés. Le manteau criard lui pique toujours autant les yeux mais il ne dénigre pas à l’aider à l’enfiler, bonne manières ancrées dans son comportement. Le commentaire le fait soupire, synonyme d’un rire pour le sang-pur.

« Buy you a new one? What am I now, your pimp? » Encore une insulte, cette fois taquine. Il montre la porte de l’auberge, celle qui mène au froid glacial  « Ladies first. »

Il enfile son manteau, enroule l’écharpe bleue autour de son cou et suit la jeune femme dans les rues enneigées du chemin de traverse. Il ne perd pas de temps à proposer son bras à Daisy, simple proposition qui décidera pourtant de la suite des évènements.

« Do you mind if we apparate ? »


AVENGEDINCHAINS


CHÈRE DAISY:
 

_________________

that darkness peering
   This I sat engaged in guessing, but no syllable expressing To the fowl whose fiery eyes now burned into my bosom’s core; This and more I sat divining, with my head at ease reclining On the cushion’s velvet lining that the lamp-light gloated o’er, But whose velvet-violet lining with the lamp-light gloating o’er, She shall press, ah, nevermore.~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t954-quoth-the-raven-corban

avatar
turn the pain into power
APARECIUM : 18/06/2017
HIBOUX : 670
CREDITS : av+ lolitaes, everything else+ phanus.
AVATAR : Holland Roden.
PSEUDO : penthésilée.
AGE : vingt-huit ans.
SANG : de sang-pur, d'la pire espèce selon certains.
ANCIENNE MAISON : ravenclaw — "or yet in wise old Ravenclaw, if you've a ready mind, where those of wit and learning, will always find their kind."
SITUATION : célibataire, coeur épris, chaotique et furieuse.
IDÉOLOGIE : ordre du phénix, comme tous les membres de sa famille ou comparses avant elle ; pourtant, depuis la supposée trahison d'Andromeda, son besoin de faire cavalier seul afin de la ramener au bercail se fait cruellement sentir.
MÉTIER : propriétaire d'un petit salon de thé sur le Chemin de Traverse, sobrement dénommé "Beans & Frogs".
ROLE PLAY : alastor + phanès (1) + andrea + weasley family + andromeda (flashback) + ted, meda (flashback) + golden quatuor (flashback) + corban + phanès (2)


MessageSujet: Re: (corban), a heart of glass. Mer 16 Aoû 2017 - 23:02



a heart of glass
A scrub is a guy who thinks he’s fly and is also known as a buster, Always talkin’ about what he wants and just sits on his broke ass. So, no, I don’t want your number. No, I don’t want to give you mine and No, I don’t want to meet you nowhere. No, don’t want none of your time. No, I don’t want no scrubs, A scrub is a guy that can’t get no love from me, Hangin’ out the passenger side Of his best friend’s ride Trying to holla at me, I don’t want no scrubs. But a scrub's checkin' me and his game is kinda weak And I know that he cannot approach me Cause I'm looking like class and he's looking like trash, Can't get with no dead-beat ass. ~ no angels, bastille ft. ella.


Daisy navigue en eaux troubles ; elle se sent poussée vers un acte qu'elle redoute. Craint, presque. Mais elle connaît les hommes et Corban Yaxley semble faire partie de ceux dont la langue se délie après des échanges fiévreux. Si elle échoue, elle aura du mal à se regarder dans un miroir. Aura également du mal à regarder Alastor, lui dont les prunelles acérées comptent habituellement plus que son propre jugement. Mais il n'a pas à savoir. Qui plus est, elle se sent maîtresse de son corps ; et ce n'est pas la première nuit qu'elle ne rentrera pas chez elle, certainement pas la dernière non plus. A côté de l'homme qui l'attire et qui pourrait lui délivrer des informations utiles à propos d'Andromeda Tonks, il y a pourtant l'envergure de la marque, de l'ombre du mangemort, qui lui enserre le cœur. Comme un parfum de trahison. Pour la bonne cause, chercherait-elle à se justifier, mais la cause n'est jamais bonne lorsque la culpabilité commence à appuyer les propos déviants.

« Yours. I'm curious to see your castle. » sa voix ne manque pas d'entrain, tandis que Corban l'aide à enfiler son manteau. Elle admire ses bonnes manières, aimerait les retrouver chez d'autres, mais ne souffle mot.

Elle esquisse un sourire narquois en l'entendant s'offusquer, à sa manière – peut-être est-ce seulement sa façon de faire de l'humour, face à la considération d'achat d'un nouveau manteau. Elle n'y répond pas, n'y trouve rien à redire – mais s'il a les moyens de lui payer autant de verres, alors sans doute a-t-il les moyens de lui offrir un nouvel appartement ou de rafraîchir celui qu'elle possède à l'heure actuelle. Avec une bourse aussi pleine, il pourrait refaire le monde – mais non, il se contente de boire dans un pub miteux. Daisy hoche doucement la tête, en signe de remerciement, et se dirige vers la porte d'entrée d'où elle passe le seuil, Corban lui ayant emboîté le pas.

Le vent glacial la fait frissonner, et le bras que Corban lui présente est un membre qu'elle accepte volontiers. Elle l'enserre, ses doigts s'accrochant à son manteau, songeant à ce pas qu'elle avait peur de produire – mais maintenant qu'elle y est, la situation lui paraît largement moins effrayante. Presque aussi agréable que les autres fois.

« Please do. »

Aussitôt, Corban transplane et le voyage se fait sans accroche, même si son estomac semble s'être pris un sacré coup lorsqu'ils apparaissent enfin aux portes de la maisonnée. Daisy relâche sa prise, considère les portes, les fenêtres, cette imposante bâtisse qui la surplombe de toute sa grandeur. Elle a l'impression que ses entrailles dégringolent jusque dans ses talons.

« Not that impressive. » souffle-t-elle ; pourtant, ce qui ressort de sa voix est une vibration qui entre en totale contradiction avec son commentaire. « Is your wife in there ? » une information de source sûre, qu'elle présente comme une suggestion chanceuse. Un sorcier de sang-pur se doit d'entretenir sa lignée – surtout à son âge – et se marier afin de faire prospérer la future génération de petites enflures. « And your kids ? » il n'en a pas, pas aux dernières nouvelles ; rien d'officiel, elle n'est pas allée fouiner dans les plus petits papiers pour en savoir plus. « Is that a common thing for you to introduce the woman you're about to fuck to your entire family ? » un ricanement secoue ses lippes, et elle cache sa joie momentanée derrière ses doigts, ses yeux pétillant toutefois suffisamment pour faire passer le message.

_________________

"and the freedom of falling" ; there is a swelling storm and I’m caught up in the middle of it all, and it takes control of the person that I thought I was, the girl I used to know. but there is a light in the dark and I feel its warmth in my hands, in my heart but why can’t I hold on ? 'cause it comes and goes in waves, it always does. we watch as our young hearts fade into the flood, and the freedom of falling and the feeling I thought was set in stone, it slips through my fingers and I'm trying hard to let go but it comes and goes in waves. @dean lewis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warofwands.goodforum.net/t692-weasley-unbroken

(corban), a heart of glass.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Bleuz'aïe de Golbuth, Briz' glass!
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ? Pete (terminé)
» Grimoire Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
war of wands :: discovering london :: diagon alley :: Chaudron Baveur-